lundi 10 octobre 2011

4 Français sur 100, ne mégotons pas !



Un grand bravo, reconnaissons-le, ces Primaires citoyennes socialistes ont été un succès populaire incontestable. Organisation remarquable dans l'ensemble. 2,5 millions de personnes ont fait le déplacement, j'en attendais plus tout de même, mais ne mégotons pas. Non, ne mégotons pas, 5% du corps électoral, à peine 4 Français sur 100, ont réussi à imposer hier à tout le bon peuple de gauche et d'ailleurs le candidat officiel à l'élection présidentielle plus communément appelée: " Qui pour battre Sarko en 2012 ? ".

Des résultats, rien de très surprenant en ce qui concerne le candidat "normal" et Cheftaine Martine. Le premier s'y est pris très tôt, travail de fond et de terrain; la deuxième avait pour elle l'éviction de DSK et l'appareil du parti. Demeurent tout de même toutes les inquiétudes quant à la pauvritude (Ségolène, tes trouvailles linguistiques nous manqerons ) de leur projet, coincés qu'ils seront entre leur générosité dispendieuse et les contraintes budgétaires, la dette et les déficits. Ni l'un, ni l'autre n'ont été convaincants.

Surprenant et plus incompréhensible pour moi, le succès de Montebourg et de sa démondialisation-tion-tion d'un autre temps économique ! Plus à gauche que Hollande, plus proche de Martine, le chantre du protectionnisme européen a fait sensation. Il s'impose comme arbitre du 2ème tour et sera à même de donner pour le PS, lors du Vrai 2ème tour de 2012, une caution "gauchiste" pour les admirateurs de La Méluche.

Assez incroyable, mais prévisible au vue de sa campagne pourrie, la défaite de la Madone. 17 millions de Français ont voté pour elle en 2007, à peine 150 000 hier. Les Français sont si ... changeants. Jouera-t-elle le jeu de la faternitude en aidant le PS pour 2012 ? Se retirera-t-elle sur ces terres, déconfite tel un Jospin ? Ne l'enterrons pas trop vite, elle a la niaque, une région sous le coude et une revanche à prendre, encore une.

Valls ? La preuve par 5% qu'en Socialie, on n'aime pas l'ouverture d'esprit et les idées non tamponnées par Solférino. Taxé de droitisme, les caciques auraient aimé le virer chez Sarko ou chez La Marine, les électeurs s'en sont chargés. Asta La Vista, Manouel ! Trop ambitieux pour renoncer, nous le reverrons, assurément, au gouvernement si d'aventure, en 2012...

Bon Baylet, lui, il était là, un peu par hasard, pour faire parler de lui et de sa radicalité, un peu aussi pour prouver l'ouverture de ces primaires à qui n'était pas du PS.

Alors maintenant, vient la semaine de tous les dangers, des petits arrangement entre amis, des je-te-tiens-tu-me-tiens, nous verrons. Compte-tenu du score de Montebourg et de la déception ségoléniste, je parierai bien une petite pièce jaune sur Cheftaine Martine. Ce qui ne serait pas pour me déplaire car pour battre Sarko et la droite en 2012, la dame de Lille n'est pas à la hauteur.

Nous verrons; vivement dimanche prochain.

Folie passagère 863.

D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

26 commentaires:

  1. marianne ARNAUD a dit…

    Vous avez tout dit, mon cher Corto, et le reste a été dit par nos amis du "vivement dimanche prochain", alors peut-être pourrais-je ajouter une chose : pour moi, ces primaires sont surtout la preuve que jamais rien ne se passe exactement comme prévu par les sondages.
    C'est une très bonne nouvelle que quoi que les sondages puissent essayer de mettre dans la tête de l'électeur, c'est tout de même l'électeur qui finit par n'en faire qu'à sa tête.

    RépondreSupprimer
  2. @marianne: les sondages ne se sont pas trompés tant que cela: Hollande en premier et Aubry en second !

    RépondreSupprimer
  3. Oui, mon cher Corto, mais à même pas 10 points l'un de l'autre, alors qu'on nous disait 20. Ce qui avait déjà donné l'idée à Hollande de demander le désistement de Martine au 2ème tour !
    Au lieu de cela, lui aussi, il va falloir qu'il aille chercher le succès avec les dents !
    La Martine n'a pas l'air décidée à lui faire des cadeaux !
    Bref cette fois nous allons être dans le dur de la politique !
    Miam, miam !

    RépondreSupprimer
  4. @marianne: et c'est très bien ainsi, finalement. Car logiquement, tant de choses les oppose ces 2 la, et comme ils ne peuvent pas se piffer, nous devrions assister à un dernier round cocasse. J'ai du mal à imaginer le rabibochage d'après Primaires. La victoire de Aubry étant assurement une chance de plus en faveur de...Sarko. Il me semble.

    RépondreSupprimer
  5. La solution n’est pas d’attendre 2012. Les principaux prétendants à la présidentielle sont d’accord pour revenir à un déficit de 3 % en 2013 et aucun ne défend ni le refus de payer la dette, ni un plan radical pour prendre sur les profits. Ce sera donc l’austérité contre les services publics et contre les classes populaires comme le font dès à présent les gouvernements socialistes en Grèce ou dans l'État espagnol.
    L’urgence est de prendre le mal à la racine, de remettre en cause radicalement le remboursement de la dette et l'austérité. Seul le rapport de force construit dans les luttes, dans les manifestations peuvent contraindre patrons et gouvernement à reculer.
    http://2ccr.unblog.fr/2011/10/10/refusons-de-payer-leur-crise/

    RépondreSupprimer
  6. Le compte est exact sur ce coup.

    Mais ce que l'ami Copé oublie c'est de spécifier que Nicolas Sarkozy a été élu par seulement 43 % du corps électoral.

    80 % des électeurs ont voté en 2007. Il a obtenu 53 % des suffrages sur ces 80 %.
    Donc sur la totalité du corps électoral, le président actuel n'a été élu que par 80 X 53/100 = 43 % du corps électoral total.
    Seuls 4 français sur 10 l'ont amené au pouvoir suprême.
    C'est à dire une minorité relative.

    Simple, non ? CQFD ;-)

    RépondreSupprimer
  7. @cui-cui; c'est mathématique ! mais dis moi, 4/10 c'est mieux que 4/100 où suis-je vraiment une bille en calcul ? :)

    ceci dit, ça n'enlève rien a ce succès des Primaires même si je m attendais à plus de votants. M'nfin si succès, faut qd même relativiser et surtout rester humble dans le "triomphe". parce que le résultat ne présage rien de bon pour le PS selon moi (ce qui n est pas pour me déplaire, bien entendu )

    RépondreSupprimer
  8. On peu difficilement comparer un vrai scrutin avec une primaire organisée artisanalement.

    Objectivement c'est un succès auquel je ne croyais pas du tout.

    Perso, je ne te cache pas que pour plusieurs raisons, les scores très étroits prévisibles entre les 2 candidats, vont probablement susciter des doutes et des manipulations, j'étais plutôt contre les primaires.

    Cela dit, tu auras pu noter que, somme toute, je suis un gauchiste assez marginal et peu sectaire...

    RépondreSupprimer
  9. Bonsoir au Maître des Clés,
    Bonsoir à toutes et à tous,

    Comment résumer ce Dimanche d’octobre sinon dire que la Rose est reine mais que son altesse Royale est en larmes ?

    Tout ne sera donc que paradoxe lors de ces primaires et je suis d’accord avec vous, Cher Corto, que le plus étonnant est Monsieur Montebourg, chantre de la VI° république et qui se voit presque le vrai vainqueur d’un évènement sacralisant définitivement le fonctionnement de la V°.

    Tout ne sera donc que paradoxe, cette figure de style consistant à formuler, au sein d'un discours, une expression, généralement antithétique, qui va à l'encontre du sens commun.

    Et je crois que le prochain dimanche, après l’élection, il y aura bien de nombreuses figures de style consistant en un rapprochement, à l'intérieur d'une structure syntaxique binaire et équilibrée, de deux termes de même nature qui s'opposent sémantiquement.

    Cordialement

    RépondreSupprimer
  10. @cuicui: ce qui est finalement assez drôle c'est que si le résultat du 2eme tour de ces primaires ne dégage pas un écart suffisamment grand entre les 2 finalistes, elles auront en partie échouées, a savoir, in fine, qu'aucun leader incontesté n aura émergé;

    @LOC: que dire de plus ? si ce n'est que la structure syntaxique binaire va prendre du plomb dans l aile. Il y aura un vainqueur et un vaincu et comme dit précedemment, si l'écart entre les 2 n'est pas considérable, il y a fort a parier qu il va y avoir marmelade dans ta structure.

    RépondreSupprimer
  11. Cuicui, en 2007 Royal et les autres ont eu moins que les 43% de Sarkozy...

    Sinon on peut dire ce qu'on veut. Pour moi ces primaires ont été réussies. Et elles montrent que les gens aiment la politique, a condition qu'on ne le prenne pas pour des cons et qu'on respecte leur vote...

    RépondreSupprimer
  12. Eh bien je vais faire le Grinch.

    I électeurs sur 700 donc sur un bureau de vote de 800 inscrits seulement 8 personnes ont daigné se déplacer.

    Je peux vous assurer que la journée a du paraître longue aux présidents et assesseurs des différents bureaux.

    Pour avoir subit ce genre d'expérience pour des élections, ici les prud’homales; je peux vous assurer que l'ennuie s'installe.

    Non ce n'est pas un succès quand on voit le matraquage médiatico-politique qui nous fut imposé par les copains des copains sur les chaines publiques,les radios périphériques et les journaux de la presse écrite, je dirais que c'est la montagne qui a accouché d'une souris.

    Mais si cela suffit aux caciques socialistes pour être adouber, le ridicule a encore de beaux jours devant lui.

    Maintenant, je suis comme Grippe-Minou le bon apôtre, j'attends que la souris dénommé Martine et la tortue François se mette sur le tarin et savoir comment ensuite feront ils pour se faire des mamours comme si rien n'avait existé.

    Dans les mairies socialistes les coups bas vont pleuvoir entre Martinistes et Hollandais.

    A propos de mairie, je serais curieux de connaître le taux de participations dans les municipalités gouvernées par les amis de la Rose. On a beau dire que toutes les listes électorales seront détruites, permettez moi de vous dire que dans les petits villes ou les moyennes et même dans les grandes ou les bureaux de vote sont divisés en quartiers, les militants ont de la mémoire surtout si ces derniers sont voisins.

    Mais ce soir je suis le Grinch.

    RépondreSupprimer
  13. Le dimanche 9 octobre à 11h18 notre bon Corto ironisait en faisant une comparaison audacieuse et prématurée avec la votation citoyenne sur l'avenir de La Poste.
    Il concluait ainsi:
    "A moins de 2 ou 3 millions de votants, pourra-t-on parler de succès ? Non assurément."

    Et aujourd'hiui 10 octobre, à 15h35, il nous assène:
    "
    Un grand bravo, reconnaissons-le, ces Primaires citoyennes socialistes ont été un succès populaire incontestable. Organisation remarquable dans l'ensemble. 2,5 millions de personnes ont fait le déplacement, j'en attendais plus tout de même, mais ne mégotons pas."

    Ce changement de cap, à un peu plus de vingt quatre heures d'intervalle est...remarquable !

    jf.

    RépondreSupprimer
  14. @jacques: bon visiblement tu as décidé de venir me titiller les gonades, ce qui en soi pourrait être fort sympathique seulement et seulement si tu avais un peu plus de jugeote et si tu savais déceler le second degré et l'ironie là où il y en a. Comme cela ne semble pas être le cas...

    @grandpas: c'est quoi Le grinch ? J'ai une lacune sur ce coup là

    RépondreSupprimer
  15. Ami Corto

    Le Grinch est un croque-mitaine de poils verts et un farceur pervers détestant Noël et tout ce qui va avec. Un grincheux en quelque sorte et ce soir je suis de mauvaise humeur.

    As tu déjà vu un socialiste avec de l'humour, il suffit de lires les écrits de Jacques.

    RépondreSupprimer
  16. Ah...il s'agit d'ironie ????
    Bonne nouvelle alors.....

    C'est vrai que M. Copé hier soir à France 2 débordait tellement d'humour que vous avez jugé utile de reprendre se belle argumentation qui fait même se tordre de rire les lecteurs du Figaro.fr....

    Ah...Monsieur Grandpas, je ne savait pas que la droite avait le monopole de l'humour !
    Quant à moi, je ne suis pas socialiste, ne vous en déplaise !

    jf.

    RépondreSupprimer
  17. Non, c'est un scoop, vous avez de l' humour mais à l'insu de vôtre plein gré enfin je ne suis pas un combattant encarté à l' UMP ni ailleurs.

    Par contre, j'ai assez fréquenté les gauchistes de l’extrême au rose le plus clair, tous les mêmes des hypocrites et vous en êtes l'exemple parfait.

    Désolé ami Corto, je ne suis pas de bonne humeur.

    RépondreSupprimer
  18. Good Morning Corto,

    Grosse fatigue hier, j'avais lu 1 français sur 100 au lieu de 4 mais cela change très peu la donne, 32 participants sur 800 en 12 heures d'ouverture pour les grandes villes , cela ne fait même pas 3 électeurs à l'heure, la vu comme cela, c'est moins grandiose.

    RépondreSupprimer
  19. @grandpas: c 'est tout de même curieux que certaines peronnes, tels le jacques, ne veuillent pas comprendre ce que signifie le mot "relativiser". Ca me fatigue parfois dès le matin.

    ok pour le Grinch

    RépondreSupprimer
  20. Ah, ah, ah, "grandpas" expert de "l'exemple parfait".

    Quant à "relativiser" ( pourquoi donc utilisez-vous des guillemets....:-) ), "relativisons" un peu:

    voici ce qu’avait donné la « primaire UMP » de 2007:
    330 520 inscrits……
    233 000 votants.
    97 500 ADHERENTS UMP ne s’étaient même pas déplacés !
    Et M. Sarkozy n’avait même obtenu que 229 000 voix…..

    Mais restez assis, voici le POMPOM:

    CHAQUE VOTANT DEVAIT ACQUITTER LA SOMME DE…..VINGT EUROS;

    Merci M. Copé qui ironisait sur l’euro socialiste de dimanche dernier !

    jf.

    RépondreSupprimer
  21. @jacques: là, c'est plus du titillage, ça devient du brise-couilles.
    tes chiffres on les connait et alors ?

    RépondreSupprimer
  22. Maître Jacques,

    Je ne suis parfait en rien car en ce bas ce serait déjà un défaut.(Lire à la poursuite des slans)

    Pour les primaires UMP, comparons ce qui est comparable, les dirigeants n' avaient fait appel qu'aux militants de ce parti, les 20 €uros n'étaient versés que par les militants et non au peuple de France , ici cela ressemble à un hold-up.

    Expliquez nous que dans les mairies socialistes, les listes électorales ne seront recopiées.Les bourrages d'urne, une habitude chez les socialistes, Dame Tartine en sait quelques chose.

    J'ai fréquenté des militants du Ps bien pénibles que vous qui êtes un sympathisant "morpionnesque".

    RépondreSupprimer
  23. Bien moins pénibles, un oubli!

    RépondreSupprimer
  24. @ Corto

    Mes commentaires vous "brisent les couilles"

    Bigre !

    Pourtant je ne fait qu'appliquer l'invitation que vous avez vous même définie ci-dessus:

    "Ici, c'est défouloir et commentaires, faîtes-vous plaisir... Lâchez-vous !"

    @ Grandpas

    Décidement, comme votre grand ami Corto, vous ne raisonnez qu'avec vos couilles.

    jf.

    RépondreSupprimer
  25. Et oui, désolé mais les histoires de couilles, c'est mon fond de commerce, pour preuve:

    En vain l’on chercha sa dépouille
    Sur la pine et sur les deux couilles
    On ne trouva qu’un bout de queue
    Qu’un sabre avait coupé en deux.

    ou encore

    Sur une couill’ grosse et velue
    L’on érigea une statue
    A ce capitain’ de morpions
    Mort si brav’ment au fond d’un con.

    Lâchez vous, est il écrit! Mais vous, vous êtes oublié, c'est tout!

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen