lundi 3 mars 2014

Copé n'a qu'un adversaire à abattre: lui-même.


Copé a donc fait son show. Mis en cause par Le Point pour une histoire de surfacturation et de ventes de 2 bâtiments publics à des intérêts privés, il se devait de réagir. Il l'a fait ce matin au travers d'une déclaration présentée comme solennelle. 

Dans un premier temps, il met en accusation Le Point, sans jamais le citer, et les médias dont il serait devenu, et l'UMP et Sarkozy et la droite avec, la cible préférée; des médias devenus procureurs et juges à la fois. Pour quiconque a suivi de près la dernière campagne présidentielle, on ne peut qu'approuver ses propos. J'approuve donc, je me suis même délecté de cette charge contre ces journaleux qui, majoritairement de gauche, ne servent plus leur métier et leurs lecteurs ou auditeurs mais des intérêts partisans. Tant que les journalistes n'auront pas compris que leur métier consiste à informer et non à désinformer ou manipuler les masses et que subventions publiques riment avec compromissions, qu'ils ne comptent pas sur moi pour leur donner un brevet de déontologie. Albert Londres n'est pas prêt de leur pardonner la manière avec laquelle ils ont perverti le métier. A ce stade, Copé:1; Le reste-du-monde-qui-lui-en-veut:0.

Dans un deuxième temps, il fait deux propositions: La première vise à rendre accessibles à tous l'intégralité des comptes de l'UMP (et pas seulement les comptes de campagne) sous réserve qu'une loi adoptée par le parlement impose cette même transparence à tous les partis ou micro-partis. En attendant, les comptes et archives de l'UMP seront mis sous scellés. Ce faisant, il empêche tout contrôle interne et oublie de préciser que les dits comptes sont déjà accessibles à tous (à condition d'avoir beaucoup, beaucoup de temps disponible, de persévérance et de connaissances en comptabilité pour pouvoir les étudier). Je mets par exemple au défi quiconque de pouvoir me dire combien gagnent les dix permanents les mieux payés de chaque parti. Ils sont pourtant nos salariés.  A ce moment là, Copé:1; Le-reste-du-monde-qui-lui-en-veut: 1 

La deuxième proposition serait de soumettre les principaux dirigeants et salariés des médias bénéficiant d'aides publiques aux mêmes contrôles que les parlementaires: déclarations de patrimoines, éventuels conflits d’intérêts... A priori, cela semble séduisant mais pourquoi s'arrêter en si bon chemin, la même chose devrait dans ce cas être exigée de tous les subventionnés de France et de Navarre: associations, diverses, ONG, entreprises sous perfusion d'Etat... Et pourquoi exiger maintenant ce qu'il refusait de s'appliquer à lui-même lors du vote de la loi sur la transparence imposée aux parlementaires ? Copé:1; Le reste-du-monde-qui-lui-en-veut: 2. 

Au final, nous étions nombreux à attendre de Copé une vraie déclaration solennelle: Qu'il démissionne par exemple de son poste de président de l'UMP en attendant que justice soit passée dans l'affaire l'opposant au Point, un peu à la manière d'un DSK en 1999. Qu'il nous annonce que la plainte contre Le Point avait été effectivement déposée, ils sont si nombreux à dire vouloir porter plainte et à ne jamais le faire... Qu'il apporte les éléments démontant les allégations du Point... ou que sais-je encore... En lieu et place, un grand coup de gueule anti-médias et des propositions qui ne verront sans doute pas le jour. Un Copé certes se montrant combatif mais sans qu'il puisse assurer quiconque qu'il ait assez de force pour vaincre tous ses adversaires. Il sont si nombreux et les plus redoutables ne sont pas forcément ceux qui sont à l'extérieur du bunker. Copé:1; le-reste-du-monde-qui-lui-en-veut: 3. 

Jean-François Copé n'a toujours pas compris que Giesbert et les médias ne sont pas ses principaux adversaires. Son seul ennemi, c'est lui-même. En tant que patron de l'UMP, il n'a pas su gérer l'échec de l'élection présidentielle. Il portera à jamais la responsabilité et les conséquences de l'organisation désastreuse des élections pour la présidence de l'UMP et la manière absolument scandaleuse autant que pitoyable avec laquelle, il s'est attribué la victoire. Depuis, il n'est plus crédible et semble être le seul à ne pas s'en être aperçu. Pour 2017, l'UMP aurait tout à gagner à virer dès que possible Copé: la seule opportunité pour elle de se refaire une virginité politique. 

Il me plairait de parler de lui à l'imparfait. 

Folie passagère 2167.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

29 commentaires:

  1. Pourquoi démissionnerait-il à quelques semaines des élections municipales ? ça serait donner raison à ceux qui veulent l'abattre et à travers lui une opposition crédible ! Moi je pense qu'il a raison de tenir tete meme si celle ci ne plait pas à tout le monde ! Qui fabrique ces emballements médiatiques ? Je suis surprise qu'il faille accepter que le principal parti d'opposition se retrouve sans président en pleine campagne électorale .... Si on tire sur ses propres troupes comment voulez -vous que l'électeur s'y retrouve ?? Marguerite

    RépondreSupprimer
  2. @marguerite: tu as raison: j aurai du écrire : qu il démissionne dès que possible de la même façon que j ai écrit: " Pour 2017, l'UMP aurait tout à gagner à virer dès que possible Copé" ou comme j aurai aussi pu écrire: "Copé aurait du être viré par l UMP après le pitoyable spectacle offert lors de l 'élection interne".
    Copé n'est pas selon moi la personne adéquate pour emmener l'UMP à la reconquête en 2017.

    RépondreSupprimer
  3. Je n'aime pas Cope mais là pour le coup, je le soutiendrais presque. Je pense juste qu'il est en train de payer sa déclaration sur le gender avec le livre "tous à poil". Donc, à 3 semaines des municipales, ne vous laissez pas berner...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Mary: Que cette enquete du Point sorte a 3 semaines des municipales n'est certes pas anodin et là dessus personne n'est dupe. Ce qui n empeche pas que Copé a été en dessous de tout depuis la présidentielle. Il paie tout cela maintenant. le coup du " tous à poil " non, un peu léger à mon avis.

      Supprimer
    2. Faut arrêter deux secondes !!! Ce genre d'enquête sort toujours avant une échéance électorale. En plus, le Point peut difficilement être qualifié de journal de gauche...

      Copé est mauvais, très mauvais et encore plus mauvais en tant que "chef" de l'opposition. En plus c'est un tricheur et probablement un menteur et un voleur.

      La droite Française se portera mieux quand il aura disparu du paysage politique.

      Supprimer
    3. @ Skandal
      Pour une fois, complètement d'accord avec vous. ;-)

      Supprimer
  4. Je suis complètement d'accord sur tous les points, bien traités, à l'exception du premièrement car honnêtement, tous les médias ne sont pas à gauche, même en prenant les centristes, on arrive pas encore à la parité.
    D'accord aussi pour l'imparfait, il est vraiment trop imbus de sa personne. Il ne reste plus qu'à trouver un Juppé mais jeune :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Didstat: Il est admis que 80% des journalistes sont de gauche. Même un gars comme Giesbert, suffit de regarder sa bio.

      Supprimer
  5. Copé tient l'UMP en laisse. Il ne lâchera rien.
    Il s'honorerait pourtant à démissionner pour se consacrer pleinement à sa défense.
    Pour pouvoir faire sa loi sur la transparence, rien ne l'empêche de démissionner de la Présidence de l'UMP mais de conserver son siège de député.
    Avec sa popularité et son image dégradées auprès des français, tant qu'il sera à la tête de l'UMP, la gauche l'attaquera de front avant les échéances importantes et le parti majoritaire de l'opposition qu'est l'UMP sera décrédibilisé : et ce seront tous les représentants de l'UMP, députés, sénateurs, (anciens Présidents ?), sans oublier les militants, les sympathisants qui en seront pour leurs frais !
    Il n'est peut-être pas au courant que les municipales c'est dans 3 semaines ???
    Autant pour Hollande, un de ses points faibles, c'est Valérie T., autant pour l'opposition majoritaire, LE plus gros point faible, c'est Copé.
    Ca serait dur pour lui, c'est vrai, mais ce n'est pas le problème de la vie : c'est la POLITIQUE !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @SEN: entièrement d accord, il devrait quitter l UMP ,se concentrer sur sa ville de Meaux ou apparemment il fait du bon boulot et basta. On peut penser ce que l on veut de l UMP, il n en demeure pas moins le seul parti capable de faire barrage a la gauche. Et Copé le mine. Alors basta !

      Supprimer
    2. Pour consolider le barrage en respectant la parité, je serais pour un pack "Copé-Morano".

      Supprimer
  6. Pour 2017, l'UMP aurait tout à gagner à virer dès que possible Copé : 100% d'accord !

    RépondreSupprimer
  7. Copé on s'en fiche pour le moment .. il est mauvais peu l'apprécient il s'est grillé lors de l'élection pour la présidence de l'UMP, c'est un personnage clivant... par contre le Point fait le jeu de la gauche et va favoriser l'abstention... donnant cette impression du tous pourris ce n'est vraiment pas un service à rendre au pays car en face pendant ce temps Hollande, tout aussi pourri, se roule le coin des moustaches..On laisse à cet incompétent dangereux et à sa clique de socialistes bobos le champ libre pour continuer à mettre le pays à plat ..Le Point allume des feux et je ne le lirai plus .. C'est un mauvais coup calculé trop proche des élections pour être crédible sur le fond mais déstabilisant pour toute la droite et l'UMP . Manoeuvre peu démocratique si proche d'un scrutin car je suppose qu'ils pouvaient descendre COPE bien avant si les informations sont justes bien sur..

    Indépendance de la presse aussi pourrie que les politiques voire plus? A qui profite le crime? Certains membres du journal ont reçus quelques promesses juteuses ?

    RépondreSupprimer
  8. Je vous trouve assez honnête pour un homme de droite (j avoue que je craignais un billet defendant envers et contre tout, Cope).
    Car il a quand meme quelques affaires au cul : takkiedine notamment. Il a surtout comme defaut (il n est pas le seul) de s etre fait designer avocat par equivalence. Et on commence a se rendre compte que cette fonction d avicat designe cache en fealite une fonction de lobbyiste percevant des honoraires . Il n est pas le seul mais ca n'excuse pas.
    Pour le reste FOG et le point de gauche ?! Faut pas pousser quand même !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il se trouve que je connais les anciens collègues de Copé dans le cabinet d'avocat. Ils voulaient porter plainte contre lui tellement ce qu'il faisait était immoral et illégale.

      Il passait son temps au téléphone à appeler les juges... Ce type est une saloperie, c'est tout. Il tue la droite française.

      Supprimer
    2. @Elmone; A propos de FOG, va prendre connaissance de sa bio sur wiki

      Supprimer
  9. Un magazine s'en prend au chef de l'opposition, mon cher Corto, j'allais écrire que c'était de bonne guerre quand on connaît les moeurs politiques françaises.
    Mais voilà que Copé, qui est loin d'être blanc-bleu, se met à en faire des tonnes, ce qui sera contre productif, et pour lui, et même pour l'UMP qui décidément ne se remet pas de son échec de 2012 et surtout de sa "guerre des chefs".
    Tout cela nourrira sans doute un peu plus l'abstention qui risque d'être record aux prochaines élections mais n'aidera en aucune manière à résoudre les problèmes, toujours plus grands, des Français.

    RépondreSupprimer
  10. Réponses
    1. Chance le PS avec Jean Philippe Désir est le gagnant au Gérard du chef de parti!

      Désir a bénéficié d'un emploi ficitif, devait du fric au fisc, condamné à 18 mois de prison, avec sursis, il fut amnestié par Mitterrand. Je doute fort qu'il soit devenu plus honnête depuis.

      Copé est moins plus pire que Désir, il faut dire qu'il y a de la marge. Est ce qu'avoir un mauvais chef de parti influence les votes? Je ne le crois pas, on est habitué.

      Je dirais qu'à l'inverse un excellent chef de parti peut attirer au delà du cercle habituel, mais il n'y a personne en ce moment qui puisse fédérer des électeurs.

      Supprimer
    2. Copé n'est pas meilleur que Désir... C'est dire !

      Supprimer
  11. Si vous voulez des chiffres, il y en a qui les cherchent, les trouvent et les résument... Et c'est fort instructif !
    http://www.les-crises.fr/comptes-ps-ump-2012/?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+les-crises-fr+%28Les-Crises.fr%29

    RépondreSupprimer
  12. L'on ne saurait mieux dire! En effet, la meilleure chose à faire avec Copé serait de le virer. Cela, toutefois, ne résoudrait pas le problème vu l'extrême pauvreté de l'UMP en termes de personnalités dignes de conduire un parti de ce niveau...j'ai beau chercher, je ne vois personne...ne serait-ce pas carrément l'UMP qu'il faudrait virer?
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
  13. Fillon pour remplacer Copé ?
    Fuyons !!!!!

    JPB

    RépondreSupprimer
  14. L'UMP devrait éclater, il reste toujours des ex UDF et ex RPR, sans le savoir ce sont deux courants assez différents, et cela nuit gravement au parti.Deux partis proches pourraient développer leurs idées et les défendre, pour les élections des rapprochements seraient possibles, l'UMP c'est une FBI (fausse bonne idée)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'UMP devrait surtout écouter ses militants !
      Comme le PS et les autres partis, d'ailleurs.
      Le décalage entre les "états-majors" et les troupes est effrayant.

      JPB

      Supprimer
  15. AVIS !: pas de billet aujourd hui, le taulier est malade ! A demain !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Soignez-vous bien.
      Bon courage et à bientôt. :-)

      Supprimer
  16. Arghhhhhhhhhh !!!!!!!!!!!!!!
    Toute la journée à attendre le billet de Corto pour découvrir qu'il n'y en aurait pas ;o(
    Ce n'est pas Omar m'a tué, mais Corto m'a manqué !!!

    Remettez vous bien

    Jacques (un lecteur discret mais assidu ;-)

    RépondreSupprimer
  17. je ne suis pas d'accord : quand on sait - voir le président actuel - que les français votent le plus souvent comme leurs pieds, copé - vu sa popuhilarité, vues ses compétences, s'est mis sur la ligne de départ -et presque d'arrivée - pour être président de ce beau pays un jour.

    E. Fémism

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP