mardi 28 février 2012

Censure, pudibonderie et progressisme

Aujourd'hui, cette affiche fait scandale. Elle a même été retirée à titre préventif ( non mais j'te jure !) des rues de Paris. De mieux en mieux, on craint de nos jours la censure avant même qu'elle ne se manifeste !

 En 1982, celle-ci ne posa de problème à personne.

Et après, on va me dire que l'on progresse... On vit une époque formidable où les interdits se ramassent à la pelle...

Tenez, j'en profite pour noter qu'aucune association de pacotille féministes ne s'est encore manifestée cette année (comme l'année dernière) pour dénoncer l'industrie du cinéma pornographique. Etrange.

( quelques exemples d'affiches de films censurées, ici )

Folie passagère 1069.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

12 commentaires:

  1. De mon point de vue, mon cher Corto, l'affiche du "Paradis pour tous" aurait dû être censurée parce que les collants ont l'air troués, et ce gros orteil qui sort par un trou, ce n'est tout de même pas très classe.
    Ce qui démontre bien que n'importe quelle affiche peut trouver son censeur.

    RépondreSupprimer
  2. @marianne: chaque affiche peut trouver son censeur, vous avez raison, mais ce sont toujours les mêmes aujourd'hui qui fonf pression? Deuxio, plus que cette "censure " c'est la decision de l afficheur qui m a surpris: virer les affiches a titre " préventif "... c'est tt de meme un comble en arriver a prendre peur d une eventuelle censure, c'est dire la pression...

    Et tertio, encore un interdit qui pointe

    RépondreSupprimer
  3. Difficile de comparer les deux affiches, les époques sont par trop différentes. En 1982 le socialisme victorieux s'amusait à abattre tout ce qui pouvait ressembler de près ou de loin à ce que l'on appelle "ordre moral" que je préfère qualifier pour ma part de moralité publique.
    Aujourd'hui ce n'est pas au nom de cette morale publique qu'on s'auto-censure, mais par trouille de se retrouver avec un mauvais procès intenté par une association à la con qui joue sur le mode victimaire, égalitariste et défenseur de soi-disant minorités à la con.

    Si ces affiches ne cassent pas trois pattes à un canard, je ne les trouve pas pour autant classieuses. Ce n'est pas de la pornographie ou de l'érotisme même soft, les affiches pour le minitel roses et autres 08 machin-choses sont autrement plus crues, c'est juste de mauvais goût. A l'image de l'époque que nous traversons.

    Je suis conscient de passer pour le vieux con, ronchon de service, mais j'i la faiblesse de croire que tout ne peut pas s'afficher et que le licencieux n'est jamais aussi puissant pour l'esprit que lorsqu'il fleure bon le parfum de l'interdit.

    On ne gagne rien à trop montrer. Je trouve que le galbe d'une cheville entrevue est bien plus érotique qu'une affiche de je ne sais quelle chanteuse où on peine à trouver un peu de tissu. Question de génération certainement.

    RépondreSupprimer
  4. @koltchack: tu as entièrement raison la dessus, on en arrive à s'auto-censurer par peur d'associations a la con toujours prêtes a dresser bien haiut les couleurs de la stigmatisation . La peur de la vindicte etc...; Sale époque tout de même !

    RépondreSupprimer
  5. Moi j'aime la photo de Gainsbourg.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @al west: c'est l affiche du film sur Gainsbourg, censurée elle aussi pour cause de fumée de cigarettes !

      Supprimer
  6. Il est super ton lien sur les affiches !
    Ma préférée, celle de la saison des plaisirs, le film de Mocky, peut-être serait-elle interdite aujourd'hui :) :) :)

    RépondreSupprimer
  7. Pour ma par je ne comprend pas le débats qui vous habite. Ceci est une affiche publicitaire et non une œuvre d'art. Il est impossible de censurer quelque chose qui ne porte pas de message intellectuel. Une affiche publicitaire doit faire vendre le produit, et , dans le cas de ce film "l'auto-censure" est surement une technique publicitaire voulue. Nous pouvons citer de grandes marques tel que coca-cola ou axe qui ont eux_même créées des pubs à "osées" afin de les diffuser sur le net via des réseau de discutions.
    Bref ce n'est pas de la censure mais un coup marketing.

    RépondreSupprimer
  8. @martin léonard: "Il est impossible de censurer quelque chose qui ne porte pas de message intellectuel" ah bon ? On ne doit pas habiter le même pays. C'est peut etre le mot censure, disons Interdits, alors.
    L'affiche de Tati sur son velo a été interdite parce qu'il avait la pipe au bec. Y a de l'intellectuel là dedans ? Non, juste une espèce de police de la pensée mal placée.

    RépondreSupprimer
  9. Une autre pub, pour la saucisse de Morteau, avait été aussitôt retirée, et d'ailleurs cela a permis d'en faire encore plus parler...

    RépondreSupprimer
  10. Effectivement cette affiche est pluôt marrante et ne me parait pas justifier censure. L'autre affiche - la gaterie - est marrante aussi mais il ne faut pas oublier que y a des gamins de maternelle qui passent dans la rue aussi. Elle est quand même plus ouvertement sexuelle, et j'imagine très bien le dialogue avec mon bout de chou, pourquoi elle est à genou devant le monsieur la dame ? parce que tu vois, la fermeture éclair de son pantalon est coincée, alors elle l'aide.
    Bref, je souhaite à mes fils toutes les gateries du monde, mais en temps et en heure ....

    RépondreSupprimer
  11. @mary: c'est souvent le cas, la censure comme les interdits engendrent la curiosité.

    @bombay:"je souhaite à mes fils toutes les gateries du monde, mais en temps et en heure" t'as l'air d'être une sacrée maman ! je ne plains donc pas tes fistons

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP