dimanche 19 février 2012

Allègre: " La gauche a un handicap, c’est François Hollande "


Le CV de Claude Allègre ne laisse planer aucun doute. C'est homme est tout ce que l'on veut, et l'on pourra apprécier ses jugement ou pas, mais il est loin, très loin d'être un imbécile. Faisant fi des sarcasmes que peuvent provoquer ses opinions, il dit ce qu'il pense. Ce qui suscite bien souvent l'ire de ses " frères " en politique, les socialistes.

Alors, lorsque le JDD lui demande pourquoi il ne soutiendra pas Hollande, il répond:

" Parce qu’il n’est pas capable de faire le job. C’est un pur politicien, très intelligent, très sympathique, il m’a moi-même séduit en son temps. Les débats avec Sarkozy ne seront pas faciles. Mais c’est un manœuvrier qui change sans arrêt d’avis. Si il est élu on aura Chirac II au pouvoir! Après avoir déclaré la "guerre à la finance", il déclare au journal anglais The Guardian qu’il est libéral. Il a agi ainsi pendant dix ans et a laissé le PS dans un triste état, comme l’a justement dit Martine Aubry. Voulez-vous qu’il fasse de même avec la France? Si DSK avait été candidat, je l’aurais soutenu car pour moi dans cette élection la compétence prime tout."

En toute logique, Allègre soutiendra donc Sarkozy.

Et à la question de savoir si Sarko a des chances d'être réélu, il ajoute:

" Oui, il a des chances raisonnables dans un scrutin qui sera très serré. La gauche a un handicap, c’est François Hollande ".

Le réalisme et la franchise d'Allègre méritent le respect.

Folie passagère 1053.
 
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

16 commentaires:

  1. Chez toi c'est: À chaque jour suffit sa connerie!

    La phrase clé de l’interview : (via @guybirenbaum)

    “Je considère qu’il y a eu des échecs dans le quinquennat de Nicolas Sarkozy, notamment dus à son incapacité à choisir de bons collaborateurs ou de bons ministres.”
    Ah ah ah !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @bembelly: je lis qu avec toi, c'est chaque jour une insulte supplémentaire.

      Supprimer
  2. il va en prendre plein la tronche le camarade, la Madone du Poitou à commencée de bon matin sur Europe, il est courageux ce gars

    RépondreSupprimer
  3. @boutfil: elle existe encore celle-là ? ceci sur tweeter , les degauches se sont déchainés contre Allègre ce matin ! Sans doute n aiment-ils pas les esprits libres...

    RépondreSupprimer
  4. UN esprit libre peut-être, un con sûrement.
    L'homme qui prend des positions tranchées sur le réchauffement climatique en contradiction avec la majorité de la comunauté scientifique et qui écrit dans un de ses ouvrages que les mathématiques ne servent à rien parce que maintenant il y a des ordinateurs est un con.
    Il aurait dû continuer à faire de la recherche. Quant à ce qu'il dit sur
    François Hollande, c'est peut-être vrai, mais je m'en tape car je soutiens Mélénchon. Voilà. Olive

    RépondreSupprimer
  5. @olive: un " con " certainement pas. Pas de ton avis, c'est possible.

    "L'homme qui prend des positions tranchées sur le réchauffement climatique en contradiction avec la majorité de la comunauté scientifique" Olive, j en connais qui autrefois ont pris le contrepied de la communauté scientifique, l'histoire leur a donné raison. ( Gallilée, Copernic )

    Et puis comme disait je ne sais plus qui, la majorité n'a pas toujours raison, seuls les esprits étroits en sont persuadés.

    Tu soutiens mélenchon, C'est bien.

    RépondreSupprimer
  6. Corto, ça ne serait pas plutôt l'église catholique romaine qui aurait été
    dérangée par la découverte de Galilée et pas d'autres scientifiques.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il me semble qu a l'époque l eglise catholique était la science ! Un peu comme la gauche aujourd'hui, elle avait toujours raison meme contre les évidences

      Supprimer
  7. ça me rappelle la réponse de Montebourg. "Quel est le principal défaut de Ségo Royal ?
    - François Hollande"
    En même temps, les sympathisants socialistes avaient le choix et ont préféré... celui qui ne leur a pas fait gagner deux présidentielles (2002 et 2007).
    Sa carrière montre bien que c'est un pur politicien, et quand je l'écoute je me dis que c'est trop facile pour lui de parler pendant des heures puisqu'il l'a fait toute sa vie.
    Mais Sarko est un bon "manœuvrier" aussi. L'essentiel est que ça se voit le moins possible !

    RépondreSupprimer
  8. Il est clair que plus personne à gauche, et depuis très longtemps, ne compte sur Allègre pour gagner une élection... qu'elle soit présidentielle ou cantonale...
    Mais au fait, il pèse quoi Allègre, à part lui-même !??

    RépondreSupprimer
  9. Allègre toujours aussi imbu de lui-même.. je ne vote pas Hollande mais je suis consternée par les trahisons.. c'est de la tribu des Besson ... ça vaut pas grand chose.. quant à la compétence prétendue de DSK... je me marre.. es-gâchette rapide oui.. mais pour le reste il a privatisé à outrance lorsqu'il était ministre.. je n'aurais surtout pas voté DSK.. rien de socialiste dans ces personnages.. normal qu'il rallie le petit caporal (oui je persiste et je signe.. je n'ai aucun respect pour le petit caporal qui n'hésite pas à dire le contraire de ce qu'il a dit)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "je suis consternée par les trahisons"

      Alors c'est que vous ne comprenez rien à la politique. C'est un jeu comme un autre avec ses camps, ses alliances, ses manoeuvres, ses retournements, ses reniements. Dans le fond on assiste juste au retour d'un jeu traditionnel que la Vème avait essayé de faire oublier.
      Je ne veux pas dire que c'est honorable, loin de là, mais depuis quand faut-il avoir de l'honneur pour faire carrière là-dedans ? Je crois que c'est Edgar Faure qui avait fort bien résumé la chose : "Ce n'est pas la girouette qui tourne, c'est le vent".

      Supprimer
  10. @fanfan: quelle trahison ? Que dit Allègre ? en clair qu il est socialiste, qu il ne rejoindra jamais l UMP mais que compte tenu de la situation de la France, Sarko lui parait etre la meilleure solution.

    Quant à DSK, certainement un pro de la quéquette, ça nous le savons, mais question économie, il est compétent. Et là dessus tout le monde était a peu près d accord.
    Mais rien de socialiste, c'est certains...et pourtant le PS en avait fait son champion.

    RépondreSupprimer
  11. Pro de la quéquette, tu parles ! Moi, j'ai plutôt l'impression que pour un pro, 1/ il en foutait partout, et 2/ cela n'aurait pas laissé un si bon souvenir à l'une de ses partenaires -pourtant consentante. Une conspiration, sûrement. Cela m'évite donc de non-parler des (non-3/, donc) relations non-professionnelles avec des...

    professionnelles -sic.

    Amicalement.
    Al.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @al: on dit des relations "inappropriées " quand on est DSK.

      Supprimer
    2. Donc Corto, quand tu dis que DSK est un pro de la quéquette, c'est en fait un "inapproprié de la quéquette" qu'il faut lire. Sans vouloir filer la métaphore lexico-anatomique, pro comme contraction de inapproprié réduit définitivement l'image à un fiasco. Ce qui n'est guère flatteur, quel que soit le bout du manchon dans lequel on souffle.

      Arf !

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen