dimanche 2 mars 2014

Vladimir Poutine a parlé...

... C'était le 23 septembre dernier.


" Un autre sérieux défi pour l’identité de la Russie est lié aux événements se déroulant dans le monde. Ici, il y a un aspect de politique étrangère et un aspect moral. Nous pouvons voir comment certains pays euro-atlantiques sont en train de rejeter leurs racines, y compris les valeurs chrétiennes qui constituent la base de la civilisation occidentale. Ils nient les principes moraux et toutes les identités traditionnelles : nationale, culturelle, religieuse et aussi sexuelle. Ils mettent en œuvre des politiques qui rendent égales les familles nombreuses et les unions de même sexe, la croyance en Dieu et la croyance en Satan. 

Les excès du politiquement correct sont tels que des gens parlent sérieusement de proposer des partis politiques qui ont pour objectif de promouvoir la pédophilie (1). Les gens, dans certains pays européens, sont embarrassés ou ont peur de parler de leur appartenance religieuse. Des congés sont abolis ou nommés différemment (2) ; leur essence est cachée, tout comme leur fondement spirituel. Et on essaye avec agressivité d’exporter ce modèle partout dans le monde. Je suis convaincu que cela ouvre une voie directe à la dégradation et au primitivisme, résultant en une profonde crise démographique et morale." 

Extrait du discours de Vladimir Poutine, le 20 septembre 2013 au Club Valdai

Comment après avoir lu cela ne pas comprendre qu'un peu partout en Europe, ailleurs je n'en sais rien, des tas de gens se retrouvent en Poutine ? 

Bon, c'est pas le tout mais le business continue, en 2014, la France livrera à la Russie un nouveau bateau de guerre de type Mistral.


Folie passagère 2165.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

38 commentaires:

  1. Il a parlé et bien parlé. Faudra-t-il se tourner vers la Russie pour sauver ce qui peut encore être sauvé? Quel dirigeant occidental oserait prononcer le dixième de ses paroles?
    A part ça, il a un joli chapeau.

    RépondreSupprimer
  2. @Pangloss: quel dirigeant ? aucun . Si ce n'est peut-etre quelques uns du côté de l ancienne Europe de l est. Je crois qu il est tout de même très lucide sur ce qui se passe en occident.

    RépondreSupprimer
  3. En cas de guerre avec la Russie, je soutiendrai cette dernière. Plus sérieusement, je comprends qu'un certains nombre d'entre nous se retrouvent dans son discours et ce qu'il représente. Alors après est sincère ou surjoué ? Je ne le sais pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Jean François: les manifestants contre le mariage zinzin, sincères ou surjoué ?
      Pour avoir été une douzaine de fois en Russie, je pense qu il est parfaitement sincère en ce qui concerne tout ce qui est valeurs morales, racines chrétiennes, importance de la famille etc... l'exact reflet des discussions que j ai pu avoir avec les gens que je rencontrais.
      Là ou par contre ça coincera c'est avec la jeunesse russe qui aspire tout de même a plus de liberté en particuliers en matière de sexualité. ceci dit, je me suis toujours très bien amusé en Russie.

      Supprimer
  4. d'accord avec Poutine sur cet extrait de discours..

    RépondreSupprimer
  5. je trouve son discours superbe ! il y aura à un moment ou un autre un choix de civilisation à faire, et la Russie sera alors l'exemple, mon pépé, il était de Crimée, Odessa, alors, je pourrai peut- être faire comme Depardieu moi.....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On va peut-être demander la nationalité russe, non ?

      Supprimer
    2. @Boutfil: superbe je ne sais pas mais en tout cas très lucide, a croire qu il était dans les manifs avec nous à Paris !

      @jean François: ah non tout de même pas, par contre leur envoyer Belkacem , Peillon et Taubira, why not

      Supprimer
  6. Réponses
    1. @zen aztec: il n aime pas les gays ! :)

      Supprimer
    2. @corto :
      V.Poutine n’aime pas les gays : c’est une réalité. Il a tort de faire, l’amalgame par un raccourci peu honnête entre les choix sexuels non « traditionnels » ( comme il dit) et les pratiques pédophiles.

      Concernant les partis politiques promoteurs de la pédophilie, je croyais qu’il forçait le trait et je viens de lire qu’aux Pays-Bas, l’un de ces partis, le PNVD, a pu exister durant 4 années, LEGALEMENT , en prônant notamment : « l’abaissement de l’âge de consentement à un acte sexuel de 16 à 12 ans, la légalisation de la pornographie infantile et celles des relations sexuelles avec les animaux. »
      Même si les malades à l’origine de ce parti, ont été vilipendés, désapprouvés par environ 80% des néerlandais et 72% (seulement !) réclamant leur interdiction, comment de telles saloperies peuvent voir le jour ?
      Les autres volets de leur programme rejoignent celui des Verts européens.

      Supprimer
  7. Sera-t-il le dernier à défendre les racines et valeurs de l'occident ? Pas étonnant qu'il nous soit présenté comme le mal absolu par nos politiques et nos médias...ce n'est peut être pas un grand démocrate, mais ceux qui lui font la leçon, en sont-ils encore...j'imagine mal poutine mettre dans son programme politique "le changement de civilisation", c'est pourtant ce qu'à fait le PS de Martine Aubry sans demander l'avis du peuple Français...alors leurs jugements définitifs sur Poutine...et puis, quelqu'un qui est à ce point haï par les socialistes, je sais pas pour vous, mais moi, j'aurais tendance à tendre l'oreille quand il cause.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nana: rien d etonnant qu ils soient honnis par tous les progressistes du monde entier: il n incarne pas le " changement "! ai contre l'Atlantisme, pour la famille et les traditions, forcément, ça coince. Mais il est intéressant, sans tout prendre de son discours, parce qu il est parfaitement en phase avec toute cette nouvelle opposition que nous avons vu naître en France à l occasion du mariage zinzin

      Supprimer
  8. Bonsoir Corto,

    La crise ukrainienne agit comme un révélateur. La quasi-interdiction de tout discours critique envers l'évolution de l'Union européenne, que ce soit au plan sociétal ou économique, faite à coup d'anathème médiatique ou politique (si tu es contre moi, alors tu es un facho) rend les propos de ce bon Vladimir doux aux oreilles tant ils tranchent avec la parole lénifiante de nos zélites et de leurs affidés. Pour autant, l'homme, même s'il parait difficile de lui nier une vision et un projet pour son pays, est assez critiquable mais, en l'espèce, il défend, assez habilement, je dois dire, les intérêts de ce dernier. Infatuée, confondant les principes et les buts, l'Union européenne a allumé une allumette au-dessus d'un baril d'essence et s'étonne de voir ce dernier exploser. Si l'appareil politique allemand semble jouer intelligemment, une nouvelle fois, sa carte, notre pays lui, sombre une fois de plus avec les gesticulations du camarade président et de ses sicaires.
    Quelques liens pour terminer pour tenter de comprendre ce qui se passe: http://leblogalupus.com/2014/03/01/geopolitique-friction-du-samedi-1er-mars-2014-attendez-vous-a-ce-que-lukraine-soit-partitionnee-par-bruno-bertez/ suivi de http://lesactualitesdudroit.20minutes-blogs.fr/archive/2014/03/01/la-crimee-un-enjeu-decisif-893278.html ou encore http://www.athena-vostok.com/ukraine-russie-crimee-le-trinagle-infernal.
    Si une solution pacifique existe, elle passera nécessairement par une partition à la tchécoslovaque. Dans le cas contraire, nous allons vers une guerre civile, voire régionale, car les enjeux sont trop importants pour Poutine et les siens alors que l'Occident honnie apparaît faible et divisée.

    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @H. Pas grand chose a rajouter si ce n'est que j aimerai bien, qu un jour, on sache exactement quel rôle l UE et les USA ont joué dans cette "révolution " ukrainienne. Autre point, marrant de voir comment les z'élites françaises socialiste soutiennent une "révolution " dont on sait qu une bonne part de son "succès" repose sur l action de milices ultra nationalistes.

      Quant à Poutine, je crois que nos gauchistes ne comprennent pas bien ( ou font mine de) le bonhomme. Sans approuver entièrement le personnage, quel chef d Etat peut se targuer de défendre aussi bien les interets de son pays ?

      Supprimer
    2. Dans Time Magazine , ils prétendent que l'Ukraine a fait partie de la Russie depuis 1000 ans, les Américains. Sont toujours nuls en Histoire. Mais à force d'être contre les partitions de territoire , l'identité nationale peut devenir une création artificielle. Redonner la Crimée à la Russie serait une idée, à condition qu'elle reconnaisse qu'elle À bien foutu le boxon Du temps de l'URSS. Quant au parti pédophile, il n'a pas dépassé 3membres et à été dissous en 2010, mais il est vrai que son existence à été autorisée. C'est d'être d'accord avec Poutine, mais la réalité est trop complexe pour la Socialie . Les Pussy. Riots sont des opprimées politiques, alors qu'elles sont des anars .

      Supprimer
    3. @Chesterton: "Mais à force d'être contre les partitions de territoire , l'identité nationale peut devenir une création artificielle" je ne sais pas pourquoi mais cette phrase me fait penser à l'Europe si on la transforme ainsi: Mais à force d'être contre l'Europe , l'identité régionale peut devenir une création artificielle. Non ?

      Supprimer
    4. Si on doit partitionner l'Ukraine, je me demande bien dans quelle partie on mettra Tchernobyl !!!

      Supprimer
    5. @Claribelle: excellente question !

      Supprimer
  9. En voilà un qui a des yeux pour voir et des oreilles pour entendre.
    Et qui ose en dire les conclusions (le contraire m'eût étonnée !...).
    Sur ce coup, il fait très fort, et on ne peut qu'être d'accord. Du moins pour ce qui me concerne... :-)
    Même si le Monsieur en question a, par ailleurs, "quelques" défauts.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Franzi: en voila un qui se contrefout du politiquement correct. Malgré ses défauts, ça fait du bien a entendre en tout cas

      Supprimer
    2. @Franzi: souviens toi du tollé que ce fut quand Sarkozy évoqua les racines chrétiennes de la France. Par chez nous, un homme politique ne s'aventurerait plus a prononcer le 1/10 de ce qu a dit ici Poutine.

      Supprimer
  10. Il semblerait que la plupart de mes camarades réacs/conservateurs/libéraux soient dans une forme d'admiration vis à vis de Poutine...

    Ce qu'il dit dans son discours, me parle effectivement comme à vous. Néanmoins je n'oublie pas que ce type est un dictateur qui n’hésite pas à modifier la constitution de son pays pour garder le pouvoir, qui envoie ses opposants en prison en Sibérie ou bien les fait tuer.

    Poutine est quand même une belle saloperie de totalitariste et les propos de ce discours (qui, je le répète, me parle) ne changent rien à cela...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Skandal
      Il ne me semble pas que totalitaire s'applique à Poutine, dans le sens ou il n'agit pas par idéologie. C'est un
      dictateur pragmatique avec des méthodes contestables voire criminelles mais je pense qu il tient son pays
      ce qui est tout de même une belle performance vu l'état dans lequel il l'a trouvé quand il a pris le pouvoir.
      Ce qui est sûr, c'est qu'il ne va pas se laisser bouffer la laine sur le dos par des occidentaux arrogants , qu on les appelle US ou UE;

      Supprimer
    2. @Skandal: Que Poutine soit un dictateur aux procédés dégueu, nous sommes d accord. et nul n ignore comment il a su conserver le pouvoir depuis plus de 10 ans. Pour le reste suis entièrement d accord avec Nina ci-dessus.

      J ai une admiration (toute relative) pour Poutine dans la mesure où il sait ce qu il veut, appelle un chat un chat, ne se laisse pas bouffer par un supposé progressisme en réalité mortifère, défend les intérêts de son pays avant ceux des autres pays, ne fais allégeance à personne, bref il fait le job, salement mais il le fait.

      Supprimer
    3. Poutine est parfaitement et totalement idéologique. Il applique l'idéologie du KGB à savoir : tenir le pouvoir férocement en s'en mettant plein les fouilles.

      Il tient son pays uniquement par la peur, la propagande et la corruption.

      Malheureusement, l'inutile Catherine Ashton et les dirigeant européens n'ont pas le courage de dire merde à cette saloperie de communiste (voir le commentaire de Béatrice en dessous).

      Supprimer
    4. @Skandal: tu oublie de dire qu il est quand même soutenu par une majorité des russes

      Supprimer
    5. Et alors ? Cela n'en fait pas un démocrate ou un type bien pour autant.

      Supprimer
  11. Bonjour Corto,
    Quand j'entends M.Poutine défendre les valeurs chrétiennes et familiales, j'ai quand même un peu de mal à oublier que l'URSS fut l'un des principaux fossoyeurs de ces mêmes valeurs, et que ce monsieur appartenait au KGB, police politique de ce système... et quand je vois cette photo de lui semblant prier, je ne peux m'empêcher de penser à tous les chrétiens d'URSS ayant dû vivre leur foi dans la clandestinité jusqu'à la fin des années 80, parfois arrêtés et torturés pour avoir participé à un groupe de prière...http://www.zenit.org/fr/articles/un-reseau-de-media-chretiens-dans-l-ancienne-urss

    A part ça, je n'ai pas eu le temps de commenter votre billet de samedi concernant votre blog "à ch...", mais, je vous l'ai déjà dit, je suis une fidèle : depuis un an que j'ai découvert votre blog, je viens tous les jours, et, outre le bon sens et l'humour de vos billets, je suis très souvent épatée par la qualité de votre documentation : vos infos sont fiables, et très souvent en avance d'un poil sur les autres (je parle des autres de la blogosphère, bien sûr, pas de nos grands médias qui ne parlent de rien...) : merci pour le temps que vous devez y consacrer... quant aux photos, elles sont toujours top : là-aussi, quel boulot de recherche ! (rien que celle d'hier... le montage des joueurs d'échecs est vraiment super... j'aime bien aussi l'ours blanc du dimanche matin)

    RépondreSupprimer
  12. @Beatrice: Tu as raison pour "du temps de l URSS". ce pays étaient avant rassemblé sous la bannière du socialisme, socialisme qui fut particulièrement meurtrier et étouffant, entre autres, pour toutes les religions. mais cela a bien changé depuis la fin de l URSS. Aujourd'hui la Russie est plutôt dans une démarche " nationaliste" ,le retour à la grande Russie des tsars et de l orthodoxie., une Russie que sans doute une majorité du peuple russe n a pas oublié. Les valeusr d antan reviennent " à la mode ". ça ne te fait penser à rien ? N y vois tu pas une certaine simultanéité avec ce qui se passe en France ? ( manif pour tous, Veilleurs etc...).

    merci pour ta fidélité
    bises

    RépondreSupprimer
  13. Va falloir lui envoyer Valls, là, pour qu'il lui rappelle les "valeurs de la république"...

    (s'il pouvait le garder aussi)

    Vryko

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Vryko: un charter avec Valss, Taubira, Peillon, Belkacem, sapin et moscovici ? oh Yes, et qu il les garde le temps d une salutaire rééducation

      Supprimer
  14. Je me retrouve totalement dans son discours. Voilà.
    Le progressisme européen me tue.

    RépondreSupprimer
  15. salut cortho74.
    il tombe bien ton article, je passe mon temps à cavaler entre le boulot et les affaires et je ne prends plus le temps de regarder l'actualité. Je prends donc des bribes ici et là. continues, c'est bien pour moi de venir le soir sur ton blog. Poulpita de unblog.

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

L’église byzantine Saint-Louis de Paimbœuf, en Loire-Atlantique