samedi 14 décembre 2013

Impossible n'est pas français, encore moins centrafricain


On nous dit et on nous rabâche qu'il n'y avait pas le choix: il fallait aller en Centrafrique afin d'éviter un épouvantable carnage. Soit. Alors, la France est allé en Centrafrique (avec un mandat que l'ONU était bien content de lui refiler, personne d'autre ne s'étant déclaré volontaire) et pépère a envoyé 600, puis 1 000, puis 1 200, puis 1 600 soldats et vient d'en pré-positionner 150 autres au Cameroun. Et c'est avec ça qu'on va remettre de l'ordre dans un pays grand comme la France et la Belgique réunies ? Sur 1 600 soldats, les experts s'accordent pour dire que seuls 800 sont effectivement sur le terrain pour "pacifier", le reste étant occupé à la logistique, aux tâches d'Etat-Major, à la popote ou au repos. Ainsi, avec 800 soldats, il nous faudrait nettoyer un si grand pays. En 6 mois et quelques puisque "nous n'avons pas vocation à y rester": du discours de politiques qui ne tiennent pas à effrayer les Français, une ineptie pour les militaires et ceux qui connaissent un tant soit peu le pays. Quelques 2 000 soldats issus de diverses armées aussi locales qu'exotiques seraient là pour prêter la main à nos biffins, autant dire rien, qui plus est lorsque l'on comprend que certaines de ces troupes n'ont pas, comment dire..., la déontologie et le professionnalisme de nos militaires. Bref, en Centrafrique, l'armée française est seule. Et pour longtemps. Et pas seulement avec 1 600 bidasses.

Une religieuse française, présente là-bas depuis 54 ans, déclarait par téléphone, sur Europe1 ce matin, qu'il ne fallait surtout pas que les militaires français partent, pas avant qu'une solution politique ait été trouvée et que la paix soit revenue. Mais le reconnaissait-elle, une solution politique, avec qui ? Il n'y a personne.

Et autant dire que je n'aimerai pas faire le boulot. Je regardais un reportage où l'on voyait deux pick-up plein de pitres de la Seleka en armes arriver à un check-point. Nos soldats, chargés en principe de pacifier et de désarmer les méchants, ont hésité, palabré et les ont laissé repartir, toujours aussi armés. A quoi joue-t-on ?

Car tout le problème est là en Centrafrique: pacifier sans tirer dans le tas, comme au Mali, ménager les diverses communautés, faire le tri entre les ex-militaires, les rebelles, les faux militaires venus du Soudan ou du Tchad, la Seleka, les milices chrétiennes, les milices muzz: Un vrai bordel ! Pacifier sans faire de vagues; pas de couilles, pas d'embrouilles comme on disait dans la Coloniale! Tu parles Charles !

Contrairement à ce qui s'est passé au Mali, les journalistes peuvent nous envoyer un paquet d'images. Et que voit-on sur les images filmant les Sélékas ? Des espèces de sauvages armés qui me font penser aux barbares que l'on vit en Angola, il y a quelques années. Ne manquent plus que les enfants soldats... Des barbares qui n'ont peur de rien et certainement pas, en ce qui concerne les allumés d'Allah, de mourir.

Alors Pépère ou Le Drian peuvent nous assurer que l'on n'a pas vocation à y rester et que des élections seront organisées le plus tôt possible en 2014; les promesses... vous connaissez le dicton... Nous y sommes pour longtemps, des années, et sans être oiseau de mauvais augure viendra un temps où nos dix doigts ne suffiront pas pour compter nos pertes. Ne nous parle-t-on pas déjà de la montée d'un sentiment anti-français? Ne parle-t-on pas déjà de génocide dont la France, par sa présence, sera responsable ?


Pourquoi y sommes-nous alors si la seule raison pacificatrice ne peut expliquer notre présence ? 500 000 carats de diamants extraits officiellement chaque année, le pétrole, l'uranium, l'or, la production d'énergie hydraulique, le bois. Autant de ressources que les locaux sont aujourd'hui incapables d'exploiter correctement. Hollande n'a-t-il pas évoqué le chiffre de 200 000 emplois français possibles, soit localement, soit en métropole par ricochet, à terme (source RMC)? Pourquoi ne pas avouer clairement que nous y sommes pour joindre l'utile à l'agréable ? Par ailleurs, avez-vous regardé une carte de l'Afrique ? La Centrafrique, comme son nom l'indique a une position stratégique extraordinaire, elle est le centre de l'Afrique, à quasi équidistance de l'Atlantique et de l'Océan Indien. Pourquoi ne pas rêver dès lors au renouveau d'une présence française en Afrique avec pour base un pays aujourd'hui dénudé de tout et où tout est à faire ? Rien de plus simple en fait, il suffira de mettre à la tête du pays un homme tout dévoué à son pays la France.

Mais pour cela, il faudra faire preuve de doigté et de fermeté, savoir naviguer entre les différentes communautés, gérer 80% de chrétiens et 20% de musulmans, apaiser les tensions, faire preuve d'autorité, éduquer (mais pas trop), reconstruire et construire, donner, recevoir et... prendre. Cela ne vous rappelle rien ? La Françafrique, c'est fini ? Que nenni, juste un néo-colonialisme qui n'en aurait pas le nom, une stratégie forcément inavouable. Tout simplement.

Impossible n'est pas français, encore moins centrafricain...

Folie passagère 2048.

D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

26 commentaires:

  1. Quelqu'un a-t-il demandé ce qu'elle en pensait à notre garde des sceaux ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Sisyphe: Elle a d'autres priorités. paraîtrait-il qu'elle manœuvre en ce moment pour obtenir le ministère de la Culture lors du prochain remaniement.

      Supprimer
    2. La culture ? pour nous produire des bouses, style "la marche" ? pour créer un musée de la repentance et du colonialisme-pas-beau réunis ? pour virer les derniers journalistes de droite (ou presque) du service public ?
      Le pied !!!!

      Supprimer
    3. @claribelle: ben oui quoi, elle serait parfaite à ce poste là, culture rimant avec éducation et télévision, elle aura la main sur tout, parfait pour façonner nos têtes blondes ( ou moins blondes) pour demain.

      Supprimer
    4. J'ai lu qu'elle visait la présidence du Conseil Constitutionnel (sic)
      Bien plus stable comme emploi !

      Supprimer
    5. Garde des seaux de merde Tout ce dont elle est capable

      Supprimer
  2. Y a t il des bananes en Centre-Afrique, si oui, envoyons Taubira, en deux coups de cuillère à pot, problèmes réglés.

    Quant à moi, je m'occupe des centrafricaines entre 18 et 22 ans, pour les mensurations, je prendrais celles de Miss France, les autres, dommage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Grandpas: et qu en pense madame Grandpas, hein, saloupiaud.

      Supprimer
    2. Madame Grandpas connait son époux, les yeux plus gros que le ventre et surtout ces petits soucis de santé, il est au régime, il ne peut que regarder les religieuses au chocolat même pas les lécher alors les consommer encore moins ou alors une fois en passant!

      Supprimer
  3. Eh bien voilà, mon cher Corto, vous répondez aux questions que je posais chez Jacques Benillouche.
    "...donner, recevoir et... prendre..." surtout prendre, sans doute !
    "Stratégie forcément inavouable" puisqu'elle va consister à prendre aux autochtones pour le bénéfice de ces investisseurs ou financiers, "ennemis" de Hollande nous a-t-il raconté pour gagner les élections, mais pour qui on fait la guerre aujourd'hui, sans que le peuple n'ait à en savoir et à en dire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: qui peut croire, sérieusement, que l on soit allé en centrafrique uniquement pour " l'utile " ? De la même façon que qui a pu croire, à jeun, que son " seul adversaire est la finance " ? C'est à mourir de rire, si j ose dire.

      Supprimer
  4. A défaut de pouvoir inverser la courbe du chômage, Hollandouille voudrait donc inverser la courbe des religions ?
    En France, soutenir les islamistes, et en Afrique les chrétiens ?
    Il n'est vraiment bon qu'à foutre le B**D*L partout ce type !
    Et toutes les richesses qu'il compte piller là-bas, c'est pour lui perso ? Car on ne va pas quand même pas gober qu'il se préoccupe des intérêts de la France ! Fut-ce de manière ignoble...

    Quand je pense à cette chair à canon qu'il envoie cruellement au sacrifice ultime, POUR RIEN, et sans le moindre scrupule ni humanité, j'ai envie d'hurler.
    Et bien pire ! Mais ça, on n'a pas le droit de le dire : ce n'est pas politiquement correct... :o(((
    Mais, si nous sommes nombreux à le penser,peut-être que ça marche quand même ?
    Aux Enfers ! le monstre immonde et répugnant...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Franzi: On se calme, hollande travaille pour la France tout de même, pas pour lui. A moins qu il nous ait menti?
      allez faut pas se mettre la rate au court bouillon, je reste optimiste tout se paye un jour ou l autre

      Supprimer
    2. @ Corto
      Oui, je crois, et surtout j'espère, que TOUT se paye un jour ou l'autre.
      Quant à mentir, ce n'est pas son genre hein ? Il ne va quand même pas commencer à dire la vérité aujourd'hui ! Cela fait si longtemps qu'il s'entraîne à mentir !!! Et on a vu avec quel succès !!!... Pfffff ! :o'(

      Supprimer
  5. Avis ! mais quelle hypocrisie de la part d'hollande, qui peut croire cela:

    http://www.liberation.fr/monde/2013/12/14/centrafrique-pour-hollande-c-est-l-honneur-de-la-france-d-etre-intervenu_966600?xtor=rss-450

    RépondreSupprimer
  6. ce soir , sur Arte , un reportage sur la situation en Centrafrique tourné avant l'intervention française . intéressant sur la constitution des troupes de la sélékas et la jeunesse de certains de leurs combattants qui renvoyait à la réalité des enfants soldats . <hollande ce soir nous dit, satisfait de lui même comme toujours ,que lui au moins ne soutient pas les dictateurs et vient au secours des populations en danger ... pourquoi pas mais les chefs d'états reçus récemment en France étaient ils tous des démocrates bon teint ? C'est vrai que depuis des mois Hollande et les siens se sont appliqués à donner au peuple de France des leçons de démocratie qui laissent pantois . Hier soir encore 50 veilleurs en GAV .... Y'en a au moins un qui est content de son action, c'est lui-même ...et s'il n'en reste qu'un ......! Le chef d'état au pouvoir actuellement en Centrafrique est il plus que le précédent issu d'un vote démocratique ? Oh que non ! Mais ça n'a pas empèché la France d'intervenir pour prévenir ou essayer d'enrayer une situation humanitaire désastreuse pour la population . Marguerite

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Marguerite: Certes il ne soutient pas les dictateurs mais en a déjà reçu quelques uns en son palais, n a jamais, à ma connaissance, condamner les exactions commises par Mobutu et par quelques autres.
      Démocrates Hollande et sa clique ? Disons en tout c as qu il n 'est pas a une entorse ou deux près avec notre démocratie et les exemples d'entorses commencent à être nombreux

      Supprimer
  7. La "France à fric" c'était pourtant l'adversaire déclaré de "Morpion l'Africain" au Bourget !
    rlwdb

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @rlwb: Les promesses n engagent que ceux qui y croient

      Supprimer
  8. Bonjour Corto,

    Dans quelques mois, les troupes françaises ne pourront plus sortir de leur quartier sans endurer des jets de pierres de la part des locaux. C'est ce qui s'est passé dans les années 85-90. La réalité est que ce pays n'a aucune existence. De deux choses l'une, soit le pouvoir politique se décide à faire le ménage (mais il n'en a plus les moyens militaires, financiers et politiques); soit il ne fait rien (il est bien parti pour) auquel cas, notre présence est superflue.
    A la fin des années 80, les locaux, à tort ou à raison, ne voulaient plus de troupes françaises sur place et les cailloux volaient bas. Dans 6 mois, ce sera la même chose sauf si ces dernières font étalage de leur force et de leur volonté. Pour cela, il faut avoir une stratégie et un dessein.Le pouvoir français est trop nihiliste pour cela.

    Bon après-midi

    RépondreSupprimer
  9. J'étais convaincu de la nécessité d'y aller mais je constate que l'opération est conduite en dépit du bon sens. J'ai vu la même vidéo que vous et j'en suis consterné, ce n'est encore qu'une application du principe de Hollande : ménager la chèvre et le chou. Décidément ce type est fait pour être chef d'état comme Djamel Debbouze pour interpréter James Bond!
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Djamel Debbouze, James Bond...MDR !

      Supprimer
    2. @Boutfil et Nouratin: Debouzze jouer James Bond ou même Arsène Lupin , quelle magnifique preuve d intégration cela serait, non ?

      Supprimer
  10. Pourquoi ils y sont allés ? Très simple quand on voit un chef des armes qui passe devant des troupes dont il a fait enlever le percuteur... hollande craint un coup d'état militaire, d'où la chasse aux gradés sympathisant de la Manif pour Tous... D'où le Mali, la Syrie (raté) et donc maintenant la RCA. Bien sûr s'il peut en plus se refaire une "santé" politique voire développer une influence Française hein ? On va pas chipoter

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marc: les socialistes, en général, ne chipotent jamais que ce soit avec la vie des autres ou avec la dépense publique :)

      Supprimer
  11. Mais l'Afrique avant la colonisation c'était déjà ça des pillards qui pillent d'autres pillards ( les 4 X 4 en moins )

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les Brigandes et l'Antifa