dimanche 30 juin 2013

Sang neuf contre vieilles badernes...


Tiens, pour une fois, je vais soutenir une proposition de gauchistes, c'est dimanche.

Nos expensives députés travaillent actuellement un projet de loi sur le non cumul des mandats. L'un deux, le député PS de Saône-et-Loire, Philippe Baumel, a  fait adopter en commission amendement visant à limiter à 3 le nombre de mandats successifs. Autrement dit, un député ( ou un sénateur ) devrait rendre son écharpe au bout de 3 mandats et faire place nette pour une nouvelle tête. La solution idéale pour renouveler cette caste de privilégiés qui squattent indéfiniment les bancs des deux chambres. Le sang neuf, il n'y a que ça de vrai et cela nous éviterait d'assister au naufrage de quelques vieilles badernes comme, par exemple, Henri Emmanuelli qui lui, en est à son neuvième mandat ou à l'autosatisfaction de quelques autres comme Fillon qui se gargarisait il y a peu d'être parlementaire depuis... 1981.

Alors curieusement, on se demande bien pourquoi, cette proposition ne fait pas unanimité et l'opposition au projet, pour une fois, n'est pas partisane, elle est générationnelle. Les vieux parlementaires n'en veulent pas, les jeunes la soutiennent. L'argument des jeunes est simple: cette loi permettra le renouvellement de la classe politique et d'éradiquer les mauvaises habitudes ( constitution de patrimoines, ploutocratie, lobbying, cercles amicaux,...). Celui des vieux est plus étonnant mais pas totalement idiot. Ils pensent que c'est la longévité parlementaire qui permet l’émergence de véritables hommes d'état, mention faite par exemple de Mitterrand ( 8 fois député et 1 fois sénateur ), de Chirac ( 7 mandats de député et 1 mandat de député européen ) ou de Giscard ( 9 mandats de député et 1 mandat européen ); oui, pourquoi pas, à supposer que ces trois là furent de grands hommes d'Etat... Le contre exemple étant de Gaulle qui ne fut jamais parlementaire.

Nous pourrions regretter que notre système politique nous impose le fait que seul un parlementaire puisse devenir chef de l'Etat, mais c'est ainsi, hélas, peut-être.

Quant à moi, je répondrais que si 15 ans ne suffisent pas à un bonhomme pour émerger dans le paysage politique, c'est que le gars est nul, inodore et sans saveur. Il n'a donc pas sa place. Si quinze ans ne suffisent pas à un homme pour faire de grandes choses alors qu'il retourne à sa vie d'avant. Enfin, cette disposition permettrait aux parlementaires s'imaginant un grand destin national de se réaliser plus vite; bref, ils auraient, ces ambitieux, aucune autre alternative que de se sortir les doigts du cul (comme l'on dit si poétiquement au sein des armées) afin d'acquérir la stature nécessaire à la prise de hautes responsabilités.

Ceci dit, la fronde des anciens est si violente que les députés se sont donnés jusqu'à mardi prochain pour éventuellement trouver un consensus sur un amendement... déjà adopté. Autant dire que rien n'est fait. Les vieux s'accrochent à leurs fauteuils.

Et pendant que j'écris ces quelques lignes, ce blog dépasse le cap des 1 million de pages vues; nous y reviendrons.

Folie passagère 1779.
D'accord, pas d'accord: atoil'honneur@voila.fr

10 commentaires:

  1. Cette vielle génération ( pour ne pas dire génération de vieux...), ayant pour certains largement dépassé l'âge de la retraite, et étant collectivement responsable de notre situation, s'accroche à des privilèges et confisque la démocratie...vu l'âge moyen de la représentation, ils ne laisseront pas passer un tel amendement, l'arrivée massive de "sang neuf" n'est pas pour demain...
    J'ajouterai que, faire entrer du sang neuf ne suffira pas si ces "plus jeunes" continuent à défendre les mêmes vielles lunes...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nana: t as raison d'ailleurs, on devrait imposer une limite d'age aussi à l'entrée comme à la sortie : 30 ans / 70 ou 75 ans ça éviterait des guignols sans expérience de la vie et des vieilles momies grabataires :)

      Après, les vieilles lunes...

      Supprimer
  2. Dis-donc, elle ne pardonne pas, la photo du bas de ton billet. Quelle momie, sous ta folie passagère 1779 !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Al west: Emmanuelli en plein travail. tu parles d un vieux tromblon ce sont les murs qui le tiennent

      Supprimer
  3. Non, mon cher Corto : trois mandats c'est encore trop !
    Il faut que la même loi électorale qui s'applique au Président de la République, s'applique à tous les élus, (sauf petites villes, nombre d'habitants à déterminer)
    Deux mandats consécutifs, pas plus !
    Dix ans c'est suffisant pour montrer de quoi on est capable.
    Ce n'est pas trop pour pouvoir reprendre ses activités antérieures.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: j évoque 3 parce que tel est l objet de l'amendement en question. 1 à mon avis, c'est un peu court, 2 ou 3 je ne sais pas.

      Pour le président, perso, je pense que 5 ans renouvelable une fois, c'est l idéal.

      Supprimer
  4. Emmanuelli ?
    Je l'ai aperçu dans l'hémicycle l'autre soir sur LCP et me suis dis : tiens, ils l'ont empaillé et laissé là !
    Un seul mandat, un !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @catoneo: un c'est trop court pour faire un travail de fond a l echelle d une circonscription selon moi.

      Pour Emmanuelli, il a tout de la vieille carne empaillé effectivement

      Supprimer
  5. Trois mandats successifs, cela me parait équilibré.
    Un seul mandat aurait l'inconvénient de renouveler totalement le assemblées et pour chaque élu de devoir réinventer l'eau tiède. Qu'il y ait dans chaque groupe des anciens et des nouveaux permet une continuité dans l'action et la connaissance des dossiers sans tout reprendre à zéro.
    Pour l'âge limite, il y en a déjà un minimum pour l'entrée (de 18 à 24 ans selon le mandat), on pourrait en prévoir un maximum (75 ans en fin de mandat par ex. ce qui obligerait à avoir 69 ou 70 ans maximum au moment de l'élection selon le du mandat brigué).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ]@claribelle: on est d'accord, trois ans ça me semble bien.
      Après reste a savoir ce qu ils vont nous faire de l'autre cumul: député-maire, député et président de région...
      Perso, pas plus de deux types de mandats électifs me semble aussi correct

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les Brigandes et l'Antifa