vendredi 14 mars 2014

Exclu: La Crimée rejoint la Fédération de Russie


à Marianne.

Ce week-end, les Criméens vont être appelés aux urnes pour décider, par référendum, de leur rattachement, ou non, à la Fédération de Russie.


Les grands du monde libre ont tous condamnés sans appel ce processus d'annexion de la Crimée par la Russie. Pour Président, c'est "inacceptable, il est encore temps d'arrêter cette escalade inutile et dangereuse". Pour l'ami Barack, "Il s'agit de rejeter complètement les projets liés à ce référendum". Le G8, devenu pour l'occasion le G7 avec la mise à l'index de Vladimir, déclare que cette votation "n'aura aucune valeur juridique. Etant donné le manque de préparation adéquate et la présence intimidante des troupes russes, ce serait également un processus entaché d'irrégularités qui n'aurait aucune force morale. Pour toutes ces raisons, nous ne reconnaîtrions pas le résultat."

Enfin, bref, vous l'aurez compris la communauté internationale dans son entier dénonce un référendum qui sera de toute façon vérolé, partial, sous influence, irrégulier et blablabla...

Il faut dire que ce référendum a quelque chose de gênant pour tous ces Grands qui ont perdu l'habitude de demander, sur des questions cruciales, l'avis de leurs populations respectives... Et puis, il faudrait pas que l'exemple criméen (?) fasse tâche d'huile; il ne faudrait pas que d'autres régions du monde décident d'aller se réfugier sous la bannière d'un grand frère autre que celui que l'ONU, l'Otan et autres grands machins leur ont attribué. Pas bon pour le Nouvel Ordre Mondial, ça, pas bon !

Moi, je trouve que cette "annexion", puisque c'est ainsi qu'il semble  falloir appeler cette opération, a quelque chose de savoureux. Poutine dont tout le monde se foutait allègrement est entrain de reconstituer la Grande Russie au mépris des diktats occidentaux.  Les Crimériens (?) vont ce dimanche choisir, par eux-mêmes, de leur avenir. L'Histoire d'aujourd'hui va corriger un accident de l'Histoire d'hier (Kroutchev était-il bourré le jour où il donna la Crimée à l'Ukraine?). Nous savons, par avance, quel sera le discours des occidentaux: référendum truqué, bourrage d'urnes, intimidation, etc... Nous savons aussi qu'ils déploieront quelques bateaux pour tenter de faire peur à l'Ours tout en montrant ainsi aux populations occidentales qu'ils agissent. Nous les entendons menacer la Russie de sanctions économiques et re-blablabla.

Mais nous savons aussi, toujours par avance, que lundi, la Crimée aura voté, qu'elle aura choisi avec, allez, 65% des suffrages exprimés de rejoindre la Fédération de Russie, que la population de Crimée fera la fête et que les quelques Criméens mécontents auront le choix de se taire ou de partir. C'est ainsi. Poutine aura le sourire des grands jours; il sera plus populaire que jamais chez lui et en Crimée.  La Russie se remettra sans trop de difficultés des quelques sanctions bénignes infligées par les occidentaux. Dimanche soir, la Crimée sera Russe. Comme avant.

Et la communauté internationale aura une nouvelle fois fait la preuve de sa totale inefficacité.

Folie passagère 2181
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

23 commentaires:

  1. Voyant ce qui se passe en Europe et dans le reste du monde , j'habiterais la Crimée mon vote irait certainement pour la Russie , j'aurais trop peur d'avoir un gvt avec Hollande à la barre . L'europe fait réver beaucoup de population sauf ceux qui y habitent .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude henri: ce serait marrant d imaginer, dans chaque pays de l 'UE, un référendum qui demanderait aux populations: "Alors, l'Union, ça vous dit toujours autant ?"

      Tiens la dernière en date: l'Union a émis une directive, validée en France par un décret d'octobre dernier, qui interdit a toute personne de moins de 18 ans de monter, de monter dans un cadre professionnel sur un escabeau !!. Si, si, authentique !

      Supprimer
    2. tu as vu le grand (lol ) concours organisé chez Sartan pour les lois à la con de l'UE ?

      Supprimer
  2. J'aimerais entendre Pépère, Barack et autres dirigeants qui se croient propriétaires des peuples qu'ils détiennent à l'intérieur des frontières de leurs Etats respectifs, s'exprimer sur le prochain (18 septembre 2014) referendum sur l'indépendance de l'Ecosse, referendum prévu par l'accord d'Edimbourg signé par David Cameron et Alex Salmon (premier ministre écossais).
    Referendum déjà bidonné car les non-Ecossais résidant en Ecosse pourront voter (y compris!) les forces armées britanniques présentes dans le pays et "le personnel du gouvernement de sa Majesté inscrit dans une circonscription électorale écossaise".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pangloss: Cameron a effectivement signé l accord en exprimant son plus vif désaccord et comme tu dis, les termes de l'accord incluent tous les ingrédients nécessaires pour que l'Ecosse ne devienne pas indépendante donc, Pépère, Barack et compagnie peuvent dormir tranquille.

      Supprimer
  3. Réponses
    1. @zen aztec: c'est assez marrant de parcourir la presse et de voir que quasiment aucun journal n'est capable de donner un nom aux habitants de la Crimée. dans la quasi totalité des articles, c'est les mêmes formules: les habitants de Crimée, ou les russophones de Crimée, ou les ukrainiens de Crimée... etc mais pas de Criméens ni de Crimériottes , encore moins de Crimériens

      Supprimer
    2. Chaldée, chaldéens
      Galilée, galiléens
      Egée, égéens
      donc Crimée, criméens me semble tout à fait correct.
      Par contre, j'ai bien peur que dès lundi matin, on dise criminels.
      Penthièvre

      Supprimer
    3. Criméens me paraît bien (merci Wikipédia !)

      Supprimer
    4. @Penthièvre: je crois qu ils sont déjà classés "criminels" ceux qui voteront oui à la Russie par tous nos noeuds-noeuds occidentaux et pro - UE

      Supprimer
  4. "Nous savons, par avance, quel sera le discours des occidentaux: référendum truqué, bourrage d'urnes, intimidation, etc..."

    Par cette phrase, ils parlent de qui nos énarchiens ?
    Sûrement d'eux-mêmes, tant leurs affirmations correspondent exactement aux pratiquent qu'ils nous infligent à longueur de temps...
    Comment ça ?
    Ils ne voient pas les poutres qu'ils ont dans chaque œil ? Pourtant, au vu de la taille, ça devrait sacrément les gêner.
    Même s'ils ne sont pas étouffés par la multiplicité et l'énormité de leurs mensonges.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Franzi: nos politiciens n en sont pas à une contradiction prêts alors quelques mensonges de temps en temps, hein, on va pas les pendre pour cela. Et pourquoi pas....

      Supprimer
  5. On a vu pour la Georgie comment ça s'est passé, qui s'en soucie aujourd'hui ? personne ! à midi sur BFM business, l'intervention de Madame Carrère d'Encausse qui sait de quoi elle parle contrairement à certains branquignols, était remarquable de clarté, elle disait que Poutine avait raison et qu'il se foutais pas mal des cris d'orfraie des soit disant démocrates

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Boutfil: Et le Kosovo... Et bien sur que Poutine s'en fout pour la simple et bonne raison qu il a compris qu il ne risquait strictement rien de sérieux de la part des occidentaux.

      Supprimer
  6. Rien à ajouter, c'est exactement ça. Bon, le seul hic c'est peut être un trop gros score du "oui" au referendum car il est probable que les anti-russes ne se dérangeront pas trop. Mais de toute façon, le résultat sera le même et Vladimir aura gagné.
    Tant mieux, ce sera bien fait pour tous nos pignoufs bien-pensants qui passeront, au bout du compte, pour les andouilles qu'ils sont.
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Nouratin: score "bananier " ou "européen", la chose est entendue, la Crimée sera russe dès lundi, elle l'est déjà dans les faits.

      Et puis après tout si c'est le choix des Crimériens, je ne vois pas en quoi nos pignoufs s en mêleraient. na !

      Supprimer
  7. Oui ca fait 2 semaines que pour la Crimee et les Crimeens c est regler
    C est pour les provinces du sud et de l est de l ukraine que le probleme reste entier
    Esperons pour eux une solution federalliste

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Eno Va: ça pour l'Est de l 'Ukraine ce sera une autre paire de manche et Poutine saura, à mon avis, s'en passer sous réserve que les populations russophones de l'Est ne foutent pas le bordel.et ne fassent pas sécession avec les potiches de Kiev.

      Supprimer
  8. bonjour corto
    je crois que zemmour a une très bonne expression pour ça:
    post-démocratique
    un peu euphémique mais bon ...

    Un peu à part, sur la lime, on nous apprends que le nouveau bogosse mis à la tête de radio-france n'est pas seulement jeune, seulement beau , mais qu'il était aussi le (ex) boy toy de frédéric Mitterrand ?

    Auriez vous des infos là dessus ?
    cordialement

    cordialement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @jmespe
      Vous pouvez aller voir le très bon papier de Desjardins sur:
      http://www.thierry-desjardins.fr/2014/03/lintouchable-madone-des-homos/
      Penthièvre

      Supprimer
    2. Jmespe: Nous les gays, nous "sentons" à 100 mètres un collègue :) Et je mettrai ma main a couper que le beau Gallet est de la jaquette. ce que je sous-entendais dans un précédent billet.
      Il est de notoriété publique que sa précédente nomination a la tête de l INA n'était pas seulement due à son cursus universitaire

      Supprimer
  9. Pour mémoire ,mais cela peut servir :Lorsuqe la syire était sous mandat français nous avons donné lAntioche et sa région aux turcs
    action jamais oubliée par les syriens

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP