samedi 15 juin 2013

Un bon socialiste... ça n'existe pas !


Hier soir, il y avait un jeu sur twitter: définir ce qu'est un bon socialiste... Petit florilège 















Et rien ne semblait pouvoir tarir l'imagination des twittos... C'était ICI !

Folie passagère 1756

D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

14 commentaires:

  1. Mmmh… Difficile, difficile… Tout est dans l’énoncé de la question. Car un "bon socialiste" est-ce que ça peut exister ? N’est-ce pas une notion virtuelle hors-sol, une simple masturbation intellectuelle "envisagée" en postulat dans un mémoire de 1° année par un étudiant boutonneux en DEUG de sociologie qui rêve d’intégrer la rue d’Ulm pour faire une carrière de professeur auteur d’essais illisibles financés par le contribuable ?
    Bon, faut que je réponde quand-même… Etant Plouc, j’ai naïvement cru pendant longtemps qu’être un bon socialiste consistait bestialement à tondre les moutons pour leur tricoter des pull-overs trop courts avec leur propre laine… Aujourd’hui, j’ai renoncé à ce genre d’enfantillage gentil, gentil…
    Pour aller au plus synthétique, je dirai qu’un bon socialiste c’est celui qui vous dit :
    "- Tu n’as pas le droit de dire ça !"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Car un "bon socialiste" est-ce que ça peut exister ?"

      Bien sûr que ça peut exister. Un bon socialiste est un socialiste mort.

      Supprimer
    2. @Le Plouc: entièrement d'accord avec toi, d'où mon titre de billet. D'ailleurs, pour utiliser un mot a la mode, " bon socialiste " ne serait-ce point un oxymore de première bourre ?

      Supprimer
  2. Un bon socialiste c'est celui qui ose proclamer que La Manif Pour Tous est une Manif de la haine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: Un bon socilaiste serait donc à l image du con de Audiard: ça ose tout !

      Supprimer
  3. AVIS ! Admirez cette magnifique carte postale d'époque en début de billet ...et sa légende que je vous ai dégoté

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je proteste, le cochon est un animal noble qui ne saurait être rabaissé au niveau du socialiste lambda.

      Supprimer
    2. @Koltchack: le jour où tu auras le droit de protester en Socialie, tu reviens , okay ? :)

      Supprimer
  4. J'aime bien votre carte. Les cochons seraient-donc les conjoints ? Oups ...je sors....

    L'idéologie du socialisme est de vivre misérablement mais dans l'EGALITE aux crochets de ceux qui n'ont rien compris et qui continuent bêtement à travailler pour alimenter des caisses sans fond.

    Ils ne sont pas attachés à produire pour vendre, mais à distiller du rêve, de l'utopie,....Jusqu'où ?

    Je lis dans vos commentaires que les purs et durs ne seraient pas plus de 15 % aujourd'hui et cela semble assez crédible. D'ailleurs, ils sont assez faciles à distinguer : Syndiqués, médias, justice, ..., ... (je vous laisse deviner les ...).

    Bons week-end à tous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "L'idéologie du socialisme est de vivre misérablement..." Non !
      L'idéologie des socialistes est que le peuple vive misérablement car comme vous l'avez sans doute observé, tous ceux qui nous gouvernent sont grassement lotis d'argent et de propriétés en tout genre et leurs émoluments payés justement par le peuple mis par eux à la portion congrue, les met à l'abri, eux et leur famille, pour le restant de leurs jours.

      Supprimer
    2. Je suis d'accord avec vous. Il est vrai que j'aurai dû nuancer mon propos. D'ailleurs ceux qui nous gouvernent promettent la transparence mais ne nous donnent à observer que ce qui leur paraît raisonnable, d'où les moqueries devant certaines déclarations de patrimoines.

      D'ailleurs pour qui est un peu malin et bien conseillé, il est relativement facile en toute légalité, d'organiser son patrimoine de façon à afficher en nom propre une certaine décence. D'ailleurs, j'imagine qu'ils en usent et en abusent car ils sont conscients d'être des nantis dans leur caste.

      L'affichage en toute transparence du patrimoine des élus = une vaste farce.

      Là où cela devient plus difficile et plus risqué, c'est lorsqu'ils doivent absolument dissimuler des financements illégaux : pots de vin et autre commissions ; Cependant l'appas du gain est tellement grand que les malhonnêtes refusent de voir l'épée de Damoclès qu'ils se placent eux-mêmes au-dessus de la tête.

      Dans ce domaine et malheureusement il faut bien reconnaître que tous les partis et toutes les élites ont leurs brebis galeuses.

      Supprimer
    3. @Cyrielle: Pour les 15%, perso, je dirais aux alentours de 20/25% maximum: le noyau dur de la socialie qui s'étend de l extreme gauche aux gens comme hollande, ceux qui ne voteront jamais à droite ni à l extreme droite.

      Et Marianne a raison, nous n avons aucun exemple de régime socialiste dans lesquelles , les z'élites ne se soient pas gavés en prétendant pourtant vouloir l égalité et la justice pour tous.

      Supprimer
  5. Un bon socialiste ? C'est celui qui vous donne à payer la facture de chauffage après qu'il ait laissé les fenêtres ouvertes tout l'hiver.

    C'est franchement trop facile comme devinette...
    :-)

    RépondreSupprimer
  6. vieille-réac-facho-et tutiquanti16 juin 2013 à 01:55:00

    P'tain, j'avais les mêmes lunettes dans les années 70 !
    Un bon socialiste, c'est celui qui n'a pas bougé depuis les années 70.

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP