mercredi 29 août 2012

Hollande: Honni soit qui mal élu !

A-t-on déjà vu depuis le début de la Vème République un président aussi mal barré dans les sondages au bout de 100 jours. Aussi moqué, raillé, vilipendé, caricaturé, conspué, haï, insulté ?; y compris par des journaux de la même tendance politique que lui ? Y compris par les médias tout acquis à sa cause il y a encore à peine deux mois ? Y compris par une partie de ses alliés d'hier ?


Non, je ne le crois pas. J'en suis même sûr.

La question est donc, dès aujourd'hui, de savoir combien de temps, ce candidat par défaut, devenu président honni, pourra tenir le rôle que 51% de cocus ( à peine 38% des gens en âge de voter ) ont bien voulu le voir interpréter.

On ne gagne jamais, à terme, sur des mensonges et une démagogie outrancière.

Folie passagère 1321.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

16 commentaires:

  1. comme le chantait Serge LAMA " j'suis cocu mais content" enfin pas tous....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @boutfil: et de moins en moins ! le retour de la réalité est une sacrée douche froide

      Supprimer
  2. Il transpire tellement la nullité que, pour voter pour lui, les gens devaient être dans un état de possession ou d'hypnose, que sais-je ? A moins que la haine de Sarko ait provoqué cet état ? Maintenant, ils commencent à réaliser, il n'y aura ni redressement du pays, ni "bonheur" du socialisme. On va s'enfoncer, il n'a pas la carrure pour le job et tous ces journaux qui ont fait campagne contre Sarko pendant 5 ans et pour Hollande pendant un an sont en partie responsables. Les "gens" semblent si faciles à berner...Petite précision, Sarkozy était loin d'être parfait mais à côté de celui-ci...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nana: c'est le même express qui titrait il y a peu " l'hypnotiseur "
      Pour le reste, entièrement d'accord

      Supprimer
  3. Je ne sais plus qui disait avant hier sur RTL : "Ce ne sont pas les 100 jours, mais les jours sans..."

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @koltchack: et je doute sérieusement qu'il y ait des " avec " maintenant

      Supprimer
  4. Personnellement, mon cher Corto, je ne parlerai pas de "président honni" car je suis sûre qu'il a encore bien des défenseurs.
    Je ferai simplement remarquer que ce n'est qu'en février 2008 que Sarkozy a baissé dans les sondages, ce qui me paraît déjà suffisamment significatif.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: bien des défenseurs ? Des défenseurs d hollande ou des gens qui ont pris leur maroquin et qui vont s y accrocher,
      des défenseurs ou des gens qui pour rien au monde ne veulent un retour de Sarko ?
      Des défenseurs ou des gens qui ne veulent pas renier leur vote ?
      Je ne suis pas sur que hollande ait autant de défenseurs que cela.
      En tout cas, incontestable, la chute de confiance. Impressionnante et mezavi que ce n est pas fini.

      Supprimer
  5. Sarko a fait le travail Fillon , il n'avait pas de bouclier , bien que je n'ai pas toujours été d'accord avec lui , il a fait un travail extraordinaire et non un travail ordinaire , le crise arrivait déjà sous Chirac , il a maintenu le cap contre vent et marée en se doutant que celà le rendrait impopulaire ( et c'est là que je parle de Fillon , c'est lui qui aurait dû être en première ligne) à l'heure actuelle Sarko aurait eu ses 2ou3% qui lui manquait et qui sont parti au FN .Faire un travail normal c'est notre Bokassa Français qui le fait , profiter des Ors de l'état et laisser couler le temps , même pas un travail ordinaire , chez un patron normal il serait foutu à la porte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @claude henri: sans doute effectivement Sarko aurait-il du mettre plus souvent Fillon en 1ere ligne. ça sert aussi a ça un premier ministre. reconnaissons a hollande se mérite, il a retenu la leçon.

      Supprimer
  6. Pour savoir ce que sera la France après une ou deux années de gouvernement de Culbuto, c'est simple regardez l' état financier de la Corrèze et vous aurez tout compris .

    On va dans le mur et ça va faire mal!

    Dernièrement certains de mes collègues me disaient ne pas avoir voté Hollande et pourtant combien de fois je me suis fait insulté pour avoir osé dire que leur Hollande était un bonimenteur.

    Maintenant, je suis à la fenêtre et je les regarde se dandiner au dessus du volcan mais le balcon n'étant pas assez haut, je sens la chaleur de la lave.

    La chienlit, c'est maintenant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @grandpas: j aime bien cette métaphore du volcan qui me parait tout a fait pertinente . Forcement ça va pêter !

      Supprimer
  7. "On ne gagne jamais, à terme, sur des mensonges et une démagogie outrancière."
    Tout à fait vrai, la preuve en est la non-réélection de Sarkozy.
    Triste France, avoir dû élir un incompétent menteur pour en faire fuir un autre.

    RépondreSupprimer
  8. M Hollande tiendra trois ans Max... Qui prend les paris

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour,

    En discutant aujourd'hui avec mon père celui ci me dit en d'autres termes "Hollande a une tête de clown, de rigolo, il ne fait pas sérieux, il ne peut donc pas être pris au sérieux"... C'est tellement vrai. Quel président aura été pris aussi souvent en photo en train de faire des grimaces ou avec un air ridicule... Déjà physiquement il ne peut pas être pris au sérieux, c'est pas sa faute, mais c'est quand même assez handicapant pour un président...

    Ensuite, hé bien, tout le monde savait qui il était, quel était son bilan en Corrèze et ce que pensaient de lui ses "collègues" du PS... Tout le monde savait quels étaient ses défauts, ses tares, son caractère... mais les gens ont quand même voté pour lui... Aucune raison donc pour que ce qui est en train d'arriver soit évité...

    J'avoue que je ne pensais pas que ça arriverait si vite.... mais je vais lui laisser ce mérite: là pour le coup il m'a surprise!!!

    Je trouve drôle maintenant tous ces gens qui ont voté pour lui, qui viennent se plaindre... Mais moins drôle que ceux qui n'ont pas voté pour lui se retrouvent à payer la facture...

    Ils ont voulu virer Sarkozy, non pas parce que c'était un menteur, mais au contraire parce que c'était un président qui disait les choses cash telles qu'elles étaient, qui en faisait trop et qui n'avait pas peur de se mettre en avant (un peu trop sans doute).... et ça ne plais pas aux français... N'en déplaise à l'anonyme qui a commenté plus haut (mais sans signature) Les Français préfèrent qu'on leur dises de gros mensonges bien enrobés comme ça au moins après ils peuvent se plaindre et critiquer sans limite...

    Alors, maintenant, on paye la facture... et après Hollande finira bien par payer la sienne un jour ou l'autre...

    Titi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Titi: On ne doit pas toucher au physique ( lol ) mais c'est pourtant tellement vrai !
      Etonnant et drôle aussi toute cette presse de gauche qui vomissait Sarko mais qui aujourd'hui rivalise pour celui qui aura la Une la plus anti-hollande.

      Ne l oublions pas, hollande était un candidat en principe par défaut ( DSK ) devenu le président le plus mal élu de la Veme avec a peine le suffrage de 38% des gens en age de voter. Il a surfé et joué sur antisarkozisme ce qui a bien fonctionné mais ne peut en aucun cas faire une politique pérenne. Le désenchantement, c'est maintenat, en moins de 3 mois !

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

L’église byzantine Saint-Louis de Paimbœuf, en Loire-Atlantique