dimanche 19 février 2012

Marseille: l'intégralité du discours de Sarkozy

Pour ceux qui n'auraient pas pu suivre, en direct. L'intégrale du discours de Nicolas Sarkozy à Marseille, c'est ici :


Nous le savons bien, un meeting de ce genre a pour but premier de dynamiser les troupes. Si accessoirement, le discours est bon, voire très bon, autant en profiter. Non ?

 " On oublie que ceux qui ne travaillent pas sont toujours à la charge de ceux qui travaillent. On oublie que c'est le travail des uns qui donne du travail aux autres et qu'en partageant le travail, on s'appauvrit collectivement au lieu de s'enrichir. On oublie que ce sont les travailleurs qui payent les retraites et que s'il y a toujours moins de travailleurs et plus de retraités, on ne pourra plus payer les retraites. On oublie qu'une France sans agriculteurs, sans ouvrier, sans artisans, sans usines, sans fermes, serait une France qui aurait perdu une partie de son âme, de sa culture, de son identité...

... Je vais à la rencontre des Français pour leur parler de l'autorité. Je veux leur parler de l'autorité du maître à l'école, pas du copain à l'école, de l'autorité du professeur, de l'Etat, de la loi. Je veux parler de l'autorité que confère le savoir et que confère la morale. Un monde sans autorité est un monde sans liberté."

Quand on aime la France...

Folie passagère 1054.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

32 commentaires:

  1. "Autorité" c'est sûr que certains n'ont jamais entendu ce mot, y a qu'à voir leur comportement...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @minijupe: tu vx que je te parle d'autorité ? Tiens, qd le maire d'une petite ville donne une baffe a un gamin de 17 ans qui n arrete pas de mettre le bronx ds le quartier, il se prend 1000 euros d'amende avec sursis, devra payer 250 euros de dommages et interêts au gamin...pour abus d'autorité ! pas belle la vie !

      Supprimer
  2. c'est ce qui me le rend impossible à détester ce bonhomme !
    On lui reproche de marcher sur les plates-bandes du FN, il faudrait lui reprocher de parler des choses qui fâchent et des tabous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @vallenain: t as tout compris. Son discours était quasi parfait selon moi, un brin démago ( c'est aussi le jeu )mais plein de bon sens. Mais le bon sens est un truc qui fache ! etonnant !

      Supprimer
  3. Travail, solidarité, autorité.
    Mouhahahahaha !
    On va y croire…
    L'écho répond :
    Délocalisation-chômage, système D-copinage-républiquebananière-planques fiscales-népotisme, laxisme total à l'école, dans la rue et dans la justice…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Laisse a ceux qui ont envie d y croire de pouvoir le faire. Ceci dit, en dehors du ton electoraliste propre a ce genre de meeting, peut-on à un instant être contre ce qu il dit ? Moi, non.

      Supprimer
    2. Mais je laisse, Corto.
      Il dit aux gens ce qu'ils veulent entendre, et ça marche.
      Mais il a eu 5 ans pour mettre tout ça en oeuvre !
      Ah oui, la crise ^^
      Tant de naïveté m'émeut.

      Supprimer
    3. Moi aussi, j'aime la France.
      C'est pour cela que ça me répugne de la livrer à ses ennemis.

      Supprimer
    4. @Carine : oui, hélas, il y a eu 3 crises. Sans compter les blocages de toutes ces castes, les syndicats, les magistrats, les médias, j'en passe et des meilleures. (ah oui, j'oubliais : tous ces élus dans les régions et les départements, qui se sont dépêchés de lui mettre des bâtons dans les roues).
      Alors oui, il a raté des choses, quoiqu'on lui ait surtout reproché de trop en faire pendant 5 ans (faudrait savoir!!!) mais nous sommes assez naïfs pour croire qu'il reste à peu près le seul à nous éviter de sombrer avec le reste du monde.
      Après tout, un peu d'optimisme ne nuit pas...

      Supprimer
  4. Merci, Corto, pour cette vidéo...
    Oui, on aime la France. Et ceux qui veulent la protéger et la rendre plus forte. On n'aime pas les loosers.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @mary: de rien !
      mais dire qu on aime la France, aujourd'hui, tu passe pour un réac voir un con !
      alors oui, j aime pas les loosers et je suis persuadé qu avec un Hollande on sera un paquet de loosers sous peu

      Supprimer
  5. Honnêtement, mon cher Corto, je crois que ce meeting avait surtout pour but de démontrer que Sarkozy était encore capable de faire aussi bien, et même mieux, que Hollande au Bourget qui avait littéralement fait se pâmer la gauchosphère.
    Pari tenu ! Ce n'est déjà pas si mal.
    Tous ceux qui avaient déjà enterré Sarko en sont pour leurs frais.
    Malgré ses rodomontades le "prochain président" autoproclamé a tout de même quelques soucis à se faire quoiqu'il en pense.
    Affaire à suivre...

    RépondreSupprimer
  6. @marianne: et je crois qu on n'a pas encore tout vu. J ai l impression que Sarko fait tt le contraire d'en 2007. Il monte en puissance, progressivement.
    Quant à Hollande, je l'ai écouté sur BFM après Sarko ( par souci d'équité ), ma conviction est définitivement faite: il n 'est pas fait pour le job ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai fait comme vous, mon cher Corto : j'ai regardé Hollande sur BFM.
      Je l'ai surtout trouvé sur la défensive, genre, disant aux journalistes : vous voyez comme le candidat-sortant est méchant avec moi ? Mais moi, je veux rester gentil !"
      Les journalistes étaient assez médusés, genre, vous n'allez quand même pas vous laisser maltraiter sans réagir ?
      Bref, on essayait de nous vendre le méchant tortionnaire Sarko s'en prenant au gentil Hollande sans défense.
      Qui va pouvoir croire à ce scénario à part mes petits copains de chez Variae ?

      Supprimer
    2. @marianne: ah BFM, ils sont même allés chercher Badinter pour qu il vante les qualités d'homme d'experience d'Hollande...

      Supprimer
  7. Merci de nous avoir épargné les 35 premières minutes de cet enfumage. J'aime beaucoup le "en partagent le travail, on s'appauvrit". Les "on" apprécieront,
    car du travail, pour le partager il faudrait d'abord qu'il y en ait.
    Avec un million de chômeurs de plus sous son règne, il manque pas d'air...
    Ah oui, la crise :)

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour tous.
    C'est la première fois que je viens sur ce blog et je tombe sur cette phrase "Un monde sans autorité est un monde sans liberté".
    Je vous en supplie, dites moi que vous n'y croyez pas, que vous n’êtes pas d'accord avec cette phrases et ce qu'elle représente.
    Pour la petite histoire savez vous qui dit cette phrase en premier? Orwell dans son 1984... C'est triste mais c'est la vérité.
    Bonne journée à tous et bonne conscience politique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @martin léonard: elle aura la représentation qu on voudra lui donner. Mais comment nier son bien-fondé. Ne sont-ce pas les lois ( constitution, lois et reglements...) qui font que les libertés sont préservées ? Qui font les lois ? Les autorités compétentes (juristes, législateurs etc..). Qui fait en sorte que ta liberté soit préservée ? Les autorités compétentes ( flics, justice, etc...)
      Réfléchis et tu verras que cette phrase est pleine de bon sens.

      Supprimer
    2. Ne sont-ce pas les lois [...] qui font que les libertés sont préservées ?

      Surtout, mon cher Corto, si l'on se souvient que la loi est faite pour l'homme, et non l'homme pour la loi.

      Amicalement.
      Al.

      Supprimer
    3. @al west: faut tout leur expliquer...

      Supprimer
    4. ... dans un contexte judéo-chrétien, aurais-je du préciser.

      bZh

      Supprimer
    5. J'entends bien ce que vous dites, et certes cette phrases n'est pas dénué bien-fondé, mais faut-il encore que la loi préserve les liberté au lieux de les entraver(enfin cela est une question de point de vue). De plus vous soulevez la bonne question qui est de savoir qui fait la loi et surtout pour qui.
      De plus admettez "le danger" fasse à quelqu'un qui affirme que l'autorité (c'est à dire la soumission d'un individu à un autre) permet (par la répression, ou la soumission de l'individu à cette autorité)la liberté.
      La liberté c'est d'obéir?

      Supprimer
    6. Ouh-là, Martin, Léonard, allez donc poser la question aux Syriens, ou même aux grecs, tiens ! La liberté, c'est déjà d'avoir le choix. Le choix aussi, par exemple, d'un candidat qui tente de protéger ses entreprises, plutôt que de les abandonner (clin d'oeil à l'ITW de l'ami Molette), ou d'un candidat qui entend agir par la cohésion avec les entreprises et la finance plutôt que par la coercition.

      Supprimer
  9. et au moins grâce à sarko
    les homos pourrons se marier
    ah non c'est pas ça?

    RépondreSupprimer
  10. pourront- o-n-t non mais
    oups!
    allez deux claques et monte dans ta chambre
    :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @jean jacques: le mariage gay, je n en fais pas un point de rupture. Cela viendra en son temps, sous 10 ans et à l initiative de la gauche ou de la droite. suffit de patienter.

      PS: ton blog est trop long a charger, tu devrais alléger et virer une bonne partie des widgets colonne de droite...si je peux me permettre. C'est dommage. Excellente la série sur les trompes-l'oeil

      Supprimer
  11. Jean-Jacques,
    Ah non, ils pourront pas, il a encore changé d'avis. Et puis maintenant il y a Christine qui a rangé sa bombe dans son sac à main et a rejoint ce président
    et sa conception de la démocratie qu'elle critiquait il y a une semaine encore.

    C'est dur à suivre ces politiques qui changent d'avis tout le temps. Olive

    RépondreSupprimer
  12. le seul probleme des bons discours, c'est quand ils sont prononcés par quelqu'un qui est DEJA au pouvoir depuis 5 ans si ce n'est plus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @parisien libéral: au moins as-tu reconnu que c'était un bon discours :)

      Supprimer
  13. Le constat est simple, les trois quart des français ne le supportent plus et il y a une raison, c'est un homme qui a menti sur toute la ligne au Peuple! Après, ceux qui ont intérêt à ce que le système sarko dure encore un peu pour qu'ils puissent profiter et faire profiter leurs descendants pour des générations l'adoreront toujours!!
    Il a beau nous faire croire qu'il se baigne tous les matins à l'eau de Lourdes, la mayonnaise ne prend plus et ne prendra plus!
    Passer son temps à monter les gens les uns contre les autres n'a jamais été un programme!!
    Discours bon ou pas, c'est dans leurs assiettes que les gens le jugeront et non pas en écoutant NKM, BHL ou le dégraisseur de mammouths!!!

    RépondreSupprimer
  14. @nigloo: ah nigloo, nigloo... Les 3/4 en es tu sur ?
    L'histoire est pleine d'exemple de gens dont le peuple ne voulait plus a un moment et puis...le retour. Ceci pour dire que 1) la mayonnaise est loin d'avoir tourné et que 2) rien ne permet de dire qu 'elle ne prendra plus.

    Ceci dit ( bis) c'est vrai qu il est mal barré le Sarko mais "n'oublions jamais " comme dirait la chanson que les français sont versatiles, qu ils ont la mémoire courte et que finalement, la France a toujours été un pays " à droite "! na !

    RépondreSupprimer
  15. Ok Corto je vais essayer de faire un effort et d'ailleurs tu n'es pas le premier à me le dire...
    mais voilà, j'entasse, j'entasse...
    Belle journée
    :-)

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP