dimanche 30 octobre 2011

Joey Starr est un putain de réac !


Joey Starr, pour ceux qui ne connaissent pas, c'est un rappeur, un ex-gangsta-rap, un ex- Nique Ta Mère, un de ceusses qui souhaitaient en chantant, enchanté, flinguer les keufs, une brute qui frappât à tour de rôle un singe, une hôtesse de l'air puis son épouse légitime, un gars qui a fait de la zonzon. Bref, un mec que l'on n'a pas forcément envie de croiser au coin de la rue tardivement; une diva des plateaux télé dont les animateurs raffolent tout en redoutant les foucades et les coups de gueule. C'est un faiseur de buzz, Joey, c'est aussi pour cela qu'on l'aime, un peu. Aujourd'hui, il fait " l'actrice " comme il dit, il sort un nouvel album et à l'occasion, s'estime être un p'tain de réac. Il est plutôt de gauche mais pas 100% allergique à la droite. D'ailleurs, comme il se plaît à le radoter: il vote Gandhi ! C'est à dire qu'il vote blanc ou ne vote pas. C'est son choix, comme disait Evelyne !

Et puis des fois, on ne sait pas pourquoi, devenu quasi-incontournable, on l'écoute, il se met à parler Joey, à parler politique. je tends l'oreille et lis son interview et j'me dis qu'il a de l'acuité, le bougre, à son cv, il pourrait ajouter: observateur es qualité.

" Le petit-peuple s’est fait complètement sarkozyfié... Quand je dis "sarkozyfié", ça veut aussi dire que beaucoup de Français ont voté et votent à l’affectif. En 2007, beaucoup ont hésité entre Sarko et Sego. Moi perso, j’ai voté Gandhi, c'est-à-dire blanc. Malheureusement, les votes pro-Ghandi ne sont pas comptabilisés. Le Fouquet’s sponsorise aussi la gauche caviar... J’arrive pas, j’arrive pas, j’arrive pas... Regarde Montebourg, je n’ai rien contre lui, mais quand je l’ai vu siroter sa petite margarita au soir du second tour des primaires, tellement content d’être le troisième homme, ça m’a dérangé. A un moment donné, t’as envie de leur demander : "Mais les mecs, vous mesurez la portée de vos gestes?" Les petites gens s’accrochent à ce genre de trucs. Et puis avec mon optimisme, je pense que Sarko va être réélu. Parce que la France vote à l’affect, et que Sarko est très fort dans ce domaine. "

Et quand il parle des cailleras de banlieues, l'ex des cités, ça donne:

" Je ne veux pas généraliser. Plein de gens dans les quartiers se bougent le cul, mais certains trainent le truc par le bas. Cette posture victimaire me gave depuis toujours. Excusez moi les gars, mais le monde ne s’arrête pas au trottoir d’en face. Allez faire un tour, voyez comme le monde est vaste. La nouvelle génération vit avec un complexe, perpétue une culture de l’échec, qui est aussi engendrée par cette société de mépris, de l’individualisme et de la condescendance venue d’en haut."

Pas de doute, il commence à me plaire Joey Starr, un brin de Zem' et de Finkie inside, bientôt, encore un petit effort et les nouveaux réacs auront un pote de plus !

Folie passagère 893.

D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

12 commentaires:

  1. Je crois avoir encore un autocollant (sticker disent les jeunes aujourd'hui) datant de 98, sur lequel est écrit "pas de solution donnée, mon plafond reste ton plancher reste ton plancher, c'est ce que tu liras dans les yeux de ceux qui n'ont nulle part ou crêcher".

    Un truc du comité du 21 avril (en 98). Drôlement prémonitoire, le comité, non ?

    Amicalement.
    Al.

    RépondreSupprimer
  2. @al west: c est kézaco le comité du 21 avril?

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Corto,

    Je n'ai pas la réponse à ta question, je crois me rappeler qu'à cette époque, nous étions en cohabitation. C'était un fly de Bordeaux, mais internet ne m'a été, depuis que j'ai réalisé la troublante coïncidence, d'aucun secours, je n'ai rien trouvé à cette date.

    RépondreSupprimer
  4. ce type m'a toujours fait le même effet que le ribery, des homos erectus restés à l'état sauvage, pas de passerelles entre l'intelligence et eux...te dire si ses paroles me surprennent ! mais peux t-on être un être normal lorsqu'on tape sur les femme, et surtout lorsqu'on véhicule des paroles telles que celles qu'ils chantait avec ses potes qui appelaient à la violence ? les jeunes de nos quartiers ne lisant rien d'autre ( même pas le coran..) prennent ça pour paroles d'évangile, alors je me pose des questions graves là ( comme ils disent ) c'est quoi de la manipulation où de l'hypocrisie ?

    RépondreSupprimer
  5. @boutfil: m'enfin, ce mec est devenue une diva ! Ce qu'il dit est donc parole d'évangile ! Et il vient nous faire la leçon, le JDD lui fait une ITW pleine page. Il est dans la posture, parce qu'il a réussi, du donneur de leçons qui contrairement à ce qu'il dit oublie sans doute d'où il vient.
    Par contre, je reconnais que ce qu il dit tant sur les français qui votent à l'affect que sur les jeunes des cités sonne juste.

    RépondreSupprimer
  6. @boutfil: je rajoute que quand il dit qu'il est un p'tain de réac, il sait pertinemment qu'il se compare en disant cela à un zemmour ou un Finkielkraut, c'est dire si ce Joey est un "brin " prétentieux.

    RépondreSupprimer
  7. c'est sûr mon cher Corto, que quoi qu'il dise ou fasse, Joey Starr sentira toujours le souffre.
    Mais c'est indéniablement un artiste qui fait son chemin à sa manière.

    RépondreSupprimer
  8. @marianne arnaud: c'est indéniablement un artiste... sans doute puisqu'il chante, parle, joue et gagne sa vie avec. Possible, donc, mais dans le mot artiste, je vois aussi "art"

    RépondreSupprimer
  9. Je vous recommande de lire son livre Mauvaise réputation écrit avec je ne sais plus qui. C'est un mec assez cash. Je n'ai jamais détesté les NTM par ailleurs.

    RépondreSupprimer
  10. @PRR: jamais detesté les NTM; vous m'étonnâtes pour le coup :)

    RépondreSupprimer
  11. Ce mec m'a longtemps insupportée. Je trouvais sa musique horrible, ses paroles inaudibles et ses manières odieuses.
    Et puis, j'ai commencé à changer d'avis après l'avoir entendu s'exprimer et lu quelques interviews. Du coup, j'ai fait l'effort (surhumain au début) de tendre l'oreille aux paroles de ses chansons. Musicalement, le rap, J'accroche pas.
    Evidemment, c'est pas mon univers et j'aurais choisi d'autres mots. N'empêche. Mes certitudes ont vacillé.
    Primate musical? Non.
    Poète de la rue? Baah...j'ai du mal.
    Et pourtant il se dégage quelque chose de ce type, aussi insupportable soit-il.
    Bien obligée de l'admettre.

    RépondreSupprimer
  12. @lo: qu il se dégage quelque chose du bonhomme, d'accord, son succès le prouve. mais pour moi un mec qui batit son succès sur sa réputation sulfureuse et sur la violence, j ai vraiment beaucoup de mal, beaucoup.
    Et le rap, j y suis totalement hérmétique

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen