mardi 7 février 2012

Ces mots qui vous déshonorent ! ( Godwin pour argument )

Lorsqu'un degauche, député martiniquais, M. Letchimy mélange tout, dérape et devient caricatural, voire insultant, ça donne ça:

Hier sur le blog d'un degauche bien rouge, je lisais que M. Guéant était un facho ! Rien que ça ! Et pour un oui ou pour un non, les gauchos, dès qu'ils le peuvent, s'amusent, ironisent et qualifient leurs semblables d'aujourd'hui - ceux qui ne pensent pas comme eux -  avec ces mots de fachos, nazis, nazillons, créateurs de camp de concentration, etc...Liste non exhaustive; Godwin pour argument.

Des mots qui prêtent à tout sauf à l'ironie, encore moins à l'assimilation ou l'amalgame...
Des mots qui sont synonymes de dictature, de solution finale et d'horreurs incommensurables, quasi-inhumaines...
Des mots qui nous renvoient aux heures les plus dégueulasses de notre histoire, celles de millions de morts pour la simple raison qu'ils ne pensaient pas ou ne vivaient pas comme ceux qui détenaient le pouvoir...
Des mots qui me font encore plus mal que le souvenir auxquels ils nous confrontent quand on les utilise n'importe comment, contre tout et n'importe quoi, contre un ministre de notre République, celle d'aujourd'hui.

Alors voyez-vous, par respect pour tous ceux qui ont souffert dans leur cœur et dans leurs chairs parce qu'ils ne pensaient pas comme..., j'ai bien envie de crier à ceux qui emploient à tort et à travers ces mots avec lesquels nous avons réussi à qualifier l'horreur d'aller se faire foutre; le mot est faible, je sais. Votre haine vous étouffe et vous égare. Quoi de plus laid que la haine ? Rien de mieux que la haine pour justifier l’indicible? Si seulement j'étais sûr que cela soit de la haine; de la bêtise ?...

Ne me dites pas en plus que l'emploi de ces mots ne serait qu'artifice oratoire, ce serait encore plus odieux.

Il y avait un gusse qui aurait dit autrefois un truc du genre: " Pardonnez-leur, ils ne savent pas ce qu'ils font, ce qu'ils disent ". Oui sauf que ces degauches, ils savent très bien ce qu'ils font. En insultant de la sorte, ils tentent de jeter le discrédit sur ceux du camp d'en face, et ils le font de la manière la plus abjecte possible: l'outrageante comparaison. Ils utilisent les mêmes moyens que ces affreux d'alors: accuser à tort, de tous les mots et de tous les crimes, ceux qui pensent différemment.

Que ces gauchos bons teints, nourris au lait de notre République généreuse, terre de liberté s'il en est, y réfléchissent à deux fois avant de se ridiculiser avec de tels procédés. L'horreur appartient à tout le monde: Staline, Béria ( " notre Himmler " disait de lui Staline), Trotski, Mao, Hitler, Mussolini et consorts font partie, hélas, de notre histoire à tous.

Tenez, dans ma grande bonté, je vais même autoriser les gauchos à utiliser ces mots affreux. Oui, je ne dirai plus rien la prochaine fois qu'un idiot, politicien ou gauchiste à deux balles, utilisera les mots de fachos ou de nazis pour désigner l'un de ses semblables d'aujourd'hui; oui je ne dirai plus rien mais à une condition, c'est qu'avant de prononcer bêtement ces mots, ils aient à l'esprit cette photo:

( le nazisme, le fascisme... façon Dachau )
Oui, M. Letchimy, votre sensibilité me fait gerber, et toi qui utilise ces mots, la prochaine fois que tu les adresseras à un mec qui ne pense pas comme toi, que cette photo te traverse l'esprit et que le souvenir du fascisme et du nazisme dans leur pleine expression te couvre de honte.

En utilisant ces mots à des fins bassement politiciennes, messieurs, vous vous déshonorez !

