mercredi 25 décembre 2013

Etude comparative: Noël vs Aïd-el-Fitr


Nous allons donc faire une petite analyse comparative, histoire de réveiller nos neurones en ce lendemain de réveillon.

Lisons donc ceci:

"A l'occasion de l'Aïd-el-Fitr, qui consacre la fin du mois de Ramadan, j'adresse tous mes vœux de bonheur, de santé et de réussite aux musulmans de France. 

Je souhaite que cette fête du pardon, du partage et du souci de l'autre, contribue à la concorde, dont notre Nation a tant besoin. 


Je tiens à réaffirmer mon attachement à l'égalité républicaine, qui protège tous ses citoyens et résidents, sans discrimination. La laïcité, qui assure la liberté de conscience comme elle garantit la liberté religieuse, demeurera indéfectiblement la règle de notre République." ( signé: Moi-Je-Président) 

C'est ce que l'on appelle un communiqué officiel de la Présidence de la République, époque hollandienne, destiné aux musulmans de France à l'occasion d'une fête hyper-ultra-importante pour eux: l'Aïd-el-Fitr. En cliquant sur l'expression suivante: cocus du 6 mai, vous parviendrez sur le site de l'Elysée et sur le dit-communiqué. 

Analysons maintenant, pour comparer, le communiqué du même Elysée pour la fête hyper-ultra-importante de Noël pour tous les catholiques et chrétiens de France ou d'ailleurs... 

Ben, merde alors, y a rien ! Bon, vous me direz, nous sommes le 25 décembre et il n'est que 19h00... 

Étonnant, non ? 

Faut rien lâcher les amis, rien !

Folie passagère 2065.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

26 commentaires:

  1. On pourrait en faire une comptine comme en chantent les enfants dans la cour de récré, mon cher Corto :
    "Entre les deux, mon coeur balance
    Je ne sais pas lesquels aimer des deux
    C'est aux Muslims ma préférence
    Et aux Chrétiens les cent coups de bâton "

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: Rigolez, comptinez, et vous verrez que d'ici peu on les chantera ces comptines dans les cours de récré :)
      pauvres de nous !

      Supprimer
  2. Rien de vraiment étonnant : empaffé un jour, empaffé toujours.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Koltchack: et encore, je te trouves bien gentil et bien poli ce soir ...

      Supprimer
  3. Pourtant noël n'est pas qu'une fête religieuse pour les français qui y associent souvent le père noël, les cadeaux, le sapin, le réveillon avec les huîtres... Donc souhaiter un joyeux noël s'adresse à tous les français, contrairement à l'aïd qui relève plutôt du communautarisme.

    Il faut reconnaître que tout le monde ne va pas voir sur le site de la présidence pour y lire les vœux. D'une part le président actuel est plutôt lointain, décalé et c'est la dernière personne à qui l'on pense pour ça et les français ont l'habitude de la communication à outrance qu'ils décrochent et ne font plus attention aux petits messages simples mais si important.

    Le 24 et 25 décembre sont des journées magiques, les familles sont réunies, les enfants sont gâtés, on se fait plaisir le tout dans une belle ambiance quand ça se passe bien, c'est du concret et c'est une fois par an, rien à voir avec les promesses idéologiques permanente de paradis, du vivre ensemble miraculé, de la promotion exubérante des minorités, d'assistance et d'aides. En réalité la vie n'est pas facile pendant toute l'année ce qui permet de mieux profiter de moments rares et on passe à côté en s'accrochant à des promesses vaines. Exemple : la courbe du chômage s'inverse, alors c'est noël! Alors que cette inversion doit être normale et résultante des réformes politique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Judex: qu il est quasi parfait ton commentaire. Car en effet, les " gens" ne font pas attention à ce genre de " petites attentions". Fut un temps ou un gars comme de Gaulle pouvait souhaiter un joyeux Noel aux enfants de France et puis un maintenant ou ce qui nous sert de président n est même pas foutu d'allonger deux mots pour dire "oui à Noël ". Pouah ! Mais cet absence de message présidentiel pour Noël est pourtant lourd de sens. les Français se réveilleront -ils ?

      Supprimer
  4. ça alors ! Quelle surprise ! Il a dû oublier, je ne vois que ça. C'est un distrait : il lui est déjà arrivé d'oublier où il avait laissé son avion.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Mat: un distrait ... Tu parles Charles, il sait très bien ce qu il fait. Exactement comme quand il nomme un gars comme Peillon a l'EN.

      Supprimer
    2. Oh, mais je m'en doute. J'ironisais.

      Supprimer
  5. Messie, messie, il a touité ses voeux.
    Dans la soirée, d'accord, mais avant, très occupé à s'empiffrer, il ne pouvait pas parce qu'on ne parle pas la bouche pleine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Isabelle: Oui, c'est vrai rien sur le site de l Elysée mais il a twitté Pépère, tiens:

      "Élysée ‏@Elysee
      A toutes et à tous, joyeuses fêtes de Noël ; le président a une pensée particulière pour ceux confrontés à la solitude ou à la maladie."

      Service minimum en 140 caractères. J'aurais été curieux de voir comment, comme pour l'Aïd, il eut été capable de résumer ce qu était Noël, le bougre. Comme si ça lui écorchait la bouche.

      Supprimer
  6. tiendez, jetez un coup d oeil au compte twitter de l Elysée; les deux derniers tweets, celui du 25 decembre, Noel en service minimum et le précédent, daté du 23 décembre ... en arabe !

    https://twitter.com/Elysee

    RépondreSupprimer
  7. Je note que pour Noel , notre ministre des cultes , Manuel Valls a honoré de sa présence les Temples de la consommation que sont les Grands Magasins ... C'est ramener Noel à sa dimension commerciale ...quant à la dimension spirituelle , c'est peut ètre trop leur demander que de s'y intéresser . C'est vrai que nous sommes dans une République laique qui garantit pour chacun le libre exercice de son culte ce qui est bien mais on aimerait qu'une même considération soit accordée aux différents croyants .Pour la majorité actuelle , le chrétien a juste le droit de faire le dos rond et de s'excuser d'appartenir à une espèce prétendument en voie de disparition et moins on en parlera plus ils deviendront quantités négligeables ce qui arrangerait bien nos gouvernants pour mener tranquillement leurs petits arrangements entre amis . Marguerite

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @lmarguerite Le chrétien ou catho est pour les socialistes un empecheur de tourner en rond. il est le frein a des tas de projets tandis que les muzz et la diversité sont ( pour l'instant) des allés électoraux.

      Supprimer
  8. La religion catholique maltraitée? Bof, ce sont quand même l'Etat et les communes qui casquent pour l'entretien des édifices religieux. Un chouette cadeau quand même, payé par les impôts des croyants comme des mécréants, non?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voici ce que dit la loi:

      En vertu de l’article 2 de la loi de séparation des églises et de l’État de 1905, les subventions au culte par les collectivités publiques sont interdites. Cependant, au terme de l’article 13, dernier alinéa de la loi de 1905 (ajouté par la loi du 13 avril 1908) « l’État, les départements, les communes pourront engager les dépenses nécessaires pour l’entretien et la conservation des édifices du culte dont la propriété leur est reconnue par la présente loi ».
      1 - Les édifices dont la conservation présente un intérêt public peuvent être protégés conformément aux dispositions de la loi du 31 décembre 1913 sur les monuments historiques. Les effets de cette loi sont différents suivant que l’édifice protégé est « classé » ou simplement « inscrit à l’inventaire supplémentaire » des monuments historiques.

      Supprimer
    2. Faut arrêter de nous casser les couilles (même si on n'en a pas parce qu'on est une fille; va falloir d'ailleurs s'élever contre cette inégalité insupportable qui met en danger la théorie du gender. Des couilles pour tous !)
      Je disais donc que faut arrêter de nous les briser menu avec les mécréants qui paient pour l'entretien des temples zimpies des créants.
      Ces temples zimpies, ils font partie de notre paysage, qu'on mécréante ou pas ; ils font partie de notre culture, de notre quotidien, de nos souvenirs d'enfance (nauséabonde réac !).
      Je préfère mettre du pognon dans l'église (je parle du bâtiment) de mon village que dans la mosquée que je finance en douce sans qu'on m'ait demandé mon avis.
      La mosquée, je n'ai rien en commun avec elle, ni souvenir, ni créance.

      Supprimer
    3. @Isabelle: El Nino ne sait pas trop ce qu il écrit, pardonne lui , il ne sait pas !

      Supprimer
    4. D'après l'office mondial du tourisme ,37 pour cent du tourisme international et 44 pour cent en France est dévolu à la découverte du patrimoine religieux et la France est le pays européen qui dispose de la plus grande diversité en matière d'édifices religieux quelques soient les confessions religieuses . Ceci pour dire que l'entretien des édifices religieux permet aussi de valoriser un patrimoine national et l'activité touristique en faisant abstraction d'autres considérations et peut ètre que l'activité d'une cité ou d'une région peut aussi y trouver son compte . Notre dame de Paris est le 1er site religieux de France . Tiens El Nino ou courant de l'enfant Jésus apparait après Noel d'où son nom alors Bonne fète ! Marguerite

      Supprimer
    5. Chouette, pour une fois, nous sommes d'accord. J'ai expliqué que les édifices religieux catholiques étaient pour la plupart entretenus avec l'argent de nos impôtts. Les gentils lecteurs n'ont pas dit le contraire. Par contre, ce billet, je ne l'aime pas car particulièrement partiel (partial?). Il suffit de pianoter sur les sites de l'express ou du point pour comprendre que ça ne s'est pas passé comme cela.

      Supprimer
  9. Effectivement, je note cette différence de " traitement" depuis un moment... Cela me navre... c'est quelque part aussi, jeter de l'huile sur le feu..

    Isabelle, tout à fait d'accord.. quand je vois une petite église romane ( j'apprécie moins le gothique ), ou un monastére, ou encore un calvaire un peu moussu, ou une source " magique" ,
    je me sens " chez moi" , dans un pays ayant de vieilles racines...cela évoque par " dérivation" : les celtes, la Charlemagne, Roland, le moyen age, les chevaliers du Graal, Saint Louis... etc.. et tout un passé qui fut "glorieux" ou moins glorieux.. peu importe.
    Je me sens " ancrée". Je suis sur " mes" terres, dans mon pays.
    la mosquée n'éveille rien de sentimental en moi... pas la même culture, pas le même passé, ceci dit sans acrimonie.
    je n'y peux strictement rien..
    Demande t on à un originaire de la montagne de devenir accros à la mer, et à faire du bateau à voile ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Attention, la "Charlemagne" nous ramène vers les heures les plus sombres de notre histoire...Qui plus est lorsqu'elle est qualifiée par vous de passé glorieux !!! Ce qui, en vérité, n'est pas faux.

      Supprimer
  10. Le 26 décembre à 12h26, pas davantage de communiqué officiel...

    Yapuka attendre Pâques pour savoir s'il y aura quelque chose (pour le Carême, je n'espère rien).

    RépondreSupprimer
  11. Remarquez, ses souhaits il pourrait se les mettre en guise de suppositoire vu que la République et son Président, pour nous ce serait plutôt deux gros boulets!
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
  12. Je suis du même avis que Nouratin !
    Et ses voeux du 31 Décembre, il pourra se les mettre où chacun sait, tout au fond.
    La preuve ? La voici :

    http://us3.campaign-archive1.com/?u=0ef5e708e2dba0551d39e0adb&id=dacd3f55b6&e=77892eeee9

    Le rêve serait qu'il n'y ait que 10% des télespectateurs accros qui restent devant leur lucarne à ce moment précis.

    Boycottons !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Nouratin et la Mouette: clair que ses voeux, il peut se les carrer bien profond , l andouille ! Désespérant ! (et je suis poli )

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP