lundi 3 juin 2013

Allocations familiales: le changement, c'est maintenant


Si il y a au moins un truc sur lequel tout le monde est d'accord, c'est sur la pérennité de notre croissance démographique. Faire des bébés, en France, ça, au moins on sait faire. D'aucuns ergoterons sur la "qualité" de cette démographie, mais peu importe les bébés sont là. On met bas en France comme nulle part ailleurs en Europe.

Et comme notre modèle familial fonctionne bien, il est temps, sous couvert de faire des économies que l'on pourrait faire ailleurs, de s'y attaquer.

Le gouvernement va donc réviser le système d'allocations familiales. Il va donc soit raboter  le quotient familial, et malgré la promesse de ne plus taxer les ménages, ce sont encore des impôts en plus que les Français paieront, soit diminuer le montant alloué aux familles les plus "aisées".

Reste à savoir ce qu'est une famille "aisée"... Parce que si ce gouvernement considère qu'avec 5 000 euros par mois et deux ou trois enfants, on est une famille "aisée" c'est qu'il est encore plus con que je ne le pensais. 

Attendons donc de connaître la solution retenue mais ayez au moins une certitude, d'une manière ou d'une autre, si vous faites partie de ces familles dites aisées, ce que je considère moi comme étant simplement de l'appartenance à la classe moyenne et ponctionnable à merci, vous allez morfler !

Le pognon, le pognon de masse s'entend, n'a jamais été chez les riches, les vrais riches, il est là où il y a le nombre, c'est à dire chez les classes moyennes. 

Bienvenue en Socialie !

Folie passagère 1738.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

29 commentaires:

  1. A écouter Nicolas Doze sur le sujet:

    https://www.youtube.com/watch?v=snIwuR7sk6U

    RépondreSupprimer
  2. Petite erreur, mon cher Corto !
    Nous sommes battus par l'Irlande dont le taux de natalité en 2012 était de 15,81 pour mille.
    Le taux de natalité de la France était de 12,72 pour mille, et celui de l'Union européenne était de 10,27.
    Cela étant ce qu'on pourrait reprocher le plus à ce gouvernement c'est de ne pas cesser de mentir.
    Ils ont été élus, ils font ce qu'ils veulent, bref ils gouvernent, mais pourquoi toujours mentir ?
    Quand donc comprendront-ils que les Français sont littéralement exaspérés par leurs mensonges ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: oui mais ils ne comptent pas vraiment les Irlandais, même pas 5 millions d'habitants

      Pourquoi toujours mentir ? Comme par exemple confirmer encore semaine passée que les impots n augmenteront plus en 2014 et raboter, puisque la décision a été prise ce matin, le quotient familial ce qui de fait augmentera les impôts...

      Pourquoi mentir ? pOur faire comme Pépère qui n a cessé pdt toute sa campagne de mentir.

      Mais qu ils continuent à mentir, encore et encore, ça finit toujours par se payer un jour ou l autre

      Supprimer
  3. Ne vous inquiétez pas, on continuera à importer des pauvres qui, à défaut d'autres richesses feront des enfants, vous savez, ceux qui paieront nos retraites...si la famille traditionnelle est détruite, la famille polygame la remplacera à plus ou moins long terme.
    Il faut être bouché à l'émeri pour croire qu'en taxant toujours plus les classes moyennes, on va rétablir les finances publiques...
    Quant aux mensonges, les Français les gobent assez facilement, pourquoi se gêneraient-ils ? Surtout qu'ils sont capables de mentir avec un aplomb incroyable ! La caste des menteurs parle à celle des nigauds...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nana: sais tu que l'Etat est obligé maintenant de payer des allocs aux parents vivant en France dont les enfants sont nés à l'étranger ?
      Par ailleurs, je crois qu en plus d être bouché à l'émeri, ils ont de la merde pleins les yeux

      Supprimer
  4. Tout est dit : "Et comme notre modèle familial fonctionne bien, il est temps, sous couvert de faire des économies que l'on pourrait faire ailleurs, de s'y attaquer."
    Plus stupide, tu meurs.
    "Comme nos écoles d'ingénieurs fonctionnent bien, il est temps, sous couvert d'égalités avec les universités, de s'y attaquer."
    Etc. C'est renouvelable à l'infini.
    Le socialisme, c'est la recherche de la médiocrité à tout prix.
    Il y avait la démocratie, puis la médiacratie, enfin maintenant la médiocratie, stade ultime du socialisme.
    Que restera-t-il dans 4 ans ?

    Obéron

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Oberon: quand d'autres prêchaient pour le mérite...
      Que restera-t-il dans 4 ans ? excellente question , j heiste entre le pas grand chose et le rien du tout :)

      Supprimer
  5. faudra bien financer ceci....

    http://www.atlantico.fr/pepites/allocations-familiales-aides-pour-tous-enfants-immigres-meme-nes-etranger-729784.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Titi: marrant c'est exactement ce a quoi je faisais allusion en répondant à Nana ci dessus

      Supprimer
  6. A votre avis, ils veulent les réserver à qui, les prestations sociales?
    La question mérite, à mon avis d'être posée afin que chacun, avec sa logique personnelle, puisse trouver la réponse. ce n'est pas très difficile...
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
  7. A mon avis, tu poses mal le problème. Ce qui est normal, tu n'es qu'un Français.
    Pour continuer dans cette merveilleuse Europe, il faut de l'austérité. On sait que cela mène à la catastrophe mais c'est un Merckelbefhel. Il est juste et bon de rendre grâce à papy Hollande de faire payer les tous petits riches puisqu'ils sont très majoritairement pro-allemands. Faire payer les pauvres qui n'ont presque rien et qui rejettent massivement l'UE aurait été injuste.
    En gros, les classes moyennes se le mettent dans l'anus toutes seules. Si Sarkozy avait vaincu, les pauvres en auraient pris bien davantage dans la tronche. Si les classes moyennes ne sont pas contentes, qu'elles nous sortent de l'UE. Doigt d'honneur aux petits riches! C'est pas tous les jours qu'on rigole.
    Jard

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Jard: bon ce n'est pas dit avec fleur et parfum mais tu n as pas tout a fait tort. Les classes moyennes ont fait gagner Pépère: elles payent ! :)

      Supprimer
  8. Pas tout à fait vraiement d'accord , ce sont les classes les plus déshéritées qui ont voté le Grandmou , pensant qu'ils allaient toucher des milles et des cents ce sont ceux là les plus farouches d'être passés pour des cons, la classe moyenne qui gagnait bien sa vie à été laminé par Tonton en 82 , beaucoup ont réussi à s'en sortir plus ou moins bien et ils repassent au laminoir en 2012 , ceux là n'ont pas voté Glandu , et il reste cette fameuse gauche caviar , les irréductibles mais de moins en moins convaincus qui approuvent tout ce qui ne touche pas à leurs porte feuille , cette loi ne les touche pas , souvent un seul gosse ou pas du tout.
    La rentrée en masse de cet argent va permettre de "recruter "des nouveaux votants pour pèpère , roms , gens du voyage ect ect , les non productifs et ceci avant 2014 , comment ? je ne sais pas mais sûre que celà doit cogiter au plus haut niveau .
    Comme dit si bien Jacques Attali , le pouvoir on l'espère et dès qu'on là on essaie par tous les moyens de le garder ( il ne croit pas du tout à la réussite du Grandmou)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude henri: En quoi cette rentrée en masse d argent devant servir a eponger les dettes de la branche famille de la sécu pourrait-elle attirer de nouveaux votants pour pépère ?

      Supprimer
  9. Provocation (ça marche !): "On met bas en France"
    Tout de même Corto, je n'ai pas accouché dans une étable et sans doute, que votre maman, non plus :-)
    "D'aucuns ergoterons sur la "qualité" de cette démographie,"
    S’ils se penchent avec honnêteté, sur les résultats du développement des couvées « années 70-80 » les porteurs d’ergots se contenteront de cocoricoter plutôt sur la quantité...

    La classe moyenne vient de recevoir confirmation qu’il ne reste plus qu’elle à ponctionner, qu’il lui faudra fournir toujours plus d’efforts avec peu de reconnaissance… et qu’il est grand temps de rejoindre les premiers de sa classe, qui sont allés planter leurs graines ailleurs… (Etats-Unis, Asie et sans aller bien loin : Germanie :)

    Mireille

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Mireille: Faut pas m'en vouloir mais j adore cette expression " mettre bas " et je ne la trouve pas malveillante pour l espèce humaine ou la race, enfin, bref pour nous les humains. On ne sait plus ce que l on doit dire...

      Quant à la classe moyenne; c'est là qu'habite en masse le pognon. Alors aujourd'hui, on taxe la classe moyenne supérieure, hier l inférieure, bref c'est taxe pour tous.

      Supprimer
  10. Pas la peine d'aller chercher sa calculette! Les familles des classes moyennes ayant deux enfants ou plus vont déguster. Politique "familiale"? Mes ... genoux! Politique électoraliste, oui! Quant à savoir quels seront les bénéficiaires de l'opération, suivez le regard de Nouratin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pangloss: Politique familiale ... c'est pas dans les gènes de la gauche de la préserver.

      Et Nouratin a une excellente vue.

      Supprimer
  11. Si j'ai bien tout compris nous allons vers une nouvelle hausse des impôts pour 12 % de familles de contribuables français. Je dois avoir des problèmes d'oreilles car il m'avait semblé entendre il y a quelques semaines, que juré, craché, notre duo d'humoristes en avait fini avec les coups de massue aux contribuales pour les années 2013 et 2014. Cela confirme une fois de plus, qu'il ne faut pas accorder beaucoup de crédit à certaines paroles.

    En lisant les infos, pendant un moment, je me suis cru sur le trempoline de mon petit neveu. J'ai bondi une 1ère fois en lisant les nouvelles règles liées au quotien familial qui permettront soi-disant de collecter 900 000 € pour compenser le milliard manquant.

    J'ai rebondi, lorsque j'ai pris connaissances des propos du 1er Sinistre qui a annoncé tout fiérot dans la foulée de l'info précédente, la "création de nouvelles solutions d'accueil pour les enfants" : Le gouvernement prévoit de créer d'ici la fin du quinquennat, 275.000 places d'accueil supplémentaires pour les enfants de moins de 3 ans : 100.000 dans les crèches, 100.000 chez les assistantes maternelles et 75.000 dans les maternelles.

    Mon esprit facétieux a curieusement associé cette abondance de places supplémentaires, au programme de formatage des enfants en bas âge évoqué par celui en charge de l'E.N.

    Et là, une nouvelle fois, j'ai re-re-bondi en lisant le coût des 100 000 places en crèche à créer ? Tenez vous bien .......2,2 milliards. N'ayant rien lu quant au financement de ce beau projet, j'ai des ??? plein la tête.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Cyrielle: on économise 1 milliard d un côté en taxant 12% des familles et dans le même temps, on prévoit d'en dépenser 2,5 pour "accueillir" les enfants. Sauf que ces 275 000 places, personne n y croit, encore moins dans les délais annoncés. Les socialistes ont un problème avec les chiffres, rien de nouveau sous le soleil.

      Supprimer
    2. C'est tout simple: les crèches qu'elle soient collectives (bâtiments + personnel) ou familiales (nounous à domicile gérées par la mairie) sont normalement financées par 3 acteurs principaux:
      - les collectivités territoriales (en général la mairie) dont la dotation par l'Etat est déjà en baisse
      - la Caisse d'Allocations Familiale (celle justement qui a un trou qu'il faut combler, donc creusons un peu plus)
      - et les parents qui paient en fonction de leur revenu (peu pour les "pauvres", plus pour les "riches").

      Bref pour faire passer la pilule des impôts augmentés pour renflouer la CAF (qui n'en verra pas la couleur), on augmente les dépenses des collectivités (qui pourront se venger sur l'impôt... local - donc Hollande pas responsable, ah! ah !) et de la CAF (ah! zut! le trou va s'agrandir, faudra prendre des mesures supplémentaires...).
      Snif !

      Supprimer
    3. @claribelle: rassures-toi nous ne sommes pas dupes ! :)

      Supprimer
  12. j'avais une proposition, très innovante ,,donc à la mode, dans l'air du temps, socialiste en quelque sorte ...retirer les allocations à tous ceux qui ont voté pour ces personnes qui nous gouvernent ou nous emmanchent comme vous voulez . ces gens sont les seuls qui croient ce que raconte le president et qui croient encore qu'ils sait où il nous mène .
    les bobos de gauche seront fiers de participer, au redressement de la France ,parmi les moins riches, ceux qui sucent tout ce qui est peint en rouge apprendront à réfléchir , ceux qui ont voté pépère, parce que leur chef religieux leur a dit, retourneront boire le thé à la menthe au lieu d'aller voter comme ils l'ont toujours fait .
    la solution c'était bien sur de supprimer les allocations familiales , on supprimait ainsi une grande partie de toutes les charges sociales de tous ceux qui retournaient se faire voir ailleurs que dans ce pays ruisselants de lait et de miel . Pourquoi vouloir peupler et faire des malheureux quand la terre ne peut plus les nourrir tous, qu'ils n'ont pas de boulot .
    tous nos braves gens qui font des tas de gosses le font volontairement , il y a la pilule depuis plus de trente ans les capotes et même l'avortement pour les plus bêtes et les plus malchanceux . Il faut arrêter de raisonner en Français mais le faire en Terrien , tant qu'un seul mec a faim quelque part on ne peut connaitre la paix. Chacun deux gosses et basta , on travaillera plus longtemps mais pour nous .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @josette: un brin excessive, non ? mais y a de l idée.

      Supprimer
  13. @ Josette
    Curieusement, PERSONNE n'a voté pour ceux qui "nous emmanchent" aujourd'hui.
    Ils sont où, ces gugusses ?
    Demandez autour de vous.
    - Non, non, non, j'ai pas voté pour lui.
    - Alors, t'a voté pour qui ?
    - Ben... J'me souviens plus.

    RépondreSupprimer
  14. @josette et isabelle: sans compter ceux qui disaient " je vais voter hollande " et qui aujourd'hui répondent à la question " mais pour qui t as voté " par : " ça ne te regarde pas "

    RépondreSupprimer
  15. Je vais être immonde (si, si)mais il serait plus judicieux économiquement parlant de favoriser les naissances dans les milieux .... favorisés, les ménages aisés éduquent leurs gamins, enfin en général, je ne parle pas du député PS qui s'est planté.

    Dans une population de jeunes enfants de cadres vous trouverez moins de délinquants, plus de bosseurs, talentueux...

    Une société laïque, généreuse et pragmatique devrait permettre à tous d'avoir un ou deux enfants, donc des allocs pour tous dès la première naissance de 1 an à 6 ans, puis ne plus aider, ni verser d'allocs pour les naissances suivantes. Pour inciter les parents à "instruire" et éduquer leurs enfants, des bourses d'études pour tous les enfants dès 6 ans, liées à l’assiduité, au comportement et aux résultats scolaires, quelque soit la voie choisie.


    On éviterait ainsi des naissances voulues pour le fric qu'il rapporte mais on aiderait tous les enfants à recevoir une éducation et une instruction nécessaires pour réussir sa vie dans notre société.

    La politique socialiste est un encouragement à l'échec, plus tu te plantes plus on t'aide!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @lady waterlo: Bref, en gros, les aides de l'Etat seraient accordées au mérite ! si je ne peux qu approuver force est de constater que C'EST PAS POSSIBLE ! mérite ne rime pas avec socialiste !

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les Brigandes et l'Antifa