Folie passagère 1037.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

49 commentaires:

  1. Et la palme du commentaire du jour, catégorie politicien revient à Ségolène Royal: "Letchimy est descendant d’esclaves. Il a la légitimité plus que tout autre de poser une question sur le sens de la civilisation." Pauvritude...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Marie-Ségolène Royal nous a déjà prouvé maintes et maintes fois que l'ENA est essentiellement une fabrique de crétins.

      Etant descendant de déportés et de réquisitionnés de force pour le STO, j'ai donc toute la légitimité pour dire que toutes les civilisations, toutes les morales, toutes les valeurs, ne se valent pas... ?

      On va pas loin avec ce genre d'argument...

      Supprimer
  2. Deux possibilités pour expliquer cette sortie imbécile :

    - soit les martiniquais n'ont pas encore assimilé le fait que les mots ont un sens,
    - soit l'EdNat a mieux lavé les cerveaux là-bas qu'en métropole.

    Quelle que soit l'option la plus proche de la réalité, nous avons affaire à un neuneu qui sent son gauchiste à plein nez, pour qui tout ce qui n'est pas rose, vert ou rouge, est synonyme de fasciste, de peste brune.

    Le fait qu'il soit descendant d'esclave, ce qui reste à prouver, devrait justement le pousser à réfléchir au sens des mots avant de l'ouvrir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @koltchack: les martiniquais, je ne sais pas ayant quitté la Martinique depuis 20 ans environ. par contre pour la 2eme possibilité, j ai des doutes. Qd je suis arrivé aux antilles, en 88, certains manuels d histoire déclaraient : nos ancêtres les gaulois, d'autres, nos ancêtres les esclaves. Au final, es enfants de là-bas ne savaient plus de quelle histoire ils étaient les fruits. La confusion étant bien sûr soigneusement entretenue par l'UTG. l'UTG étant un mix de la CGT et de l'indépendantisme à tous crins.

      Tout ça pour dire que les victimaires de l'esclavagisme et de la colonisation m'emmerdent profondément. Ert que les propos du sieur Lechtimy sont ridicules, insultants et "outrageants"

      Supprimer
  3. Il est grand temps, mon cher Corto, que cette polémique folle cesse enfin !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: vs l'aurez , j'espère compris, que les propos de Guéant sont pour moi plein de bon sens et aucunement dignes de polémiques. Donc la polémique, out, ds mon billet. Par contre que l'on utilise a des fins politiciennes le fascisme et/ou le nazisme a tout bout de champs, et généralement venant de gauche, me hérisse le poil au plus haut point. Le point Godwin ne saurait être un argument, il ridiculise ceux qui s'en servent. et j en ai marre que l on traite les gens de droite de fachos. Marre ! C'est tellement con et tellement offensant pour ceux qui en ont souffert...

      Supprimer
  4. Quand Guéant parle de liberté, d'égalité, de fraternité, et de la supériorité des civilisations qui les prennent comme valeurs, c'est un nazi. C'est tout !
    Qu'on se le dise.
    Et surtout chez les Degauche schizofrénoïdes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @carine: argument à deux balles, sans réalité, pure diffamation et encore pire négation de ce qu est le fascisme ou le nazisme. Ben oui, dire que Guéant est un facho c'est nier ce que ce fut réellement

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
  5. A employer les mots loin de leur réel sens, en voulant faire de l'emphase, on enlève à ces mots leur véritable signification...
    Si on en vient à traiter de nazi quelqu'un qui a une opinion que l'on n'apprécie pas, que devient le mot nazisme et toute son horreur?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @irène: bienvenue ici ! C'est un peu ce que je disais a Carine au dessus. Utiliser ces mots a des fins politiciennes c'est leur enlever leurs véritables sens. De facto, "minimiser" ceux qui ont été victimes de ces maux.
      a bientot

      Supprimer
  6. Et en plus il s' appelle le chtimi, c'est un scandale!Au nom des gars du nord et mineurs aussi "Gueules noires"; je pousse un cri d' alarme.

    L'esclavage, ces socialistes oublient toujours la traite arabo-musulmane.Je leurs conseille la lecture de ce livre " Le génocide voilé" de Tidiane N'Diaye qu'on ne peut soupçonner d'appartenir au FN et lui aussi est noir.

    Les derniers pays a abolir l'esclavage furent souvent des pays arabo-musulmans comme la Mauritanie et Zanzibar et il est officiellement car dans la réalité les choses sont différentes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @grandpas: j ai vécu aux antilles-Guyanne pendant 7 ans, là-bas, le blanc qui a le malheur d'avoir quelques responsabilités se méfie de tout écrt de langage de peur qu il soit accuser de toutes les horreurs du monde: esclavagiste, colon,colonialiste, sale blanc etc... Alors quand j entend un député de la bas crier presque au fascisme pour lespropos de Guéant, ça m'enerve mais ne m étonnes pas.

      Supprimer
  7. Si j'avais été plus courageuse ce soir, je crois que j'en aurais aussi poussé une. Tu as été plus courageux que moi et c'est très bien, parce que tu as tout dit;
    Cette polémique me file des hauts le coeur. Il faut croire que les socialistes manquent vraiment de pudeur ou se sentent très très faiblards, pour exploiter à ce point jusqu'au trognon les propos de Guéant (qui aurait mieux fait de s'abstenir, sachant ce qui allait lui tomber sur le huron). On nous serine ça en grand crescendo au point d'en arriver à la solution finale. .... Autant d'opportunisme et d'indécence me scie les pattes. Mais dans le fond, c'est très bien. Au moins, on voit ce que ces messieurs ont dans le ventre et jusqu'où ils sont capables d'aller. Et le fait d'être Noir, descendant d'esclaves n'y change rien. Je trouve encore plus dérangeant que la couleur de peau de ce monsieur soit invoquée pour donner la moindre crédibilité à ce qu'il avance. Ils s'égarent.
    Maintenant, cette campagne électorale me consterne de plus en plus.
    Je crois que je vais me retirer dans l'Aubrac.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @lo: nous sommes parfaitement d accord sur toute la ligne. Ctte campagne te consterne, comparativement aux USA, c'est queue dalle, néanmoins moi aussi ça me consterne.Et je crains que nous n ayons encore touché le fond.
      Quant a ce député, il joue, et j ai bien connu ça, la victimisation ( le descendant d'esclave et toussa ) pour justifier ces propos...minable oui.

      Qu'un homme politique ose comparer, ne serait-ce que par sous-entendu, un ministre français aux tortionnaires nazis ou fascistes me révulse au plus haut point. ça me débecte.

      Pour l'Aubrac, calme et solitude assurée, c'est ce que tu souhaites ?

      Supprimer
  8. Ce soir, oui, je rêve d'Aubrac blanc et glacé. En fait, je crois que je vais finir à rêvasser dans mon bain. Au moins, dans mes vapeurs tièdes, je ne penserais pas à toutes ces manigances minables.
    Ah oui? Tu as vécu si longtemps aux Antilles-Guyane?
    Tu dois en connaître un rayon alors, sur la question de la "repentance" blanche.

    RépondreSupprimer
  9. Avis ! j'hallucine. Hollande apporte son soutien au député Lechtimy: "il a été blessé et humilié " sous entendu par les propos de !Guéant

    RépondreSupprimer
  10. Avis ! la palme du commentaire nul du jour, catégorie blogueur est attribué à XXXXXX: "La fin d'un règne. Le gouvernement quitte l'Assemblée quand il ne sait plus quoi répondre aux représentants du peuple. Vivement #fh2012"

    RépondreSupprimer
  11. ben tu vois, voilà pourquoi j'irai pas voter, voilà pourquoi beaucoup de gens ne peuvent plus dire qu'ils en ont marre de ces gens là,voilà pourquoi 30% des gens pensent voter pour le FN, c'est grâce à des mecs comme ça que notre démocratie se casseras la gueule et qu'ensuite, les mêmes viendront pleurer en se faisant passer pour de grands résistants sauveurs de la république
    il est descendant d'esclaves ? moi je suis descendante de déportés et je me sens vraiment humiliée au nom des miens,et j'ai mal à ma FRANCE
    Quand on est un député de la République, on respecte la dite république et ses représentants, descendant d'esclaves, on se rapelle que c'est elle qui les a affranchit, pour moi, ce type est un pérroquet merdeux

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @boutfil: je crains que la sortie du Letchimy finalement ne se retourne contre lui et le PS. Les premiers articles en ce sens pointent. Ns verrons. ceci dit, je te comprends ce genre de saillie n a rien de constructif et dessert tt a la fois, son auteur, la politique et la gauche ( mais ça...)

      Supprimer
    2. tu crains que ça les deserve ? moi j'espère sincèrement que ce sera un boomerang qui leur reviendras dans la tronche !

      Supprimer
    3. @boutfil: oula, rien n'est fait ni joué. Les français lorsqu'ils votent ont la mémoire courte: ils seraient capables de voter Hollande, n'est-ce pas ce que les sondages nous assènent chaque jour. E si c'était le cas, letchimy serait élevé au rang de héros de la Nation !

      Supprimer
    4. ên même temps on a les héros qu'on mérite !

      Supprimer
  12. @bembelly: sans voix ? les doigts engourdis ?

    RépondreSupprimer
  13. Le petit gars du mouvement des radicaux de gauche oubli une chose, son salaire de député de Martinique est payé par nos impôts.

    Puisque certains français pas encore lobotomisés par les médias, il devrait les rembourser totalement de sommes perçues.


    Indemnité parlementaire: 63 090,96€
    Indemnité de résidence: 1 892,76€
    Indemnité de fonction défiscalisée: 16 246,56€
    Indemnité de frais de mandat: 73 344,00€
    Indemnité pour collaborateurs: 102 636,00€
    Indemnité de téléphone et courrier: 79 320,00€

    Il ne doit pas être en surendettement ce pauvre descendant d'esclave selon Ségolène Royale.

    En tant qu' enfant de gueules noires, je peux dire que les socialistes sont des misérables et je reste correct.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Grandpas : on ne doit plus dire “Gueule noire”, mais “visage en situation de coloration”. Sinon, c'est le cul de basse fosse direct.

      Supprimer
  14. Que dire de plus ??? Sinon que nos valeureux élus de gauche s'indignent plus facilement pour un simple mot et clouent ainsi nos démocrates au pilori qu'ils ne se révoltent contre tous ces massacres perpétrés actuellement sur un peuple, des femmes, des enfants (il est vrai que leurs amis communistes chinois n'ont pas l'air non plus très touchés).

    RépondreSupprimer
  15. @mary: effectivement le silence de la gauche sur la Syrie est... assourdissant ! Même BHL n'a pas encore pris le chemin de Damas, c'est dire...

    RépondreSupprimer
  16. Corto, y a vot' pendule qui avance de deux heures ! Je sais bien que vous êtes progressiste, mais tout de même…

    RépondreSupprimer
  17. Ah non, c'est même de trois heures !

    RépondreSupprimer
  18. Euh… en fait, elle semblerait même plutôt retarder de neuf heures. 'Fin bref, c'est n'importe quoi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. allons bon, voyons voir si je peux régler cela ou si je dois faire appel à Louis XVI

      Supprimer
    2. J y comprends rien. Ds mes parametres l heure est bonne et ici c'est pas bon. Quelqu un sait y faire ?

      Supprimer
  19. La civilisation expliquée à mon chien !

    http://www.lejournaldepersonne.com/2012/02/la-civilisation/

    - assis ! - couché !
    - assis ! - assis !
    - couché ! - assis !
    - assez! C'en est assez ! Je suis fâchée ! Petit fasciste !
    - je ne vais pas aller par 4 chemins...
    - parce que TU crois qu'il y en a qu'un !
    - détrompe-toi, il en a plusieurs
    - tu n'es pas seul au monde... il n'y a pas qu'un seul monde... et si tu ne le crois pas c'est parce que tu es immonde.
    - non, je ne suis pas vénère... tu es un berger... et si j'étais toi, je ne serai pas fier
    - je n'aime pas te voir te comporter comme si tu étais au-dessus des autres...
    - tu es un chien semblable à tous les chiens, tu les vaux tous mais n'importe lequel te vaut!
    - pas la peine de remuer la queue... je désapprouve ta conduite, ta suffisante insuffisance.
    - oui, tu as empêché tout le monde de dormir, en aboyant sur le chien de la voisine
    - pour qui tu te prends? Pour qui tu le prends ? Pour un bâtard, c'est cela ?
    - non... pas la peine de me faire les yeux doux... ni risettes... ni courbettes !
    - si tu étais vraiment supérieur à lui, pourquoi tu lui abois dessus ?
    - ça y est, je t'ai mis la puce à l'oreille : un supérieur ne peut en vouloir à un inférieur sauf s'il ne lui était pas vraiment supérieur ou que l'autre ne lui était pas vraiment inférieur.
    - baisse les yeux... j'ai honte de toi... ça y est, j'ai compris... ce n'est pas lui qui te pose problème
    - c'est parce qu'il s'est offert une femelle... et qu'à deux, ils vont faire plein de petits
    - et qu'un ça va... c'est quand ils deviennent nombreux que ça ne va plus... c'est ça ?
    - à bas les bâtards, mon berger allemand en a marre... et il aboie pour nous en faire part.
    - sa chienne de vie, ne peut pas se réduire à la vie de n'importe qu'elle chienne
    - il se sent bien élevé, bien dressé, bien domestiqué... que dis-je civilisé... la civilisation c'est son lobby
    - il ne supporte pas les chiens sauvages, les rebelles à tout élevage.
    - et si on inversait mon petit bonhomme, parce que je t'avoue que tu me rappelles les hommes
    - et si on inversait cette fâcheuse tendance en se disant que les soit disant races pures sont autrement plus viles et plus serviles que les impures... qui sont plus proches de la vie et plus aptes à la garantir.
    - on ne peut les asservir, ni les soumettre à nos petits délires.
    Ils aboient quand ils ont faim... mais n'aboient pas pour faire les chiens.
    - ah désolée, ce n'est pas le bâtard de la voisine qui te pose problème mais la voisine elle-même?
    Pourquoi? Parce qu'elle le nourrit ?
    Non! Parce qu'elle fait semblant d'ignorer qu'il y a d'autres chiens à nourrir.
    - tu sais ce que tu es, mon chien-chien... une horreur de la nature... tout ce que tu mérites, c'est une piqure !

    RépondreSupprimer
  20. Ah, voilà l'aliéné(e) du Journal de personne qui continue la retape !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et elle balance a droite te a gauche, tjs le même commentaire; cela devient pénible. Le prochain coup, j'lui coupe !

      Supprimer
  21. Réponses
    1. Allez, la prochaine fois ais-je dit, je la saque

      Supprimer
  22. Au fait Corto, je sais que c'est à l'occasion d'une conférence de l'UNI que Guéant a prononcé cette phrase sur les civilisations qui ne se valent pas (et que les socialiss' rêvent de faire passer pour funeste), mais sais-tu à quel titre y assistait-il ? Et quel en était le sujet ? Je ne crois pas en avoir entendu autre chose que cette phrase.

    C'est reulou, non ?

    Ah, et BISOUS Boutfil -)

    Amicalement.
    Al.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bisous, bisous Al, ça va bien dans la Bretagne de mon coeur?
      tu veux pas faire un aller retour samedi ? on a un déjeuner de gens très bien, 7 blogueurs pour l'instant
      un p'tit coup de TGV non ?

      Supprimer
    2. ]al west: vois le com de Carine plus bas ! Biz

      Supprimer
  23. Al West
    Si je ne craignais pas d'abuser de l'espace prêté par Corto, je vous donnerais des extraits d'un mail que j'ai reçu :

    "Comme vous le savez certainement, puisque les médias en ont abondamment parlé, le week-end dernier, l'UNI organisait sa traditionnelle convergence à Paris (une réunion rassemblant, à huis-clos, les 300 cadres étudiants et professeurs de notre mouvement et quelques invités). Claude Guéant, ministre de l'Intérieur, nous a fait l'honneur d'y participer.

    Alors que Claude Guéant a prononcé un discours d’une trentaine de minutes, le parti socialiste et l'ensemble des maîtres-censeurs du politiquement correct (SOS racisme, Cécile Duflot, Harlem Désir ..) ont décidé d’instrumentaliser une phrase, en la sortant volontairement de son contexte. Leur objectif était de diaboliser les propos du ministre afin d'alimenter une nouvelle polémique.
    Voici ce qu’a réellement dit le ministre de l’Intérieur :
    " Or, il y a des comportements, qui n’ont pas leur place dans notre pays, non pas parce qu’ils sont étrangers, mais parce que nous ne les jugeons pas conformes à notre vision du monde, à celle, en particulier de la dignité de la femme et de l’homme. Contrairement à ce que dit l’idéologie relativiste de gauche, pour nous, toutes les civilisations ne se valent pas. Celles qui défendent l’humanité nous paraissent plus avancées que celles qui la nient. Celles qui défendent la liberté, l’égalité et la fraternité nous paraissent supérieures à celles qui acceptent la tyrannie, la minorité des femmes, la haine sociale ou ethnique.
    En tout état de cause, nous devons protéger notre civilisation."
    Le PS peut-il réellement soutenir le contraire ?
    Le ministre a, de façon courageuse, décidé d'affrontrer cette polémique en confirmant ces propos (retrouvez son intervention sur RTL ou dans le Figaro).

    Voilà. Pardon Corto pour cette longue citation. Je suppose qu'on peut retrouver l'intervention de Guéant sur youtube.
    Ce n'est pas pour prendre la défense de Guéant qui ne veut laisser entrer que 299 999 émigrés au lieu de 300 000. Mais la défense de la vérité est primordiale.

    RépondreSupprimer
  24. Merci Carine. C'est plus précisément le thème, ou l'objet de cette conférence, au cours de laquelle Monsieur le Ministre a tenu les propos dont on connaît une partie désormais -quoique... nous en ignorons toujours la majeure- que j'aurais aimé connaître. Genre cette phrase, bien que pétrie de bon sens, n'est-elle qu'un épiphénomène ?

    De plus, j'ai cru lire quelque part que cette convergence avait lieu à l'A.N. Quelqu'un confirme-t-il ?

    Amicalement.
    Al.

    RépondreSupprimer
  25. Que voulez-vous ? Il fallait bien s'attendre à ce type de polémique. Quelle curieuse idée aussi, de la part du ministre Guéant, que de dire qu'une civilisation qui prône l'humanisme, le pluralisme, le respect des droits humains, c'est mieux qu'une civilisation qui préfère la tyrannie, l'arbitraire et l'esclavage ....

    On n'a pas idée d'énoncer une phrase aussi simple et de bon sens ! C'est oublier que nous avons en France de nombreux censeurs, procureurs, gauchistes pour nous répéter à tout bout de champ que ce n'est pas "s'en rappeler les heures les plus sombres de notre histoire". Quelque soit le sujet, d'ailleurs.

    En plus, ils nous ont trouvé un brave député de Martinique qui a souffert (de quoi, ça, on l'ignore) pour nous asséner son pathos larmoyant et culpabilisateur à souhait.

    La comédie que nous infligent nos chers censeurs-procureurs-gauchistes n'est pas finie.

    Nicodème (anonyme parce que je n'ai pas trouvé comment s'inscrire, quel nul !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. nos "heures les plus sombres de notre histoire" que la pluaprt d'entres eux non d'ailleurs pas connue....
      Dieu m'est témoin que nous ne savons d'ailleurs pas dans quel camp ils auraient été mouiller leurs chausses...leur illustre prédécesseur, dont ils se réclament tant et tant,et dont ils font un Saint Homme, avait bien servi à Vichy et été décoré de la francisque, z'en parlent pas beaucoup ....pas plus que la Méluche ne parle d'ailleurs des vacances de 4 ans passées par Thorez et Marchais à l'ombre de Moscou dans les mêmes années, de satanés résistants qui ont connu de biens sombres heures aussi !

      Supprimer
    2. @nicodème: bienvenue ici !


      @boutfil: z'aiment pas trop les degauches qu ont leur rappelle leur propres heures sombres !
      bisous

      Supprimer
  26. AVIS à la populasse ! Je rentre a l instant, je décortique vos commentaires plus tard.

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP