mardi 17 décembre 2013

Angela Merkel superstar


Angela Merkel est donc élue avec une écrasante majorité, pour la troisième fois, chancelière d'Allemagne. Il me semble qu'aucun de ses prédécesseurs n'a été capable d'une telle performance. La voilà repartir pour un mandat de quatre ans. A l'issu du vote, elle déclare, sobrement: " J'accepte le vote et je vous remercie pour la confiance accordée. "

Lire sa bio sur wikipedia, c'est presque dévorer un roman d'aventure passionnant dont on voudrait sans cesse repousser la fin. Juste après sa naissance en Allemagne de l'Ouest, son père, pasteur, est nommé en ex-RDA où elle passera la plus grande partie de sa vie jusqu'à la réunification en 1989/1990. Chrétienne en RDA, étudiante engagée, le mur, la stasi qui la classe dans les éléments de "diversions politico-idéologiques", son soutien au syndicat Solidarnosc, son opposition avouée au communisme, l'ascension politique à l'Est puis dans la nouvelle Allemagne réunifiée, chef de parti, ministre puis chancelière... un parcours étonnant, femme en politique, femme dans un milieu encore traditionnellement masculin... Et à ce jour, pas une casserole au cul...

Chancelière depuis 2005, elle aura connu, face à elle ou à côté d'elle, en tant que "chef d'Etat" Chirac, Sarkozy, Hollande, Obama, Busch, Blair, Cameron, Poutine... et mené de main de maître son pays pour en faire la première puissance européenne. Absolument rien en Europe, mais aussi dans le monde, aujourd'hui ne peut se faire sans son aval ou sans qu'elle ait été au préalable consultée.

Peu m'importe, en fait, de ce qu'elle est politiquement, tout chez cette femme m'épate: sa simplicité, sa bonhomie, sa droiture, son courage... Je ne comprends pas que les féministes du monde entier n'en ait pas fait, depuis le temps, leur icône. Sauf à considérer que le physique ait de l'importance chez ces gens-là.

Quelle femme peut de nos jours revendiquer un tel parcours... Cherchez.... On a vite fait le tour.

Folie passagère 2053.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

33 commentaires:

  1. Presque aussi épatante que Margaret Thatcher en son temps : des femmes qui en ont…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Didier Goux :Absolument, la comparaison ne m'avait pas échappé.

      Supprimer
    2. Pourquoi dire d'elles qu'"elle en ont..." Leur qualité est-elle d'être masculine ?
      Ce genre de tournure entretient la société patriarcale, ça m'agace.

      Supprimer
    3. @Eve: allons, allons, pas de quoi s agacer pour si peu

      Supprimer
    4. Mais non, @Eve, c'est juste une expression. D'ailleurs, 50% des dotés sont des femmes. Au moins...

      Supprimer
    5. @cata: 50% des dotés sont des femmes ??? explique moi cela ? :)

      Supprimer
  2. Hors sujet mais ça y est Edouard Martin sympathique syndicaliste de Florange reconverti en tète de liste PS aux Européennes . Corto avait anticipé la bonne nouvelle ... Pour Angela ,c'est une courageuse ce qui n'est pas la qualité principale de nos gouvernants ...Dommage que Sarkozy ait renoncé à l'inviter à un meeting ... Marguerite

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marguerite: hummm, pas clair cette histoire de meeting. on n a jamais su véritablement qui des deux a dit non. Perso, je miserai sur Merkel qui devait se douter que Sarko ne repasserait pas. Pas comme hollande qui lui est allé soutenir le SPD dont le leader n'est toujours pas... chancelier.

      Supprimer
    2. Vous etes mieux renseigne que moi. Di Ruppo est venu sans vergogne outenir Pepere et la France s'aligne sur les lois belges "progressistes " . On le voit plus Di Ruppo mais c'est peur etre lui qui envoie quelques soldats belges pour soutenir les troupes francaises en Centrafrique ... Qui sait .Marg

      Supprimer
  3. Un p'tit peu féministe, un p'tit peu pas féministe, une chose est sûre, j'aime beaucoup cette femme et sa façon d'imposer sa politique avec un mélange de douceur et de fermeté, mais aussi un sens certain du consensus. Elle incarne la force tranquille.

    D'ailleurs, elle réussi si bien que les jaloux de l'Europe commencent à lui tirer dans les pattes et le fait qu'elle soit une femme doit sans doute y contribuer.


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Cyrielle: Consensus et compromis ... exactement ce que les syndicats et autres partenaires sociaux sont incapables de faire chez nous, bien encouragés en cela par les socialistes.
      Une femme d'exception qu Angela Merkel.

      Supprimer
  4. Mouais... Rusée politicienne, mais pour le reste pas si exceptionnelle que ca

    Avant 1989, elle a eu un trajectoire ascendante au sein des "Jeunesses Allemandes Libres" (FDJ) - on ne peut plus communistes - pour atteindre le poste de "secrétaire de la section d'agitation et de propagande" (!). Source : http://aristo.excusado.net/comments.php?y=08&m=04&entry=entry080416-181452

    Son intégration au sein du système communiste était tellement bonne - dans la lignée de son père - qu'elle faisait partie des rares étudiants à avoir le droit d'étudier à l'étranger. Cela revient à dire que la DDR ne craignait pas qu'elle fuie... Source : http://www.chronik-berlin.de/news/merkel.htm

    En 1989, retournement de veste : elle s'est subitement découvert une passion pour la démocratie libérale.

    De ceci, j'estime qu'elle ne doit pas avoir beaucoup de convictions, ou bien que ses convictions cachées restent fortement ancrées à gauche. Je veux bien lui reconnaître une qualité dans les actes : plutôt que de prendre des mesures catastrophiques comme nos politiciens, souvent elle préfère ne rien changer ou presque.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Gas: Et alors ?
      Est-il dit ou écrit quelque part qu'une personne n aurait pas le droit d'évoluer au cours de sa vie question conviction politique ?

      Supprimer
    2. Chercher des convictions "ancrées à gauche" dans l'appareil du parti communiste de RDA est assez osé.

      Supprimer
  5. Quelle femme peut de nos jours revendiquer un tel parcours... Cherchez.... On a vite fait le tour.

    Réponse : Valérie Trierweiler, non je ne plaisante pas ou si peu ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Grandpas: La Trier n'a strictement aucun parcours si ce n'est d avoir croisé, un jour, le" bon " cheval

      Supprimer
    2. Tu as pris pour argent content ce que j'ai écris!

      Je n'en vois point mais certains gauchistes évoqueront Michelle bachelet, ils ont les ayrault que l'on peut.

      Supprimer
    3. @Grandpas: mais non, je n ai pas pris pr argent comptant :)

      Supprimer
  6. Les Allemands sont contents d'elle. Autant que les Français sont mécontents de Pépère.
    J'ai beaucoup d'admiration pour cette dame.

    RépondreSupprimer
  7. "Je ne comprends pas que les féministes du monde entier n'en ait pas fait, depuis le temps, leur icône. Sauf à considérer que le physique ait de l'importance chez ces gens-là."

    Je goûte particulièrement cette phrase.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @GG: c'est vrai quoi, t as déjà vu des féministes porter aux nues un thon ? (Qu'Angela me pardonne )

      Supprimer
    2. Ils l'ont bien fait avec Taubira,qui est loin d'être un canon,ok elle est black mais qd même

      Supprimer
    3. @zen Atec: ah mais la Taub n a pas été particulièrement mis en avant par les féministes, mais bien plus par les antiouacistes. cépapareil.

      Supprimer
  8. Docteur en chimie quantique, c'est un ingénieur qui n'aurait pas fait l'ENA. Mais elle n'en fut pas moins secrétaire à l'agit-prop de l'Académie des sciences à Berlin et elle a donc connu les "rouages" avant de naître à la politique.
    A voir comment elle a mené l'assaut de la CDU dans les années 90 montre un réel caractère, fait d'opiniâtreté et d'intelligence politique.
    Au troisième mandat la kanzlerin devient kanzler, dans l'ombre portée du Poméranien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Catoneo: Rien à dire son parcours est quasi parfait. Chapeau!

      Supprimer
  9. Savoir naviguer en eau claire ou en eau trouble c'est ce qui fait une force , pas comme notre capitaine de pédalo qui ne sait même pas naviguer dans un caniveau.
    La force de l'allemagne est d'avoir des syndicats responsables à l'écoute des ouvriers ,patrons et gvt , tout ce que ne s'est pas faire nos syndicamerdes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @claude Henri en Allemagne, de mémoire les syndicats c'est 30 à 35% de la population active, en France, nos glandus ne representent plus que 7%. Consensus, compromis et une économie qui gagne d'un côté, combat jusqu'auboutiste et marasme de l'autre. CQFD.

      Supprimer
    2. @ Claude-Henri
      Bien vu, bien dit.

      @ Corto
      La plus grande différence entre syndicats Allemands et Français est que les premiers sont réalistes et pragmatiques. D'une part, ils ne scient pas la branche sur laquelle ils sont assis ; d'autre part, ils sont conscients qu'il faut parfois sacrifier 1 ou 2 branches pour sauver l'arbre.
      Quant aux seconds, mieux ne pas commenter...
      Excepté nuire aux ouvriers afin de consolider leur propre situation ultra-confortable au détriment de ceux qu'ils prétendent représenter et, surtout, des con-tribuables, ils sont... aussi nuls que le présiFlan... :-(

      Pas mal le nouveau film. Moins drôle que le précédent, mais quel réalisme ! Et quel boulop pour le montage !!! Bravo au courageux. :-)
      Et merci à vous. :o))

      Supprimer
  10. Oui mais, voyez vous, c'est une femme de droite, même si un système électoral un peu bébête la contraint à s'allier à des socio-démocrates auprès desquels nos UMP passeraient pour de dangereux gauchistes. Eût elle pu se targuer d'un minimum de vernis progressiste, elle ferait office d'icône dans le landerneau féministe, autant que le regretté Mandela chez les africanophiles.
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Nouratin: Certes, une femme droite mais surtout elle qui a compris depuis longtemps que la politique, au moins sur le plan intérieur, était une question de compromis avant toute idéologie et sectarisme

      Supprimer
  11. Je ne suis pas d"accord avec toi lorsque tu évoques son physique. La photo ci-dessus, même photoshopée, prouve qu'elle se bonifie avec l'âge. Un peu comme Lady Di (et non Gaga, que celle-là, je la conchie) ou, plus prosaïquement, Arlette Chabot. Pour le reste, rien à redire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Al west: oui, elle se bonnifie, certes, j ai quand même eu du mal à trouver une photo où elle soit a son avantage, y avait bien celle-là mais j ai pas osé:

      https://pbs.twimg.com/media/BGtn4exCQAAFiVL.png

      fais de beaux rêves !

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen