samedi 8 octobre 2011

Primaires PS: Le combat des minuscules


Alors demain, c'est le grand jour, c'est jour de vote. C'est bien.

On a tout dit et tout entendu sur ces Primaires citoyennes socialistes. Qu'elles n'étaient pas citoyennes, qu'elles permettraient le fichage des gens de gauche, qu'elles squatteraient l'espace public et médiatique, qu'elles allaient coûter bonbon; tenez, même qu'elles seraient vouées à l'échec, voire comble de la bêtise: elles ne seraient pas démocratiques!

Que nenni, gens de mauvaise foi, ces Primaires s'annoncent comme une grande réussite. On annonce 1, 2, 3, 4 millions de votants, c'est à qui surenchérira le plus. Que l'on ne s'inquiète pas 6 millions de bulletins ont paraît-il été prévus. Il y en aura pour tout le monde. C'est beau, c'est chouette, c'est gargarisant. La gauchosphère s'enflamme, demain, c'est la fête à nœud-noeud, n'oubliez pas, camarades, allez voter: barbecue, bières, frites, merguez et isoloirs.

Des isoloirs, il n'en restera plus que 2 et puis, plus qu'un. C'est ce dernier, estampillé PS, qui portera l'année prochaine les espoirs du peuple de gauche: bouter Sarko hors-les-murs. On verra, on verra, rien n'est moins sûr.

Ces primaires auront été un formidable moment de la vie politique française, c'est un fait. On oubliera juste de dire comment elles sont aussi révélatrices de la médiocrité du cheptel politique de gauche. 12 ans de Chiraquie, 5 ans de Sarkozie et pas un individu n'a émergé du lot. 17 ans sans que la gauche, bouffée par ses divisions, ne sache faire apparaître l'homme ( ou la femme ) providentiel; celui qui emporterait dans un grand désir de changement, dans un souffle nouveau, tout le camp du Bien derrière lui. 11 ans de gouvernance Hollandaise auront miné d'égos surdimensionnés la socialisterie; socialisterie comme fumisterie: le socialisme, en France, n'existe plus depuis longtemps...  Cette Socialie, soi-disant unie, s'est retrouvée contrainte d'organiser cette votation pour départager quelques personnes se détestant plus les unes que les autres. Oui Mitterrand, Jaurès, Blum et Mendès France sont définitivement morts et enterrés, même de gauche, ils étaient Majuscules. Vous, peuple du camp du Bien, avez le choix entre un Hollande, une Aubry, une Royal, un Montebourg, un Valls et un Baylet. Assurément, pas un ne supporte la comparaison, la preuve, il vous faudra choisir entre la peste et le choléra, entre la carpe et le lapin, entre un mou, une autoritaire, une Madone. D'aucuns me rétorqueront que l'on a pas le culte du chef, à gauche. C'est vrai, nous assisterons à un combat de minuscules. Comparativement.

Oui, de ces Primaires, je ne retiendrai finalement qu'une chose, c'est que même pour la magistrature suprême, en Socialie, aujourd'hui, le nivellement par le bas est de rigueur. Au moins, la rigueur trouve-t-elle ainsi sa place.

Folie passagère 861

D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

41 commentaires:

  1. Mais vous êtes fulgurant ce soir, mon cher Corto !
    Vous allez, avec ce billet, faire péter tous les plafonds de Wikio et Cie !
    Toutes mes félicitations !

    RépondreSupprimer
  2. Terrible, comme expliqué sur twitter digne d'une rédaction de sciences po: creux et dilué. la conclusion aurait du être le corps du billet et donc démontrée avec des exemples ou citations.

    RépondreSupprimer
  3. Vous allez avoir le défilé de toute la "Socialie" mécontente, mon cher Corto, parce que les socialistes, les vrais, seront bien d'accord avec vous !
    Mais ceux-là ils votent Mélenchon.

    RépondreSupprimer
  4. Melanchon, le pauvre sénateur qui empoche 15.000 €uros pas mois, le pauvre il s'est mis en congé de son mandat de député européen du Lot et Garonne.Un artiste ce gars que dis je un contorsionniste de niveau international, faire le grand écart entre le sud de la France et la banlieue, c'est du grand art.

    La gauche pour moi c'est les mêmes usurpateurs , c'est tout.

    RépondreSupprimer
  5. @dragouik: ravi de te voir ici. Creux et dilué, c'est une façon de voir. J'ai commis une dizaine de billets sur ces primaires et les candidats pour essayer de démontrer qu'ils n'avaient ni la carrure ni les ambitions nécessaires pour le pays, et que le projet était lui même creux et vide. Ce billet n'est que la conclusion de cette série, ou presque. Juste pour dire, et c'est très difficile de développer dans un billet de blog, nécessairement court, que je suis sidéré par le manque d'envergure des candidats que le PS propose, faute de mieux. Ni plus, ni moins.
    Désolé, mais ne me dites pas que les 5 candidats ont la dimension d'un Mitterrand, d'un Blum ou d'un Jaurès.

    @marianne: C'est effectivement pour cela que j utilise ce mot "Socialie". Les ceusses qui se présentent sous l'étiquette PS, n'ont que l étiquette socialiste. Les vrais, non que je les apprécie, loin de là, sont avec mélenchon. Nous sommes d accord.

    RépondreSupprimer
  6. @grandpas: des usurpateurs, on en trouve aussi à droite et le problème n'est pas là en soi ( encore que ); ce qui est affligeant c'est que des millions de gens s’apprêtent a voter pour des gens qui, selon moi, et personne n a su me convaincre du contraire, n'ont absolument pas le niveau requis, les compétences, le réalisme et la rigueur pour obtenir le poste tant convoité.

    RépondreSupprimer
  7. @dragouik: j oubliais, tu peux aussi aller lire ce billet de P Sage et surtout les commentaires qui ont été laissés. Visiblement, il y a aussi des gens à gauche pour penser comme moi :

    http://sagephilippe.20minutes-blogs.fr/archive/2011/10/06/ce-qui-plombe-le-parti-socialiste.html#comments

    Et tant que j y suis, et sans être un admirateur de science Po, une "rédaction digne de science Po" ce n'est pas déshonorant, presque un compliment

    RépondreSupprimer
  8. je trouve que devoir payer , ne serais-ce qu'un euro pour voter, c'est anti-démocratique et ça frise l'inégalité voir la discrimination et si j'ai pas 1 euro à dépenser ? on me vire du bureau de vote ?
    de toute façon, m'en fou, j'irai pas

    RépondreSupprimer
  9. @boutfil: 1 euro franchement qu'est ce que c'est...
    je me souviens avoir écrit un billet il y a longtemps pour critiquer les bons de réduction que l on a sur les produits où il fallait faire plein trucs pour en béneficier ( decouper le code barre, le poster, le timbre etc...), quelques De-gauches m'avaient vertement tancé pour me dire que 0,50 cts ou 0,30 ou 1 euro c'était capital pour des tas de gens qui n arrivent pas a boucler es fins de mois, ce dont je ne disconvenais pas.
    Et bien vois tu 1 euro, c'est pas grand chose, ca sert a voter, et a payer les couts de ces primaires

    RépondreSupprimer
  10. Bonsoir au Maître des Clés,
    Bonsoir à toutes et à tous,

    Puisque j’ai retrouvé la parole, ce serait mesquinerie de me taire.

    Connaissez-vous Randy Newman, cher Maître des Clés ? Il a écrit et composé une chanson intitulée « short people » qui, si je résume, conclue « don’t want short people around me ».
    A cette époque il a reçu des lettres incendiaires et des menaces d’associations diverses et variées, dont des associations de nains, l’accusant de discrimination et de propos injurieux. Du moins, jusqu’à ce que tous comprennent qu’il ne parlait pas de taille mais d’étroitesse, et vous l’aurez compris, d’étroitesse d’esprit. Fort heureusement pour ceux qui l’insultèrent, le ridicule ne tua point.

    Depuis le début, il y a maldonne dans ce vaste débat au sein du Parti Socialiste. Privilégier le programme, certes, mais où veulent-ils réellement aller ? Pourquoi les idées primeraient-elles quand on assiste, finalement, au classique affrontement de personnalités ?

    Je ne dirais pas comme vous, tout petit bémol, tant je pense que nulle personne n’est minuscule. Mais je leur crierais volontiers qu’ils devraient avant tout se demander qui ils veulent être pour savoir ce qu’ils doivent faire et non l’inverse. C’est peut-être cette différence d’attitude qui est si perceptible entre six mercenaires et un leader.

    Non, décidemment, tout comme Randy Newman, je ne veux pas, demain, d’une politique étriquée autour de moi.

    Cordialement

    RépondreSupprimer
  11. Je ne suis pas d'accord avec toi mais je dois bien reconnaître un certain souffle et une éloquence relativement vivifiante à ce billet.
    Cependant, pourrais-tu préciser ce que tu trouves de "grand" dans le nain à talonnettes qui dirige ce pays, à part le pif et la médiocrité ?

    RépondreSupprimer
  12. Corto,

    Quand je parle d'usurpateur pour les politicards de gauche, c'est que ces malandrins disent défendre les petites gens mais comment peuvent ils oser quand ces mêmes personnes se vautrent dans l'argent facile gagnée bien souvent sur la laine de ce même peuple.

    Je sais que homme de droite ne sera pas mon ami alors je m'en méfie voir je le combats mais surtout je sais qui devant moi.

    RépondreSupprimer
  13. 1 euro mon cher Corto, c'est le prix d'une baguette de pain, c'est le prix d'un KG de patates de mauvaise qualité enfin c'est le prix de pleins de choses dont les gens qui n'ont pas de fric ont besoin...pas le prix d'un vote, je pensais que les votes ne s'achetaient pas

    RépondreSupprimer
  14. A quoi reconnait on un socialiste, c'est simple il ose tout et ce que tu viens de mettre en ligne le démontre.

    Crois tu qu'il habitera aussi rue de Biévre ?

    RépondreSupprimer
  15. @loc: je crois bien qu'il me plait bien ce Randy Newman:

    http://youtu.be/1NvgLkuEtkA

    @MHPA: que tu ne sois pas d accord, je peux le concevoir. mais dis -moi honnetement, ces primaires sont bien la preuve qu'aucun , à gauche, n'a su depuis Mitterrand incarner une certaine puissance conquérante, le truc en plus qui fait que l'on gagne, le charisme, la carrure, l'intelligence...pas un parmi les 6 lui arrive à la cheville , si ?
    maintenant pour Sarkozy que j ai l'élégance de ne pas railler sur son physique, il ne s'agit pas de lui ds ce billet. Il s'agit de 5 + 1 personnes qui cherchent a devenir Président, sans en avoir, selon moi, la stature necessaire.

    RépondreSupprimer
  16. @grandpas: ces "malandrins" vont reunir, demain au minimum 1 millions de personnes, ça c'est affligeant. que l on puisse se déplacer pour si peu...
    Oui, ils osent tout et surtout promettre beaucoup, énormément alors que le pays n a plus une thune...

    @boutfil: je plaisantai tu t en doutes. Les votes ne s'achètent pas, en principe mais pas chez nos amis "socialistes " qui autorisent d'ailleurs les versements jusqu'à 150 euros !

    RépondreSupprimer
  17. Le nivellement par le bas, certes, leçon de politique bien apprise de nos "chefs" depuis cinq ans. Le plus terrible, c'est que ça nivelle de la même manière de l'autre côté, alors l'avenir politique...
    "Oui, ils osent tout et surtout promettre beaucoup, énormément alors que le pays n a plus une thune..." tu te souviens des promesses sarkozites d'il y a cinq ans ? Ahahahahahahahahaha!
    Plus de thunes ? Mais si, l'argent ne s'est pas envolé, il s'est déplacé à force de politiques capitalistes et libérales.
    Mais nous ne serons jamais d'accord, bien sûr !

    RépondreSupprimer
  18. @olivier autissier: Il y a du vrai ds ce que tu dis mais en l occurence tu détournes le sujet. ce que je vois et écris ici c'est que ces primaires, quelque soit leur succès prouve qu'aucune personnalité a gauche n a su prendre le leadership. De ce fait, les sympathisants se retrouvent a voter pour des personalités que je trouve bien loin d'avoir les capacités de conduire raisonnablement le pays.
    A droite, c'est autre chose et pas encore le moment d en parler.
    Peux-tu me confirmer que des 6 candidats, au moins un a la stature d'un Mitterrand ou d un blum, les capacités e mener le pays?

    RépondreSupprimer
  19. A Madame Boutfil et au Maître des Clés,
    J’ai lu avec attention vos échanges sur la cotisation demandée pour pouvoir voter lors de ces primaires.

    En réalité, cela n’a rien de choquant. Le Parti Socialiste est une association Loi 1901 dans laquelle, comme la plupart du temps, il faut adhérer et être à jour de ses cotisations, aussi faibles soient-elles, pour avoir le droit de vote.

    Ce qui est fondamentalement mensonger, c’est la dénomination d’élection citoyenne alors qu’il s’agit bien du vote interne organisé par une personne morale de droit privé.

    Il n’y a donc rien de public ou de « citoyen » dans ces élections, et, après tout, toute organisation privée s’organise comme elle l’entend.

    Il est, par contre, très vrai qu’il eut fallu le dire plus clairement.

    Bien à vous

    RépondreSupprimer
  20. @Corto,
    Pour faire suite au commentaire de MHPA, as tu vraiment envie d'avoir Sarko comme président encore 5 ans de plus?

    RépondreSupprimer
  21. @loc: nos échanges avec Boutfil se voulaient un peu taquin, tu t'en doutes. Là où je ne suis absolument pas d'accord avec toi c'est quand tu parles d’organisation privée en parlant du PS. Le PS touche de l'Etat environ 35 millions d'euros au titre de sa représentation électorale ( l'UMP, près de 40 ). Nos sous à nous donc! Je le considère donc comme une organisation publique (idem UMP et autres ). Question sémantique ? Pas sûr...

    @el camino: faute de mieux comme je le disais ds un précédent billet, oui. mais tel n 'est pas le sujet ici mais juste mon opinion partagée par certains ( y compris de gauche ) que de ces 6 candidats , je n en voie aucun en Homme d'Etat. Aucun n a su prendre le leadership, aucun n a le charisme, et ces primaires en sont la preuve: il faut un vote ( pas si démocratqiue dans le choix des candidats) pour essayer d'en trouver un. me fais-je comprendre ?

    RépondreSupprimer
  22. 1) A l'adresse de Granpas qui ferait mieux de se renseigner avant d'écrire des énormités:
    Mélenchon n'est plus Sénateur depuis janvier 2010...
    Mais calomniez, calomniez....

    2) A minuscule, minuscule et demi:

    Jusqu'en mars 2010, l'UMP assurait qu'une primaire aurait bien lieu aussi pour 2012. "Quel que soit le statut du candidat, qu'il soit ancien président ou pas, il passera par le vote des militants", promettait Xavier Bertrand. Depuis, l'Elysée comme Jean-François Copé ont changé de cap. Il n'y aura pas de primaire avec d'autres candidats que Nicolas Sarkozy.

    jf.

    RépondreSupprimer
  23. Aaaah, joli! Je viens de prendre une grande claque vivifiante dans les naseaux! Ça c'est torché!

    En plus, j'ai appris des choses fort intéressantes: je ne savais pas qu'il fallait payer. C'est vrai qu'un euro, c'est pas grand chose, mais le principe me gêne. Adhérer aux valeurs de la gauche consisterait d'abord à raquer?
    Et moi qui voulait y aller rien que pour voir, fureter un peu et accessoirement, tenter de bouter Martine hors les murs...je suis perturbée.

    Ensuite, faut admettre que le profil politique de nos dirigeants n'est guère engageant. A droite comme à gauche, à part peut-être quelques minoritaires obscurs qui ne déshonorent pas trop ostensiblement leur place, ça sent très fort le fromage blanc.

    Je sens que je vais virer anar si ça continue.
    Ou rockeuse.
    Ou rien.

    RépondreSupprimer
  24. Ce n'est pas d'un homme d'état dont tu parles là, mais plutôt d'une figure tutélaire, d'un grand fauve, d'une sorte de dominant qui incarnerait la nation et même l'écraserait, car c'est comme ça qu'on les aime, les pesants, imposants, un genre De Gaulle mais sans perdre l'admiration pour la royauté dont notre pays a toujours su ne jamais se prévaloir, refilant le pouvoir, non pas dans un dictateur (ah si les Rois, Bonaparte, etc...), mais à une sorte de "père" de la patrie, dès qu'il le pouvait.
    Je suppose qu'on est à une autre époque, qu'il faut peut-être grandir, et que la démocratie n'en est plus à pour nous faire du culte de la personnalité (bon, je pousse là, peut-être mal compris) mais s'essaie à un peu plus de tempérance sur l'égo des personnes.
    Moi c'est plutôt une politique qui m’intéresse et je reconnais que c'est mieux si celui qui la représente et l'incarne ait une personnalité "affirmée" si c'est bien ça que tu veux dire.
    Ça viendra peut-être, bientôt il en restera plus qu'un, ou qu'une...

    RépondreSupprimer
  25. Good Morning Corto

    @ Maitre Jacques,

    Erreur de ma poste sur le poste qu'il a gardé, il est toujours élu comme député européen de la circonscription Sud-Ouest, sur la liste Front de gauche pour changer d'Europe depuis le 14 juillet 2009.On va pleurer sur son train de vie.

    Renseignez vous avant de jouer au père la Morale.

    Les espagnols ont cru aux sirènes socialistes, tout devrait être parfait dans ce monde socialiste.

    Les jeunes espagnols n'ont pas cette impression et la prochaine élection sera peut être gagnée par le Parti Populaire.

    RépondreSupprimer
  26. On a l'impression que beaucoup touchent du doigt ce qu'il y a de pathétique, pour les nains de la politique, de droite comme de gauche, à vouloir occuper le fauteuil du géant De Gaulle, qui avait été taillé à ses mesures.

    RépondreSupprimer
  27. @jacques: c'est peut etre bien pour cela que Xavier Bertrand a été dégagé de la direction de l'UMP, va savoir.

    @lo: ravi d'avoir pu t'aider a decongestionner tes naseaux. C'est cela qui est curieux, plus on avance plus les personnages politiques s'auto-déprécient. La politique est devenue un métier.Ses VRP n'ont plus le truc en plus qui faisait les grands hommes d'avant, qu'ils furent de droite ou de gauche.

    @MHPA: tout ce que tu dis est vrai et l on en arrive donc à la fin de ton com' : une personnalité "affirmée". ET bien c'est exactement ce que je reproche aux 6 candidats de la primaire. Ils m'apparaissent comme des "short people " ( voir le com' de LOc bien plus haut ) et ce n'est pas de ça dont j ai envie pour mon pays

    RépondreSupprimer
  28. @grandpas: Mais normalement et puisque Zapatero a décidé de ne pas se representer, le PPE a toute les chances de passer en Espagne. Ce qui ne changera pas grand chose tant avec Zapatero les espagnols ont été habitués à une politique de droite.

    @marianne: Et où l on s'aperçoit effectivement que pas un n arrive à la cheville d un DeGaulle ou d'un Tonton quand bien même ils aiment s'y comparer

    RépondreSupprimer
  29. Corto, si je peux me permettre, Le Figaro a publié une analyse très pertinente de ces primaires socialistes par Dominique Reynié.:

    http://www.lefigaro.fr/politique/2011/10/07/01002-20111007ARTFIG00654-la-primaire-revele-la-faiblesse-ideologique-du-ps.php

    Quant à ces primaires, on peut raisonnablement penser que, outre le fait qu'elles révèlent la "faiblesse idéologique du PS", elles ont été avant tout une gesticulation médiatique qui a servi à entretenir l'illusion chez les socialistes qu'ils avaient déjà gagné l'élection présidentielle: il n'y a en effet pas eu de vrai débat ni de vrai contradicteur pour les ramener à la réalité.

    Quant à Hollande, qui sera sans doute désigné, je m'interroge encore sur ce qui a pu le propulser en tête des sondages: ce type est un looser (il suffit de se rappeler des élections présidentielles de 2002 et 2007 et du référendum de 2005). Ses efforts pour ressembler à Mitterrand et le ralliement de Jack Lang ou d'Attali font de lui un homme du passé... Je suis curieux de voir combien de temps il va tenir dès que la vraie campagne sera engagée.

    RépondreSupprimer
  30. Cher Maître des Clés,

    Je comprends votre raisonnement concernant les subventions mais ne parlons-nous pas des primaires ?

    Les Associations que sont les partis se font rembourser leurs frais de campagne lors des élections, mais il s’agit ici d’une campagne d’adhésion qui n’a rien d’officielle, qui ne désigne d’ailleurs même pas son candidat à l’élection Présidentielle, contrairement à ce que croient la plupart des personnes qui s’acquitteront de l’euro nécessaire puisque cela serait contraire aux statuts du parti et donc illégal. Il ne s'agit que d'une vaste consigne de vote destinée aux sections composées de personnes ayant réellement le droit de vote dans cette association.

    Je pense, sauf erreur de ma part, que le parti ne touche pas un centime public pour cette campagne. Il lui revient donc de choisir son mode d’organisation.

    Bien à vous

    RépondreSupprimer
  31. @frédéric: que rajouter de plus...
    Pour Hollande, moi aussi je ne comprends cete "engouement " envers lui qui pendant 11 ans n a rien foutu au PS si ce n'est créer les divisions.

    @loc: en effet, le PS ne touche rien de 'Etat pour cette campagne des Primaires. La seule "aide " venant de l'Etat est la mise à disposition des écoles gymnases etc pour bureaux de votes.

    "qui ne désigne même pas son candidat a l'election présidentielle " ? comprends pas, il me semblait que c'était justement le cas

    RépondreSupprimer
  32. Au Maître des Clés,

    Je dis cela car si j'en crois les statuts du Parti Socialiste, pour être électeur dans les sections et donc pouvoir désigner le candidat à l'élection Présidentielle il faut:
    - être adhérent depuis au moins six mois;
    - être à jour de ses cotisations.

    Je ne vois donc pas comment des personnes signant une simple déclaration de "valeurs" et versant un euro peuvent être électeurs.
    J'en conclue donc que cette consultation n'est qu'une campagne d'adhésion et que le vote réel aura lieu ensuite en conformité avec les statuts. Dans le cas contraire, tout intéressé pourrait l'invalider, ce qui, il est vrai, pourrait être drôle.

    Ce qui serait amusant, c'est que quelqu'un soulève la question et demande que l'on explique que le vote d'aujourd'hui n'est jamais qu'un sondage.

    Ceci étant, il reste possible que les statuts du PS aient été modifiés et que leur propre site ne soit plus à jour.

    RépondreSupprimer
  33. Ami Corto,

    Zapatero ne se représente pas sachant la mouise qu'il a mis en Espagne. Mais cela va au dessus de l'homme c'est tout le PESOE qui va prendre une raclée mémorable.

    Je peux aussi t' assurer que le Zapatéro est n socialiste,je l' ai croisé dans un meeting PS filant le parfait amour avec Hidalgo.

    J' étais invité à ce meeting pas un président de bureau de vote encarté au PS mais qui était un homme extrêmement sympathique et qui n'insultait ces opposants.

    Pas moyen d' échapper à ces primaires sur les chaines d'information, heureusement les Blacks ont gagné contre les Pumas et avec la manière.

    Kapa o pango kia whakawhenua au i ahau

    RépondreSupprimer
  34. @loc: oui etonnant cette histoire de statuts, j ose espérer qu'ils les ont modifié. ce serait trop de la balle si recours étaient fait !

    @grandpas: dommage j aimais bien zapatero, jamais on n avait vu un 1er ministre de gauche mener une si parfaite politique de droite

    RépondreSupprimer
  35. @Loc: a propos des statuts, voila ce que m a répondu un élu socialiste de Lyon auprès de qui j ai été me renseigner:

    "En fait la primaire a justement été approuvée par les militants pour permettre, de façon extraordinaire des status communs, à des non-adhérents de voter. Du coup ceux-ci n'ont nullement besoin d'un durée d'adhésion."

    Dont acte !

    RépondreSupprimer
  36. Demain; ils feront comme en Belgique, ils rendront le vote obligatoire surtout pour leurs primaires ensuite seules les militants étant à jour de cotisation et ayant 6 mais au PS seront autorisés à voter pour les élections nationales.

    Mais je confirme pour les élections du secrétaire de section , les militants doivent être:

    être adhérent depuis au moins six mois;
    être à jour de ses cotisations.

    Mais tout est bon pour gagner.

    Zapatero, le bel hidalgo en politique côté dame c'est pas la joie.

    RépondreSupprimer
  37. Là c'est la casserole qui dit à la bouilloire qu'elle a le cul noir... :D

    RépondreSupprimer
  38. @grandpas: et bien rendre le vote obligatoire, je ne suis pas contre, pkoi pas

    @Didier: non pas du tout, c'est la casserole qui constate mais en ne regardant qu un côté de la bouilloire. Viendra le temps de critiquer les cadors de droite,... en temps utile

    RépondreSupprimer
  39. Mince, on va bouffer de la primaire socialiste encore une semaine, j’irais bien voter histoire de semer la chienlit en votant pour Dame Tartine.

    Plus ils seront proches l'un de l'autre plus ils taperont sur le nez, ils finiront peut être par ressembler à ce qu'ils sont réellement des clowns grotesques.

    Je serais curieux de connaître le taux de participation ville par ville.

    Ami Corto,

    Rendre le vote obligatoire mais on est pas belge.

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen