vendredi 24 février 2012

Front contre Front, 0 partout ! La honte en plus.

Pour ceux qui ne l'aurait pas regardé, sachez que nous avons assisté hier soir sur le plateau de l'émission des Paroles et des Actes à ce qui se fait de pire et de plus honteux en matière d'émission et de débat politiques.


La Marine face à La Méluche. Front contre Front.

La première avait prévenu. Elle refuserait tout débat avec celui qui n'était pas de la même dimension qu'elle en terme de potentiel électoral: " Je débats avec des candidats à la présidentielle, pas avec des candidats à des postes de ministres. " Ayant été traitée de " semi-démente " par La Méluche, la dame de St Cloud attendait comme préalable à toute éventuelle discussion des excuses. Elle eut droit à un " De quoi vous plaignez-vous, Ça vous en laisse une bonne moitié ". Le ton était donné. La Marine, fachée, pas contente, se replia dans une posture de refus, les poings fermés, l'air renfrogné. Petite fille fachée.

La Méluche avait prévenu, il ne ferait pas de cadeau à la folledingue et préféra donner dans l'outrance et la grossièreté, l'air méprisant, dominateur. " J'ai l'intention de combattre votre infâme parti partout où je le pourrai. On vous mettra la pilée que vous méritez...Vous ne servez à rien. Vous ne servez qu'à distiller de la haine. Regardez-moi quand je vous parle ! "

Brillantissime démonstration de part et d'autre de ce que peut être le degré 0 de la politique ou lorsque l'invective, l'insulte et le mépris de l'autre remplacent le débat. Il n'y avait aucun doute, hier soir, nous étions face aux extrêmes dans ce qu'elles ont de plus puant et de plus repoussant: le refus d'écouter, d'entendre et d'accepter l'autre.

L'un et l'autre se sont ridiculisés de la même manière qu'ils ont ridiculisé ceux qui les soutiennent.

Quant à France 2 et David Pujadas, totalement dépassés par les évènements mais  en plein orgasme rien qu'à l'idée des chiffres d'audience, j'ose espérer qu'au fur et à mesure du déroulement de cette pantalonnade, ils se seront rendus compte du tort qu'ils ont fait au débat politique.

Hier, c'était Front contre Front et 0 partout.

Folie passagère 1061.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

20 commentaires:

  1. C'est évidemment la grosse " gué -guerre" en tout cas pas cool pour ce " méluche" le milliardaire" caché !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @anonyme: pas cool ? grossier,arrogant, plutot

      Supprimer
  2. Si les journalistes étaient soucieux de ne pas faire du tort au débat politique, mon cher Corto, ça se saurait.
    Ce sont les téléspectateurs que France 2 n'a pas respectés hier au soir, parce qu'ils savaient que cette confrontation pourrait donner lieu à tous les débordements.
    Combien des témoins de cette lamentable émission seront-ils poussés dans l'abstention ?
    Misérable, et minable !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: Misérable et Minable oui, qui plus est, c'est que cette confrontation a finalement occulté tte la premiere partie ds laquelle ns pouvions voir La Marine parfois soulever quelques vrais problèmes tout en se ridiculisant lamentablement dès qu'étaient abordées l'économie ou quelques sujets sociétaux.

      Supprimer
  3. Lamentable, pas tant que ça !
    on en fait quoi de la première partie ???
    Justement, c'est grâce à hier soir que je vais peut-être retourner voter, et pas à gauche comme en 81 et 88, mais bon à cette époque là j'étais jeune et conne :) :) :) :)
    Et on dit que les extrêmes s'attirent, pas toujours lol !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @virginie: vois ce que j ai écrit a Marianne, de la 1ere partie on ne retiendra pas grand chose balayée qu elle fut par ce " débat " honteux.
      Je retiendrai qu une chose de la première partie: l'incompétence dramatique et flagrante de La marine ( et donc du FN ) en matière d'économie.
      Affligeant !

      Quant à voter Le Pen, pkoi pas pour ceux qu ils veulent marquer le coup au 1er tour mais faudra pas se plaindre après

      Supprimer
  4. Je ne comprends rien aux salades de la télévision !
    Cela faisait plusieurs jours que M le pen clamait ne pas vouloir débattre avec Mélenchon, elle s'est faite piégée où pas ?????
    Et pour la suite, tu crois que la 2 va imposer un débat Hollande/Mélenchon, ça m'étonnerait lol !!!
    Et en matière d'économie, Mélenchon n'est pas mal non plus :) :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @virginie: comment pouvait-elle refuser, d'un coté elle avait 1h30 d antenne + 20 minutes avec melenchon ou...rien du tout. C'est le format et le découpage de l emission qui l'a piégé.
      Alors un débat Melenchon / Hollande, on peut rêver mais je serai bien surpris que cela nous soit proposé par les médias ( gauche contre gauche, faut pas charier tt de meme, dès fois que Melenchon mettent a mal Hollande ) Et pourtant succès d audience garanti

      Supprimer
  5. il est vrai que j'ai étends mon poste de télé lorsque la confrontation a eu lieu. Ca ne m'étonnerait pas que France en ait fait exprès. Je connais un peu Pujadas, il en est pas à son premier coup d'éclat.
    Il est évident que Marine Le Pen, voulant ratisser large, a repris le programme commun de la gauche des années 70/80. C'est des plus affligeant.
    Par contre elle a le mérite de poser les vraies questions, celle qui fâchent.
    Du temps de son père, beaucoup de "cathos" étaient attirés par le FN. Depuis l'éviction de Bernard Antony et la mise au placard de Gollnich, beaucoup sont partis sur la pointe des pieds.
    En tant que catholique et conséquent avec mes convictions, ça devient de plus en plus dur de choisir son camp.
    Perso, je me tente de choisir Marine au premier tour (rien que pour donner un coup de pied dans la fourmilière de l'establishment) et voter nul au 2e.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @jeff: voter nul ? Abstention ou vote nul voila qui m apparait comme nul !

      Supprimer
  6. Corto, arrêtez donc de faire l'indigné. La politique c'est ça avant toute chose. Et encore, soyez certain que ce genre de confrontation c'est du light. Sous la troisième ou la quatrième, je ne sais plus trop, on a été obligé de retirer les encriers des pupitres de l'Assemblée Nationale car il arrivait fréquemment qu'ils servent de projectiles. Et je ne parle pas des noms d'oiseaux qui volaient, des diffamations, etc. Même la Vème a eu sa part. En 1967, Gaston Deferre traite le député gaulliste René Ribière d'abruti, l'offensé demande raison au socialiste, ce qui débouchera le 20 avril de la même année sur le dernier duel à l'épée non mouchetée de l'histoire de France.

    On a un peu oublié tout cela aujourd'hui, mais c'est ça le vrai visage de la politique républicaine. Celui d'une bande de parvenus vulgaires qui affectent d'être des gens fréquentables. Grattez le vernis et la bête ne tarde pas à pointer son nez.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @koltchak: mais je m en tape de la 3eme ou de la 4eme, c'est un temps que les moins d e60 ans ne peuvent pas connaitre si ce n'est ce que les livres d histoire nous racontent.
      Je ne fais pas l indigné, par contre en voyant l émission hier, j'étais abasourdi par la médiocrité de cette confrontation. On dit que les Français se désinterresse a tort de la politique ? tu m 'etonnes apres avoir vu pareille mascarade, m 'etonnerait que l interet revienne

      Supprimer
    2. Parce que le petit jeu Mitterrand/Chirac "Ce soir je ne suis pas le 1er Ministre ce soir, mais le candidat" et l'autre qui répond "mais oui M. le 1er Ministre", c'était beau, grand, digne ?
      Idem pour le giscardien "Mais vous n'avez pas le monopole du coeur M. Mitterrand".
      C'est du gimmick, du flashy pour marquer les esprits, séduire les cons qui se disent "putain qu'ils sont forts et comme ils ont de la répartie". Et vas-y que je maîtrise mes mouvements, mes expressions comme me l'ont appris mes coaches en comm'.
      C'est triste, mort, pitoyable. On peine à trouver une vraie idée dans la logorrhée qu'ils débitent.
      De toute manière, la politique telle qu'elle est pratiquée en république n'a jamais été le domaine de la dignité, de l'originalité, de la pertinence. Episode gaullien mis à part, mais les français se sont rapidement employés à tuer le père et depuis ils chouinent.
      Quant à l'intérêt porté au jeu politique, mouais, à condition d'aimer le grand-guignol et le burlesque, sinon je ne vois pas vraiment où il peut se cacher.

      Supprimer
  7. Bonjour Corto,
    Bonjour à tous,

    Comme Virginie, je rêve d'un débat F. Hollande / J.L. Mélenchon. 2 hypothèses :

    - ou J.L. Mélenchon démolirait avec délectation (lorsqu'il débat, j'ai souvent le sentiment de le voir se lécher les babines) le semblant d'autorité de F. Hollande,
    - ou il montrerait que pour préserver ses intérêts, il est capable de faire patte de velours.

    Mais, sans entente préalable sur le rôle de chacun, je doute fort que nous ayons le plaisir de les voir débattre.

    Quant à M. Le Pen, même si je ne partage pas toutes ses idées et doute sérieusement de sa faculté à diriger le pays, je pense qu'elle a sa place dans le paysage et le débat politique.

    En conséquence un J.L. Mélenchon se devrait de la respecter, comme il devrait d'ailleurs le faire avec tous les candidats.

    Pour étouffer la parole de l'autre et la rendre inaudible, son truc, c'est de parler le plus fort possible avec des outrances plein la bouche. On a sûrement vu pire par le passé mais ce n'est pas une raison pour approuver.

    Hier, je n'ai pas regardé le débat tant je commence à connaître les discours. Mais si j'ai un moment dans les prochains jours, je reviendrai sur la vidéo de cette page.

    En ce moment je termine le bouquin "Le Bloc de Jérôme Leroy". J'ai donc ma dose d'Extrême Droite et de violence. Plus ce serait trop.

    A bientôt....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @cyrielle: comme dis plus haut je doute que l on nous offre un duel Hollande / Melenchon: il y a des choses qui ne se font pas :)
      Bien sur que La Marine a sa place ds le paysage même si elle est totalement nulle en économie. Elle met souvent le pied ds le plat. Mais bon, ça ne vole pas haut qd même. Elle ne se rend même pas compte qd un Guaino se fout d 'elle.
      Quat à Melenchon, c'est outrance et grossièreté a tous les étages comme si cela lui donnait de la crédibilité ! pfff !

      Supprimer
  8. Que Marine soit élue ou non elle aura quoi qu'il arrive fait quelque chose de très fort : faire respecter les électeurs du Front National. On dira ce qu'on voudra de cette femme, mais c'est une lionne. Avec un self-control assez impressionnant étendu sur plusieurs années, dans une constance acharnée, elle aura réussi à faire fermer sa gueule à l'immonde caste des présentateurs. L'autre soir à "On n'est pas couché" je l'ai vue presque obliger Ruquier à s'excuser du mépris qui est le sien à l'égard du Front et de ses électeurs, je l'ai vue réitérer ce soir chez Pujadas. Pendant trente ans, dire qu'on était FN était synonyme de suicide social immédiat, d'exclusion totale et définitive de n'importe quel groupe humain excepté, précisément, le parti de la honte. Marine a changé quelque chose de ce point de vue là. Autrefois on demandait des excuses à son père dès qu'il arrivait sur un plateau, aujourd'hui c'est elle qui exige des excuses, et très souvent elle les obtient. Elle leur fait baisser les yeux. Putain. Des dizaines années que certains attendent ça. Je ne sais pas si cela sera efficace politiquement et sur le long terme, mais ça mérite d'être noté. Même si ce n'est toujours pas un vote ordinaire, bien entendu, le vote Front National est devenu un vote possible. Je dois dire que j'admire la détermination dont elle a fait preuve pour en arriver là.

    Personnellement je m'en fous, d'être intégré ou non, les gens dans leur ensemble m'ont toujours emmerdé, déclarer ma flamme tricolore à Jean-Marie était au contraire pour moi un moyen efficace d'échapper à l'amitié des cons. Mais je pense aux hommes et aux femmes qui ont besoin d'être acceptés et qui ne veulent pas lâcher leurs fondamentaux, leur vote, toutes ces personnes qui se lèvent tôt ouais, j'ose le dire presque solennellement même si Sarkozy est passé par là, je pense à eux et je me dis qu'ils doivent lui être infiniment reconnaissants. Si le grand soir n'arrive pas, ils ont du moins fini d'essuyer les crachats sur leur visage, sur leur drapeau.

    Moi qui ne crois évidemment plus au cirque de la politique moderne, qui ne vibre jamais au son des grands discours sur le peuple, qui n'ai aucune fibre socialiste et qui suis totalement indifférent au système démocratique contemporain, je dois pourtant dire qu'elle m'impressionne, qu'elle m'émeut presque, qu'elle porte quelque chose de puissant, sans l'idéaliser j'affirme qu'elle incarne si ce n'est la meilleure réponse à tous ces connards, du moins la seule réponse à tous ces connards. Je suis moi-même surpris par cette affection que j'ai pour elle, l'enthousiasme même. Pas l'espoir non, mais l'enthousiasme. Je lui pardonne son discours dit "de gauche", ses raccourcis, je lui pardonne tout. Peu importe, bordel. Rares sont les politiques qui m'arrachent un sourire de solidarité quand ils sont dans l'arène. Il y a une fragilité dans sa force. Et elle se bat au milieu des ruines. Ce n'est peut-être pas Jeanne d'Arc, mais quand l'époque est rampante, se tenir debout c'est déjà de la grandeur. Rien que pour ça je veux lui dire merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @frédéric34: bienvenue ici !
      Oh la vache, si elle passe par ici, La marine a te lire t'épouse de suite ( parce que franchement son Aliot...)

      Tu as en partie raison sur par mal de choses et je suis ok , elle est déterminée, costaud et pose de bonnes questions: une empecheuse de tourner en rond. Il en faut c'est bon pour les demangeaisons et remettre quelques pendules à l heure mais c'est loin , très loin d'être suffisant comme qualité pour diriger un pays. Chose qu elle et ses acolytes sont totalement ncapables de faire.

      Supprimer
    2. merci m'sieur !!! ça fait sacrément du bien de lire ça !! je ne sais pas si je voterai ou non pour elle, mais moi, le débat, dont je n'ai vu que des morceaux après, me fait dire " chapeau bas" d'avoir tenu tête à ce sale con de la Méluche, offensant, insultant, une honte pour la république et le débat politique ! elle a fait effectivement évoluer les choses et on peut dire ouvertement qu'on pense qu'elle dit des choses interressantes...ce qui n'était pas possible il y a encore une année, qu'elle ne puisse pas gouverner en l'état, c'est certain, et alors ? elle représente tout de même 1/4 des voix possibles, c'est pas rien au niveau des idées !

      Supprimer
  9. Corto, fallait-il rajouter l'insulte de folledingue" à toutes les autres
    qui , à vous entendre vous feraient honte ?
    Je ne voterais pas pour Marine, mais elle est loin de ne dire que des inepties
    comme vous le prétendez. Et je suis d'accord avec Frédérique, elle est courageuse,
    et en effet, au vu de son niveau dans les sondages, elle était en droit de
    souhaiter un autre contradicteur. Mais ne rêvons pas, le système politico-journalistique fait sa loi, et pujadas était puant d'arrogance comme d'habitude.

    Olive

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De mémoire, le folledingue n est pas de moi, mais de Melenchon il y a quelques temps d'où l'italique. Pour le reste vois mon com a Frederic

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen