mardi 10 décembre 2013

Centrafrique: Deux militaires français tués. Et de deux !


Deux soldats français ont été tués lundi soir à Bangui, a indiqué ce mardi le ministère de la Défense. François Hollande est attendu dans la soirée sur place. 

Il n'aura pas fallu attendre longtemps pour que François hollande aille se pavaner à Bangui...

Quant à ceux qui seraient horrifiés par ce premier bilan humain, côté français, de l'intervention française en Centrafrique, qu'il sache que c'est tout à fait normal.  L'eau, ça mouille, le feu, ça brûle et la guerre, ça  tue.

Reste à savoir si la France a raison d'être allé là-bas. Personnellement, je suis loin, très loin, d'être convaincu au regard du peu d'explications que l'on nous a donné.

Cette nouvelle aventure de Pépère s'en va t'en guerre ne me dit rien qui vaille, vraiment rien...

Un récent sondage disait que les Français, à 51%, y étaient favorables (Ifop). Un autre qu'à 64%, ils y étaient défavorables (OpinionWay). Patientons, et mézavi qu'il ne faudra pas attendre longtemps avant que seulement 20% des Français continuent de soutenir cette intervention. En gros, les mêmes qui soutiennent encore Pépère.

Mon cœur et mes pensées aux familles.

Folie passagère 2040.
Permalien de l'image intégrée
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

20 commentaires:

  1. Déjà...

    De tout cœur avec ces familles inutilement endeuillées et à jamais meurtries.

    RépondreSupprimer
  2. hélas ce n'est qu'un début, je suis très triste pour les familles de ces hommes
    il règne un tel bordel là-bas, sans ennemi vraiment authentifié que même à titre humanitaire, c'est une guerre de religion, ni plus ni moins, une guerre civile où on rencontre encore et toujours ces merdeux d'islamistes qui veulent faire régner par la terreur une vie d'amour et d'amitié, nous allons y laisser des plumes c'est évident !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Boutfil et Franzi: Bien sur que nous sommes tristes pour ces bidasses et leurs familles. Mais franchement, nom d une pipe en bois, à part faire mousser le pseudo humanisme de la France, qu'est-ce qu on est allé faire là-bas.
      Hier, à diner, j avais deux généraux et un commandant à ma table, les trois s'accordaient pour dire que si le chef d'Etat major des armées avait des couilles, il aurait du démissionner tant estimaient-ils nous n avons rien a faire là-bas. Rien a voir avec le Mali, si ce n'est les musulmans.

      Supprimer
    2. @ Corto
      Entièrement d'accord. Hélas... :-(((

      Supprimer
    3. Cela étant dit, et sans préjuger de ce que je pense du nouveau bourbier centrafricain, ce n'est pas aux soldats mais aux hommes politiques de décider si une intervention armée est justifiée ou non : Clemenceau et de Gaulle n'ont jamais rien dit d'autre.

      Quant aux deux hommes tués, il convient non de les pleurer – sauf si l'on est de leurs famille ou amis – mais d'honorer leur sacrifice, lequel a été accompli par eux en pleine connaissance de cause.

      Supprimer
    4. @Didier Goux: Vous avez certes raison, il n empêche ! na ! Qu'est-ce que la France a été faire, seule, dans cette galère ?

      Supprimer
    5. @Diddier Goux: Et encore heureux que ce ne soient pas aux militaires de décider de la guerre, une chose trop sérieuse pour leur être confié le choix de décider ou pas d y aller, n'est-ce pas... Ceci dit, il reste aux militaires... le droit de s'exprimer.... dans le cercle restreint de leur entourage. Pas Plus.

      Supprimer
  3. Il paraît, mon cher Corto, que les Américains sont bluffés par le "puissant leadership" de notre pépère, alors ?
    Avouez que, à côté, vos deux piou-pious morts ne font pas le poids !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Marianne: Il paraitrait ... hum... j aimerai bien l entendre de la bouche de'Obama , cela. :)
      Ceci étant, un puissant " leadership " en allant jouer le cow-boy en Centrafrique, j'veux bien. Non, c'est si il avait été, comme il l avait dit, en Syrie, que j aurais baissé casquette.

      Pauvres piou-pious effectivement.

      Supprimer
  4. Le Mali dont on ne parle plus et où rien n'est réglé, et maintenant le Centrafrique...à part tenter de redorer son blason, Hollande va faire quoi dans cette galère ? Pendant ce temps-là, les mêmes en un peu plus soft foutent le bordel chez nous, ferait mieux de mettre ceux d'ici au pas avant que l'on ait besoin de l'aide des casques bleus...ces gens qui nous gouvernent ont des oeillères et refusent de comprendre que le problème, c'est cette doctrine qui n'apporte que du malheur...on leur tire dessus là-bas, on leur déroule le tapis rouge ici, comprenne qui pourra...
    Ces 2 soldats sont sans doute morts pour rien et je m'associe à la peine de leurs familles qui n'auront même pas la "consolation" que leur mort a servi les intérêts de notre pays...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Nana
      Avec vous aussi, je suis entièrement d'accord.
      Concernant votre dernière phrase j'adhère complètement à vos conclusions. Encore hélas !!!...
      Mais qu'avons-nous donc fait à "ce dieu d'amour" pour qu'ils malmène ainsi notre pays et ses habitants ?

      Bien sûr, il y a des des dogmatiques imbéciles.
      Bien sûr il y a des merdias hyper-puissants et partisans.
      Bien sûr il y a un parti qui tire des buts contre son camp et contribue à faire chuter un Président digne de sa fonction.
      Bien sûr, il y a quelques naïfs qui se sont faits duper par Menteur 1er & Co.
      Mais quand même, ce n'est pas la majorité. Bien loin de là !... Alors ?

      Supprimer
    2. @Nana: Ah mais attention, Pépère a déclaré " qu'ils n'étaient pas morts pour rien mais pour sauver des vies " !

      Supprimer
    3. @Franzi: si, si, il a déclaré cela.

      Supprimer
  5. L'apprenti sorcier a soulevé un couvercle que la France aura du mal à refermer .
    Mali quelques millions d'euro , Centre-Afrique quelques millions d'euro, l'Afrique est un vaste continent et dans peu de temps notre sublime chef de guerre aura à coup sûre d'autres guerres sur les bras , le gâteau est trop bon , tant pis pour nos trouffions , le manque d'armement moderne qu'ils n'auront pas faute de crédit , jouer les gendarmes n'est pas un métier de soldat , le soldat fait la guerre avec tous les risques que celà comporte mais avec le droit de se défendre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude Herni: quelques millions ? mais pour le Mali on en est déjà à plus de cent millions d euros !
      Quant à la Centrafrique, il a dit qu on y était pas pour rester ??? Comme au Mali ... allez, l'été prochain on y sera encore.

      Supprimer
  6. tout comme je n'aurais pas compris qu'hollande déclarasse la guerre à la syrie je n 'ai pas saisi ce que nous allions faire la bas.
    un va t en guerre ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Anne: mais je ne suis pas sur que grand monde, enfin du peuple, ait compris ce qu on fait la bas. Et cde n est pas avec 1 600 bonhommes qu il va ramener l ordre pépère.

      Supprimer
  7. Pendant que l'on parle de ces deux soldats tués, on n'évoque pas les suicides de cultivateurs ou autres artisans.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Grandpas: Il y a tellement de sujets qui sont occultés avec le Centrafrique et le Mali... Tiens, dans 15 jours la courbe du chomage se sera inversée!

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP