dimanche 8 décembre 2013

Quand l'UMP s'attaque à Sarkozy, Sarkozy s'attaque à l'UMP


Ce qu'il y a de bien avec Nicolas Sarkozy, c'est qu'il n'a pas besoin de parler, "on" parle pour lui. "On" lui prête toutes les intentions du monde et n'importe quoi. "On" le verrait bien président du PSG, quand d'autres "on" lui prédisent un funeste destin. "On" est génial, il permet à Sarkozy d'exister sans bouche délier.

Alors dernièrement le "on" du Nouvel Obs prête à Sarkozy l'intention de créer un nouveau parti politique. Et bien franchement, ce serait bien le meilleur "on" que j'aurai entendu. Que n'y-a-t-il pas pensé plus tôt. Sarkozy serait entrain d'élaborer une stratégie hors-UMP en vue de l'élection présidentielle. Et pourquoi pas ? Quel intérêt y-a-t-il aujourd'hui à se réclamer de l'UMP ou bien à se dire UMP ? Aucun si ce n'est à passer pour une buse.

En fait, il y a, à mon avis deux UMP: Il y a celle de la rue de Vaugirard - siège de l'UMP - et celle des militants. Au siège de l'UMP, qu'avons-nous ? Une armée mexicaine d'egos boursouflés (comme au PS,ceci dit) dans laquelle chacun se revendique plus ou moins comme "ami" de Sarkozy avec cependant uen envie pressante de le voir disparaître des écrans sondagiers. Copé, Fillon, Juppé, Raffarin et tant d'autres ne vivaient et ne vivent aujourd'hui que dans l'ombre de Sarko. Il faut tuer le père pour exister. Et tout est fait dans cette optique; la décision de monter des primaires en 2016 n'en est-elle pas la meilleure preuve ? Cette histoire d'inventaire réclamé, une autre preuve ? Bref, après l'avoir tous soutenu quasiment sans réserve pendant des années - il fallait les voir lors des meetings de la campagne de 2012, ils étaient tous aux anges - aujourd'hui, rue de Vaugirard, ils ne rêvent tous que d'une chose: le voir disparaître.

L'autre UMP, c'est celle des militants et des sympathisants. Alors certes, il y a des chapelles et des courants mais pour les avoir vu à la Concorde, à Villepinte ou au Trocadéro, ma main à couper qu'aucun des long-couteaux de Vaugirard n'arrivera à les faire "vibrer" comme Sarkozy a pu le faire. Aux yeux des militants, Copé et Fillon se sont ridiculisés, Juppé ne fait pas "bander".

Les derniers événements nous ont montré qu'il y avait chez les ténors de l'UMP un changement de stratégie. Après avoir passé des mois à se positionner par rapport à Sarkozy, c'est à dire à s'y référer constamment, maintenant, ils l'ignorent (lire l'article de Tabard dans le Figaro du 7 et 8 décembre). Fillon et Jupé se font des mamours. Fillon a compris qu'il s'était planté en tapant sur Sarko. Juppé se voit, et le dit, présidentiable et Copé a enfin appris à se raser seul tous les matins. Cette nouvelle stratégie n'a pas échappé à la gauche qui, tel Fabius, dans le JDD du jour, n'hésite pas à sous-entendre que le retour de Sarkozy est inévitable " tant l'offre est peu nombreuse à droite". Peut pas mieux faire pour énerver les Vaugirardiens.

Alors comment mieux faire face aux difficultés et chausse-trappes que Vaugirard s'évertue à mettre en place contre Sarkozy, seul leader charismatique à droite pour le moment, si ce n'est en créant son propre parti. En un temps record, Sarkozy aura ses propres militants, les sympathisants nécessaires, le financement et une réelle autonomie de combat contre les oppositions qu'elles soient de gauche ou de droite. La future primaire à l'UMP se passera de lui, ils se battront "entre-eux" quand lui pourra mener une campagne autonome tant sur le plan politique qu'idéologique, enfin débarrassé, là aussi, du politiquement correct qui ravage depuis trop longtemps l'UMP. Il aura son propre programme et non pas un amalgame de différents programmes venant d'autant de courants. C'est tout bénef !  Il scindera la droite classique et n'aura plus qu'à rassembler pour le deuxième tour de l'élection présidentielle.

Enfin, si tel était le cas, et histoire d'emmerder, à mon petit niveau, les caciques de la rue de Vaugirard, et parce que je n'aime pas cracher dans la soupe,  pour la première fois depuis au moins 20 ans, je prendrai ma carte de membre d'un parti politique.

Ceci dit, 2017 est si loin que d'ici là...

Folie passagère 2037.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

22 commentaires:

  1. Et je vous suivrai, mon cher Corto !
    C'est le moment pour Sarkozy de fonder un nouveau parti politique parce que l'UMP N'EXISTE PLUS, et c'est tant mieux !
    En voulez-vous la preuve ?
    Le député UMP de ma ville, Michel Havard, fait campagne pour les Municipales sous le nom de "Génération Lyon" et nulle part ne signale qu'il appartient à l'UMP.
    Comment voter pour un candidat qui a honte du mouvement auquel il appartient ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @amrianne : idem chez moi où Axel Poniatowski ne signe plus ses tracts, depuis un moment, du sigle de l UMP.

      Supprimer
  2. Si il fonde un vrai parti de droite "libéral, conservateur et patriote", j'en suis aussi. Il est plus que temps que l'offre politique se diversifie, mare de tous les partis actuels, tous porteurs d'idées de gauche plus ou moins intenses. Vu les derniers sondages sur le poids de l'état, la laïcité, l'immigration, l'état-maman... les électeurs sont peut être prêts à tenter autre chose que ce qui a lamentablement échoué depuis 30 ans. Sarkozy est-il l'homme de la situation, je ne sais pas, je ne sais plus...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nana: "Sarkozy est-il l'homme de la situation" , je n en suis pas certain mais j ai l habitude de " travailler " par élimination, si j ose dire. Vois-tu , aujourd'hui un Copé, Fillon ou Juppé ou qui que ce soit d 'autre capable de mettre la pâtée à la gauche, hormis Sarkozy ?
      Et je dis bien aujourd'hui, 2017, c'est loin.
      L'UMP, celle de Vaugirard, est devenu un ramassis d égos boursouflés.

      Supprimer
  3. Mon cher Corto, qu'est-ce qui te dis qu'il fera mieux en 2017 qu'en 2007 ? Ce n'est pas d'un nouveau parti dont la France a besoin, mais d'un changement de régime. Sarkozy; Copé, Fillon Hollande et les autres, sont prisonniers de Bruxelles et des autres instances supra-nationales. Il aura les mains liées comme ses prédécesseurs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Il aura les mains liées comme ses prédécesseurs." Peut-être pas, justement. Sa mise en retrait de l'actualité ne lui permettrait-elle pas de tisser d'autres réseaux plus directs, plus efficaces ?

      Supprimer
    2. D'autant que l'actualité nous prouve presque chaque jour à quel point "L'Europe" peut être toxique quand elle se mêle de tout, et à quel point elle est inefficace à "tout résoudre". Cela commence à se voir, tout de même...

      Supprimer
    3. @Jean François: que tu souhaites un changement de régime ne m'étonne pas :) Mais la monarchie, ce n'est pas pour demain, chez nous.
      qui me dit qu il fera mieux, dis tu. A-t-il fait aussi mal qu on veut bien nous le faire croire ? serait plutôt la bonne question à poser.
      Alors bien sur qu il sera "tenu" par Bruxelles, comme les autres qu ils soient de droite ou de gauche ( même si je pense que cette distinction soit de plus en plus hors sujet) mais je pense, c'est mon avis, qu il sera plus a même de défendre nos intérêts que tous les autres.

      Supprimer
    4. @Al Weest: depuis qu il est en " vacances " , Sarkozy ne cesse de tisser une nouvelle toile, en effet. Et il sait que l'Europe n'est plus autant souhaitée qu'avant. En tiendra-t-il compte ? Ses discours de 2012 laisse supposer que oui.
      Pour en revenir a cette idée d un nouveau parti, c'est sans doute ce qu il a de mieux a faire si il veut revenir.

      Supprimer
    5. @ Jeanfrançois
      l'Europe, combien de divisions?

      Supprimer
  4. J'ai vu ce vendredi, le documentaire intitulé "Nicolas Sarkozy, secrets d'une présidence" qui passait sur FR3 à 0h20, et qui n'est pas visible en replay.
    Je peux vous dire que c'était lumineux, mon cher Corto.
    S'ils en font des tonnes sur le Fouquet's ou "casse-toi pov'con", tous reconnaissent de Fillon à Bachelot, que Sarkozy est inégalable pour gérer les crises. Que ce soit celle des sub-primes, celle de l'euro, celle de la Georgie, et même de la Libye, tous s'accordent à dire que sans Sarkozy l'UE aurait explosé.
    Il faudrait pouvoir revoir ce film.
    Quoiqu'il en soit, j'ai toujours pensé que le second mandat de Sarkozy, s'il avait été réélu, n'aurait rien à voir avec le premier. Je suis encore plus persuadée que si par bonheur il avait l'énergie de monter son propre parti, de se présenter et d'être élu, ce serait ce qu'il pourrait arriver de mieux à la France et aux Français.
    Et puisque certains émettent des doutes s'agissant de l'influence de l'UE, je dirais que l'Europe est totalement démonétisée aux yeux des peuples européens, même les Allemands sont nombreux à vouloir sortir de l'euro. Or il ne peut y avoir d'UE sans la France et l'Allemagne. Ce serait l'occasion inespérée de remettre la démocratie au sein de cette autocratie dont, à part certains Ukrainiens, personne ne veut plus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est triste de constater à quel point vous encensez un homme qui a échoué sur la sécurité, l'immigration, qui nous a légué le désastre lybien et aurait été désastreux si la crise était arrivée trois ans plus tard... Alors que vous ne cessez de critiquer (à juste titre selon moi) un système qui nous entraine dans le gouffre vous vous ici faites les porte voix de l'une des pires incarnations de celui-ci, du moins de l'une de ses facettes. Qu'il soit un politicien (et non un politique) brillant ne l'en rend que plus nuisible.

      Supprimer
    2. cet homme a eu bien plus de courage que tous ceux qui étaient juste avant et que celui qui est derrière..

      Ceux qui étaient avant ont poussé le social de façon délirante en créant autant de boulets... et Sarko a récupéré un pays qui était préalablement affaibli dont les effets néfastes se font sentir depuis plusieurs années hélas ( mais les acquis sociaux .. faut pas trop y toucher)
      35 h tout le monde est d'accord pour dire que c'était une mauvaise idée et revenir en arrière était très risqué vu le barrage syndical ( des individus prêts à tout bloquer) et les pressions médiatiques
      les lois de type CMU AME sont des boulets qui coutent très chers à la nation... pas la faute à Sarko
      l'esprit d'assistanat permanent pour tout et n'importe quoi par démagogie et lacheté politique.. pas la faute à Sarko..
      les crises mondiales pas la faute à Sarko.. Si Ségolène avait été à sa place l'état actuel du pays serait surement bien pire
      les avantages considérables de certains fonctionnaires qui coutent aussi très cher .. pas l'électorat de Sarko.

      bien des idées de Sarkozy sont basées sur le bon sens et demande un minimum de courage à un peuple qui pense "j'ai le droit à " et non j'ai le devoir de"ou le corporatisme et des métiers subventionnés de façon délirante pèsent lourdement sur le pays .. Et tout cela Sarko a essayé de bouger les lignes... il faut voir comment on lui a aussitôt tirer dessus

      notre président actuel n'a aucun courage, il attend, joue la montre en comptant sur les autres.. Un lache arrivé par hasard au pouvoir grace à des manipulations et des mensonges et porté par des journalistes très orientés (de façon très peu démocratique).
      il serait temps monsieur l'anonyme que vous regardiez en face ce qu'est notre pays et ce qu'a apporté en 40 ans cet esprit socialisant minable et nuisible !!!

      Sarko a le courage de deux qui osent changer avec leur lot d'erreurs bien sur mais personne en France n'est capable actuellement de faire aussi bien...d'oser comme il l'a fait

      Donnez-nous un nom. Quelqu'un capable de bouger les lignes d'un pays bien trop gaté dans un monde bien plus courageux .. quelqu'un qui est une idée pour le pays et pour l'avenir de nos enfants .. A gauche et à droite !!! personne..
      et certainement pas Hollande qui profite de la république mais écoute bien peu le peuple ( il préfère l'Afrique!)

      La sécurité et l'immigration????? avec une justice, une éducation, un système social et des médias à gauche qui bloquent tout pour favoriser leur électorat potentiel.. allons donc..

      Supprimer
    3. @Philz: je n ai donc rien a ajouter ou presque pour contrer l anonyme auquel tu as répondu. Je note quand même que si l actuel GVT a défait beaucoup de choses qu avaient mis en place Sarko, il ne se prive pas de lui reprendre certaines de ces idées: la hausse de la TVA par exemple. Toute la Socialie avait gueulé après le projet de TVA sociale de Sarko et que font-ils maintenant, au 1 er janvier: exactement ce qu avait prévu de faire Sarko. Autre exemple ? La socialie avait fustigé le discours de Dakar mais celui qu a fait Hollande devant les chefs d Etat africains hier était un quasi copié-collé pour qui sait lire ou ecouter. Un autre exemple: les expulsions de Roms et le discours d un Valls qui n a rien à envier a celui de Sarko a Grenoble.

      Supprimer
    4. et oui....

      ils poussent même beaucoup avec Ayraut qui vante le nucléaire en Chine alors que la petite bande en 2012 voulait réduire cette technologie ... on se moque du monde !! que n'aurait on entendu si Sarko avait fait cela ... les médias auraient commenté en boucle en discréditant le personnage, la socialie aurait pouffé d'un rire sarcastique et tous les bobos gauchos mal rasés eussent été scandalisés !!!
      voila notre France entre 2007 et 2012 ... exercice de tir au pigeon ... destiné à démolir le personnage et la France avec !!!
      Faut être aveuglé par une idéologie pour ne pas avoir cela en tête

      Espérons que le pays se souviendra de ses erreurs..... d'avoir rejeté un homme pourtant bien clairvoyant

      Le pire à imaginer est que Hollande profite d'un mieux être de l'Europe pour s'en sortir...(tout cela en tricotant sa future retraite chapeau avec bobonne et sans rien faire )

      A vomir

      Supprimer
  5. @marianne: ben zut, j ai loupé ça, je vais essayer de le trouver sur le net. Pour le reste, je ne peux qu'être d'accord. Je m en réfère toujours au bouquin de Catherine Nay, L'impétueux, pour essayer d'éclairer ceux qui n ont vu de Sarko que le Fouquet's. Ds ce bouquin, nombreux sont ceux qui, aussi à gauche ( Cambadelis, Moscovici... ), reconnaissent tous les mérites de Sarkozy. Dans un bouquin, pas à la télé, hélas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Corto
      Si vous trouvez, j'accepterais volontiers un lien.
      Moi aussi, je l'ai loupé.
      Mais c'est normal : je boycotte tellement la boîte à mensonges que je ne regarde même plus les programmes !!!...
      Bouhhh !... Sniff, sniff !

      Supprimer
  6. "l'Europe n'est plus autant souhaitée qu'avant" Bel euphémisme!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Orage: L'Union est devenue un tel Machin que même de Gaulle n aurait pas réussi à lui trouver de surnom

      Supprimer
  7. Très bel article Corto. Auquel j’adhère bien sûr.
    Et moi aussi, je suis partante ! :-)))

    Pour ne rien vous cacher, ne voulant pas donner le moindre centime à feu l'UMP (lors du-dit "Sarkothon" !), j'avais fait un don aux "Amis de Nicolas Sarkozy".
    A réception de sa lettre de remerciement, j'avais répondu en disant que l'argent donné n'était pas destiné à l'UMP, ce parti dont plusieurs membres avaient efficacement contribué à mettre en place le naufrageur en chef. Mais que donné, c'était donné et tant pis pour moi.
    Je lui précisais qu'il avait été bien gentil de contribuer au remboursement d'une campagne par un parti qui ne l'avait que très mollement soutenu et que, de tout cœur, j'espérais qu'il allait les laisser se battre entre eux et fonder un nouveau parti : fiable, fidèle et compétent.
    Je sais : le mouton à 5 pattes !... :o)
    Son secrétaire m'a fait savoir que d'une part, l'éventualité d'une candidature n'était pas à l'ordre du jour, et d'autre part qu'il restait très attaché à sa famille politique "qui l'avait ardemment soutenu" (Pfff !!! :o))) ).

    Bien loin de moi l'idée d'imaginer que j'aurais pu lui "souffler" la solution, mais je suis très satisfaite de constater que, si la rumeur est vraie, j'ai bien anticipé. ;o)))
    Et que nous sommes au moins 3 de cet avis.
    Probablement serons-nous infiniment plus nombreux si cela se confirme.

    Et, pour moi aussi : "ce serait bien le meilleur "on" que j'aurai entendu" !!!

    Encore bravo ! Et mille fois merci.
    J'étais un peu tristounette Grâce à vous, je viens de retrouver mon "adorable" :o))) sourire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Franzi: au début j ai cru a une invention du Nouvel Obs, encore une mais l 'idée est tellement séduisante vu ce qu est devenu l'UMP que je ne peux que la soutenir.
      J étais comme je l ai écrit à la Concorde et au trocadéro, les centaines de milliers de gens n étaient pas là pour l UMP mais bien pour Sarko. Sarko que les médias et les gauchistes ont tellement vilipendé a été , selon moi, totalement injustement critiqué..
      Il fonde un nouveau parti; j adhère de suite convaincu qu il ne sera plus le même et qu il aura changé, en mieux comme le dit marianne plus haut.

      Tristounette ? ben crotte alors, on a tant de raison de se marre avec ces guignols qui nous gouvernent: Le parti d'en rire, toujours !
      Biz

      Supprimer
  8. Moderons quand même cette euphorie mon bon bloggeur. N'oublions pas les conneries qu'il a fait et qui maintenant se payent cash, les réformes qui devaient faire de la France un autre pays et surtout cette ouverture à gauche qui l'a complètement plombée. Quand à son programme politique je doute qu'il soit à la hauteur de nos attentes car il est toujours un suppôt d'Israël dans notre bon pays.....

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP