mardi 21 janvier 2014

Comment François Hollande s'achète les faveurs de la presse...


Il y a peu, je vous parlais des indélicatesses de Médiapart avec le fisc. Les choses évoluant, j'ai pensé qu'il était bien de faire le point et de voir comment l'actuel gouvernement sait - pour qui en douterait - s'attirer les faveurs de la presse... (souvenez-vous de la docilité internationalement constatée des journalistes français lors de la dernière conférence de presse de pépère)

En France, la presse écrite est soumise à un taux de TVA de 2,1%. La presse en ligne, y compris les sites affiliés à un journal classique, est, elle, soumise à un taux de TVA de 19,6%, 20% depuis le 1er janvier 2014. D'aucuns trouveront cela curieux mais c'est la loi, loi soutenue par une directive européenne. Et à cette loi, la quasi totalité de la profession s'est pliée sauf quelques pure players comme Terra Eco, Arrêts sur Images ou... Médiapart qui s'auto-appliquent en toute illégalité le taux de 2,1% depuis plusieurs années... avec le soutien discret mais complaisant des pouvoirs publics, en particulier celui de hollande et d'Aurélie Filippetti.

C'est en fraudant sciemment le fisc et en ne payant que 2,1% de TVA au lieu des 20% légaux qu'un site comme Médiapart a réussi à équilibrer ses comptes, en profitant au passage pour vanter la réussite de son modèle économique basé sur les seuls abonnements, l'absence de publicité et de subventions publiques. Pour ce qui est des subventions publiques, nous avions vu que ce n'était pas tout à fait exact, Médiapart percevant 200 000 euros du fonds d'aides à la presse en ligne et des abonnements de près de 5 000 collectivités locales.

Le fisc français, plus indépendant du pouvoir qu'on veut bien le croire, a déclenché des contrôles fiscaux sur plusieurs entreprises de presse; Médiapart se voit réclamer un arriéré de plus de 1 million d'euros, arriéré qui compromettrait gravement sa survie s'il venait à honorer sa dette... comme tout redevable vis à vis du fisc. Curieusement la décision judiciaire nécessaire pour saisir ce qui n'est pas payé par Médiapart met un temps fou pour être prononcée. Justice/Pouvoir et fisc ne font pas toujours bon ménage...

On aurait pu en rester là et attendre, qu'un jour, ou peut-être jamais, Médiapart et ses quelques fraudeurs de confrères paient... C'était sans compter sur les appuis et amitiés dont bénéficie Edwy Plenel. Le gouvernement vient de décider, sans même en avoir prévenu les députés - il eut fallu modifier la loi - et en contrevenant aux directives européennes d'appliquer dès le 1er février 2014 à toutes les entreprises de presse, papier ou internet, le taux de 2,1%. Une " instruction fiscale " servira de loi en attendant la modification des textes. La promesse du candidat hollande à ses amis est tenue !

On imagine mal les agents du fisc aller récupérer les sommes impayées, mêmes passées, et , dans le même temps, annoncer à ces mêmes redevables que pour demain, ils ne devront plus grand chose... Le syndicat de la profession, le Spiil, n'a pas perdu de temps et réclame d'ores et déjà la suspension de tous les contrôles fiscaux (y compris le dernier en date concernant le journal Le Monde; le journal de Bergé, Pigasse et Niel) et l'abandon pur et simple des redressements "puisque les pouvoirs publics conviennent désormais qu’ils étaient injustifiés..."

Edwy Plenel crie victoire et s'appliquera à lui-même ce qu'il dénonça souvent: la rétroactivité.

Se posent donc maintenant plusieurs questions:

- La France, en prenant cette décision, brave la directive européenne sur les taxes concernant la presse. Elle s'expose à des amendes importantes. Les paiera-t-elle ? Si oui, ce sera avec vos sous.

- Les contrevenants, dont Médiapart, paieront-ils leurs arriérés ? Poser la question, c'est déjà se marrer. Peut-être verrons-nous, comme récemment pour le journal L'Humanité, dans quelques temps, un entrefilet annonçant que dans sa grande mansuétude, le gouvernement annule la dette de ces quelques fraudeurs devenus aujourd'hui de parfaits contribuables...

- L'amitié liant hollande et Plenel (et Jean-Pierre Mignard, avocat du site Médiapart et parrain de Thomas Hollande) a-t-elle joué ? Poser la question... C'est se souvenir de qui renseigna à l'époque Plenel sur l'affaire des Irlandais de Vincennes ou revisionner certaines vidéos...

- Un groupe de pression peut-il se mettre délibérément hors-la-loi pour défendre une cause et être "blanchi" par ceux-là mêmes qui auraient du les sanctionner ? Apparemment, oui.

- En période de disette budgétaire, le gouvernement peut-il faire, sans consulter personne, des cadeaux fiscaux à certains quand il augmente par ailleurs considérablement la pression fiscale sur les ménages? A la presse et aux médias, assurément. (remember les hausses de TVA de janvier)

- Enfin, si vous avez la chance d'être imposable, particuliers ou entrepreneurs lambda, posez-vous la question de savoir combien de temps il faudrait aux services fiscaux pour venir récupérer chez vous la valeur de ce que vous ne lui auriez pas payé...

Vous l'aurez compris, deux poids-deux mesures, en Socialie, il vaut mieux être patron de presse que simple contribuable ou entrepreneur, question TVA, il n'y a pas photo...

Folie passagère 2099.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

26 commentaires:

  1. Beurk ! Désolé, c'est tout ce qui me vient à l'esprit.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Al,West: Comme je te comprends ! Bienvenue en Socialie !

      Supprimer
    2. @Al West

      Pourquoi Hollande se gênerait-il ?
      Il n'y a plus d'opposition !
      L'UMP et l'UDI sont en train de cautionner les nouvelles règles imposées par la Belkacem et le PS au sujet de l'avortement.

      PourquoiPas

      Supprimer
    3. @PP: C'est clair que l opposition est plutot nulle, qu'avait-elle a répondre sur ces questions d avortement, on lui file une carotte, elle se rue dessus ! C'est certainement pas sur ce sujet qu il fallait répondre.

      @La mouette: +1 à quoi ? à l opposition nulle ou a l opposition qui se met en rogne pour cette histoire d'avortement ?

      Supprimer
  2. La presse ne va pas mordre la main qui la nourrit. Elle la lèche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @pangloss: et s en pourlèche. Là le cas de connivence est flagrant en ce qui concerne Plenel et hollande...

      Il y a une façon de rendre la presse plus indépendante, pas totalement mais, c'est de supprimer toutes subventions. Ce n'est pas la voie choisie par hollande

      Supprimer
  3. Quelque soit le politique il caresse dans le sens du poil le 4ème pouvoir , là il fait très fort et à la fin de son règne il y aura certainement quelques comptes à rendre et explications à la Justice ( si d'ici là il y en a encore une ) .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude Herni: allez, je t en rajoute un peu ? qui a été nommé membre du Comité national d'Ethique ? tadam.... Jean Pierre Mignard !

      Assez curieusement ( je rigole) quasiment aucun journal n a fait écho de cette baisse de TVA, j ai trouvé l info, par hasard sur le site internet de La Croix.

      Supprimer
  4. Pendant son mandat, le Président de la République est intouchable, protégé par son statut !
    Pour prendre date, il faudrait porter plainte contre lui, comme Xavier Kemlin.
    Pas facile, je vous l'accorde.
    A mon humble avis, ce serait pourtant beaucoup plus déstabilisant que toutes les manifestations dont le Concierge Casqué de l'Élysée se contrefout.

    PourquoiPas

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pourquoi Pas: qu 'est-ce que tu viens me parler de porter plainte ? Plainte pourquoi ?

      Supprimer
    2. @atoilhonneur corto

      Voir ICI les trois chefs d'accusation sur lesquels repose la plainte de Xavier Kemlin.
      Plainte très peu médiatisée, évidemment.
      Voir également ICI l'intervention de Xavier Kemlin dans le journal du 20 janvier de la Voix de la Russie.

      PourquoiPas

      Supprimer
    3. Interview de Kemlin, exclusivement, ICI

      PourquoiPas

      Supprimer
  5. La justice, dont ils se gargarisent en la traitant le plus souvent de "sociale" ne doit pas avoir la même définition pour eux et pour nous...on est là dans une illustration de la "république des copains" et comme le dit si souvent valls, c'est "intolérable"...Quand la presse, censée être un contre-pouvoir, fait à ce point cause commune avec les gouvernants, je suis très inquiète pour la démocratie.
    Quand une idéologie totalitaire a tous les pouvoirs et des relais dans des milieux aussi importants que l'éducation, la justice et la presse, la dictature n'est plus très loin. Si vous y ajouter la corruption et les privilèges pour les copains, il est clair que la France est foutue...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nana: Rien à ajouter, c'est parfait ! La république des copains, je crois que même Sarko n avait pas réussi telle prouesse avec la presse !

      Supprimer
  6. Putai.....!!!!
    C'est écœurant ....
    Bordel de merde y'en à marre de ces putains de combines.....
    Comment nos gauchiards réagissent à de telles choses?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Nofate: Nos gauchiards ne disent rien. Etonnant , non ?
      Ceci dit tous les patrons de presse, de droite comme de gauche, ne disent rien non plus. Ils ont tous une version internet de leurs journaux et sont donc bien heureux de ce dénouement. Fallait vraiment chercher l info pour la trouver hier...

      Supprimer
  7. Ca y est les femmes pourront disposer de leur corps et do corps de leur enfant sans souci de culpabilite ! C'est la Socialie en action . Il ne reste plus qu'a mme Belkacem d'aller vendre sa propagande au Maroc . Comment sera t'elle recue et qu'en pensent papa et maman Belkacem ? Cela m'interesse ? C'est ca une integration reussie ? C'est triste ! Même Rama Yade dit des conneries en excluant l'homme de la conception d'un enfant . Un enfant ca se fait a deux ... Et le rapport au corps ne peut se definir dans un rapport de propriete même pour dire mon corps m'appartient . Mais bon a force de slogans on tait la verite profonde des etres . Triste France ! Marguerite

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ah sacrée Marguerite. Oui, c'est vrai triste France où il est classe de rappeler les origines marocaines d'une ministre ce qui n'a pas vraiment de rapport avec le sujet.

      Supprimer
    2. je vous signale El nino que najat belles gambettes, est de double nationalité donc encore marocaine ne vous déplaise et puis qu'y a t il de mal à rappeler un fait.

      Monsieur Valls nous a donné M'bala m'bala en veux tu en voilà dans l'affaire Dieudonné, ce n'était pas innocent mais lui a le droit.

      Supprimer
  8. "Une instruction fiscale servira de loi " Heu , et c'est légal ça ??

    Et quid des autres qui ont payés , vont ils demandés a être rembourser ?

    En même temps, il s’appelle pas Dieudonné ,ca aide bien ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @mirra19: apparemment " l instruction fiscale" serait légale, c'est un peu comme un décret.
      Les autres, ils ont payé et fermeront leur gueule trop contents aujourd'hui de bénéficier de ce cadeau fiscal.

      Par contre, si j'étais un "equitaxé" , je n'hésiterais pas à me servir de cet exemple pour ne pas subir la hausse de TVA de près de 10% !

      Supprimer
  9. Et Plenel qui fait des leçons de moral à tout le monde.

    Ce type est un menteur et un voleur en plus d'être corrompu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Skandal: Un menteur assurément, un donneur de leçon aussi, ça ne fait aucun doute, un "hors la loi " aussi , un corrompu, je ne sais pas:)

      Supprimer
  10. Plus cette caste des journalistes se déconsidèrera, mon cher Corto, et plus je serai satisfaite !
    Je crois que là, ils atteignent des sommets !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: Si ils se contentaient d atteindre des sommets, passe encore mais jamais, o grand jamais, ils ne se remettront en cause .

      Je ne suis même pas sûr que " Albert Londres puisse leur pardonner "!

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP