mardi 11 juin 2013

La Turquie d'Erdogan soutenue par Bruxelles ?


A l'aune de ce qui se passe en Turquie, doit-on poursuivre le processus d'intégration de celle-ci dans l'Union Européenne ?

Ben quoi, la question mérite d'être posée; parce que, que vous le sachiez ou pas, que vous ayez ou pas zappé l'info, la Turquie, superbe pays à très large majorité musulmane, sera un jour intégrée à l'Union. Le processus a été lancé, il y a quelques années. Sarkozy, plutôt hostile, avait freiné des quatre fers. Puis vint Pépère, le processus se trouve relancé. Chaque année, l'Europe, verse environ 100 millions d'euros à la Turquie pour l'aider à rentrer dans les cadres.

Dans la terminologie technocratique en cours à Bruxelles, pour qu'un nouveau pays adhère, il lui faut franchir un parcours d'obstacle composé de 35 chapitres. Ces chapitres concernent tous les aspects allant des infrastructures aux problèmes des particularismes régionaux. 13 de ces chapitres ont déjà été ouverts, le 14ème, sur les fonds régionaux, doit être ouvert, après déblocage de Pépère, fin juin.

Et bien même si comme moi vous êtes sidérés parce que qui  se passe là-bas: répression policière féroce, 4 ou 5 morts au compteur, islamisation rampante imposée par Erdogan, ... ressaisissons-nous et ne nous mettons pas la rate au court-bouillon, tout est normal...

A ce point normal que je vous mets au défi de trouver un quelconque responsable européen de premier plan ayant condamné fermement - appeler à la retenue n'est pas une condamnation - les méthodes d'Erdogan. Ce dernier a affirmé aujourd'hui qu'il ferait preuve de la plus grande fermeté vis à vis des manifestants et de ses opposants.

C'est assez curieux de voir comment cette Europe de Bruxelles est si prompte à défendre la démocratie et si silencieuse quand les principes mêmes de la démocratie sont foulés au pied soit par l'autoritarisme de dirigeants d'Etats membres, comme en Hongrie, soit par celui de postulants comme en Turquie.

Folie passagère 1751.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

21 commentaires:

  1. La Turquie dans l'UE, Une aberration! Voilà un pays asiatique (oui, je sais, avec une enclave en Europe), musulman et gouverné par un parti islamiste, qui opprime ses minorités, et qui sera, s'il entre dans l'Union, le pays le plus peuplé de tous, il y a de quoi se demander quels sont les motifs qui animent nos "Bruxellistes".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pangloss: une aberration ? ah ben comme tu dis. Ces gens là, et ce pays là, n'ont strictement rien de commun avec nous et il faudrait les intégrer ? Aberration totale. Au nom de quoi ?
      Je n ai pas souvenir d ailleurs qu on nous demande notre avis là-dessus. Alors oui, la vraie question , tu la poses: quels sont les motifs qui animent nos "Bruxellistes"

      Supprimer
  2. Je n'arrive toujours pas à comprendre pourquoi faire rentrer la Turquie dans l'UE , ils ont du pétrole , des diamants , de l'uranium ou autres matières premières ? Une porte ouverte sur l'Asie mais on l'a déjà , aussi pendant que j'y suis pourquoi la Roumanie et tous ces pays pauvres ? Quel intérêt ? Pèpère a-t-il besoin de l'islam pour assoir sa médiocritude ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @claude Henri : quel intérêt ? je suis comme toi, je ne vois pas et j ai beau chercher, je n ai rien trouvé de convaincant. à 8 ou 9 c'était déjà le boxon l europe a sses débuts mais au moins avions-nous un semblant d unité culturelle , philosophique, religieuse, traditions, et économique; mais avec tout ces ajouts, c'est devenu un bordel sans nom ds lequel les plus riches, globalement, payent pour les plus pauvres !

      Alors la Turquie en plus dans ce merdier ?

      Supprimer

  3. Corto,
    Pour exprimer mon sentiment, je me permets de rectifier :
    Chaque année, l'Europe, verse environ 100 millions d'euros à la Turquie pour l'aider à nous faire entrer dans les cadres.

    La Turquie comptait 73 700 000 habitants (chiffre arrondi) en 2011. Même si la population est jeune, elles ne compte pas que des étudiants convaincus des bienfaits de nos progrès sociétaux, tel par exemple : notre mariage pour tous.

    Les pays européens très ouverts au multiculturalisme, sont en train de découvrir à leurs dépens qu'une seule culture est en train de phagocyter toutes les autres.

    Malgré cela ils en redemandent...
    Tout comme claude-henri17, je ne comprends pas !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Mireille: ah mais je te rassure ( ? ) je ne comprends pas non plus. Et qui peut comprendre ? Une histoire droite/gauche, pour une fois , je crois que cela dépasse le cadre habituel d'un clivage gauche / droite...

      L'Islam ? quel interêt si ce n est à prôner en totale déraison le multiculturalisme a intégrer la Turquie ?

      Supprimer
    2. @Mireille: ceci dit, on peut se marrer de l offuscation des medias sur ce qui se passe en Turquie, nos dirigeants s en foutent royalement. Erdogan a les coudées franches, il est soutenu par ceux qui dirigent l Europe, Hollande inclus quoi qu il en dise

      Supprimer
    3. Ceux qui dirigent l'Europe se sentent complètement déresponsabilisés vis à vis des jeunes générations actuelles et de celles à venir, à commencer par leurs propres enfants et petits enfants

      Oui ça ne manque pas de sel, nos chers merdias offusqués.
      Espoir fugace...peut-être vont-ils enfin se sentir un tant soit peu responsables d'avoir adapté les faits à l'idéologie dominante, en constatant(enfin) les résultats...

      Supprimer
  4. Mes Respects,

    Mais voyons chers amis, vous ne voyez pas pourquoi ?.. Je vais vous le dire : avez-vous vu les drapeaux qui flottaient lors de l'élection de Hollandouille Premier ?.. Maintenant que cette population commence à penser qu'elle s'est faite entuber profond par notre cher Mimolette, il va donc chercher ailleurs des voix pour garder son siège de président, té !..

    Et les musulmans (pas les instruits, les autres...), ils font tout ce que dit l'imam !.. Et si l'imam turc dit "Votez Hollande", ils le feront, non seulement pour eux, mais aussi pour faire chier les musulmans maghrébins (entre les turcs et les maghrébins, ce n'est pas le grand amour !..) et les citoyens français !..

    C'est aussi simple que ça...

    Acceptez mes respects quantiques...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Richard: oh mais je ne suis pas dupe et valide totalement ton commentaire mais parfois c'est mieux quand ce sont les autres qui le disent :)
      L'islamisation a visée électorale est une des raisons évidentes de l entree de la Turquie ds l Union

      mes respects :)

      Supprimer
  5. C'est surtout les Etats unis au travers de l’Angleterre qui poussent à la roue et depuis le départ, ils veulent conserver leurs bases en Turquie, très importantes pour eux, ils sont des alliés très proches des Turques et de toute façon il veulent coller le souk en europe, ça les défrisent cette union ! les Anglais et les Turcs seront les taupes des USA dans cette histoire et bien entendus ces connards de Bruxelles sont des béni-oui-oui

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Boutfil: une autre raison effectivement, c'est de permettre aux USA de garder leur bases et zones d influence . Nous sommes ne l oublions pas, l Union, maqué avec l 'Otan.

      Tout ça pour dire que Erdogan peut réprimer tant qu il veut, ce n'est certainement pas la communauté internationale, et encore moins l Union, qui ira lui donner la fessée.

      Supprimer
  6. L'Espagne ayant une enclave au maroc, il faut intégrer l'Espagne à l'afrique (ou le maroc àl'europe) argh!

    Si vous voyez passer des billets de banque (euro) avec la turquie barrée, c'est peut-être mon oeuvre... que je continue et je vous y invite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Vonflern: excellente initiative, rigolote mais sans réelle portée ni influence :)

      Supprimer
    2. je sais, ça m'amuse! je n'ai jamais voulu de cette monnaie de singe, alors je redécore!

      Supprimer
  7. Mais non, vive la Turquie en Europe! Déjà avec la Roumanie ou la Grèce, on a vu... Alors un coup de Turquie et c'est la mort de l'Europe zinzin!
    M.S

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @MS: Et c'est la mort de l 'Europe zinzin!: alors vite, vite, qu'elle adhère ! :)

      Supprimer
  8. Si la Turquie rentre dans l'Europe... ou plutôt quand la turquie rentrera dans l'Europe, beaucoup de pays auront du souci à se faire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Titi: comme si ces mêmes pays n avaient pas suffisament de soucis à se faire sans qu on nous mette en plus la Turquie entre les mains

      Supprimer
  9. Déjà, vu l'état de l'Europe, il faudrait freiner toute entrée.... quand on verra plus clair on y pensera... enuite comme dit par plusieurs, faut être aveugle (ou politicien, ou fonctionnaire européen) pour ne pas voir que la Turquie est en Asie... c'est pas un petit bout sur le continent européen qui peut défendre son entrée, tout se passe en Asie...Après mais c'est un autre débat, c'est une république islamiste et naturellement ça complique les choses. Mais comme d'ici quelques années à ce rythme la France sera Qatarie....

    RépondreSupprimer
  10. I like the helpful info you provide in your articles. I will
    bookmark your blog and check again here frequently.
    I am quite sure I will learn a lot of new stuff right here!
    Good luck for the next!

    Here is my blog post http://androiddna.in/index.php?qa=12983&qa_1=kiss-halloween-costumes-demonic-look-this-halloween ()

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP