dimanche 5 février 2012

J'approuve totalement Claude Guéant ! Et toc !


" Toutes les civilisations ne se valent pas! ". Oh, p'tain qu'il est gonflé Guéant. Il y a des choses qui ne se disent pas. Tenez, la preuve, Harlem Désir le dit : " Perdition électorale et morale, Guéant, rabatteur du FN. ", et la Duflot de rajouter: " Abject ! ". Et les comiques de SOS Racisme de réclamer " un démenti urgent " ! C'est vrai, vu comme cela, c'est profondément beurk ! N'est-il pas ?

Mais si l'on prend son ignoble phrase dans son intégralité, c'est à dire sans ne garder que ce qui pourrait permettre de taper sur Guéant, la droite, Sarko et compagnie, c'est totalement différent. Et finalement, il faudrait être bien dérangé du carafon pour le condamner.

Voyons donc.

" Contrairement à ce que dit l'idéologie relativiste de gauche, pour nous, toutes les civilisations ne se valent pas (... ). Celles qui défendent l'humanité nous paraissent plus avancées que celles qui la nient. Celles qui défendent la liberté, l'égalité et la fraternité, nous paraissent supérieures à celles qui acceptent la tyrannie, la minorité des femmes, la haine sociale ou ethnique. "

Ah mais là, cela n'a plus rien à voir. Comment pourrait-on ne pas être d'accord ? Pourquoi exiger un démenti ? A moins que l'objet du courroux de nos anti-racistes faiseurs de polémiques à deux balles ne soient pas: " toutes les civilisations ne se valent pas " mais plutôt " l'idéologie relativiste de gauche ". Mais curieusement non, nos grandiloquentes pleureuses humanistes ont préféré nous montrer qu'elles avaient l'écoute sélective...  Sont trop mimis ! Ils ne savent pas relativiser, encore moins écouter correctement ce qui est dit.

Alors, et puisque j'ai lu la phrase jusqu'au bout, je ne peux effectivement qu'approuver Claude Guéant. Il fallait que cela soit dit.

Folie passagère 1033.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

51 commentaires:

  1. Même en s'en tenant à la sélection minimaliste faite par les gauchos, à savoir : " Toutes les civilisations ne se valent pas! ", l'honnête homme ne peut qu'acquiescer.
    Si l'homme avait donné dans le relativisme depuis son accession à la raison, de nos jours l'Amérique du Sud serait un continent ravagé par les meurtres de masse commis par des aztèques ou des mayas, l'Afrique serait dévastée par les conflits ethniques et les razzias des peuples côtiers pour vendre le bois d'ébène aux arabes de la péninsule éponyme. Etc. ad nauseam.

    Pour reprendre le commentaire d'un glorieux connard sur ne Nouvel Obs, oui, il a fallu en passer par des croisades, par la colonisation pour pacifier ces peuples sauvages et meurtriers. Bien peu de morts en vérité en regard des holocaustes sud-américains, des massacres zoulous, etc. C'est là bel et bien un titre de gloire pour l'Occident et non pas un sujet honteux.

    RépondreSupprimer
  2. Et celles qui sous le prétexte fallacieux de "défendre la liberté, l'égalité et la fraternité", Corto, exacerbent les tensions, mettent à mal l’unité nationale, et dressent les français les uns contre les autres, elle est comment, cette civilisation là ? je crois que nous sommes de plus en plus nombreux à n'en pas vouloir... et le résultat des urnes le montrera. car les démocrates sont en train de se rendre amèrement compte de ce qui est en train de se passer, et réagiront. Notre république est effectivement en danger, quand on voit de telles déclarations pyromanes, que tu le veuilles ou non,peu importe. Ce n'est ni de toi ni de moi, dont il s 'agit, mais de la défense de nos libertés fondamentales, et du refus de la xénophobie. remember, 1929.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Donc sous pretexte que notre "civilisation" met à mal l'unité nationale et dresse les français les uns contre les autres (ce qui reste à démontrer, il n'y a absolument aucune preuve que les francois sont les uns contre les autres et même si c'était le cas il y a très certainement des raisons parfaitement légitimes) il serait interdit de dire des évidences ?

      Si vous pensez que la "civilisation" (comprendre par la la "société" c'est à dire l'ensemble politico-culturelle définissant le "way of life" d'une nation ou d'une région) Nord-coréenne, Iranienne (pas Perse, Iranienne !) ou des sociétés ou l'excision des femmes est une norme ou bien des pays gouvernés par régime militaires fascistes valent (c'est à dire sont équivalent) à la démocratie française, je vous suggère d'aller faire un tour la bas...

      Je ne vois pas très bien ou se situe la xénophobie dans le refus de l'intolérable ?

      L'excision est intolérable, les camps de redressement Nord-Coréens sont intolérable, le régime fasciste Iranien est intolérablen le régime castriste est intolérable etc...

      Supprimer
  3. ah, j'avais même pas remarqué le précédent commentaire... Savoureux ! Tous aux croisades, camarades ! et pas de quartiers... mdr.

    RépondreSupprimer
  4. @GdeC,
    Vous croyez vraiment que la social-démocratie va sauver notre "civilisation".
    J'aimerais savoir comment vous voyez ça. Pour ma part, j'ai courageusement
    écouté le représentant de votre espérérance et je n'ai rien entendu de l'espoir
    d'un quelconque changement. Mais vous avez raison d'évoquer 1929, car s'il y a
    bien un danger de "crise de civilisation", c'est bien autour des crises
    financières qu'elle se profile. Et que propose la social démocratie pour en sortir ? J'aimerais bien le savoir...

    RépondreSupprimer
  5. Mon pauvre ami ! Quelle unité nationale alors que le multiculturalisme défendu par les types de votre espèce est justement la négation de ce principe. Et je ne vous ferait pas l'affront d'évoquer la saillie d'un défunt président qui pensait comme il faut, enfin selon les standards de la bobocratie, qui n'hésitait pas à parler du peuple de gauche alors qu'il était censé être le garant de la république une et indivisible.

    La république est en danger ? Si seulement cela pouvait être vrai.

    Quant à votre dernier commentaire il est non seulement crétin, mais on ne peut plus malhonnête car il laisse entendre que je serais pour qu'on remette le couvert, ce qui n'est pas le cas. Il y a que je ne cherche pas à réécrire l'histoire, à imposer une vérité historique officielle par la loi. J'assume sans aucune honte l'histoire de mon pays et par extension celle de l'Occident. Maintenant si à l'époque où Jules Ferry prônait le devoir colonial au nom de l'obligation des races supérieures à civiliser les inférieures (Ferry, vous savez, le socialiste) on m'avait demandé mon avis, j'aurais illico affirmé qu'il faut foutre la paix à ces peuples et les laisser trouver leur voie, même si cela doit passer par des massacres tribaux. La démocratie n'est pas nécessairement exportable, pas plus qu'elle serait le bien le plus envié par tous les peuples de la terre.

    RépondreSupprimer
  6. @GdC: Au risue de te déplaire, ce dont en toute logique tu devrais te foutre royalement, j approuve la totalité de ce que dit Koltchak et l'anonyme. A la virgule près.
    Mais là n'était pas véritablement le propos de mon billet. Il met plutôt l'accent sur le fait que toute la gauche bille en tête s'est élevée contre UNE partie de cette phrase en occultant totalement le reste. Cela s'apparente au mieux à de la desinformation au pire à de la manipulation.
    Les degauches auraient pu ( du ? mais pas voulu? ) se saisir de cette phrase pour condamner "le relativisme " dont ils sont accusés par Guéant. mais non, ils ont préféré a tort le "valent pas".
    Alors, ne mettant aucunement en doute ton honnêteté intellectuelle, relis la phrase de Guéant, fait attraction du "relativisme "et dis moi ce où est l'horreur de son propos.

    RépondreSupprimer
  7. désolé de ne pas te permettre de prendre ma probité en défaut, j'ai tout lu avant de faire mon propre billet, et je n'y retire rien non plus. A jouer avec le feu de manière aussi cynique, vous vous en mordrez les doigts. la provocation de Guéant est une grossière manipulation qui lui pétera à la gueule comme l’élastique avec lequel il tente de jouer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ GdeC : si Guéant et consorts jouent avec le feu, c'est sur le petit bucher gentiment préparé par Tonton. Remember itou.

      Supprimer
    2. Grossière manipulation que les degôches sont empressés de commenter...

      Vous tombez dans le panneau à tous les coups, c'est géniale.

      Guéant n'est certainement pas très malin (encore que) mais alors vous c'est encore pire. Vous savez que c'est une manipulation et vous répondez, vous entrez dans son jeux et vous démontrez le fond de votre penser : l'excision vaut la droit de vote pour les femmes (je donne un exemple au pif, je relativise...).

      Supprimer
  8. @GdC: Je reconnais un défaut à Guéant, un défaut énorme pour un ministre, il n a pas compris que même une vérité pouvait être mal interprétée. Erreur de débutant pour un politique:) En gros, il ne se satisfait pas de la langue de bois et des bénis-oui-oui.
    Nous nous en mordrons les doigts ? pas sur , RV le 6 mai

    RépondreSupprimer
  9. Si je comprends bien, mon cher Corto, je rentre en pleine cyberwar !
    Il y a deux jours à la radio, j'ai entendu que pour faire craquer les parents, et les empêcher d'aller manifester, les partisans de El-Assad s'en prenaient aux petits enfants qu'ils violaient, à qui ils arrachaient les ongles, puis les suspendaient au plafond par des menottes, non pour les tuer mais pour les faire souffrir le plus possible et impressionner les parents.
    Alors comment donner tort à Guéant ?

    RépondreSupprimer
  10. @marianne: allons bon, vous voici rentrée de vacances et déjà vous faites du mauvais esprit ! C'est terrible, repartez chez Assad :) Il le vaut bien.
    Et a part ça quelques billets, colonne de gauche, devraient vous plaire !

    Et ces vacances ? Relaxantes et belles ?
    Bises dominicales

    RépondreSupprimer
  11. "Toutes les civilisations qui ont reconnu et justifié l'homosexualité comme un mode de vie normal ont connu la décadence." Christine Boutin.

    Le problème avec la hiérarchisation des civilisations, c'est qu'il faut d'abord se mettre d'accord sur les valeurs de référence. Et ça, c'est difficile.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait d'accord...

      Sur l'homosexualité on peut discuté, d'ailleurs les références de Boutin sont idiotes et fausses.

      Mais sur l'excision, le mariage forcé de jeunes filles de 12 ans, le régime Nord-Coréen, les enfants esclacves en Haiti je pense que tous le monde est d'accord.... ou pas...

      Supprimer
  12. @mélusine: M'enfin ? depuis quand Dame Boutin peut-elle être considérée comme une reference , hein :)

    Je cois que la hiérarchisation des civilisations est au contraire assez facile à établir. A condition de ne jamais omettre de replacer les choses ds leur contexte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Désolé de m'inscrire en faux mon cher Corto, mais votre dernière phrase c'est justement du relativisme le plus pur. Il n'y a pas à replacer quoi que ce soit dans je ne sais quel contexte. Le meurtre, quelle que soit l'époque, le lieu, la civilisation, ne saurait être regardé comme une chose aimable sur laquelle on peut aisément passer. Et il en va du reste comme de cet exemple, c'est soit moral, donc juste soit immoral et donc à pourchasser. Ce n'est pas une question de droit positif, de regard sur l'autre ou je ne sais quelle fadaise moderne, c'est juste jauger les actes à l'aune du droit naturel. Soit l'objet examiné respecte les droits naturels des individus, auquel cas cela est bel et bon, soit cela viole ces droits. Introduire quelque remise en contexte, c'est justement laisser le diable entrer et pourrir les esprits. A ce jeu, nos ennemis gauchistes sont suffisamment passés maîtres pour que l'on se défie de telle pratique.

      Supprimer
    2. On fait comment pour consulter les droits naturels ? Personne ne m'a mis au courant, moi.

      (Remarque, les conquistadors n'ont pas trop respecté les droits naturels des Mayas, non ? Ou, tuer des barbares avec des peintures de guerre = moral, et l'a encore, on ne m'a pas prévenu.)

      Supprimer
    3. "là", bien sûr.

      Supprimer
    4. @koltchak: "c'est soit moral, donc juste soit immoral" possible si la notion de moral et d'immoral ne variait pas dans le temps et selon les lieux. me trompes-je ? Je ne crois pas. C'est en ce sens que je dis qu il ne faut pas oublier le contexte.

      Supprimer
    5. Mélusine, il existe de nombreux ouvrages qui traitent du droit naturel. Il y a même un opuscule fort bien fichu paru chez Que sais-je.

      Concernant les conquistadores, les aztèques et mayas violant les droits naturels de leurs voisins, ces peuples se lièrent tout naturellement à ces derniers pour que leur leadership meurtrier prenne fin. L'un dans l'autre, les peuples sud-américains ont largement été gagnants. Quant à la soi-disant horreur de la conquête espagnole, je me permets de vous rappeler que les massacres furent surtout très relatifs pour peu que l'on veuille bien se rappeler qu'il s'agissait de deux ou trois centaines d'hommes perdus au milieu de dizaines de milliers d'adversaires. A contrario, les jours de sacrifice, les aztèques et mayas étaient capables de sacrifier deux à trois milliers de prisonniers par jour.

      Alors oui, la moralité avait bel et bien un camp.

      Supprimer
    6. Le problème avec les théoriciens du droit naturel, et autre droit de nature, c'est qu'ils ne sont pas tous d'accord. D'autre part, le droit naturel n'a souvent rien à voir avec la morale, instituée par le droit positif. Hobbes : c'est la loi positive qui crée l'injustice. Et justement, la caractéristique de la civilisation, c'est bien qu'elle s'extrait de la nature.

      Et je n'approuve pas la comparaison quantitative : "celui qui tue le moins est le plus gentil". Parce que bon, si on fait un rapide calcul, à ce jeu là, c'est les occidentaux les barbares.

      Supprimer
    7. Lisez Thomas d'Aquin. Hobbes c'est un truc de libéral, c'est donc biaisé à la base.

      Supprimer
  13. C'est facile de hiérarchiser selon l'efficacité économique. Moins facile selon la justice. Ridicule selon la moralité, impossible sur l'Art. On voudrait le faire sur les "valeurs humanistes", mais ce n'est pas si facile : il faut déjà répondre à des questions types avortement = meurtre ou droit - pour être caricaturale.

    Une civilisation au développement économique faible mais à l'art pictural génial, mieux ou moins bien qu'une civilisation patriarcale et conservatrice dans laquelle le taux de mortalité est faible ? Tu as 3 heures.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @melusine: Parce que tu t imagines peut etre qu un dimanche soir, logique lendemain d'un samedi soir agité, je vais m amuser à rédactionner ...
      Non mais ça va pas la tête

      Supprimer
    2. La question ne se pose pas. Avortement = meurtre.

      Supprimer
    3. @koltchack: avortement = meurtre... oulala ! les femmes qui avortent seraient-elles donc des meurtrières, voire des assassins puisqu’en l’occurrence il y a préméditation. Nous aurions donc peu ou prou 200 000 criminelles de plus chaque année en liberté en France (sans compter les complices )
      Je crois que tu dérapes grave pour le coup

      Supprimer
    4. Non, du tout. Pour autant cela ne veut pas dire que je tiens la grande majorité des femmes pour responsables de leurs actes. Le poids de la contrainte sociale est à prendre en compte et je ne parle pas des hystériques féministes qui beuglent qu'on est propriétaire de son corps, ce qui est une absurdité sans nom. Etre et corps sont irrémédiablement liés, on est parce qu'avant tout on est un corps.

      Le problème c'est que la question est avant tout abordée sous l'angle utilitariste. Or, un foetus est un être humain en devenir, qu'il ne soit pas autonome, qu'on suppose qu'il n'est pas doué de conscience propre n'entre pas en ligne de compte. En fait, ces gens raisonnent comme Staline, non pas en termes humains mais en statistique.

      Supprimer
  14. @Mélusine manger les petits-enfants, on peut si c'est de l'art ?
    J'ai zéro, tant-pis, je vais pas passer 3 heures sur la question du relativisme
    de la gauche bien comme il faut et puis les valeurs humanistes ...

    RépondreSupprimer
  15. Ma contribution sociale généralisée?

    ''Et ma civilisation dans ta gueule?''
    ici: http://bembelly.wordpress.com/2012/02/05/c-gueant-et-ma-civilisation-dans-ta-gueule/

    (rendre lien actif). De rien

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @bembelly: j ai lu le billet de El Camino. Il a lui aussi ce gros defaut (son billet, pas lui ) de ne relever qu une partie de la phrase en question. Sélectivité curieuse.

      Supprimer
  16. Bonsoir Corto,

    Pour aller dans le sens de votre billet, je vous rapporte les propos de Arno Klarsfeld prenant la défense de C. Guéant :

    "Claude Guéant dit des choses évidentes. Si la gauche veut faire campagne sur le fait que le racisme ou les talibans valent la civilisation française ou britannique, qu'ils le fassent", s'est agacé Arno Klarsfeld (président de l'Office français de l'immigration et de l'intégration (Ofii), interviewé par l'AFP. "Je préfère une civilisation qui respecte la liberté de conscience plutôt qu'une civilisation qui massacre les libertés religieuses, a-t-il poursuivi. Je préfère une civilisation où la femme a une place égale à l'homme plutôt qu'une civilisation où l'homme piétine la femme. (Source Le Figaro)".

    Heureusement qu'il reste quelques clairvoyants, et vous en êtes, qui ne craignent pas d'affirmer des évidences.

    La stratégie de la gauche consistant à extraire d'une conversation quelques mots judicieusement choisis, continue à fonctionner, même si elle a déjà été baucoup utilisée. Mais.... ne dit-on pas "tant va la cruche à l'eau qu'à la fin elle se casse"???

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @cyrielle: merci ! mais sais-tu que ces quelques clairvoyances et le fait d'affirmer des évidences me valent parfois quelques soucis...
      Enfin bref, la gauche n a apparemment rien de mieux a faire que de pratiquer l'extraction de bouts de phrase, grand bien leur fasse.

      Supprimer
  17. Reflexion campagnarde...J'avais cru comprendre que ta copine MAM avait l'air d'apprécier les "bienfaits" de "certaines civilisations"..!
    Quant à l'Arno, ainsi que son copain BHL, les caricatures de Bobos inutiles , la caissière de chez carrefour(ou de chez Casino!)n'a jamais pu apprécier les qualités de leurs "réflexions" quand elle touche son "salaire"!
    Bonne journée bien fraiche!:)

    RépondreSupprimer
  18. @nigloo le bien nommé: bonne journée a toi aussi

    RépondreSupprimer
  19. A Tous les gauchistes moralisateurs voici deux interventions de grand hommes de gauche:

    "Il faut dire ouvertement que les races supérieurs ont un devoir vis à vis des races inférieurs.Je répète qu' il y pour les races supérieurs un droit,parce qu'il y a un devoir pour elles.Elles ont le devoir de civiliser les races inférieurs."

    "Le droit et même le devoir des races supérieurs d' attirer à elles celles qui ne sont pas parvenues au même degré de culture".

    Les auteurs de ces intervention sont: Léon Blum et et Jules Ferry, icônes de la gauche s'il en est.

    Alors messieurs balayez devant votre porte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah mon avis, Blum devait tout de même savoir accorder les adjectifs en genre et en nombre…

      Supprimer
    2. Jules Ferry aussi, d'ailleurs.

      Supprimer
    3. Je vais aller me laver la bouche au savon, après ces paroles vieilles de 120 ans.

      Supprimer
    4. Paroles anciennes certes, mais que penser des socialistes actuels qui ne cessent de se référer à ces icônes ?

      Supprimer
  20. Personnellement, je suis d'accord avec Melusine, et je crois que si les espagnols ont exterminé les mayas, c'est surtout pour récupérer leur or plutôt que par souci de moralité. D'ailleurs, la grande moralité dont ils ont fait preuve au moment de l'Inquisition est tout de même contestable...

    "Chacun appelle barbarie ce qui n'est pas de son usage"... Ensuite, c'est vrai qu'on ne peut pas pousser le relativisme à l'absolu et qu'il me semble qu'au nom de certains principes "humanistes" ont peut condamner certaines pratiques, comme l'excision par exemple...

    Mais pratiques n'est pas civilisations ... Je trouve que la phrase de Guéant, si elle peut donner lieu à une dissertation tout à fait argumentée et raisonnable, dans le contexte de la campagne, a des relents nauséabonds. Elle cherche il me semble à ratisser (ceci étant, électeurs potentiels de Marine Le Pen, surtout, si vous préférez voter pour Sarkozy à la place, faites-le!!!!!!), elle crée une polémique qui me semble aller dans le sens de la montée de l'électorat FN, et de civilisation à race, parfois, il peut y avoir un glissement (j'ai bien vu tes 2 twitts citant Blum et Ferry); et lorsqu'on commence à écrire qu'une race est supérieure aux autres .... on a vu où celà nous a mené ...

    Donc, oui, je pense que Guéant a eu tort de s'exprimer ainsi, en jouant avec des stratégies électoralistes, il joue avec le feu... La résurgence de l'extrême droite en europe (pas que chez nous), comme celle à laquelle on a assisté en europe dans les années 30, ne me plait pas beaucoup.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. au passage, lisant les commentaires plus haut qui m'avaient échappée. Mon père, aujourd'hui décédé et que j'aimais par ailleurs beaucoup était complètement réac et on avait des engueulades salées, essentiellement sur 3 thèmes:
      - les homosexuels sont des malades, je ne les juge pas mais il faut les soigner et la société ne doit pas les encourager en leur accordant reconnaissance et droits
      - l'avortement doit être interdit. "Mais papa, et si j'étais enceinte ?" (moi, 15 ans) Je te soutiendrais financièrement et si tu souhaitais poursuivre tes études, nous élèverions l'enfant pour toi (autant dire que 6 mois plus tard j'étais au planning familial pour obtenir la pillule)
      - je n'autoriserai jamais mes filles à épouser un noir (!!!!!!)

      Bref, et avec tout le respect et l'amour que je portais à mon père, les gens qui sont convaincus de la supériorité de l'homme blanc (ce qui déjà en soi m'exacerbe), véhiculent généralement avec toute une série de préjugés vraiment, mais alors, vraiment pas cool.

      Supprimer
    2. Et, bien entendu, pour tous les modernœuds de ce pays, c'est le péché capital par excellence : ne pas être “cool”…

      Supprimer
    3. Mais enfin, d'où sortez-vous cette idée stupide que les mayas auraient été exterminés ?

      Supprimer
    4. Arrêtez-donc de nous bassiner avec l'Inquisition. En deux siècles d'exercice elle totalise nettement moins de morts que la sacro-sainte révolution dite française en 4 ans.

      Supprimer
  21. @bombay: je crois que surtout la gauche a monté en épingle cette sortie de Guéant car il pointait surtout le relativisme de gauche. C'est d'ailleurs assez curieux, j ai lu bcp de réactions de gauchos sur cette phrase: elles s'elevent à 95% contre la partie "civilisation" mais quasiment rien sur le "relativisme de gauche" que pointe Guéant.

    Il parait que c'est le terme "civilisation" qui a choqué, possible. lequel aurait-il du employer ? Il est indéniable que certaines Bip ! valent mieux que d'autres, le nier serait de la plus grande stupidité.

    Et encore une fois, rien ds les propos de Guéant ne fait allusion aux noirs, au racisme ou a quoi que ce soit de nauséabond.

    La supériorité de l'homme blanc...vaste débat qu'il est impossible d'aborder.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ce qui me chagrine, c'est qu'on n'essaie pas de mettre à plat certaines peurs de français, peur de la différence de l'autre, gêne vis à vis de celui qu'on ne comprend pas, sentiment d'être submergé et bouc émissaire pour celui qui pense que ses valeurs, ses repères partent à va l'au... pour éduquer, expliquer, qu'on peut tenir à ses valeurs, ses principes, entourés ou à côté de gens qui ne les partagent pas forcément. Que l'autre ne vous détruit pas nécessairement si il n'est pas identique à vous.
      Au lieu de ça, on stigmatise "connard de facho" ou on manipule en exacerbant les peurs...
      Je pense que c'est un type intelligent, ce Guéant, il ne peut pas ne pas savoir, dans ce contexte, comment sa phrase pouvait être interprétée ...

      Je ne me croirais jamais autorisée à prétendre à ma supériorité (et en Inde, crois moi tu pourrais être tenté, ne serait ce que par une supériorité d'éducation, une supériorité économique, je connais beaucoup d'indiens qui se sentent supérieurs au reste de leurs concitoyens), c'est ce que j'essaie de transmettre à mes enfants, ça s'appelle l'éducation. En même temps, je tiens à mes valeurs, elles sont mon identité, mais j'accepte que mes voisins n'appliquent pas les mêmes.

      Les raccourcis et polémiques, ça n'aide pas ceux qui grandissent dans un environnement où on ne leur apprend pas à ne pas avoir peur de l'autre.

      Supprimer
    2. @bombay: "c'est qu'on n'essaie pas de mettre à plat certaines peurs de français, peur de la différence de l'autre ..." le problème est que dès qu on essaie d'aborder ces sujets, tu te ramasses une volée de bois vert, te fais traiter de tous les noms d'oiseaux, de nauséabond etc... ça, c'est quand le pekin moyen essaie d'aborder ces sujets,et je suis bine placé pour le savoir; quand c'est un homme politique, il faut rajouter electoralisme, déstabilisation de la société, stigmatisation etc... et hop, on rentre ds les polémiques = plus de débats possibles.
      C'est exactement ce qui se passe en France . La polémique tuant le débat , on occulte les problèmes et on fait l'autruche !

      Supprimer
  22. L'aborder serait presque supposer d'avance que la chose fut possible. Donc, niet.

    RépondreSupprimer
  23. La question n'est pas d'avoir peur ou pas de l'autre mais tout simplement de pouvoir rester maître chez soi et de ne pas avoir à supporter la présence inopportune de péquins qui n'ont pas la plus élémentaires des courtoisie qui consiste à adopter les moeurs, la culture du pays qui les "accueille", sans parler du respect des lois.

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen