dimanche 16 octobre 2011

Primaires PS et abus de langage


N'y a-t-il pas abus de langage à dire de ces Primaires qu'elles sont citoyennes ?  N'y a-t-il pas tentative de culpabilisation ? Crénom, citoyen, vient mettre un euro dans le nourrain, vient certifier que tu adhères aux valeurs de la gauche, sinon, justement, tu n'es pas Citoyen ! Prends ton destin en main Citoyen, vient voter aujourd'hui. Mon cul, je suis citoyen mais je n'irai pas voter. Normal, je ne suis pas socialiste. Appelez-les comme vous voulez vos Primaires, mais pas citoyennes; primaires de ou à gauche, socialistes, Primaires pour une bandaison pré-électorale, Primaires pour doux rêveurs, Primaires du Camp du Bien, comme vous voulez mais pas citoyennes.

N'y a-t-il pas abus de langage lorsque le grand manitou par intérim du Parti Socialiste, Harlem Désir, déclare à midi qu'il est heureux de voir, de constater que "Les Français et les Françaises ont su préempter" ce grand moment de démocratie, "je suis content de voir les Français s'emparer de ce deuxième tour comme ils l'ont fait du premier". Crénom, Françaises, Français (et mêmes électeurs étrangers), votez, c'est le destin de votre pays qui est en jeu. Manifestez dans les urnes votre appartenance ! Mon cul, je suis Français mais je ne suis pas allé voter. Même pas mal, aucun regret.

Non, non, je tenais à le dire: On peut être Français et ne pas être socialiste.

Folie passagère 874.

D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

9 commentaires:

  1. Ami Corto,

    Pourquoi te faire autant de mal, fait comme moi regarde une chaîne qui ne parle pas d'information.

    Si tu n'en pas, éteints ton téléviseur et lits un livre.

    Je sais qu'à force , on finit pas croire que l'on est de mauvais français.

    Nous nous en rappelables en 2012 et nous essayerons de leurs claquer la boîte à camembert.

    RépondreSupprimer
  2. @grandpas: je ne me fais pas mal, je constate; c'est tout. Il fallait que ce soit dit, ça me titillait juste

    RépondreSupprimer
  3. Bon si cela te fait du bien, faut surtout pas te priver mais j'évite quand même de jeter un oeil car je vais passer mon écran de télévision à la tronçonneuse ou à la hache danoise.

    J'ai une autre solution, acheter une cible et des fléchettes, coller une photo du "petitoumou" et lui envoyer dessus.

    RépondreSupprimer
  4. Rhô lô lô, comment t'es vénère, Corto.
    Tiens, pour te calmer, ponds-nous donc un billet sur Dodo-la-Saumure :
    http://www.nordeclair.fr/Actualite/2011/10/12/le-parcours-de-dodo-la-saumure-entre-tou.shtml
    ça te calmera (peut-être même cela te fera rire, te détendra !).

    Bien à toi.
    Al.

    RépondreSupprimer
  5. Good Morning Corto,

    Je partage en ce moment ta colère depuis ce matin impossible de regarder les infos, sur les 15 minutes que dure le journal de LCI, 12 furent consacrer à ces gens là.

    Si les journalistes voulaient nous lobotomiser, ils ne s' y prendraient pas mieux.

    J'en peu plus, je craque. AAAAAAAAAAAAAAAA !!!!!!

    RépondreSupprimer
  6. @grandpas: don't worry, cela devrait se calmer. La parole est à l'opposition !

    RépondreSupprimer
  7. Bah je ne suis pas socialiste et je suis quand-même allé voter. Pas pour les valeurs dites de gauche qui ne sont ni plus ni moins que des valeurs laïques démocratiques et républicaines dépassant largement les partis auxquelles on adhère de toute façon quand on considère appartenir à un pays civilisé, pas pour pour faire plaisir aux socialos dont je me méfie comme de la peste tant ils sont versatiles, pas par humeur du moment ni pour coller à une météo clémente incitant à mettre le nez dehors, simplement pour soutenir un des plus grands bonds en avant qu'aura fait la politique politicienne française depuis des lustres. Un début prometteur en matière de logique apte à s'éloigner d'habitudes ou conventions dépassées dont on crève à petit feu. :)

    RépondreSupprimer
  8. @didier: je reconnais a ces primaires un caractère innovant, bousculant un peu les habitudes. Néanmoins, elles prouvent selon moi si besoin était que la politique est devenu un métier a part entière: il faut des élections (primaires ) pour qu'un personnage, un leader, émerge.

    RépondreSupprimer
  9. Ont-ils fait ces primaires pour le PS? Peut-être un brin mais engager le citoyen lambda à se prononcer sur leur "sauce" interne est quand-même osé et assez casse-gueule pour considérer qu'elles ont été avant-tout organisées au regard des citoyens Français.

    Si une grand partie des personnes qui se sont déplacées pour voter étaient plutôt de gauche ou du centre (même droit), je connais pas mal de gens de droite qui y sont allés aussi. Même si le PS a, pas besoin de se demander pourquoi, tout fait pour les en dissuader. Et je trouve l'idée que les citoyens reprennent leur place au cœur des débats politiques sans se limiter au clivage droite/gauche très bien, mieux, vital.

    Et tiens, je suis même sûr que Nicolas Sarkosy (que l'on connaît de mieux en mieux), après le coup de colère pour s'être fait doubler, s'est bien amusé de cet exercice, autant en observant la ronde du PS que l'agitation dans son propre camp. :)

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen