vendredi 24 mai 2013

N'ayez pas peur !

N'ayez pas peur ! Il n'y a vraiment pas de quoi. Le gouvernement aimerait tant que dimanche vous restiez chez vous, bien au chaud. Il a tout fait pour cela. Lui ou ses affidés, ses fiers à bras et son sinistre de l'Intérieur.



Depuis des jours et des semaines, il vous le dit: Cette loi Taubira, c'est pour l'égalité, pas pour les traditions. Cette loi, c'est pour la modernité et le progrès, pas pour les ringards que vous êtes si vous n'adhérez pas au bouzin. Cette loi, c'est pour la famille, la nouvelle famille; pas pour l'ancienne, celle qui vous a amené là où vous êtes aujourd'hui. Alors, dans un premier temps, on vous a raillé, moqué, parce que vous osiez manifester contre.

Mais cela n'a pas suffi, vous étiez chaque fois plus nombreux. Alors on a commencé à vous insulter, à vous traiter d'homophobes ou de nazis, à pratiquer l'amalgame. Vous manifestiez, là où 50 branquignols du Gud jouaient des coudes avec les CRS, vous étiez donc tous des gudards, des nauséabonds; la France brune, en somme.

Mais cela n'a pas suffi, encore plus nombreux dans les manifs, dans les veillées, dans les petites opérations coup de poing, au carrefour que vous bloquez 10 minutes, sur les ponts ou le long des autoroutes à déployer des banderoles, la manif partout, la manif pour tous... Alors, Valls et ses escadrons ont commencé à charger, à embarquer, à gazer, à mettre en garde à vue, à relever les identités, à mettre des PV, à menacer; ce faisant, à vous diaboliser, non sans la complicité bienveillante des médias.

Mais cela n'a pas suffi. Les rangs de la contestation, comme son objet, s'est élargi, chaque jour un peu plus. Alors, on a tout fait pour vous diviser. Puisque le gouvernement vous ignorait, certains d'entre vous,échauffés , se sont radicalisés, un peu, pas bien méchamment finalement. Peut-être même pas assez. Manuel veut maintenant les interdire; comme dans les pays où l'on n'aime pas la constestation. Et ce faisant, puisque l'Etat veut les interdire, c'est que vous êtes tous à " interdire ". Amalgame, amalgame, c'est si pratique. deux personnes m'ont appelés aujourd'hui croyant que la manif de dimanche était interdite; elles avaient juste écoutés les infos, trop vite, sans doute avec pas assez d'attention: Valls veut interdire le mouvement dit Le Printemps Français, donc la manif serait interdite.

Les menaces et les intimidations du gouvernement ne suffisent pas, elles ne peuvent arrêter le vent contestataire qui maintenant dépasse largement le cadre d'une simple opposition au mariage zinzin; la manifestation aura bien lieu dimanche quand bien même la loi a été votée. Elle aura bien lieu et nous serons encore plus nombreux. Parce que cette loi, on n'en veut pas.Parce qu'on en a marre d'être pris pour des cons et qu'on veut le dire et le crier bien haut. Parce qu'on ne veut pas de tout ce merdier que nous préparent les socialos, les gauchistes et autres idéologues progressistes. Parce qu'on en a marre de se taire et de subir, depuis des années, que dis-je, des lustres, la dictature du politiquement correct. 

Alors dimanche, nous serons encore plus nombreux, toujours plus nombreux à manifester. A la première manif, j'étais en compagnie de 3 blogueurs, puis 6 à la deuxième: à la dernière, nous étions douze. Combien serons-nous dimanche? (Combien à déjeuner ensemble avant d'aller dire non?)

Il y aura sans doute quelques débordements, peut-être même quelques incidents, comme dans toutes les manifestations. Et alors, est-ce une raison suffisante pour avoir peur, pour ne pas y aller, pour donner dans le jeu de Valls-la-menace ? Pour céder aux intimidations ? Pour rompre le combat avant qu'il ne soit achevé ? Non, trois fois, non. Ils seraient si contents.

N'ayez pas peur, il n'y a pas de quoi ! Dimanche, c'est à Paris qu'il faudra être.

Folie passagère 1730.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

33 commentaires:

  1. Oui. Mais il y aura aussi des gens de gauche (Jospin est sur le mur des homophobes!) et Chevênement s'est clairement prononcé contre le mariage zinzin, reflet de "l'individualisme libéral". Je te lis avec intérêt et je partage une part de ton combat mais de "gauche" "réac", celle de Jaurès", des travailleurs et de la lutte contr les injustices!Et je serai avec toi contre l'islamisation!
    M.S

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @MS: je sais bien qu il y a des gens de gauche à la manif, et bien plus que l on nous le dit.
      Contre l islamisation ? un combat à venir ? Bien possible.
      cdlt,

      Supprimer
  2. ils font vraiment tout ! et même la Frigide qui dit qu'elle est menacée, qu'elle à peur ! c'est du grand n'importe quoi ! on sera très très nombreux et ça les fait frissonner un brin !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Boutfil: ce qui leur fait peur c'est de constater que l'opposition dépasse de plus en plus le cadre du mariage pour tous. Il me semble que l on est bien plus ds une crise de valeurs.

      Supprimer
  3. Je penserai à vous et à nos amis, mon cher Corto, je suivrai la manif sur BFM TV et j'accrocherai le drapeau à ma fenêtre !
    Bon vent à tous et surtout NE LÂCHEZ RIEN !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: merci bien. Hors de question de lâcher quoique ce soit.

      Supprimer
  4. youhou Corto mais il est déjà fini votre combat: la loi a été promulguée et la droite républicaine convient qu'elle ne la défera pas (à part l'inénarrable Jean-François COPE qui veut démarier les gens, tout un programme tssss). En continuant à manifester, c'est un peu comme si la Brésil avait continué le match en 98 après le coup de sifflet final: vous voyez un peu le tableau? Mais il n'est jamais trop tard pour bien faire j'en conviens et vous pouvez encore tirer les marrons du feu comme Frigide BARJOT, qui, attaquée par ses anciens co-organisateurs nazillons restera bien au chaud... Franchement dimanche, vous avez un programme télé aux petits oignons: roland garros sur la 2, puis vous enchaînez sur 7 à 8 sur la une, un petit potage et vous rezappez sur la 2 pour regardez "le nom des gens". En plus, temps de merde ce dimanche donc vous économisez un rhume. On dit merci qui?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dès qu'une loi est votée, elle devient éternelle et il convient de faire silence, d'après vous ? Avec des théories pareilles, on serait encore à Vichy, donc.

      (Cela dit, je pense moi aussi que la loi ne sera pas abrogée lorsque la droite reviendra aux affaires.)

      Supprimer
    2. Loi de Godwin : « Plus une discussion en ligne dure longtemps, plus la probabilité d'y trouver une comparaison impliquant les nazis ou Adolf Hitler s’approche de 1. »
      Vous ne trouvez pas que vous y allez un peu fort? A force de citer le régime de Vichy à tous crins et d'employer des comparaisons démesurément exagérées, vous faites comment pour qualifier les vraies lois dégueulasses et les régimes totalitaires?

      Supprimer
    3. François, ce passage du billet de Corto semble vous avoir échappé :

      "Les menaces et les intimidations du gouvernement ne suffisent pas, elles ne peuvent arrêter le vent contestataire qui maintenant dépasse largement le cadre d'une simple opposition au mariage zinzin"

      Qu'Hollande et ses sinistres en soient remerciés:-)
      Maintenant ce sera : François on t'a dans le nez et l'on ne lâchera rien sur tout le reste...jusqu'en 2017.

      Mireille

      Supprimer
    4. Mireille, merci pour vos lumières!
      Je pense cependant que tout le monde, y compris moi (je sais, j'ai une intelligence de gauche un peu en dessous de la moyenne, mais que voulez-vous, c'est la vie), avaient bien compris que les cortèges se divisaient en trois parties (pas forcément égale ni exclusive entre elles): une partie franchement homophobe (cf. CIVITAS) pour qui l'homosexualité est une abomination qui se classe dans les maladies mentales et qui doit être combattue, une partie hostile au mariage gay et enfin, le meilleur pour la fin, une partie qui n'a toujours pas digérée l'arrivée de la gauche au pouvoir et pour laquelle l'opposition au mariage gay n'est qu'un prétexte fallacieux pour se payer François HOLLANDE.

      Supprimer
    5. @didier goux: un point de la loi peut être éventuellement abroger, c'est l adoption. Ceci dit, je doute qu ils puissent la réécrire. Comment démarrier, comment désadopter ??
      Ceci dit ( bis ) combien de lois " Sarkozy" ont déjà été abrogées ? Un paquet, il me semble.
      Quant au François...

      Supprimer
    6. @François ou qui que ce soit qui se présente sous ce nom: T'en as pas marre d'écrire des conneries ? Que tu commentes je veux bien mais essaie de ne pas te rendre aussi ridicule que le nigloo

      @mireille: Seuls les aveugles et sourds n ont pas encore remarqué que l opposition au mariage pour tous n'est plus le seul vecteur de ce mouvement contestataire. Et pour une fois, je suis bien persuadé que même Pépère , sur ce coup là a retrouver la vue et l ouïe

      Supprimer
    7. Loin de moi la prétention de dispenser "mes lumières", je pensais que vous aviez sauté volontairement ce passage important du billet de Corto.

      Oui il se trouve des brebis galeuses homophobes au sein de LMPT. Sur ce tiers là nous sommes d'accord et pour la commodité du débat j'accepte la proportion d'un tiers même si CIVITAS est très minoritaire.

      Dans le camp du bien et du progrès :
      Comme il ne suffit pas de le déclarer pour ne l'être pas (homophobe) je pense que le camp du bien a lui aussi son bon tiers de brebis galeuses, affichant une "homolâtrie" bien peu sincère. Un peu comme ces profs qui défendent l'EducNat et s'empressent d'inscrire leur progéniture dans des établissements privés.

      Dans le mouvement LMPT :
      Il est fort probable que le second tiers que vous évoquez, c'est à dire les citoyens opposés au mariage gay, sans forcément anti Hollande, soient tellement dégouttés par les méthodes et les moyens utilisés par notre Président et ses ministres concernés, pour nous imposer cette réforme, qu'ils en viennent à rejoindre le dernier tiers de ceux qui utilisent le mariage gay pour s'opposer à la gauche.

      Mireille

      Supprimer
  5. Corto
    J'y serai (ne serait-ce que pour emmerder des connards comme François et Niqloo. J'ai oublié de demander à Carinette l'adresse du RV. Ne me donnez pas l'endroit exact mais "environ à peu près vers où".Merci d'avance.

    RépondreSupprimer
  6. @Boutros: envoies moi un email à l adresse suivante: atoilhonneur@voila.fr, je te donnerai les coordonnées pour déjeuner ou point de Rv ( place Bastille )

    RépondreSupprimer
  7. J'attend une confirmation pour me joindre à vous et ce sera avec grand, très grand plaisir que je participerais à ma première manifestation!!! Parce que ca me fait marrer de voir les françois et leurs copains s'indigner quand on n'accepte pas une loi votée... ceux là même qui devaient être dans les premiers rangs des manifs anti-CPE... Mais bon, la mémoire est sélective ...

    Dès que j'en sais plus, je te fais un mail... Et si je ne peux pas venir, je serai comme Marianne devant ma télé pour vous soutenir :-))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Titi: et bien n hésites pas si tu peux, envoie moi email et je te donnerai pt de RV

      Supprimer
  8. On s'américanise, avec des groupes qui manifestent leurs valeurs en permanence (comme les pro-life par exemple). C'est bien ça fait vivre la démocratie. Et c'est tout à fait légitime de pouvoir exprimer son désaccord avec une loi, fut-elle votée.

    Le problème, particulièrement français, c'est le délire verbal dans la surenchère, qui commence à vider de son sens les mots ("coup de force", "coup d'état", "fasciste", "peuple baillonné", "du sang", etc.). Attention aux effets boomerang. A force de viser la légitimité d'un gouvernement élu selon les lois de la République, parce qu'on n'est pas d'accord avec ses orientations, on invoque finalement les forces anti-républicaines, d'extrême droite ou d'extrême gauche. Et la très grande majorité y perdra au bout du compte.

    Inutile aussi de traiter de connards ceux qui sont simplement en désaccord avec vous.

    Bon défilé et couvrez vous :-)

    -Chris

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @chris:nous sommes bien d accord avec les délires et dérapages verbaux qui se manifestent tant à gauche qu a droite. La palme du mois revenant à mon avis à La Méluche et à Valls.

      Pour la légitimité de Pépère, il a certes été élu ds les règles ce qui ne m empêche pas de contester sa légitimité eut égard aux conditions ds lesquelles il s'est fait élire. J en ai maintes fois parlé ds ce blog.

      Pour les connards, ça m arrive rarement de traiter ainsi sauf quelques uns; et au regard de ce que j ai pris depuis que je tiens ce blog, je suis très gentil :)

      Supprimer
    2. Contester la légitimité d'un élu qui l'a été conformément aux règles de notre Constitution Républicaine est anti-républicain. Vous faites le jeu des extrêmes qui visent in fine à déstabiliser nos institutions.

      C'est d'ailleurs un problème souvent relevé de la droite, qui n'arrive pas à accepter la légitimité de la gauche au pouvoir (et je ne suis pas adhérent du PS, ni n'ai voté pour FH).

      -Chris

      Supprimer
    3. Chris, rappelez-vous comment cette loi inique est passée au Sénat à la va comme je te pousse, avant d'affirmer que c'est le jeu des extrêmes. Déstabiliser les institutions, elles se le sont fait toutes seules. Et décrédibilisées aussi.

      Supprimer
    4. "à la va comme je te pousse" n'est pas très précis comme argument. Les procédures prévues ont été respectées. L'opposition a soulevé un recours précis entre autres sur ce point au Conseil Constitutionnel, qui a explicitement validé les procédures de vote aux deux assemblées (et le CC n'est pas comme chacun sait un repère de dangereux révolutionnaires gauchistes).

      Ces institutions fonctionnent de la même manière depuis les débuts de la Ve République, et ont voté ainsi toutes les lois que l'on connaît depuis plus de 50 ans. On ne vous a pas vu agir avant pour vouloir changer les modes de vote aux Assemblées hautes et basses.

      Parce que cette loi en particulier ne vous plaît pas du tout, vous chargez les institutions, ce qui reste une approche d'opposition anti-républicaine.

      -Chris

      Supprimer
    5. Chris, je suis d'accord avec ce que vous écrivez, sauf la fin : "Parce que cette loi en particulier ne vous plaît pas du tout, vous chargez les institutions, ce qui reste une approche d'opposition anti-républicaine."

      Ce n'est pas cette loi (sur le mariage des homos) qui me déplaît, mais ses conséquences (la pleine légitimité de la légalisation -voyez où nous en sommes !- des bébés éprouvettes, le commerce qui va avec), sur lesquelles je considère qu'il n'y a, en effet, pas eu débat. Les choses étant passées de façon tellement biaisées (souvenez-vous du revirement de Hollande sur la liberté de conscience des élus, le fait qu'il reçoive séance tenante des assoces LGBT et fasse poireauter trois plombes Frigide Barjot et consorts...- il est normal que le mécontentement soit diffus, c'est justement le coup d'éclat de ces manifs, celle d'hier comprise ;-)

      Supprimer
  9. Je me suis très mal organisée et ne pourrai pas venir demain mais je suis avec vous tous de cœur , c'était un vrai plaisir d'y être la fois précédente, je m'excuse auprès de tous!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @orfeenix: Honte sur toi ! :) On marchera qd même pour toi.

      Supprimer
  10. 4500 policiers et gendarmes mobilisés, des gardes du corps pour Frigide Barjot et son staff, pourquoi toutes ces dépenses inconsidérées pour une manif à bout de souffle et d'arguments ?
    "on ne lâche rien" ça veut dire quoi ? Les Français auront-ils les moyens de finir leur fin du mois après cette manif, auront-ils du travail, auront-ils un logement ? Que retiendront les enfants des manifestants de cette "lutte" ? Comprendront-ils qu'il faut être solidaire et accepter les différences, se sentiront-ils différents des enfants de couples homosexuels et enfin sauront-ils qu'il faut respecter la Loi ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sarah, le devenir d'une société ouverte aux bébés éprouvettes ne vous importe manifestement pas. Souffrez qu'il n'en soit pas ainsi "pour tous". Personnellement, je suis par exemple tout à fait réservé quant à la solidarité de cette société là.

      Supprimer
  11. Al West, si elle m'importe, Amandine le 1er bébé éprouvette née en France en 1982 se porte très bien...
    Vous êtes réservé pour la solidarité de cette société là ? et au jour d'aujourd'hui êtes vous solidaire ?
    Je n'ai toujours pas compris à quoi servait cette ultime manifestation. Merci de m'éclairer.

    RépondreSupprimer
  12. Sarah, on ne peut pas convaincre un sourd. Si les pro loi Taubira et maintenant les anti-manifpourtous étaient de bonne foi, ils iraient lire les nombreuses argumentations rigoureuses, référencées,pensées en profondeur, qu'elle soient d'ordre philosophique ( par exemple Sylviane Agacinski), juridique ( par exemple Anne-Marie Le Pourhier) psychanalytique-( par exemple Jean-Pierre Walter), anthropologique (par exemple Pierre Legendre) contre le mariage gay, ils chercheraient à les comprendre pour voir si tous ce que disent ces grands esprits est débile ou au contraire, mérite la réflexion. Ces personnes ne sont pas des obscurantistes mais des penseurs. L'obscurantisme est plutôt du côté de ceux qui ne cherchent pas à s'informer, qui ne remettent jamais en cause le discours stéréotypé des medias, showbizz en tête. Je ne vais pas vous résumer leurs arguments, ce serait trop long pour un commentaire, et c'est à vous, à tous ceux qui sont figés dans leur posture, de faire la démarche pour chercher à comprendre. Vous et ces personnes, vous êtes DU CÔTE DU POUVOIR. Les manifestants s'opposent à ce pouvoir, c'est leur droit. Sur ce, je vais mettre 1 mot dans le billet ci-dessus.

    RépondreSupprimer
  13. Dame du Mt, "les manifestants s'opposent à ce pouvoir"
    Voilà, vous le dites en une phrase et au moins c'est clair. Pas la peine de ressasser jour après
    jour les analyses d'experts et de nous prédire le chaos avec cette régression anthropologique terrifiante. Je précise que je ne suis pas favorable au MTS, mais j'aime bien savoir la
    nature de ce qu'on me vend.
    On ne supporte pas ce gouvernement, on déteste et on conteste sa légitimité, alors on le dit
    et on ne fait pas durer six mois un débat dont la plupart des gens n'ont rien à cirer, leur
    souci essentiel étant de savoir s'ils vont avoir un travail ou boucler leur fin de mois.
    Si on me parle de vrais sujets, alors peut-être que je vais aller défiler. Mouchette

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @mouchette: a l origine du mouvement, il y a bien sur l opposition au mariage pour tous mais peu à peu, et compte tenu de l'arrogance et du mépris avec lequel le GVT s'est comporté vis à vis de cette opposition, en faisant comme si elle n existait pas, en ne l'écoutant pas, le mouvement s'est effectivement durci. Alors si l opposition au mariage pour tous reste bien surr le vecteur de la contestation, celle-ci s'est élargie et a évolué: il s'agit bien plus aujourd hui d'une remise en cause, pour faire simple, du gouvernement et de l idéologie " progressiste ", qu un simple truc anti-loi taubira.

      Ce n'est pas pour rien, et à juste titre pour une fois, que les médias y voient plus un mai 68 à l'envers. mai 68 à l'envers qui bine evidemment fait peur. Il n y a qu a voir toute la desinformation et l intox qui sont faites sur la manif de dimanche: la manif de tous les dangers ai-je entendu dire ce matin! histoire de décourager au max les gens de venir.

      Supprimer
    2. @corto

      Sans le mouvement de manifestation, l'amendement PMA aurait pu passer dans la loi. L'acquis principal de ces défilés est d'avoir repoussé l'étude de l'intégration de la PMA, avec un passage complet devant le comité d'éthique. C'est la décision du gouvernement de supprimer cet amendement. L'article 4 a entièrement été réécrit, laissant plus d'occurrences aux mots de père et mère dans le code civil, comme cela semblait un symbole sensible. Et enfin les livrets de famille auront des formes différentes, de façon aussi à préserver la forme actuelle pour un couple hétérosexuel.

      Bref, l'opposition a bien eu une influence sur les débats et la forme définitive de la loi. Etre entendu, cela ne se résume pas à obtenir que 100% de ce que l'on demande soit appliqué.

      Votre Mai 68 à l'envers n'a jamais pris dans le pays, c'est seulement et justement un vocable de presse (beau marronnier qu'ils ressortent à chaque grand mouvement contestataire impliquant de la jeunesse). Les défilés n'ont toujours mobilisé concrètement que 1% du pays, aucune université aucune usine aucun bureau ni aucune administration n'a été arrêtée. C'est la conjonction de trois forces identifiées qui sont réunies depuis le début et qui s'effilochent maintenant: les opposants de droite à FH qui n'ont pas digéré la défaite de 2012, la cathosphère conservatrice en masse et les nationalistes d'extrême droite à la marge.

      Les sondages montrent les mêmes ratios pour/contre la loi (sur les sous-composantes mariage et adoption) depuis l'été dernier et durant tout le mouvement. Donc aucune influence d'opinion particulière, ne vous en déplaise.

      -Chris

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP