lundi 31 mars 2014

Municipales: La débâcle du PS n'est que justice !


Quimper, Palaiseau, Limoges, Le Blanc Mesnil, Niort, Reims, Amiens, Toulouse, Nevers, Saint Ouen, Bobigny, Conflans Sainte Honorine, Nevers, Bastia, Saint Etienne, Reims, Angers, Pau, Marseille...

Quelle belle soirée avons-nous passé. Quelle claque pour les socialistes ! Quelle déculottée pour Président et son gouvernement !  N'ayons pas peur des mots, cette gifle électorale n'est que justice 

Elle n'est que justice parce qu'elle confirme que Hollande a été bien mal élu, candidat par défaut, président plus par anti-sarkozysme et démagogie que par adhésion. En moins de deux ans, comme jamais sous la Vème aucun autre président ne l'a connu, Hollande aura perdu  toute crédibilité. Chapeau l'artiste !

Elle n'est que justice car cette baffe prouve si besoin était et malgré toutes les tentatives de manipulations grossières de l'opinion que les élections municipales, ce n'est pas que du local. Les électeurs ont sanctionné lourdement l’exécutif national quand bien souvent les exécutifs locaux n'avaient pas grand chose à se reprocher.

Elle n'est que justice car elle sanctionne l'arrogance, la suffisance et le mépris avec lesquels les socialistes - et le premier d'entre eux - ont considéré depuis deux ans l'opposition. Avoir tous les pouvoirs impose l'humilité non la condescendance et la morgue.

Elle n'est que justice car elle montre que les électeurs en ont ras le bol d'être pris pour des cons; les mensonges, les reniements, les couacs, les incohérences, ça ne passe plus. On ne peut promettre avoir pour seul adversaire la finance et pactiser avec le patronat. On ne peut taxer comme jamais les ménages et promettre un 14 janvier de "détaxer" massivement les entreprises, comme l'a fait hollande. La droite a gagné, les gauchistes, dépités, ne se sont pas battus.

Elle n'est que justice car elle met en pleine lumière le fait que le pouvoir s'est complètement fourvoyé en  concentrant toute une partie de son activité sur des réformes "sociétales" quand les électeurs n'ont qu'une préoccupation: le chômage, le pouvoir d'achat (laminé par la pression fiscale) et la précarité. Ce n'est pas d'un mariage zinzin consommé par seulement 7 000 couples dont nous avions besoin mais d'emplois. Hollande et les socialistes auront réalisé l'exploit de démonter un axiome vieux comme le monde: diviser ne permet pas forcément de mieux régner.

Elle n'est que justice car ainsi les socialistes ne bénéficieront plus de tous les pouvoirs: le Sénat devrait logiquement repasser à droite en septembre et nombre de communautés de communes, dont le Grand Paris, échapperont à la gauche.

Elle n'est que justice car elle aura démontré que l'UMP, malgré ses hontes, ses faiblesses et toute l'ardeur qu'auront mis les médias et les gauchistes à la ridiculiser abusivement est encore bien vivante. Et que l'UMP des villes et des champs n'a peut-être plus grand chose à voir avec la parisienne.

Elle n'est que justice cette gifle monumentale parce qu'elle montre à toutes et tous que l'amateurisme et l'inexpérience ne sauraient en aucun cas donner le droit de gouverner. Hollande, la quasi totalité de son gouvernement et de l'appareil d'Etat n'avaient aucune expérience pour diriger le pays, on voit où nous en sommes...

Hier dimanche, la gauche s'est pris une monumentale raclée, croyez-vous qu'elle en tirera les leçons ? Même pas si j'en crois les propos de Sapin, Moscovici, Belkacem, Cambadelis et consorts entendus hier et encore ce matin: " Maintenons le cap, c'est la trajectoire qui doit changer!"

Nous assistons en direct à la mort du parti socialiste. Et ça, voyez-vous, c'est assez jouissif. Qu'Hollande en soit remercié. Qu'il soit, en ces lieux, dès aujourd'hui, en majuscule !

Folie passagère 2208.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

50 commentaires:

  1. Bonjour,
    On parle beaucoup de l'échec économique et social de Hollande l'autiste et de son gouvernement. C'est très bien. Mais peu de commentateurs se sont employés à rappeler que dans les urnes se sont également retrouvées les 700 000 pétitions balayées par Delevoye sur le conseil si ce n'est l'ordre de Zérodenantes. La politique sociétale délirante et limite décadente de ce régime est également condamnée. Ont également été sanctionné les candidats de droite qui ont soutenu la loi taubiresque comme NKM de boboland mais aussi F Keller à Strasbourg.
    Le combat continue.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Un Dragon

      Entièrement d'accord avec vous.
      NKM est maintenant surnommée Nathalie Fiasco Morizet sur le net !

      JPB

      Supprimer
    2. @Un dragon et JPB: les commentateurs télés ont bien occultés avant les élections les effets de la loi Taubira et le mécontentement qu elle a engendré, ils font bine de le rappeler après, ça ne coûte plus rien !
      Quant à NKM, elle a fait ce qu elle a pu et s'en est finalement pas si mal sorti. Sur son cas particuliers, je ne pense pas que sa position sur le mariage zinzin l ait pénalisé. mais bien plus, la droite parisienne stupide.

      Supprimer
  2. Vu l'âge moyen des électeurs, c'est plutôt l'UMP qui doit mourir le premier. Le PS est un parti en déclin qui vient d'avoir un grave accident de parcours. Il lui suffit de changer de chef et, s'il est bon, il efface au moins une partie de son affaiblissement.
    jard

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On vire Hollande alors.. Chouette !!!

      Supprimer
    2. @Jard et Philz: le PS est mort tant qu'il cautionnera la politique menée par Hollande, ce qui revient a dire que point de salut pour le PS tant que Hollande sera au pouvoir.

      Supprimer
  3. bonjour corto
    il est exagéré de parler de déculotté: 42% avec un président qui est soit-disant à 20% d'opinions favorables ce n'est pas si indigent.
    Mais surtout, ce que ne montre pas votre graphique c'est le glissement IDEOLOGIQUE vers la gauche
    car aujourd'hui les "droitiers" (qui sont comptés dans les 49 %) ont bien souvent des gauchistes un peu lâches

    Petit exemple pour ma ville de PAU : où comptez vous Bayrou ?
    dans les roses à 42 ou les bleus à 49 % ???

    cordialement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @jmespe: dans ce graphique, d après ce que j a i compris, Pau est à droite puisque ce looser de Bayrou a été soutenu par l UMP.
      Quant à la raclée, il faut remonter à 1947 pour en voir une aussi belle, donc oui, il y a bien eu raclée. Là dessus au moins tout le monde est d accord y compris... au PS

      Supprimer
  4. le socialisme français est mort .. complètement décalé par rapport au monde. Merci Hollande il a été au bout de cette logique socialiste suicidaire que l'on subit depuis 1981, socialisme resté au temps du front populaire qui date donc sérieusement !!!

    Hollande ne survivra que si il fait une politique pseudo libérale ( un gros mot mais dans la réalité du monde) ... que de temps perdu en 2 ans. il suffisait pourtant d'un peu de bon sens pour savoir que c'est la seule voie possible mais les français lavés avec du rose depuis 30 ans, des promesses délirantes et de multiples petits avantages corporatistes ne voient pas plus loin que le bout de leurs frontières. Un peuple vieillissant presbyte !!!
    Ils se sont satisfaits d'une vraie médiocrité et ont eu les politiques qu'ils méritaient et le niveau de vie qui va avec.
    le hic est que Hollande, qui en 2 ans n'a fait qu'attendre et n'a aucune vision sur le long terme ( ou préfère asservir le peuple!) n'aura sans doute pas les ressources et le ressort pour modifier efficacement le cap !
    il n'a jamais rien fait de sa vie, n'a aucun sens de l'anticipation, est plus apte à manipuler et à mentir qu'à agir et représente le bobos incapable de visser 3 planches et 2 clous.. un peu faible pour relancer une machine économique surtout qu'il ne s'entourera que de fonctionnaires aux idées creuses eux mêmes coupés depuis trop longtemps du terrain.

    Va falloir changer et le cri FN ne doit pas faire oublier que derrière il va falloir se retrousser les manches et que si on libère les entreprises il faudra aussi se montrer plus mature moins revendicateur et ne pas oublier que nous sommes des enfants pourris gatés dans le monde. une révolution de nos mentalités est nécessaire.. regardons nous aussi en face !




    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Philz: voici un commentaire qui me va pleinement. en particulier sur la révolution a faire dans les mentalités.

      Supprimer
    2. @ PhilZ
      Etes-vous un bon bricoleur ?
      Car, même moi qui ai 2 mains gauches (compliment de mon fils sur mon habileté manuelle !) je sais qu'on ne visse pas un clou, mais qu'on le plante. Alors, 2 !... ;o)

      A part cette taquinerie, je suis d'accord pour dire ce que gros nullard n'a jamais rien fait de sa vie".
      Sauf, récemment un petit tour en scooter. Même pas français !

      Supprimer
  5. Prendre une déculottée n'empêche pas l'arrogance et surtout la défausse des membres du PS. "C'est pas de notre faute", "c'est la faute à Sarkozy", "la reprise est là", "on a pris les bonnes mesures, suffit d'attendre qu'elle fasse leur effet", "la droite a fait monter le FN", j'en passe et des meilleurs....
    Par contre, je ne pense pas que le PS soit mort, le chiendent, on s'en débarrasse pas aussi facilement....et puis comme dit mon père "les Français sont tellement cons" et versatiles et tellement persuadés, après des décennies de bourrage de crâne, que seule la gauche a du coeur. Les Français ont pris la détestable habitude de tout attendre de l'état, et la gauche promet toujours une prise en charge des citoyens de l'utérus au cercueil...
    Mais ne boudons pas notre plaisir, même si rien ne changera vraiment au niveau du pays...le locataire de l'Elysée étant encore là pour 3 ans...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nana: quand je dis que le PS est mort c'est qu il n y a plus rien de socialiste dans ses discours, encore moins dans ce que tente de faire Hollande et consorts qui ne prêchent plus que par la compétitivité des entreprises. Pourquoi crois tu que la gauche du PS et la gauche de la gauche sont aussi furieuses après Hollande ? Voir celui-ci menée une politique plutot libérale, y a de quoi mettre les nerfs et augmenter l abstention des gauchistes..
      Philz plus haut le dit très bien, il va falloir faire la révolution dans les mentalités pour accepter de ne plus tout attendre de l Etat.
      Perso, j ai toujours pensé que Hollande ne finirait pas son mandat du moins l'Hollande du Bourget.

      Supprimer
    2. Où voyez-vous "une politique plutôt libérale" ? Pour ma part, il me semble que se mêler de la vie des entreprises est tout sauf libéral...évidemment, pour mélanchon baisser les charges des entreprises (avec contre partie !) équivaut à de l'ulta libéralisme, pas pour vous quand même ?

      Supprimer
    3. "de l'utérus au cercueil", on ne saurait mieux dire, avec les PMA/GPA et euthanasie qui attendent leur heure de gloire à l'hémicycle.

      Supprimer
    4. @ Corto
      Mais c'est vrai que vous lui remettez une grosse lettre au gros nul.
      Je croyais que c'était une blague.
      M'en voici tout ébaubie.

      Pour le fond, vous dites tout très bien, et moi, j'ai une grosse flemme.
      Alors, en ce moment, juste je me moque et me gausse... :-)

      Et je suis tellement contente que, pour la première fois depuis avant que je sois née, mon nouveau Maire ne soit pas un gauchiasse... :o)))

      Supprimer
  6. Réponses
    1. @Le Plouc: Bien sur que c'est bon et qu il y a encore du boulot: Prochaine claque, les européennes, mas là, l'UMP en recevra une belle aussi.

      Supprimer
  7. Je ne sais si ce PS est mort ou va mourir, mais le dogme socialiste domine toujours les medias, l'enseignement, la "culture" etc , et la prétendue 'droite".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Michel Degranges: que le dogme socialiste domine encore, c'est évident mais le PS en tant que parti politique n'est plus que l ombre de lui-même. Un cacique du PS le disait hier: "le parti est sur le toboggan de la mort". faut dire qu un parti socialiste qui se propose d aider massivement les entreprises et de réduire la dépense, y a de quoi énerver un Filoche, un Guedj ou un Emmanuelli. Les pauvres ne savent plus où ils habitent

      Supprimer
  8. Corto ! Corto !
    Quand réaliseras-tu que ce sont les mêmes !
    Ils bouffent tous ensemble dans les dîners du Crif !
    T'as pas vu la vidéo de Hollande qui en parle, justement ?

    C'est juste du personnel politique qui se goberge sur notre dos, et qui en met de côté dans les paradis fiscaux.
    C'est tout ! C'est juste ça que ça cache, leurs fausses bagarres.
    Je croyais que plus personne n'y croyait !

    Tu rigoles de Jegoun qui est aveuglé. Certes !
    Je ne voudrais pas que tu suives le même chemin, car je t'aime bien !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @La mouette: attends, je sais bien que ce sont , en partie, les mêmes, le crif, Le Siècle et toussa. Et alors ? ça n empeche pas de constater que les socialos et le parti se sont pris une belle claque. Un tel revirement à des élections municipales ne s'est pas vu depuis 1947 !
      Et puis et parce que c'est le cas, je préfère voir un PS contaminé par les idées libérales qu'une UMP socialisante. C'est exactement ce qui se passe en ce moment.
      je te rappelle , bibiche adorée, que je ne suis que sympathisant UMp, faute de mieux. et que j adhère bien plus volontiers au projet qu ils ont bâti ( et que quasi personne n a lu ) qu'aux conneries progressistes du PS ou aux utopies du FN.

      La seule chose qui me ferait voter FN, c'est la quasi assurance de voir tout le système exploser en moins de 6 mois avec l espérance qu après le chaos un renouveau de la classe politique émerge

      Supprimer
  9. En outre, leur truc de couleur politique ne concerne que 2000 communes sur 36 000 !
    Ailleurs, les mecs n'osent pas dire qui ils sont ...

    RépondreSupprimer
  10. Ah bin tiens !
    Je viens d'essayer de commenter chez J.
    Mais je suis bloquée, on dirait.
    Ou bien il modère ?
    Enfin bref, je conseillais à Hollande de nominer Yannick Noah, la personnalité préférée des Français, comme 1er Ministre.
    C'est trop tard pour l'Abbé Pierre...Hélas, trois fois hélas.

    RépondreSupprimer
  11. Ah bin si, au temps pour moi.
    Il a mis mon com.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @La mouette: oui, il modère le garçon maintenant. Moi je censure direct les gauchiards et ils le savent, lui, il fait le tri avant :)

      Moi Noah, je le verrai bien à la Défonce ou à l'Educ Nat: perdue pour perdue, hein...

      Supprimer
    2. La Défonce ? Ministre des salles de shoot ?

      Supprimer
    3. @Mireille: ben oui, ça lui irait comme un gant à Noah, non ?

      Supprimer
  12. Tant pis j'ose !
    "L'UMP...est encore bien vivante" ce n'est pas trop de sa faute...

    Merci qui ? Pour faire court, pensons à François, le maître d'œuvre et sa boite à outils, à Jean-Marc , son équipe de "couacqueurs", à Manu et ses gaz...à Christiane et ses mots...
    Un marginal merci à Léonarda, et Dieudonné.





    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @corto
      Désolée pour le vide inutilisé après mon texte. Vais veiller à ce que ça ne se reproduise plus

      Supprimer
    2. @Mireille: ah mais que l UMP bénéficie des conneries, couacs, bévues, reniements et autres bourdes du PS , de Hollande et d'Ayrault, cela ne fait aucun doute.

      Supprimer
  13. Pouvez-vous me dire, mon cher Corto, dans quel pays démocratique on pourrait voir un Président désavoué à ce point par le suffrage universel continuer à régner comme si de rien n'était ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: il m a fallu 34 minutes pour trouver une réponse à votre question: Aucun !

      Supprimer
    2. @marianne: la Une du Bild aujoourd'hui: " «Avec cette raclée, Hollande peut-il continuer à gouverner?»

      Supprimer
    3. @ Marianne et Corto.
      Ben si : la France. OUPS ! J'avais oublié : ce n'est plus une démocratie.
      Désolée... ;-)

      Supprimer
  14. Les vagues sont toujours plus belles quand elles sont bleues ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et poète avec ça !... J'adhère complètement.
      Mais maintenant, je suis impatiente de savoir qui va être 1er ministre. Je crains que l'on ne soit déçus. Je crains que hollande ne change rien à sa politique.
      En attendant ne boudons pas notre plaisir de vois leur déconfiture.


      Supprimer
    2. @Angeledu64 et Michelle: la vague a été violente tout de même. J'aime quand la mer est démontée.
      Et changement de premier ou pas, c'est certain, la politique menée sera la même: pas le choix, Bruxelles contrôle !

      Supprimer
  15. Voyez vous, nous avions déjà connu quelque chose d'à peu près équivalent en 83, après deux ans de Mitterrand -tiens
    comme c'est curieux- ce qui n'a pas empêché les socialos de se refaire la cerise, cinq ans après Tonton se voyait triomphalement réélu.
    Alors me direz vous, Flanby n'est pas Tonton et, depuis, le quinquennat est passé par là, c'est vrai mais croyez moi tout
    de même, la bête n'est pas morte.
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nouratin: je me souviens bien de 1983; mais hollande n est pas tonton en effet. Quand je dis mort c'est que le PS doit maintenant reinventer totalement son discours en matière économique et social car la politique menée par pépère est aux antipodes de ce qu'est supposé etre le PS

      Supprimer
    2. Pas de problème.
      Le petit "caudillo" va arranger tout ça !

      JPB

      Supprimer
    3. Ce qui est supposé être le PS s'appelle l'UMP, c’est à dire des socio-étatistes qui sont classés à droite mais qui sont loin de représenter la vraie droite conservatrice et libérale. La référence marxiste n'a plus lieu d'exister nulle part; ce qu'il en reste est voué à disparaître. Il ne devrait rester que socio-démocrates contre libéraux-conservateurs; or, ces derniers n'existent pas dans l'offre politique. Nous sommes donc condamnés à errer dans une molle inaction jusqu'à la faillite ou la mise sous tutelle FMI/UE.
      Pas très encourageant.
      En fait, Hollande est aux antipodes de nulle part; il n'est rien, tout simplement.
      Penthièvre

      Supprimer
    4. @Penthièvre: je plussoie: il n est rien !

      Supprimer
  16. Merci d'avoir cité Palaiseau en seconde position :-D

    La défaite a d'autant plus été amère qu'ils se voyaient déjà reconduits dans leurs fonctions. Ce qui prouve bien que l'aride arithmétique électorale n'a que peu à voir avec la réalité vécue par les administrés. La remplaçante de Lamy a payé la note à sa place. Ce qui est dommage car elle a vraiment essayé de faire un job d'élu de terrain, mis l'humanité qui faisait défaut avant. Mais on ne peut pas traiter l'opposition et ses alliés de gauche comme des moins que rien, et s'attendre à voir ces derniers marcher au combat comme des petits soldats sans âme et mémoire. On ne peut pas promettre un urbanisme raisonnable et maîtrisé et dénaturer la ville avec la construction de nouveaux quartiers, l'urbanisation d'espaces naturels et agricoles, sans que les gens ne soient dégoûtés par un tel mensonge. On ne peut pas snober le vulgum pecus, sauf en période électorale, sans que le péquin moyen ne s'étouffe de colère.

    Et en plus ils ne savent pas perdre, à peine élu le nouveau maire a été insulté par des jeunes socialistes. Certains élus sortants ont même refusé la main tendue. Comme si on leur avait volé leur possession, comme si la démocratie consistait à éternellement voter pour eux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Koltchack: 40 ans de baronnies socialistes quasiment balayés en une élection ! et comme tous barons, ils s croyaient bien assis sur leur trône et n ont pas vu la baffe arriver ou du moins pas à ce point ! c'est bien fait pour eux ! na !

      Supprimer
    2. Quel est le niveau de risque, en ce qui concerne le pouvoir de nuisance des employés municipaux , policiers y compris, acquis aux éjectés ?

      Supprimer
    3. Ben je ne crois pas qu'il sera pleuré, les délégués syndicaux l'avaient surnommé "Sarkozy", c'est dire le niveau de sa popularité. D'un autre côté, il leur avait balancé qu'en matière d'organisation du travail, avancements, etc. leur avis n'était QUE consultatif et qu'en conséquence, il ferait ce qu'il voudrait. C'est ce qu'on appelle, à gauche, la concertation.

      Supprimer
    4. @Koltchack
      Tant mieux !
      A la nouvelle équipe palaisienne, je souhaite succès et longévité.

      Supprimer
    5. Selon Lamy, elle ne sera qu'une parenthèse dans l'histoire de la ville. Comme s'il existait une fatalité de l'ancrage à gauche. Comme si la ville était la propriété privée d'un camp politique.

      Supprimer
  17. @Koltchak
    Les attitudes et hostilités que vous rapportez, vont certainement renforcer la détermination du nouveau maire et son équipe pour prouver à monsieur Lamy qu'il est mauvais prophète. Ils disposeront de 6 années pour cela.

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP