mercredi 19 mars 2014

Grand rassemblement UMP à Paris le 1er mai. Sarkozy en guest star !


Tout est fait et bien fait pour que les Français se détournent de Sarkozy, qu'ils apprennent à le détester pour ceux qui ne le haïraient pas déjà. Certains médias, bénéficiant de certaines complicités évidentes, se déchaînent contre lui. Le cabinet noir de l'Elysée, dénoncé par Valeurs Actuelles, se défonce la couenne pour raviver les braises de l'anti-sarkozysme. Des ministres de la République qu'un certain respect de la fonction devrait inciter à rester mesurés n'hésitent plus à insulter vertement, telles des racailles de banlieues, l'ex-Président. Les députés socialistes y vont de leurs bons mots pour dénigrer tout ce qui n'est pas de leurs oeuvres. Les blogueurs de gouvernement sont en pleine érection et seule une mise en examen du "voyou" pourrait leur procurer la jouissance tant attendue. Curée bloguesque, curée médiatique, curée politique, "on" travaille bien pour faire tomber de son piedestal l'ancien président; on peut même parier que parmi ses amis, certains l'imaginent la tête dans le caniveau... L'entreprise de démolition n'est pas engagée, elle ne fait que se poursuivre.

Et pourtant, nombreux sont ceux qui gardent confiance, espèrent le retour de Nicolas Sarkozy, admirent l'homme, le rêvent à nouveau président (au moins avons-nous la certitude qu'il ne ferait pas pire que l'actuel), se ruent dès qu'il apparaît quelque part... Qu'on le veuille ou non, l'homme n'a pas fini de séduire. Je crois même avoir lu que 90% des sympathisants UMP n'imaginent personne d'autre que lui pour re-conquérir le pouvoir.

L'on sait par ailleurs que pour (re)devenir Président ou pour être Président et le rester, tout homme d'Etat emploie quelques procédés pas franchement catholiques. C'est ainsi et ce sera. Il serait illusoire de croire qu'un personnage comme celui qui nous sert actuellement de Président puisse être vertueux, c'est avant tout un politicien. Alors, se formaliser des quelques casseroles qu'auraient au cul Sarkozy, c'est tout juste bon pour donner à manger aux journalistes et aux moralistes à la petite semaine.

Tout cela étant dit et bien dit - n'est-il pas - il m'est venu l'idée de savoir si Sarkozy était réellement, vraiment, toujours... aussi populaire. Il nous donc faut tester sa popularité. Et je vois une excellente opportunité de faire ce test. 

Dans un peu plus d'un mois, nous serons le premier mai. L'occasion serait belle de refaire le coup du Trocadéro lors de la campagne présidentielle de 2012. 400 000 personnes, mobilisées en quelques jours, se rassemblent  devant le Troca, dans une ferveur assez incroyable. Seuls ceux qui y étaient peuvent comprendre... Je me souviens que certains médias et politiques, y compris à gauche, avaient été surpris de ce succès populaire. Imaginons un instant que l'on remette cela. Refaire la nique aux syndicats et à la gauche en leur rognant leur droit de propriété sur la Fête du Travail, créer l’événement et faire monter Sarkozy à la tribune.

L'UMP y trouverait son compte, elle qui n'a pas été foutue de mobiliser massivement depuis deux ans, et pourrait ainsi montrer qu'elle n'est pas le parti moribond que certains s'imaginent. A trois semaines des élections européennes, l'occasion serait belle de montrer la pugnacité du mouvement. Au moins, les choses pourraient se clarifier: de discours en tirades bien senties, les adhérents et sympathisants pourraient véritablement voir qui soutient pleinement, ou esquive, l'ancien Président. L'UMP aurait une opportunité formidable de renouer avec la base et d'adresser un magnifique doigt d'honneur à tous ceux qui de l'extérieur ou de l'intérieur tentent depuis des mois de la détruire. On verrait aussi qui des cadors de la rue de Vaugirard monteraient à la tribune: Juppé, Fillon,Copé, Raffarin, Peltier ou Tartempion. L'applaudimètre pour juge. Le clou du spectacle, l’événement serait bien évidemment Sarkozy, qui en petite foulée grimperait les marches et accéderait, musique à fond, sur le devant de la scène, avant de démarrer un long discours. Nul ne peut dénier ses qualités de tribun. Il y a fort à parier que ce serait un véritable triomphe. Comme cela fut un premier mai 2012.

Les médias du monde entier en parleraient, toutes les télévisions seraient présentes. Le retour sur la scène politique de Nicolas Sarkozy serait acté, celui de l'UMP aussi. la gauche prise de court n'aurait plus qu'à constater qu'elle aura de nouveau à compter sur celui qu'elle n'aura pas réussi à détruire. Cerise sur le gâteau, étant Président de tous les Français, hollande ne pourrait réagir et l'on se gausse déjà d'imaginer Harlem Désir donner la réplique à Sarkozy.

L'opération, baptisée " Reconquête", ne pourrait être qu'un phénoménal succès et remettrait en branle tout l'échiquier politique. La totale !

Reste à savoir si l'appareil UMP aurait les coucougnettes et l'envie de tenter le coup. Et là, j'ai comme un coup de spleen et de découragement...

C'était la chronique politique fiction du mardi soir... générée par une réflexion, un brin moqueuse, un brin dépitée, entendue dans un bistrot aujourd'hui: "c'est quoi l'UMP ?"

Folie passagère 2190.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

31 commentaires:

  1. Excellente idée !
    Je crains que l'UMP n'ait pas les coucougnettes, ou plutôt qu'il en ait trop en compétition !
    Le seul a être sévèrement burné, c'est Sarko, mais son heure n' est pas encore venue, patience ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Le Nonce: une excellente idée sans doute suffisamment bonne pour qu elle ne soit pas retenue, il faudrait pour cela que les barons de l UMP acceptent une bonne fois pour toute qu'il n arrive pas a la cheville de Sarko :)

      Supprimer
    2. Excellente idée, et si c'est confirmé je ferai le trajet jusqu'à Paris même s'il faut que je me lève à 5 h du mat.
      Espérons que cela se concrétise.

      Supprimer
  2. Pas de défaitisme Corto ! Ce n'est pas le moment ! Mais pensez-vous que la Police Politique sera d'accord pour laisser organiser ce rassemblement factieux ? Qu'en dira Manuel Valls ainsi que le très cher Préfet Boucault bien connu pour ses comptages et décomptages fantaisistes .Pas de nostalgie , des jours meilleurs arriveront ...enfin on veut y croire ... en attendant utilisons notre bulletin de vote pour faire entendre notre voix puisqu'on est encore , parait il , en Démocratie ! Marguerite

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marguerite: pas de défaitisme de ma part mais plutôt sidéré de voir a quel point l 'UMP et ses dirigeants sont depuis le 6 mai nuls à un point qui n est pas permis. Au plan national, a part se crêper le chignon devant les Français médusés: Rien ! Rien alors que pas une semaine ne passe sans que la gauche ne leur donne du grain à moudre !

      Supprimer
  3. "créer l’évènement et faire monter Sarkozy à la tribune" même si c'était possible, ce serait suicidaire car certainement perçu comme excessivement provocateur aux yeux des juges, déjà suffisamment motivés ...

    Un nouveau quinquennat Sarkozy, accompagné du tintinnabulement des casseroles qu' ILS s'évertuent à lui coller au train ? Même s'il s'avérait qu'il s'en sorte avec des "non lieu", il resterait suffisamment de soupçons pour nuire à sa crédibilité et donc à ses actions.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Mireille BD: provocateur, sans doute mais qui provoque ? Sarko ou le PS, la clique socialiste, les petits juges et quelques journaleux qui comme par hasard sortent ces affaires a quelques jours des municipales ; histoire de dégoûter un maximum de gens et de Sarko et de la droite et de l UMP et de la classe politique rendant ainsi la situation idéale pour faire grimper l'abstention ?

      Alors il serait peut etre temps quel UMP frappe un grand coup.non ?

      Supprimer
  4. bonsoir corto
    haaaa sarkozy le sauveur de la droite...
    le grand rassemblement ...
    pour ma part et pour celles de beaucoup de "droitiers" il va falloir mettre les mains dans le cambouis si IL veut rassembler
    europe ou frontières ?
    immigration ou pas ?
    remise en question du mariage zinzin ou on laisse ce qu'à détruit la gauche en ruine ?

    Bref, le mythe du rassembleur ... qui ne dit rien

    cordialement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @jmespe: tu vois quelqu un d autre pour faire gagner la droite pour le moment ? Alors il est sur que le discours doit/devra être clair et pourquoi pas, il serait peut etre temps.
      Notes tout de même que je ne suis pas encarté UMp mais sidéré de voir comment ce parti, le premier de France en nombre d'adhérents peut être aussi lamentable !
      Rien de fait au plan national depuis deux ans, pas un meeting d envergure, un nouveau programme que personne ne connait, etc...

      Avec une tête d affiche comme Sarko - disons que c'est celui qui a quelque connaissance en marketing qui écrit - l UMP pourrait cartonner pour peu... qu'elle le veuille.

      Supprimer
    2. je n'ai rien contre sarkozy personnellement, mais son premier mandat souffrait clairement du refus de choix idéologiques (entre autres les 3 que j'ai cités)
      mais simplement, ça ne remarchera pas une seconde fois ...
      passer son temps à ménager la chèvre et le choux et proposer comme seul plan idéologique d'être : anti-hollande...
      C'est d'ailleurs précisément ce qu'à fait hollande et ce pourquoi c'est un échec...

      Supprimer
  5. Les Amis de Sarkozy, pas l'UMP dont chaque petit chef se croit un destin national.
    C'est une bonne idée. Le jour où il y aura une manifestation "Sarko" à Paris, il y aura du monde.. et ce gouvernement le sait, qui en a peur...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Brune de mer: cette association a sans doute pour but de soutenir Sarko, un micro-parti comme on dit. et il pourrait etre le point de départ d'un nouvel élan pour Sarko. il est vrai que c'est un tel panier de crabes a l UMP...

      L'idée est bonne d'un super meeting le 1er mai, j en sis persuadé, reste a savoir si cette idée se partage .

      Supprimer
  6. En étant de droite je pourrais trouver l'idée intéressante. Seulement, je crains qu'aujourd'hui, plus qu'hier mais moins que demain, il a plus d'ennemis à droite qu'à gauche. D'ici 2022, la droite à le temps de trouver un leader charismatique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Didstat; tiens, je sors de chez toi.

      Pourquoi 2022 ?

      Supprimer
  7. "L'on sait par ailleurs que pour (re)devenir Président ou pour être Président et le rester, tout homme d'Etat emploie quelques procédés pas franchement catholiques."

    Écœurant cynisme qui n'est même pas original.
    Et j'imagine que lassé de cette corruption politique, vous militez désormais activement en faveur de la démocratie directe? Ha non, j'oubliais la mythologie droitière du culte du chef...

    Admettons que je me place un petit moment de ce point de vue, avoir pour chef Sarko Ier n'est pas brillant. J'en suis réduit à conjecturer que la médiocrité du leader répond à la médiocrité des suiveurs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @razorback: La bonne nouvelle, c'est que je découvre que tu lis avec attention mes billets.
      La mauvaise, c'est que tu interprètes mes écrits comme le gauchiard moyen que tu n es peut être pas. : Ou as-tu vu que je cautionnais ces procédés pas catholiques ? Nulle part, je constate juste que c'est ainsi. pas un chef d'Etat français n'a les fesses propres et seul le benêt moyen peut croire que l on arrive à ce niveau sans traîner quelques casseroles. Aurais-tu par exemple oublier le faux attentat de l'Observatoire ( un ex. parmi d'autre). ces méthodes " pas très catholiques" sont non seulement employées par ceux qui parviennent au sommet mais aussi par ceux qui en rêvent ou ceux qui aident ceux qui y parviennent ( te souviens tu des manip de Dumas pour essayer de faire croire que Giscard avait accepté les diamants de Bokassa, rendant ainsi en partie possible l élection de Mitterrand).

      Donc pas de cynisme de ma part, juste un constat.

      Supprimer
    2. Le 'peut-être' est trop flatteur: je suis évidemment en-dessous du gauchiste qui détient la vérité relevée sur la manière d'abattre le capitalisme et suit un plan secret au-delà de ma compréhension de non-encarté...

      Pour revenir au sujet, vous êtes cynique en cela que tout chef d'État est corrompu (selon vous-même, ce que j'approuve), et que vous continuer de soutenir ce système mafieux uniquement par détestation de X qui est moins de votre bord que Y, alors qu'ils sont objectivement semblables et complémentaires. Quand je dis semblables, comprenez bien que l'assurance avec laquelle les uns et les autres répondent aux interviews m'indiffére: je parle de choix politique et de classe sociale d'appartenance.

      Supprimer
  8. Mon cher Corto,
    Hors sujet, peut être, mais je tombe par hasard ce matin sur cet article du Figaro:
    http://www.lefigaro.fr/musique/2014/03/19/03006-20140319ARTFIG00362-shaka-ponk-chevaliers-des-arts-et-des-lettres-est-ce-bien-raisonnable.php

    Et là je me dis que l'on ne fait plus que toucher, mais bien racler le fond!

    Amicalement,

    Bernard de Thailande

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @bERNARD: m'enfin berbard, tu vis sur une autre planète : c'est Shaka Punk et nous sommes en Socialie, ici, il est donc normal que "on en a rien à foutre" soit décoré

      Supprimer
    2. @bernard: et je vais faire bon usage de cette information. merci.

      Supprimer
  9. Réponses
    1. @zen aztrec: ola , je ne précipite rien, c'est de la politique fiction qui a neanmoins reçu un franc succès :)

      Supprimer
  10. Quelques observations:
    Sarko en guest-star d'une manif n'est sans doute pas une bonne idée actuellement. Cela le placerait officiellement en leader officiel d'une opposition moribonde qui n'aurait pas encore assimilé les raisons de l'échec de 2012. De plus les casseroles qu'on lui fait traîner (à tort ou à raison) plomberaient son discours.
    Admettre qu'il s'est livré à des activités "pas très catholiques" en avec pour excuse qu'il n'est pas le seul, c'est conforter le "tous pourris" et décevoir un peu plus ceux qui rêvent d'une opération mains propres et d'une classe politique irréprochable.
    C'est quoi, l'UMP? Bonne question! Un parti sans idées, sans principes et sans projet sur les questions essentielles. Je parie que sur cent personnes interrogées dans la rue, ceux qui pourraient dire ce que veulent dire ces trois lettres UMP seraient en minorité.
    Une dernière chose qui me gêne: le mot "ferveur" que tu emploies même (et surtout!) s'il rend compte de la réalité. Quand la ferveur arrive, la raison disparaît. Une bonne mise en scène devant un public acquis d'avance et on provoque la ferveur. La ferveur est malsaine en politique (Kim Jong-Un la provoque, Staline la provoquait et Hitler aussi).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @pa,gloss: que le mot ferveur te dérange , je peux comprendre , disons charisme incontestable ? mais n allons pas non plus chercher la petite bête, ne dit-on pas que le pape suscite la ferveur, la ferveur pour un groupe rock, etc...
      C'est le ton ( ou l interprétation) que l'on donne au mot ferveur qui en fait un mot sympa ou un mot "malsain".

      cet abruti d Axel Kahn, frère de JF, avait dit en regardant le meeting du Trocadero: on se croirait à Nuremberg. N'était-ce pas stupide ? C'est vrai qu'il faisait parti du comité de soutien de hollande.

      Supprimer
  11. L'UMP est un parti de morts-vivants, guidé par un flûtiste qui joue faux. Si cons, ça fait peur.

    Les candidats crédibles de ce bord sont très peu nombreux : Juppé, Sarkozy.
    Tout le reste est à la ramasse, sans talent et lit son papelard pour dire seulement bonjour.
    A gauche, c'est pire mais ce n'est pas une excuse.

    Copé et Fillon devraient se suicider pour dégager l'estrade.

    Je vois mieux Juppé dans le poste que Sarkozy qui me fait penser à ces mecs rapides à monter l'escalier mais, arrivés à la chambre, coincent la fermeture éclair ! Que de la gueule.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @catoneo: " L'UMP est un parti de morts-vivants, guidé par un flûtiste qui joue faux." si ici tu parles de ses actuels dirigeants , nous sommes d accord.
      Après, Juppé... ou sarkozy, question de feeling, perso...

      Supprimer
    2. Ils sont morts au soir de l'élection Copé-Fillon, assassinés par la COCOE !!

      Supprimer
  12. C'est quoi l'UMP ? Je penserais " c'est quoi la droite ? " et c'est qui ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude Henri: la droite, c'est quoi, y a de quoi en faire un roman

      Supprimer
  13. Bien que je partage les avis et critiques de Pangloss et Catonéo (décapant !) sur l'UMP, je croise les doigts pour que se réalisent les prévisions du dernier sondage CSA (Le Figaro)

    http://elections.lefigaro.fr/municipales-2014/2014/03/20/01052-20140320ARTFIG00271-la-droite-prend-un-net-avantage-dans-la-derniere-semaine-avant-les-municipales.ph
    Il se pourrait que cela se confirme suite au coup médiatique de Nicolas Sarkozy qui s'exprime pour mobiliser les troupes.


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Mireille BD: a priori, la gauche va effectivement se prendre une déculottée, reste a savoir de quelle ampleur et comment nos pieds nickelés vont analyser la chose.
      ceci dit ne vendons pas la peau de l ours....

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen