mardi 18 octobre 2011

L'UMP n'a pas de projet ? Rien d'anormal...


Sont rigolos à gauche ! Nombreux blogueurs de gauche s'insurgent de ce que l'UMP s'offre une petite convention de dézingage du projet socialiste profitant aussi de l'occasion pour faire un debriefing de ces fameuses primaires. Quoi de plus normal ? Votre adversaire politique s'est étalé dans les médias pendant deux mois, quitte à en bouffer tout son temps de parole et il faudrait ne rien dire ? Taratata, amis blogueurs de gauche, cette convention, il n'y a vraiment pas de quoi se formaliser, c'est le jeu ! Bon, après, que les discours et débats soient de bonne tenue, c'est une autre histoire, nous verrons.

L'autre truc rigolo avec ces camarades du web, c'est de dire en gros: oui ben à l'UMP, ils font une convention pour étriller Hollande, les primaires et notre sainteté Projet 2012, PARCE QUE, eux, ils n'ont rien à proposer ! Je n'invente rien, fouillez dans les commentaires, vous trouverez. En résumé, que l'UMP la boucle puisqu'elle n'a rien à dire.

Et bien, je confirme, l'UMP n'a rien à proposer... pour l'instant. Et ce pour 3 raisons. 

D'abord, et toute personne s'étant donné la peine de chercher saurait, l'UMP a annoncé clairement qu'elle ne proposerait rien avant fin 2011. Le projet 2012 de l'UMP est en cours de préparation, sa finalisation sera la dernière étape d'un travail accompli en 3 actes:
- Consultations et réflexions au 1er semestre 2011,
- Présentation et débats au 2ème semestre en interne et sur internet des propositions destinées à bâtir le projet 2012,
- Finalisation et présentation, fin 2011, du dit-projet et d'une plate-forme de travail pour les législatives au candidat naturel de l'UMP pour la présidentielle.

Nous le voyons donc, les choses sont séquencées, préparées, organisées et travaillées. La convention qui se tient aujourd'hui rentre parfaitement dans le cadre du deuxième acte de construction du projet 2012.

La 2ème raison est toute simple. La bataille pour 2012 ne sera pour personne une promenade de santé. les rivaux vont s'étudier, se disséquer, s'attaquer et  parfumer l'autre à la boule puante. Le B.A.BA de tout bon stratège qui se prépare à livrer bataille - parce que c'est bien de cela dont il s'agit: livrer bataille - est de ne dévoiler ses plans que le plus tard possible évitant ainsi la préparation de ripostes éventuelles, donner le moins de temps possible à l'adversaire pour changer éventuellement de stratégie. C'est simple comme du Sun Tzu. Mais le PS ne doit pas connaître l'art de la guerre.

La 3ème raison, c'est que si le Projet 2012 était déjà dans "le domaine public", il obligerait de facto, Sarko a entrer en campagne. Il n'a aucun intérêt à le faire trop tôt et bien d'autres préoccupations pour le moment. Que ne dirait-on pas, à gauche, s'il se déclarait maintenant... Nous n'avons plus de président, c'est un candidat en campagne etc..., les trucs à 2 balles.

Tout est donc question de stratégie. Le PS a déjà largement communiqué sur son projet donnant ainsi à tout un chacun le loisir de le critiquer et de le démonter. Un exemple: il était bâti avec l'espérance d'un taux de croissance à 2,5%, et plus le temps passe, plus l'on sait que si on obtient 1,5% il faudra s'estimer heureux... Copie à revoir !

Ainsi donc, blogueurs de gauche et commentateurs, oui l'UMP n'a pas de projet parce qu'elle a décidé, en bon stratège, de n'en avoir un que fin 2011. C'est aussi simple que cela.

Prenez patience ! Vous n'aurez rien avant la fin de l'année. Profitez-en pour relire L'art de la Guerre et tout autre manuel de stratégie, cela peut être utile; vous m'en semblez fort dépourvus.

Folie passagère 877.

D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

26 commentaires:

  1. Et comme on n'aura rien avant la fin de l'année, mon cher Corto, les sondeurs qui doivent continuer à faire des sondages - faut bien que ces gens bouffent - ont demandé aux Français, en parlant de Hollande : "Et si c'était un film ?"
    Il paraît que les sondés ont choisi en majorité, "Le corniaud" !
    Pour Sarkozy, ils ont choisi "Marche ou crève".
    Vous voyez qu'on pense tout de même à nous distraire en cette période d'entre-deux !

    RépondreSupprimer
  2. Divine Marianne, je vous aime -)

    Amicalement.
    Al.

    RépondreSupprimer
  3. @ Al West
    Chic alors !

    RépondreSupprimer
  4. Corto,

    Tu devrais arrêter de prendre les gens pour débiles légers : jamais un président sortant n'a annoncé sa candidature (et donc son projet) avant janvier ou février.

    Par contre, aucune majorité n'avais jamais communiqué à ce point pour prouver qu'elle n'a plus rien à proposer. Le grand public n'en a rien à cirer de ton côté "stratégie". L'UMP donne juste les moyens de se prendre des baffes dans la gueule, à peu près comme pour chaque convention qu'elle donne.

    L'UMP prouve qu'elle n'existe que par opposition au PS...

    RépondreSupprimer
  5. Ne dirait-on pas, mon cher Corto, que depuis que nos amis socialisses ont eu 146%, 142% et 130% de plus de temps de parole sur i-Télé, BFM-TV et LCI que ce à quoi ils avaient droit, ils ne se sentent plus pisser ?

    RépondreSupprimer
  6. Marianne,

    Vous n'y êtes pas. Les dirigeants de l'UMP ont été si grotesque depuis quelques jours que c'est un bonheur...

    RépondreSupprimer
  7. Pourquoi Hollande n'accepte-t-il pas un débat avec Mélenchon, ainsi que celui-ci le lui demande à cor et à cri, ne serait-ce que prouver à ses millions d'électeurs de dimanche dernier qu'il n'est pas un "timoré de la politique" ?

    http://www.lemonde.fr/politique/article/2011/10/18/melenchon-veut-s-adresser-aux-decus-de-la-primaire-ps_1589498_823448.html#ens_id=1564370

    RépondreSupprimer
  8. Marianne,

    Ca serait grotesque ! En refusant de participer à la primaire, Méluche a refusé de participer au débat.

    Hollande est là pour battre Sarkozy. Méluche est là pour prendre 3 électeurs à Hollande. Ce dernier ne doit pas rentrer dans le jeu.

    RépondreSupprimer
  9. @nicolas: Je ne dis pas que Copé et compagnie ne sont pas grotesques, je me contenterai de dire qu'ils jouent à plein leurs rôles. Suffisamment bien d'ailleurs pour qu'ils vous énervent grandement.
    On a jamais vu un ex se déclarer avant janvier/février, tout à fait exact, alors pourquoi critiquer l’absence de projet, il viendra en son temps. En attendant, ils vont s'acharner à l'UMP à demontrer que celui du PS est mauvais, le temps joue pour l'UMP.
    Ils vont tout faire pour vous, pardon, pour pousser le PS et ses dirigeants à la faute.
    Que veux tu que j y fasse, v ous leur avez donné tous les batons pou vous faire battre bien trop tot. C'est peut-être bien cela qui vous embête: vous etes en train de vous en rendre compte.

    @marianne: le corniaud pour Hollande, mouais, et pour faire plaisir a Nicolas, lorsque j ai vu hier, Copé entouré de Novelli et Daubresse, je me suis dit, pas terrible, on dirait une droite molle. ( faut que j'essaie de trouver la photo ).
    Comme je disais à Nicolas, ce n'est pas qu'ils se sentent plus pisser, tout juste qu'ils viennent de se rendre compte que primaires finies, ils avaient déjà bouffé la moitié de leurs munition. Ça peut angoisser, asticoter, voire, enerver, non ?

    @al west: on se calme, j etais là avant ! :)

    RépondreSupprimer
  10. Corto,

    Mais non, ils ne sont pas dans leur rôle. Taper sur le PS au moment où il va au mieux (on a quand même eu quelques périodes bien délicates) est complètement délirant et contreproductif. Les électeurs ne sont pas idiots : ils lisent la presse. Ils verront demain un accord à la tête du PS (ça vient de tomber) et un bordel monstre à l'UMP.

    Tout ça ne nous énerve pas, ça nous amuse. Tu confonds tout...

    RépondreSupprimer
  11. @marianne: que Hollande refuse un débat avec La méluche, normal, 1) il n a pas participé aux débats des primaires et n a pas donc droit à la parole, pour l instant. et de 2) faut etre costaud, très costaud pour se frotter à La Méluche. Et on ne m enlèvera pas de l'idée que Hollande n 'est pas taillé pour ce genre de match, alors pour l'Elysée...

    @nicolas: La méluche juste là pour prendre 3 électeurs à Hollande, ces mêmes 3 électeurs qu'Hollande caressera ds le sens du poil au 2eme tour, non ?

    RépondreSupprimer
  12. @nicolas: contreproductif, on verra , je n en suis pas si sûr. C'est une stratégie comme une autre.

    RépondreSupprimer
  13. Corto,

    Je ne sais pas, on verra bien les résultats du premier tour. Au deuxième, Hollande devra aussi persuader les centristes...

    RépondreSupprimer
  14. @ Nicolas
    Je comprends tout à fait vos arguments. Il s'agit comme d'habitude dans ce pays de tactique politicienne. Chacun sait que de ce côté-là Hollande a été à bonne école. Mais il ne s'agit nullement de permettre aux électeurs de gauche de faire un choix entre deux candidats, par rapport à leur vision de la France dans le monde de demain.
    Ne pas accepter le débat, c'est non seulement accréditer l'idée qu'on est un politique timoré mais encore, que certains arguments de l'adversaire pourraient donner à réfléchir à des électeurs qui ont peut-être été influencés par la véritable propagande qu'ont constitué ces semaines de primaires.

    RépondreSupprimer
  15. Corto,

    Il faudra voir la une des journaux demain...

    Marianne,

    Vous surestimez probablement le poids de Méluche et, d'une manière générale, le poids de la gauche de la gauche. Parmi les 17% des voix qui se sont portées sur Montebourg, il y a probablement une grande partie qui vient de chez lui et l'autre de vrais militants socialos qui veulent faire bouger le parti pas le quitter !

    Il y a d'autres modifs de refuser le débat, comme ne pas accréditer le fait que l'ennemi est Méluche... En outre, Hollande doit s'adresser aux autres composantes de la gauche. On ne sait pas, par exemple, à ce jour, si Chevènement sera candidat.

    RépondreSupprimer
  16. @ Nicolas
    Qui a parlé d'ennemi ? Vous, pas moi !
    Quant à Chevènement, si j'ai bien compris, et s'il en a la possibilité, il se présentera pour faire une candidature de témoignage pour représenter tous ces gens de la gauche qui a plus de 50% ont voté contre le traité constitutionnel, et que Hollande qui avait demandé ce référendum, a fait passer par pertes et profits.

    RépondreSupprimer
  17. Marianne,

    Oui, c'est bien moi... Méluche, dans ses propos, considère bien Hollande comme l'ennemi.

    RépondreSupprimer
  18. Cette convention est juste une connerie de plus d'une UMP officielle, qui parviendra juste à continuer à se rendre insupportable. Faut pas oublier que l'électeur, il faut le convaincre, pas le faire fuir...

    Ils sont nuls. Et ça m'emmerde que ça soit "eux" la droite aujourd'hui. On aura l'air con quand le champion de la droite sera éliminé dès le premier tour...

    (enfin bon...)

    RépondreSupprimer
  19. @falconhill: pourquoi cela serait-il une connerie ? Pourquoi l'ump ne pourrait-elle pas de manière formelle faire un débrief des primaires et faire publiquement une critique du projet 2012 du PS ?

    ( je ne parle pas de la forme qui est nulle, je viens d aller faire un tour a la convention via internet )

    Et je ne crois pas mais alors absolument pas a ton "pessimisme": le champion de la droite sera éliminé dès le premier tour...
    Cette campagne va etre pourrie, c'est sur, tant par la faute des quelques idiots de l ump que par leurs homologues a gauche.

    RépondreSupprimer
  20. Corto,

    Avant de chercher des idiots à gauche, n'oublie pas que la dernière merde qui vient d'être lancée n'a pas été lancée par la gauche.

    Tu en sauras plus si ça buzz, mais je refuse d'y participer.

    RépondreSupprimer
  21. @nicolas: de quoi parles-tu ?

    Par ailleurs, sans remettre en question cette convention que je trouve légitime, elle est par contre, sur la forme, la technique, complètement nulle. Ce compteur qui défile , on se croirait sur TF1

    RépondreSupprimer
  22. Le PS a un programme, il est d'une simplicité enfantine ce qui est normal pour des socialistes dont la seule promesse qu'ils ont pu tenir c'est du vent.

    Les médias s'ils faisaient leur travail correctement prendrez la direction de la Corrèze où ils apprendraient que ce département géré par Hollande fait parti des plus endettés de France.

    Un peu d'eau au moulin: " Seul département à la tête d'une créance supérieure à 100% de son budget global, la Corrèze fait peser sur ses habitants une dette de 1 329 euros ce qui la place au 1er rang. Un chiffre qui peut s'expliquer par des dépenses d'équipement liées à la gestion d'un réseau de routes départementales très dense"; avec Hollande à sa tête.

    On ne pourra pas dire que l'on ne savait pas.

    RépondreSupprimer
  23. Good Morning Corto,

    Ils nous avaient caché cela les amis de François,Martine,Arnaud,Ségolène et les autres:

    En principe, ne pouvaient voter aux primaires socialistes que les personnes inscrites sur les listes électorales adhérant « aux valeurs de gauche ». En réalité, certains mineurs et certains étrangers (nécessairement non inscrits sur les listes électorales) ont pu voter. Le règlement de la primaire prévoyait, en effet, une dis­position fort peu commentée par les médias, selon laquelle « les mineurs qui auront 18 ans au moment de la présidentielle, ainsi que les mineurs et les étrangers membres du PS ou du Mou­vement des jeunes socialistes » pouvaient voter. Imagi­nons que les présidentielles nous offrent le fameux « 21 avril à l’envers ». Dans ce cas, des mineurs étrangers auront alors joué un rôle plus déterminant que les citoyens français de droite dans le choix du chef de l’État !

    Vilains cachottiers mais cela, on le savait déjà!

    RépondreSupprimer
  24. @gtrandpas: taratata, ils ne nous ont rien caché, j'en ai même fait deux billets. Tiens sais tu que non seulement un étranger pouvait voter a ces primaires pour peu qu il soit au PS depuis 6 mois,mais mieux encore: un étranger en situation irrégulière ( sans papiers, clandestin...) pouvait aussi voter pour peu...qu il soit inscrit idem au PS depuis plus de 6 mois.
    Par contre sur cet aspect ( vote des mineurs et étrangers ), je reconnais volontiers que les media et le PS ont été étonnamment discrets.

    Quelques personnalités de droite ont dénoncé la chose ( Mariani, Lucca...) mais ont trouvé peu d'echo ds ces mêmes médias.

    RépondreSupprimer
  25. Je n'ai franchement pas l'impression que le PS ait réellement exprimé l'ombre d'un projet, si? Quelques grandes lignes et deux ou trois idées innovantes ressortent des précédents débats mais pas réellement de projet commun sur lequel s'appuyer.

    C'est maintenant qu'ils vont réellement bâtir le projet socialiste pour les cinq années à venir, celui qui sortira en même temps que celui de L'UMP histoire de coller au calendrier électoral. :)

    Et faut pas trop s'en faire pour les temps de parole, L'UMP en a maintenant à revendre mais sans face-à-face avec l'opposition il y a peu de chances que celui-ci lui soit grandement profitable...

    La stratégie, puisque c'est ce de quoi nous parlons, pour le moins casse-gueule du PS semble pour l'instant largement à la hauteur de l'enjeu. :)

    RépondreSupprimer
  26. @didier: ah que si, le PS a bien un projet pour 2012 que chaque prétendant aux primaires (hors Baylet ) a signé, dans un bel élan d'unité. Le problème, c'est qu'il plein d'idées qui côutent un max de pognon pour etre mises en oeuvre. Et que sauf erreur, du pognon, y en a plus.
    Tout le challenge des présidentielles sera là: comment se faire élire quand on ne peut plus promettre de dépenses ???

    pour le temps de parole, je ne m en fais pas, je dis juste que le PS a gaspiller ses cartouches pour jusque fin d année ou presque. C'est a mon avis un mauvais calcul: silence radio maintenant pdt 3 mois.

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

L’église byzantine Saint-Louis de Paimbœuf, en Loire-Atlantique