jeudi 23 mai 2013

Hezbollah: Sarkozy exige, Hollande s'exécute !

Quoiqu'en disent les intervenants, il y a des déclarations que l'on a du mal à croire comme simplement dues au hasard...  




Février 2000: Lionel Jospin déclare: " La France condamne les attaques du Hezbollah et toutes les attaques terroristes qui peuvent être menées, [...] et notamment contre des soldats ou la population civile israélienne" 

En 2006, alors qu’il était ministre de l’Intérieur, Sarkozy avait déclaré que le Hezbollah avait "pris le risque d'avoir une attitude terroriste" au cours du conflit qui avait opposé le mouvement libanais à Israël. Un an plus tard, lors de sa visite aux familles de soldats israéliens capturés au Liban, celui qui venait d’être élu à la présidence française avait souhaité que "le Hezbollah renonce à l'action terroriste".

En mars 2013, se tient le traditionnel dîner du Crif à Paris. Pépère, qui se doit d'être gentil avec ses hôtes, déclare qu'il faudra bien,un jour ou l'autre, " tirer toutes les conclusions de l'implication des membres du Hezbollah dans l'odieux attentat commis à Burgas, en Bulgarie. Attentat commis en juillet 201qui avait fait 6 morts dont 5 israéliens.. 

Le mois précédent, en février 2013, pressés par les USA de considérer le Hezbollah comme une organisation terroriste, les européens se défilent, aucun n'accepte et le ministère français des affaires étrangères de déclarer mollement: " Il faut voir quels sont les éléments de preuves que les Bulgares peuvent apporter à l'issue de cette enquête sur l'attentat de Bourgas, c'est-à-dire les conclusions fermes et définitives qu'ils pourraient porter à notre connaissance. Et en fonction de ça, s'engage alors une discussion au sein de l'Union européenne avec différentes options qui sont ouvertes et qui sont débattues à 27. Dont une éventuelle inscription du Hezbollah sur la liste noire ". Il est urgent d'attendre donc.

Depuis, c'était à peu près calme plat sur la question de savoir si le Hezbollah devait ou non être officiellement reconnu par l'Europe et la France comme une organisation terroriste. Et puis hier, 22 mai 2013... 

Entre 17h40 et 17h55, par deux fois, interrogé sur le sujet, Pépère refuse de se prononcer sur: " Une question m’a été posée. Je vous ai dit comme on en avait pas parlé au conseil européen, je ne veux pas, ici, aller plus loin que ce que j’ai déjà dit. Lorsqu’il y aura une demande qui viendra de la Bulgarie, nous aurons à l’examiner. Une autre question ? "

A 19h00, alors qu'il est à Netanya en Israêl, le Président Sarkozy déclare: " Il ne serait que justice que le Hezbollah soit sanctionné par l'Union Européenne. Le Hezbollah doit être inscrit sur la liste des organisations terroristes par l'Union Européenne ".



Et bien tu le crois, ou pas, mais à 23h00, la France, par la voie de son ministre des affaires étrangères, Laurent Fabius, en déplacement à Amman, en Jordannie, déclare: " la France va proposer que la branche militaire du Hezbollah soit inscrite sur la liste des groupes terroristes de l'Union européenne en raison de son soutien au régime de Damas ".

Pour un peu, l'on pourrait croire que lorsque Sarkozy exige, Pépère s’exécute...

Action, réaction...

Folie passagère 1726.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

18 commentaires:

  1. AVIS ! je prendrais connaissance de vos commentaires ce soir, j'ai rencard !

    RépondreSupprimer
  2. Comment se créer des motifs afin de légitimer une exécution?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je disais une connerie, ça n'a pas de sens, si ce n'est que la date à laquelle le Hezbollah est considéré comme terroriste m'intrigue.
      Ca fait belle lurette qu'il aurait pu être considéré comme tel. Ce qui m'amuse c'est la complémentarité, soulevée dans ton billet, entre Sarko et Hollande sur ce sujet.

      Supprimer
    2. @pierre: y a pas de complémentarité. hollande et tout ce qui concerne le conflit syrien, c'est un coup en avant, un coup en arrière, 2 pas sur le côté, 3 pas de l'autre.
      Sarko par contre n a jamais dévié sur le sujet.

      Supprimer
    3. Hi! Hi! Excellente ton image! J'ai bein ri.
      Sacré danseur ce Hollande!

      Supprimer
  3. Corto, ton billet est au poil.

    Bon rencard.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @al west: mon rencard était parfait :)

      Supprimer
  4. Elle est bien bonne, en effet, à ce petit jeu Sarko sera toujours le plus rapide, la question est de savoir pour qui exactement ils travaillent, ces gens-là...pas évident...
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nouratin: quels gens, les rebelles, les pro assad, le Hezbollah ? :)

      Supprimer
  5. Question relation étrangère Fabius et Moumoulande sont un peu à la ramasse aussi écouter celui dont toutes les nations du monde ont du respect n'est que justice et camouflet . Pour l'instant aucun commentaire de la Belkacem , elle doit regarder sur la mappemonde où se trouve Israël .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude henri: elle ne va tout de même pas se vanter d avoir été, elle et ses branques, doublé par celui qui n'est soi disant plus rien . Si ? :)

      Supprimer
  6. Petit "détail" qui me chiffonne. D'après Fabius, le hezbollah serait une organisation terroriste uniquement pour son soutien au régime de Damas ? Il me semble qu'on peut largement trouver d'autres raisons depuis le temps qu'ils agissent "terroristement", non ?
    Hollande ayant tellement de mal à trancher et donc à se faire des ennemis, Sarko lui donne un petit coup de pouce et l'oblige à se positionner, ça donne une idée assez précise du caractère de l'un et de l'autre...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ceci dit, si c'est une carabistouille du Président Sarkozy pour amener Hollande à se tirer une balle dans le pied vis-à-vis de son électorat divers, c'est bien vu. Et on peut compter sur l'autre pour en foutre partout, con comme il est !

      Décidément, :)

      Supprimer
    2. @nana: Fabius, dès que de près ou de loin, ça touche à Israél, il n'est jamais franc du collier. Et sur ce coup là, il n'a fait que reprendre la déclaration de Sarko à son compte. Avant, le Hezbollah n'était guère dans la ligne de mire des socialos mais depuis la guerre civile en Syrie... c'est autre chose.

      @Al West: Sarko fait coup triple. Il enfonce le clou qu il avait déjà enfoncé avec le président du conseil national syrien en fevrier ou mars dernier, je crois ( leur déclaration commune ). Il reste ainsi au premier plan au niveau international quand bien même il n est plus en charge, mais si ça peut mettre en avant le manque de décision de pépère. Et tertio, paf, comme tu dis, il oblige pépéère a prendre position. C'est parfaitement joué

      Supprimer
  7. Bon ben au moins on voit qui est l'homme le plus écouté de France... à l'étranger... mais aussi en France...

    Pépère prend des notes...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Titi: si tu vx mon avis, Pépère n a pas du apprécier cette sortie sarkozienne, mais alors pas du tout. Se faire griller par l'ex ! Tu noteras d'ailleurs que Pépère & c° et les médias ont fait dans la discrétion sur ce sujet. Etre obligé de prendre la même position que Sarko car celui-ci l'ai à devancer... Grrrr, doivent être vénères les branques

      Supprimer
    2. Le président Sarkozy aurait cependant tort de se priver : il prend -ou garde- de la hauteur et de la distance, là ou l'ex-opposition, qui passait son temps naguère à criticailler à tort et à travers, et désormais devenue majorité, s'enfonce (et avec elle le pays) dans un caca de moins en moins facile à camoufler, et de moins en moins imputable à celui qu'elle a démoli consciencieusement. La belle ?

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP