jeudi 20 juin 2013

Nicolas est en prison. J'ai honte.


Nicolas a 23 ans. Depuis dimanche soir, il est entre les mains de la justice, depuis hier soir il dort à la prison de Fleury-Mérogis avec des délinquants en tous genres. Nicolas a pris 4 mois de prison dont deux fermes exécutoires de suite et 1000 euros d'amende. Nicolas, c'est le gars sur la photo ci-dessus. Nicolas est un militant actif comme des milliers d'opposants à la loi Taubira-et-ses-conséquences. Après avoir manifesté devant M6 dimanche soir parce que Pépère, protégé par plus de 700 policiers, allait faire son show à Capital, Nicolas est allé faire le guignol avec quelques dizaines d'autres sur les Champs Elysées. La manif devant M6 était autorisée par la préfecture, les pitreries sur les Champs ne l'étaient pas. Les pitreries sur les Champs, c'est réservé aux cégétistes de PSA-Aulnay ou aux syndicalistes de Virgin. 

La police a chargé. Nicolas est parti en courant, poursuivis par des flics zélés bien en jambes, un peu comme ceux que décrivait récemment Eric Le Boucher. Il s'est réfugié, avec l'aide d'un serveur, dans une pizzeria. Du dedans, lorsque les flics sont arrivés, il a crié: " Hollande démission ". Il a été embarqué avec toute la délicatesse réservée, sous d'autres cieux, aux opposants politiques ( la photo ci-dessus ). Nicolas a refusé de se soumettre à un prélèvement ADN. Il n'a pas voulu qu'on lui prenne ses empreintes. N'ayant pas sa langue dans sa poche, en comparution immédiate, il a fait un peu le malin avec la juge, c'est vrai. Mais rien de bien méchant.

Nicolas n'a rien cassé, rien brûlé, rien détérioré. Il n'a commis aucun délit comme seuls les ultras du PSG, les racailles de banlieue ou les pilleurs de RER D savent faire, en toute impunité, si ce n'est quelques mois avec sursis s'ils ont le malheur de tomber sur un méchant juge. Mais Nicolas dort en prison depuis hier. Avec des délinquants de droit commun.

Est-il délinquant de droit commun ? Non, c'est une évidence. Il est donc détenu parce qu'il a des idées politiques différentes de celles du pouvoir en place. Nicolas est donc un prisonnier politique. Enfin, c'est du moins mon avis que visiblement je partage avec des milliers de gens depuis hier.

J'ai cherché et fouillé et il me semble qu'il faille remonter à la guerre d'Algérie pour trouver des exemples de condamnations du même genre. Moins loin, il y a la Tunisie, récemment, qui a condamné quelques Femen à 4 mois de prison fermes, condamnation qui souleva l'indignation de nombreux gauchiards; en Tunisie, pas en France.

La justice a voulu faire un exemple et décourager toutes velléités de manifester. Le pouvoir cherche à faire peur. Un pouvoir qui cherche à faire peur à ses opposants peut-il être durablement " respecté " ?...

En France, en 2013, à Paris, on peut vous arrêter parce que vous portez un sweat-shirt qui ne plaît pas à madame Taubira ou à monsieur Valls.

Je ne pensais pas que nous en arriverions là, en France, avec un gouvernement socialiste et une justice aux ordres. Je crois que la démocratie est en danger lorsque l'on commence à enfermer les opposants politiques. J'ai honte de ce qui se passe en ce moment. J'ai honte de voir à quel point la Socialie pervertit et condamne tout ce qui ne va pas dans le " bon " sens. 

" Honte à un Etat qui s'arroge le droit d'exercer la force contre la force du droit: abus de violence contre non violence " ( Mgr Marc Aillet, 19 juin 2013 ).

addendum: 

Folie passagère 1766.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

68 commentaires:

  1. Bordel, on a vraiment des flics de choc, des vrais Starsky et Hutch à la française ! C'est dommage qu'on ne les envoie pas aux trousses des véritables malfaiteurs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @mat: ben tu rigoles, on ne va pas envoyer les flics s'en prendre à ceux qui n hésiteront pas à jouer du bâton et du caillou. C'est tellement plus facile avec les opposants pacifiques.

      Et pour que Mgt Aillet écrive cela, c'est dire si on a un problème en France en ce moment

      Supprimer
  2. Un mot de soutien :
    https://fr-fr.facebook.com/photo.php?fbid=597350236963229&set=a.585697121461874.1073741826.585693901462196&type=1&theater

    Nicolas Bernard Buss
    404247//D4
    maison d'arrêt de Fleury
    7 avenue des peupliers
    91700 Fleury-Mérogis

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je colle le timbre à l'instant...

      Supprimer
    2. @ Je dois partir immédiatement, mais je ferai un courrier dès ce soir.

      POUR INFO :
      J'ai lu que le code postal a utiliser pour plus de rapidité était : 91705 Ste Geneviève des Bois CEDEX
      VRAI ou FAUX ?

      Malgré ma colère et ma révolte, pas le temps de commenter. Je n'en pense pas moins... :o(((

      Supprimer
    3. C'est fait aussi

      Supprimer
    4. Merci pour l'adresse. Je vais lui écrire aussi.
      Par ailleurs, ne pourrait-on pas aussi écrire à Pépère, ou Taubira, ou je ne sais qui d'autre, pour protester?

      Supprimer
    5. @Io: perso, j ai envoyé carte à Nicolas, un email à mon député et un à mon sénateur. Et je ne loupe aucun parlementaire qd j en vois un passer sur twitter

      Supprimer
    6. Bonne idée, le député et le sénateur!
      Pour twitter, on repassera: je ne m'en sers pas. Mais ton idée est excellente. Elle profitera à ceux qui sont mieux équipés que moi :)

      Supprimer
    7. Lettre postée + pétition signée.
      Reste plus qu'à finir une bafouille pour "Pépère-Charlot Dictateur".

      Supprimer
  3. Cette fois, mon cher Corto, je crois que c'est l'arrestation et la condamnation de trop !
    Eric Le Boucher aurait-il fait des émules ? Toujours est il que Le Figaro titre sur sa page "société" : "Le premier prisonnier de la Manif pour tous", alors que jusqu'à présent il avait brillé par sa discrétion sur ce sujet.
    Trois quarts de page sont consacrés à ce thème.
    Le dernier quart est réservé à : "Une église détruite contre la volonté de la justice". La Mairie de Gesté en Anjou, a envoyé ses bulldozers en dépit des plaintes déposées par des administrés. Avec photo de l'église éventrée à l'appui.
    Comme dit la sagesse populaire : tout se tient !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: Faut-il que cette condamnation soit " hors norme " pour qu'elle soit reprise effectivement par tous les médias. Aberrant et écoeurant qu on en soit rendu là.

      Supprimer
    2. eh oui ils ont peur de ce qu'ils ont enfanté !!!

      Supprimer
  4. Eh oui, que voulez vous, nous n'avons pas vu venir le coup. Nous le savions pourtant que la "Justice" est vérolée, noyautée depuis quarante ans par les gauchistes les plus sectaires.
    Mais nous, nous avons joué le jeu alors que les autres trichaient...Résultat, nous sommes pris dans la nasse d'un état totalitaire qui nous regarde comme l'ennemi intérieur, bientôt on nous foutra en taule pour écrits subversifs, à l'allure où ça va.
    Que voulez vous, toute dictature qui se respecte se doit de posséder des prisonniers politiques...à quand les camps de travail?
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nouratin, je ne sais pas si vous ironisiez, mais je pense la même chose que vous. On risque désormais des emmerdes juste pour avoir osé critiquer la politique socialiste.

      Supprimer
    2. @nouratin: ben, je croyais que nous étions en démocratie , m'aurait-on menti ?

      Supprimer
  5. indignation partagée !

    Nicolas, "#Prisonnier politique"

    et comme toi, j 'ai un peu du mal à comprendre le légalisme d'Autueil sur ce coup la. Enfin, la loi, c'est son métier.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Le Parisien: j avoue ne pas avoir compris le billet d Autueil. Il me semble que nous ne nous situons pas sur un pb purement légal mais uniquement sur une application totalement disproportionnée et ridicule de la loi et sur le règne du 2 poids , 2 mesures qui est entrain de s'installer en France.

      Supprimer
  6. L'avocate aux grandes gueules "c'est la loi, il y a eu rebellion, refus d'obtempérer, il n'a pas eu cette peine pour opposition à la loi taubira...". Elle a même ajouté que "des timbrés avec des drapeaux venus le soutenir, ça avait pu agacer les juges"... Mais quand vont-ils cesser de nous prendre pour des cons, les socialos et leurs soutiens ? Curieux, cette rigueur soudaine alors que des multirécidivistes sortent tous les jours libres des tribunaux...
    Cette condamnation, politique, quoiqu'ils en disent, sera peut être la goutte d'eau qui fait déborder le vase...et nul ne sait où une radicalisation peut nous conduire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nana: ah si seulement cette condamnation pouvait etre la goutte d 'eau ! Mais franchement comment une juge a pu prononcer une telle sentence avec exécution immédiate? ça me dépasse autant que ça me scandalise.
      Pourquoi les syndicalistes de Continental Amiens, pour les mêmes faits ( rebellion, refus de prélèvement) n'ont-ils eu que du sursis ?
      La sévèrité de cette condamnation en fait une condamnation politique.

      Supprimer
    2. Le juge croit comme pas mal d'autres qu'il a assaisonné une graine de fasciste. Et il a lâché la totale. Si ça se trouve, il a même l'impression d'avoir contribué à la sauvegarde de la démocratie en France, le con (ou la conne si c'est une dame).
      Voilà ce que c'est de distiller de la propagande. au bout d'un moment, les esprits se brouillent.

      Supprimer
    3. @Lo: c'est une dame ! :) Deux mois fermes, je n en reviens toujours pas.

      Supprimer
  7. C'est infame et vraiment écoeurant.
    Pendant ce temps-là, on apprend qu'un deuxième militant lgbt est accusé de pédophilie. Fait curieux, l'AFP a omis de préciser que ce pédophile était à la lgbt.
    Le mariage pour tous est la plus grosse farce macabre de ce siècle, ce qui arrive à Nicolas me choque profondément.

    RépondreSupprimer
  8. Le pire est d'imaginer ce gamin confronté aux sauvages pour qui Taubira n'a de cesse d'éprouver de l'estime.
    J'espère que ça ne va pas se transformer en cauchemar pour lui, qu'il sera assez fort pour affronter la racaille.
    L'horreur... Le pire est qu'on ne peut plus faire confiance à notre Justice.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @pierre: en effet, comment faire confiance en une justice qui se prête a une telle mascarade. Honteux et révoltant.

      Supprimer
    2. egalité:pour tous c est interdit d insulter la police : nul n est censé ignorer la loi

      Supprimer
  9. ... et pendant ce temps là, Stéphane Guillon y va de son commentaire minable, et des groupes "stop à l'homophobie" se déchainent" : mais il parait que c'est de l'humour... moi aussi j'ai honte...
    https://www.facebook.com/stoprelaisinfos/posts/687075477975104‎

    Béatrice

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Béatrice: oui j ai vu le commentaire de Guillon, ce type est une ordure doublé de la qualification de connard

      Supprimer
    2. un vrai abruti ce guillon .
      un humour de merde.
      un povre type.

      Supprimer
    3. Et les commentaires des internautes! C'est d'un niveau, une honte!
      C'est à désespérer de l'espèce humaine.

      Supprimer
    4. @Michelle: il y a belle lurette que l espèce humaine a cessé de m'épater

      Supprimer
  10. Il y a aussi la possibilité de soutenir financièrement Nicolas et sa famille pour les frais de justice etc. en faisant un don ici:
    http://www.economiematin.fr/ecoquick/item/5236-prison-ferme-mariage-gay-manifestant-cagnotte

    Ils ont peut-être fait la connerie du siècle. En voulant arrêter le mouvement avec cette condamnation scandaleuse, ils risquent fort de le relancer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Dame du MT: la connerie du siècle, peut-etre pas, ils leur reste encore 4 ans et devraient pouvoir se surpasser. ce qui est sur c'est que " grâce " a cette condamnation, la contestation n est pas près de faiblir.
      Que n aurait-on pas dit si une décision avait similaire avait été rendu sous Sarko ?
      Une honte, mais hélas , je n entends ou ne lis guère de gauchistes pour s'élever contre cette décision

      Supprimer
  11. Je ne regarde plus la télé, je n'écoute plus la radio tout m'agresse, ce monde me fait peur, monde de la pensée inique.

    Nicolas a eu trop de courage, j'espère qu'il en aura encore plus.

    Hélas, cela me fait faire un pas de plus vers ailleurs, une radicalisation qui m’entraîne je ne sais où.

    Il est évident que le moins que je puisse faire est de donner un peu d'argent pour les frais d'avocat, cela au moins sera tangible, mais ensuite, quoi faire?

    Mon problème se résume à cela, entre François (pas le normal^^^^, l'autre) qui nous demande de devenir révolutionnaire et mon envie de ne pas m'indigner, s'indigner, se résoudre à l'insurrection intellectuelle est une chose, mais savoir quelle forme doit prendre une révolution chrétienne (oui, oui) , moderne (oui, oui) sociale (re oui oui) en est une autre....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Lady Watterloo: oh il ne s'agit pas tant de révolution que de ne rien laisser passer, de le dire, de l'écrire, de le crier, d'en parler, de ne rien lâcher à cette pensée inique. Ne plus céder un pouce de terrain, via les blogs, nos échanges avec les gens que nous rencontrons, en interpellant les députés comme je viens de le faire avec Bernard Debré ou comme je m apprête à le faire avec mon député Poniatowski; toi aussi, tu as un député et un sénateur, interpelles les, en allant le 14 juillet a Paris avec fanion et t-shirt etc... ne rien laisser passer. Je n'ai pas ton pb de " religiosité " mais je pense que ton François ne désapprouverai pas les moyens que j évoque ici.

      Supprimer
  12. Mes Respects,

    Que lis-je ?.. Qu'ouïe-je ?.. Ils ont arrêté ce Nicolas qui a osé braver le président (avec un petit "p", mais qui fait beaucoup de bruit) de la république, son chiwawa ibérique et sa garde des sots volcanique ?.. Bien fait pour sa gueule !..

    Ben ouais !.. Quelle idée d'abord de s'appeler Nicolas !.. C'est un prénom à finir en prison (oups !..) pour un simple regard de travers à de la bleusaille en service commandé !.. Ah, s'il s'était appelé Mohammed ou Amine, ça aurait été une autre histoire et il dormirait dans son pieu ce soir...

    Ensuite, pourquoi s'opposer à cette satanée loi votée alors qu'elle est votée !.. Il faut rentrer dans le rang, bordel !.. Un président normal, ça exige des électeurs normaux !.. Et les électeurs normaux, ça dit oui à son chef, merde !..

    Et puis ce Nicolas, je crois qu'il a surtout mal choisi son cheval de bataille, et surtout son champ de bataille !.. Au lieu de faire le zouave sur les Champs, pourquoi il n'est pas allé avec la troupe casser de la vitrine dans les voisinages de M6, foutre le feu aux poubelles, casser du mobilier urbain, agresser les passants et les journalistes, faire le singe sur les échafaudages, lancer divers projectiles !.. Quel con ce Nicolas !.. Au moins, il serait en prison pour un chose valable !..

    Bon, Nicolas, si tu lis ces lignes, va falloir arrêter de jouer au con !.. Tu n'as pas encore compris que celui-qu'on-a-élu-pour-virer-sarkozy n'est pas un président normal, mais une sorte de dictateur en devenir... Ben ouais, Hitler n'a pas commencé comme ça en 1933 en Allemagne ?.. Alors, au lieu de gueuler en plein jour, deviens le même type de résistant qu'était mon grand-père en 1940 : discrétion, furtivité et frappe chirurgicale !..

    Ouais, je sais, tu es jeune, impétueux, un peu casse-cou et tu as une sorte de naïveté politique... Mais tu as vu ce que ça t'a coûté ?.. Et ouais, bienvenue en Socialie, et tu auras le réveil douloureux durant tes 2 mois de peine mon gars... Je compatis à ta douleur, crois-moi !..

    Seulement, après ces 2 mois, je te conseille grandement de passer de prisonnier politique à homme politique, pour faire en sorte que ce qui t'arrive ne se reproduise plus... Ne t'inquiète pas, ce ne sont pas ces 2 mois qui t'empêcheront de briller en politique : si tu cherches un peu, tu trouveras que beaucoup de sénateur, député ou ministre sont aussi passés par la case prison dans leur jeunesse !..

    Courage, tu vas en avoir besoin... En espérant que ton sacrifice humain et temporel fasse avancer les choses dans la conscience de ces français endormis par la télé !.. Et pour ne pas oublier, pourquoi ne pas nous faire ton "carnet de prison", relatant tous les faits chronologiques de ta vie derrière les barreaux ?..

    Acceptez mes respects quantiques...

    RépondreSupprimer
  13. Cher Nicolas fait comme Nelson Mendela résiste , il faut que tu saches que des millions de français sont horrifiés de cette forfaiture , je te transmets le soutien téléphonique d'amis belge et anglais qui se demandent ce qui se passe en socialie où la gangrène du banditisme prévaut sur la sincérité d'une opinion contestataire pacifique. Justice à deux vitesses , honte à la france pays de liberté d'expression , Je suis dans une rage noire

    RépondreSupprimer
  14. http://www.ndf.fr/nos-breves/17-06-2013/exclusif-lofficier-qui-avait-dit-ses-quatre-verites-a-hollande-suspendu-jusqua-nouvel-ordre-de-ses-activites-de-reserve

    RépondreSupprimer
  15. Quand on voit les projets de Peillon, nous ne sommes qu'au début de nos difficultés. J'ai vraiment peur pour l'avenir.

    RépondreSupprimer
  16. AVIS !:

    Pétition de soutien à Nicolas: déjà plus de 20 000 signatures

    http://www.soutien-nicolas.com/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah merci! Justement, je la cherchais!
      C'est signé!

      Supprimer
    2. vieille-réac-facho-et tutiquanti21 juin 2013 à 01:54:00

      Fait

      Supprimer
  17. @ Corto
    Merci Corto, pétition signée.
    Et pendant ce temps là, à la TV, 2 bouses de vache sur m6 et aux Z’infos chloroformisées, Dindon 1er se pavanant à Lourdes, mais sans sa concubine (elle ne doit pas aimer la boue).
    L’ancien gros, devenu maigre puis redevenu gras avec notre oseille a osé se promener la cravate de travers, la veste étriquée sur sa bedaine dans les rues de la citée Mariale…
    Quelle honte !

    @Nicolas
    Nicolas, courage et merci, je suis de tout cœur avec toi dans cette épreuve injuste, inqualifiable et choquante.
    Mauricette.

    L’avenir n’est pas serein

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @mauricette: d'autant moins serein que si nos gauchistes de GVT continuent comme cela, ça devrait logiquement péter

      Supprimer
  18. Comment ont-ils osé?
    Comment peuvent-ils croire que personne ne va comparer les peines distribuées ces derniers temps (joyeux lurons du PSG, lascars de Grigny et d'autres) à celle-là?
    Comment ont-ils pu à ce point perdre pied?
    Comment peut-on cautionner l'arrestation musclée et la condamnation de ce jeune homme?
    Ils voudraient déclencher une guerre civile qu'ils ne s'y prendraient pas mieux.
    Ou alors, ils sont en train de devenir fous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Io Froufrou: fous, possibles, sentiment de toute puissance et d'impunité, assurément . Sans doute un peu des trois

      Supprimer
    2. Ils ne comparent pas car apparemment sous Sarko des mecs ont pris du ferme pour l'avoir insulté.
      Il y aurait eu des faits similaires sous la précédente présidence, et ce serait ça qui leur permet d'être méprisant à l'égard de Nicolas.

      Supprimer
  19. Merci Corto.

    Pétition signée. Près de 24 500 signatures.

    RépondreSupprimer
  20. Froufrou
    "Comment ont-ils osé?"
    Les cons, ça ose, c'est même à ça qu'on les reconnaît (Audiard)

    RépondreSupprimer
  21. La seule raison qui puisse expliquer (et justifier aux yeux de la gauche) ce traitement et cette condamnation, c'est que ce jeune homme n'a pas revendiqué un avantage, ni vandalisé quelques boutiques, ni même dépouillé quelques voyageurs d'un quelconque RER mais qu'il a exprimé une opposition radicale à une vision de la société. Des mécontents, des vandales ou des délinquants sont- quoi qu'ils en disent- dans le système. Ceux qui -à travers le refus du mariage homo- s'opposent frontalement à une idéologie, ce qui va plus loin que le rejet de la loi Taubira, mettent en cause les fondements mêmes du pouvoir actuel et donc sont non plus des opposants mais des ennemis. Ils sont hors débat. On ne peut les convaincre, il faut donc les réduire, leur inspirer la peur et les dresser "en férocité". Une république apaisée? Non! Cent fois non. La gauche a semé les graines d'une guerre civile larvée. Espérons qu'elle n'éclatera pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pangloss: Plus " drôle " encore c'est de lire les gauchistes dire qu il a mérité ce qu il méritait et que la loi c'était la loi ! J en ai même lu un, bien connu, écrire qu'il avait trouvé la justice bien clémente.

      Le sectarisme est en marche, après ... je suis persuadé depuis un moment qu il ne manque plus qu'une étincelle

      Supprimer
  22. D'après l'un des organisateurs de la manif pour tous en Suisse, la juge serait membre du syndicat de la magistrature... Quand on dit que la justice est vérolée je pense que ce n'est pas un mythe... Et les journalistes sont de plus en plus indulgents avec nos gouvernants... La soit disant France apaisée de hollande est en train de se transformer en France énervée...

    Et Nicolas a tout mon soutien et mon admiration pour son courage ... et il lui en faudra encore... pour affronter la bien-pensance acharnée...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pétition signée...

      Supprimer
    2. @Titi: France énervée... oui même si le terme me semble largement sousestimer le phénomène. Quant à la justice, au SM ? qu en penser ? rien de bon depuis le mur des cons. Mur pour lequel personne n a été sanctionné.

      Supprimer
  23. AVIS !:
    "Sa condamnation sévère ébranle la magistrature comme la hiérarchie policière. Non que tous ces magistrats et grands policiers soutiennent aveuglément le mouvement anti-mariage gay, mais ils s'inquiètent d'une dérive, d'un glissement, d'une certaine partialité, d'une justice qu'ils craignent de voir devenir injuste, d'une police aux ordres. Ces hauts fonctionnaires ne se reconnaissent pas dans les interpellations et condamnations des manifestants anti-mariage pour tous. Et certains affirment, non sans grandiloquence, être entrés en résistance face à cette dictature. Une défiance qui ne saurait être un bon signe dans une société crispée et fragile "

    http://www.lepoint.fr/societe/exclusif-la-condamnation-qui-ebranle-la-magistrature-21-06-2013-1684407_23.php

    RépondreSupprimer
  24. Je suis surpris que les sarkolatres s'indignent d'une condamnation s'appuyant sur des dispositifs de lois mis en place par le gouvernement de N. Sarkozy.

    Le jeune homme est récidiviste, et a commis quelques petites infractions. Le jugement peut paraître sévère, mais il est en tout cas conforme aux lois en vigueur. C'est bien un délinquant de droit commun.

    Un militant avec casier vierge avait pris 4 mois ferme lors d'une manifestation anti-Sarkozy pour rebellion contre les forces de l'ordre.

    L'utilisation de mots outranciers comme "dictature" ou "prisonnier politique" discréditent les réactions comme d'habitude.

    Dura Lex Sed Lex.

    -Chris

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. T'es complètement perdu mon pauvre...

      Supprimer
    2. Bonjour,
      Je venais moins souvent sur ce blog car je trouvais qu'il s'essouflait et revenait tout le temps sur les mêmes sujets, souvent présentés de manière biaisés et outrancières. C'était une erreur: aujourd'hui, vous ne manquez pas d'air et je suis à 100% d'accord avec Chris: bonjour la cohérence avec les précédents gouvernements de droite lorsque vous vous indignez de l'application des lois idiotes votées par eux!
      bien à vous

      Supprimer
    3. Purée !
      Comment peut-on avoir une telle merde dans les yeux et le cerveau...
      C'en est pitié.

      Supprimer
    4. @lamoette

      faut pas chercher à les comprendre....

      Supprimer
    5. @la mouette: normalement je tire la chasse sur les anonymes ou les trolls façon Chris mais là, non , je garde. C'est trop beau

      Supprimer
    6. Ouf ! enfin grâce à anonyme je trouve un commentaire plus nuancé... j'ignore si la condamnation de ce jeune homme est trop sévère ne connaissant pas avec précision le dossier. Mais je constate que vous faites des choux gras d'une condamnation qui répond à la volonté sarkosiste d'aller dans le sens de la répression. J'ai 67 ans et j'ai connu l'époque où le fait simplement de manifester était interdit (actuellement il existe des autorisations préfectorales) et la répression était sacrément musclée.. et c'était la bonne droite gaulliste qui était au pouvoir...
      La fixation sur la loi sur le mariage pour tous me semble tellement dérisoire que je n'arrive pas à comprendre comment on peut encore aller dans la rue pour contester une loi votée démocratiquement.
      Quoi qu'il en soit et si ce jeune homme a été condamné à tort il existe la voie de l'appel qui pourrait le cas échéant lui donner raison.. mais ce n'est pas la rue qui doit dicter aux juges comment ils doivent appliquer la loi.

      Supprimer
  25. Corto
    En l'absence dans l'immédiat de manifestation de masse en défense de Nicolas, je pense qu'il faut participer avec les Veilleurs, toutes les fois que c'est possible.
    Le Salon beige et Nouvelles de France donnent une masse d'infos.
    Il y a des magistrats qui condamnent la condamnation, c'est important !
    La juge alacon se fait désavouer par ses pairs. Enfin par certains, qui se trouvent à juste titre un devoir de résistance. Parce que là, c'est un peu gros quand même !

    J'ai essayé de faire une compilation dans un billet.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah bin tiens, justement :

      http://www.ndf.fr/nos-breves/20-06-2013/manifestation-de-soutien-a-nicolas-dimanche-a-20h-place-dauphine

      Supprimer
  26. Grâce à Nicolas je viens de découvrir ce blog.
    J'espère que le pouvoir en place, accompagné des ses réseaux médiatiques, ses ramifications maçonniques, ses collaborateurs de tout poil, vont commettre d'autres méfaits de ce genre, de façon à réveiller enfin ces putains de Français endormis dans leur petit conformisme bourgeois. Cela fait longtemps en effet, que la corruption morale est infiltrée dans tous les corps de l'Etat. Cela fait une éternité que certains dénoncent cette dictature de la pensée, cette prise de pouvoir dans toutes les instances qui gouvernent la nation. Aujourd'hui ça commence à devenir évident pour de plus en plus de monde.
    Dans quelques temps ils feront tout pour contrôler internet et couper tout moyen de fédérer une "résistance".
    On espère une révolution, on doit renverser ce gouvernement.

    RépondreSupprimer
  27. même 8 jours après on lit toujours les mêmes conneries ici: la justice sous le nabot et son asperge milliardaire sans voix c'était "normal", mais la justice qui s'applique à vos amis récidivistes et racailles c'est la honte, la dictature et j'en passe, vous êtes aussi tristes que vos églises sont vides d'humanité!!

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen