mardi 3 décembre 2013

Théâtre du Rond-Point: Le repaire parisien de la gauche sectaire

Comment ne pas avoir de plus en plus de détestation pour cette gauche boboïde lorsque l'on voit un tel fond de scène ?

( Le racisme, c'est un papa facho et une maman facho !)
C'était hier au Théâtre du Rond-Point des Champs Elysées qu'était organisée à l'initiative d'Aurélie Filippetti, ministre de la Culture, une sôterie dont seule la gauche germanopratine a le secret. Le thème de la soirée était le racisme et tout le ramdam fait autour ces derniers temps. Le refrain, vous le connaissez, typiquement gauchiste, racoleur et démago: la République est attaquée, ses valeurs en danger, les extrémismes (de droite, pas ceux de gauche, bien sûr) se réveillent, la parole raciste se libère, Taubira Ô Taubira, et blablabla. La crème de la scène parisienne et de la "culture" subventionnées étaient présentes: Bedos, Jacques Martial, Jacques Veber, Stora, Anne Consigny, Nicole Garcia, MC Sollar, Galliene, etc... En guest: La première concubine et cette andouille de Jean-Philippe Désir.

La Socialie avait convoqué pour mieux se les approprier Zola, Albert Camus, Flaubert, Martin Luther King et bien sûr, le chouchou des chouchous de Taubira: Aimé Césaire. Ne manquaient plus que Hugo, Pablo Neruda et Voltaire; pourquoi pas Peguy ou Rosa Parks !


Clou du spectacle: "Deux danseurs noirs de la compagnie Blanca Li ont exécuté un duo éblouissant, conclu par une accolade fraternelle." On imagine sans peine les hourras de la foule...


Les discours furent ceux auxquels on pouvait s'attendre, pas de surprise. Les socialistes n'ont toujours pas compris que du racisme, la majorité des Français se fout royalement. Les différentes marches organisées sur ce thème ces derniers jours ont été des flops et le film La Marche est, malgré tout l'appui médiatique dont il a bénéficié, un accident industriel en devenir. Et oui, les Français ne sont pas majoritairement racistes, ils ont des  humeurs et surtout bien d'autres préoccupations que ces beaux-parleurs parisiens.

Non, tenez, les Français à qui on demande chaque jour de se serrer la ceinture, ils aimeraient peut-être savoir comment a été financé cette soirée réservée exclusivement à l'élite gauchiste parisienne, avec quels sous? Ceux du ministère de la Culture puisque organisée à l'initiative de Filippetti ? Avec le pognon de Jean-Claude Ribes, maître des lieux depuis des années, le même qui avait organisé la soirée festive en l'honneur du vote de la loi Taubira ? Avec l'argent de FIP, de France Inter, de la mairie de Paris, de France Culture, de France 3 Paris, les principaux sponsors médias du Théâtre du Rond Point ? Les Français aimeraient sans doute savoir combien ont coûté les petits fours, le champagne ainsi que les frais de retransmission de cette soirée en direct live sur les réseaux sociaux.

Mais soyez en sûrs, les Français ne sauront rien de tout cela, cela ne les regarde pas. Ils ont tout juste le droit d'entendre les leçons de morale de ces pique-assiettes de la République et de ces profiteurs du système. Ce n'était pas le racisme qui puait hier soir au Rond-Point mais bien plus une espèce de consanguinité socialiste, un entre-soi gauchiste et les effluves de la fontaine de jouvence de cette gauche mondaine: celle des subventions. Étaient-ils là pour conspuer le racisme ou bien pour sucer à qui mieux-mieux la pompe à finance du ministère de la Culture ?

Certainement un peu des deux. Pour le racisme, ils se seront fait plaisir, entre eux, en pure perte puisque les discours n'auront eu que l’intérêt de motiver des convaincus présents. Pour le pognon, faites leur confiance, ils seront payés en retour. Tous.

La soirée aura été un succès: celui de faire croître plus encore notre détestation pour cette gauche sectaire.

Tenez, le saviez-vous ?: Le théâtre du Rond-Point est un théâtre subventionné à parité par l'Etat et la Mairie de Paris et je vous mets au défi de trouver une quelconque comptabilité du dit théâtre accessible au public, à vous ou à moi.


Folie passagère 2028.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

42 commentaires:

  1. Et tu as vu à Lyon ?
    Des gauchiards "antiracistes", pieux et zélés, ont collé sur le trottoir une grande "fresque" (en tordant le mot) composée des portraits des héros qui jouent dans le film "la marche".

    Je me demande si on aura le droit de marcher dessus...voire plus, comme l'ont fait les femen avec le portrait du président ukrainien (voir l'article de la Plume à Gratter).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @lamouette j ai vu et cette fresque et ces pouffiasses de Femen. Le féminisme en prend un coup avec pareilles donzelles.
      Si d aventure tu passe a Lyon, n hesites pas a marcher dessus et plus si dégout :)

      Supprimer
  2. C'est quoi, ça "comptabilité", c'est pas socialiste, ça, bouh quelle horreur.
    En tout cas, tous ces sales gens se font de plus en plus détester par le bon peuple, un jour ils finiront bien par en subir les retombées...
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Nouratin: j 'espère, j espère. mais en Socialie, hein, on est jamais à l abri, ces gens sont rusés.

      Supprimer
  3. Cette soirée est de manière excessive dédiée à une femme ministre placée dans le rôle de victime donné par des idéologues condescendants dans leur seul intérêt. Il y a un contraste frappant entre ce show, du divertissement, de nombreux artistes, des grands noms, de belles phrases creuses mais tellement "hype" et la souffrance au quotidien du racisme avec les violences, harcèlements, refus d'embauches etc Cela me fait penser à cette ville du Brésil où de beaux quartiers surplombent des bidonvilles. Mais c'est encore pire, on est pas dans la nécessité économique mais dans la culture, ils sont totalement responsable de ce qu'ils en font car le choix est possible, il suffit d'annuler des soirées.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Judex: tu le soulignes bine, la lutte contre le racisme quand on est confortablement installé dans les beaux quartiers ou sous les ors de la République,ça ne mange pas de pain. Et, croient-ils, bon pour l image.

      La culture ça a toujours été la marotte des gauchistes et un excellent moyen de manipuler les masses, pourquoi se priveraient-ils ? personne ne dis rien.

      Supprimer
    2. Un ministre qui doit sa place à sa couleur et au fait qu'elle est femme. Sexisme et racisme cumulés, ça fait beaucoup pour un seul gouvernement. Car quoi, n'est-ce pas une forme de racisme que de choisir une personne en fonction de sa couleur ? N'est-ce pas du sexisme que de choisir une personne en raison de son appartenance à un sexe donné ? On peut ensuite maquiller cela sous les oripeaux de la parité, de la discrimination positive, ça reste ce que c'est.

      Supprimer
    3. @Koltchack: taratata, nos belles âmes progressistes te diront que Ô Taubira ou Belkacem ne sont pas de couleurs. Elles sont femmes, intelligentes, cela doit suffire , non ? :)

      Supprimer
    4. Ce n'est pas ce que disait Ségolène avant de tourner 7 fois la langue dans sa bouche! Plaisanterie à part, les compétences, l'influence, la reconnaissance devraient être privilégiée pour former son équipe gouvernementale, prendre une caractéristique personnelle pour choisir est en effet discriminatoire.

      J'ai eu un chef d'équipe d'origine maghrébine, il était très bon mais à aucun moment il est venu à l'idée de me fixer sur ses origines, chacun avait son rôle et ça fonctionnait très bien. Si je devais choisir un ministre de la justice, je choisirai une personne reconnu par le corps professionnel ou qui en soit issue ou encore qui possède un point de vue et des réformes intéressantes dans mon influence bien entendu vu qu'on est en politique.

      Choisir quelqu'un sur son sexe ou sa couleur pour remplir les quotas me gênerait, c'est pour cette raison que je vais m'abstenir aux prochaines élections municipales.

      Supprimer
    5. @Judex comme tu dis " devraient " mais en politique entre ce qui devraient être et la démagogie, il y a un pas qu ils ont tous franchi. Même Sarko avec Rama Yade, Dati ou Amara.

      Supprimer
    6. @ Corto
      Intelligentes ????? Vous êtes sûr ?
      Parce que, même avec une loupe, je n'en vois pas le premier grain.
      Va-t-il falloir que je change encore de lunettes ?

      Supprimer
  4. Ah bin tiens, justement, tu parles aussi de lui en conclusion de ton billet ^^, je n'avais pas encore vu.

    RépondreSupprimer
  5. Rien à dire, ton billet sol-sol à tête nucléaire (enrichi à 90%) vise juste (sauf pour la première concubine, qui est en fait la DERNIÈRE -en date- bordel !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Al Weest; c'est ce fond de scène qui m a mis les nerfs. travestir le logo de la Manif Pour tous avec ce slogan pourri. Le pire c'est que je suis sur qua dans la salle il s s en sont amusés ces .... non, je préfere ne rien dire.

      Supprimer
  6. j'ai suivi le discours lénifiant de Ribes qui expliquait le sens de cette sôterie, il était à se balancer d'une jambe à l'autre, de manière très chic, comme un gros balourd sur un pas de-deux, avec des regards en dessous, genre, pauvres- cons- qui m'écoutez- et- moi -qui- m'écoute, une vraie diva avec des trémolos dans la voix ! quelle caricature ! quelles merdes ces bobos- qui ne représentent rien qu'eux mêmes mais bouffent largement sur notre dos , on les collent quand à la lanterne ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Boutfil: Ils se comportent exactement de la manière qu ils dénonçaient. Des sectaires comme pas permis.. Le Ribes, ça fait des années qui vit au crochets de la république et de la mairie de paris. A l occasion , jette un oeil sur la programmation du théâtre, on baigne dans le gauchisme modernoeud. pouah ! Mais pourquoi ne comprennent-ils qu'ils sont entrain de nous donner les bâtons pour les battre ?

      Supprimer
  7. Un papa facho et une maman facho ! Pauvre enfant ! Ils ne l'ont pas épargné ! Et qu'est ce que ça donne un papa facho et une maman pas facho ou encore un papa pas facho et une maman facho ? ou encore deux papas facho ou deux mamans facho mariage pour tous oblige ! Cd qui est bien c'est qu'on sait maintenant ce qu'est le racisme : un papa facho et une maman facho . Faut plus se casser la tète ! ça c'est de la communication ! Il fallait l'élite intellectuelle pour nous sortir ça ! Avec eux on est sur d'avoir les clés de la cohésion nationale ! Plus besoin de lutter contre la crise et la desespérance sociale pour faire reculer le racisme ! Les slogans minimalistes suffisent ! Etonnez vous que les français ne les écoutent même plus !Marguerite

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Marguerite; Ton commentaire est parfait :) On sait ce que c'est que le racisme, les nazes. je le deviens raciste...: j aime pas les socialos !
      Comment a-ton pu en arriver là ?

      Supprimer
    2. Restons zen ! Ce soir photo si attendrissante de Notre Président à tous un bébé dans les bras ! Comme il est gentil et je suis sure que ce bébé est estampillé comme n'étant né ni de papa facho et ni de maman facho , à moins que Hollande n' en soit le père caché . On ne s'ennuie pas en Socialie ... Bonne soirée à vous ! Marguerite

      Supprimer
  8. Billet dans le mille ! Merci Corto.
    "Les chiens aboient, la caravane passe…" (Proverbe arabe ?)
    Je crois que je vais prendre deux fois des moules ce soir (toutes fraîches de l’étang de Thau) et un petit coup de Picpoul de Pinet (des vignes en face)...

    RépondreSupprimer
  9. Moi aussi la vue de cette image m'a mis en pétard... Merci pour ce billet bien écrit et qui tape dans le mille.
    La vérité finit toujours par triompher. Avec panache, lorsqu'elle est défendue avec brio par un blogueur talentueux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Vlad: ola, n en jette plus tu vas me faire rougir. Ceci dit mais comment ne leur est-il même pas venu à l idée que ce genre d image pourrait choquer autant qu elle est ridicule. Si ça, ce n est pas une preuve de leur sectarisme. Merde !

      Supprimer
  10. Et ça , c'est pas mal non comme remarque sectaire, qui plus est qd ça vient d'un président !:

    http://lelab.europe1.fr/t/equitaxe-francois-hollande-fustige-la-droite-indecrottable-12129

    RépondreSupprimer
  11. Ma question est qui fait le plus de victimes en ce moment, les parents fachos ou d' autres personnes?

    RépondreSupprimer
  12. Au nom des Antilles, je propose que l'importation de la banane soit interdite, car il faut savoir que de pauvres antillais travaille comme des serfs dans les plantations pour le seul profit des Béké..

    Information obtenue se source sûre par un collègue antillais, par contre pour les champs de canne à sucre, aucun mots, ils emploient peut être des haïtiens qui sont traités comme des immigrés clandestins mais en pire que chez nous.

    Quant aux anti-racistes parisiens, on s'en moque!

    Je suis allé une fois au Théâtre du rond-point des Champs Elysées muni d'une invitation je suis parti au bout d'une heure et encore j'avais dormi la plupart du temps, par contre je me souviens du prix du café au comptoir, 3€uros 80 et c'était il y 5 ans, j'ai demandé une paille pour le déguster à ce prix c'est plus cher que le caviar.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Grandpas: On s'en moque, vite dit, c'est eux qui ont le pouvoir et qui font la loi pour l instant

      Supprimer
    2. Grandpas
      "Au nom des Antilles, je propose que l'importation de la banane soit interdite, car il faut savoir que de pauvres antillais travaille comme des serfs dans les plantations pour le seul profit des Béké.."

      Ca va pas, nan ?
      Tu veux faire augmenter encore le chômage aux Antilles ? Tu parles en ton nom, là, pas "au nom des Antilles" !
      Il faut augmenter l'importation vers la Métropole, au contraire ! On préfère la faire venir d'Afrique et d'Amérique du Sud, au détriment de la banane antillaise. Et c'est justement parce que la main d'œuvre est plus chère aux isles qu'ailleurs que nos importateurs préfèrent la banane étrangère (si j'ose dire...).

      C'est la seule activité qui reste. La canne est en régression, les usines à sucre et les distilleries disparaissent.

      Supprimer
  13. Le racisme existerait-il qu'à Paris ? Qu'ils viennent faire les guignols à la campagne , la vrai pas dans le 9-3 , ils sentirons l'acceuil et pour remplir les salles il faudrait qu'ils rénumèrent les spectateurs et ça , ils savent le faire . Comme tu le proclame sans arrêt , le raciste, le FRANCAIS sans fout royalement mais on nous le bassine quand même depuis quelques mois .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. claude henri: Nous bassiner avec a un double interêt: (tenter de) Poser la gauche en défenseur des opprimés et (tenter de ) nous détourner des vrais sujets. Raté si on en juge le bide de La marche et des marches.

      Supprimer
  14. Bonjour,
    Si mes souvenirs sont exacts, en 1959 un certain Georges Hollande s'est présenté aux municipales de Rouen avec l'étiquette FN. Ils n'a pas été élu. Et le résultat d'un papa facho ça nous donne un Pépère qui a fait plus fort que Mitrand en matière de tromperie et qui se gave en se marrant certainement en pensant à tous les crétins qui l'ont porté là où il est...
    Merci Corto pour tes billets, une bouffée d'oxygène dans ce monde putride !!
    Cordialement
    JDX38

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @JDX: Hollande est donc un bon contre exemple: avec un papa facho, on ne fait pas forcément de bébés fachos. Dieu que c'est socialos sont cons.
      Merci a toi

      Supprimer
    2. Le mot "facho" ne veut rien dire.
      Si fachos il y a, ce sont les socialos (mot qui ne veut rien dire non plus)
      Bises !

      Supprimer
    3. @ma mouette: il est surtout utilisé a tort et à travers par ces nœuds nœuds.

      Supprimer
  15. Et c'est encore Guy Bedos qui gagne un point Godwin!

    http://fr.news.yahoo.com/guy-bedos-marine-pen-fait-campagne-hitler-092045269.html

    Comment dit pépère, indécrottable, c'est ça? mékisonkon cétipadieupossib'!

    Popeye

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Popeye: bedos incarne a la perfection la maxime: " vieillesse ce naufrage "

      Supprimer
    2. Le problème, c'est que cet homme est dangereux comme l'était la "radio des 1 000 collines" avant le génocide au Rwanda.
      Ainsi, la permanence du FN à Brest est dégradée pour la 6ème fois depuis le mois de septembre sans que personne ne s'en émeuve. Les alter-whatever (punk à chien, antifa, crasseux divers et (a)variés)qui font ça se montent le bourrichon, et c'est amplifié par les morceaux de propagande comme ceux de cet histrion pathétique de Guy Bedos.

      http://www.breizh-info.com/4606/actualite-politique/la-permanence-front-national-saccagee-pour-la-6eme-fois-brest/

      Popeye

      Supprimer
  16. ces gens qui ont bien des pouvoirs politiques, dont une grande partie de l'électorat est issue de la justice, de l'éducation, de l'information des syndicats et du social....... nous parlent de racisme ?

    qu'ils commencent par être de vrais démocrates ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Philz: j ai comme l impression qu ils ont oublié un brin ce qu était la démocratie.

      Supprimer
  17. Cet endroit est l'antre du mal, avec un grand m.
    Et ces salauds se félicitent, s'auto-proclament "divinités du peuple", et avec le fric des parisiens.
    A gerber.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pierre: a gerber oui . Le genre de truc que ns ne sommes pas prêts à oublier.

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP