lundi 3 octobre 2011

Présidentielles 2012: les imbéciles et les charlatans


Sacré Franz ! Dans un de ses derniers édito, le patron du Point nous dépeint gravement la situation de la France en 20 lignes et 3 petits points. Bref, tout va mal: économiquement et politiquement. Climat délétère, boules puantes, politiciens pourris, crise financière, la dette et toussa. Ainsi des 3 petits points. La France est confrontée à 3 crises concomitantes: politique, morale et financière. C'est simple, précis et surtout vrai.

La solution serait-elle donc dans l'élection présidentielle ? Le salut, selon les uns, viendrait d'une nouvelle équipe, socialiste, avec Hollande Président. Pourquoi ? Parce que tout semble joué d'avance, les sondages nous l'ont prédit. Pour les autres, scénario différent, Sarko rebondit opportunément et nous voilà repartis pour 5 années supplémentaires. Non dit Franz, rien n'est joué pour la présidentielle, il est bien trop tôt pour crier, quelque soit son camp, victoire; ses 3 crises ( et tout le merdier qui va avec ) vont bousculer en 6 ou 7 mois tous les pronostics. Oui trop tôt , bien trop tôt pour fanfaronner, l'avenir nous réserve bien de mauvaises surprises.

Jusque là, ça se tient, je suis d'accord avec Franz. Sauf qu'il conclut son édito ainsi:

" Puissent les Français ne pas écouter, lors de la campagne à venir, les imbéciles ou les charlatans qui, avec leurs solutions débiles, leur promettront d'augmenter le pouvoir d'achat ou les dépenses publiques..."

A nouveau 3 petits points qui me mettent dans l'embarras. Car à le lire, et bien j'ai beau chercher, je ne vois pas pour qui nous pourrions voter... Ben oui quoi, c'est exactement ce qu'ils nous promettent. Tous.

Folie passagère 853.

D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

4 commentaires:

  1. Pour MI, j' ai un grand besoin d'un boulot pas trop fatiguant où la cantine est bonne, les voyages gratuits où qu'on peu faire venir les copains et copines, ou qu'on reçoit de beaux cadeaux, qu'on fait la nouba avec la Queen et les gens qui comptent dans ce monde.

    Je changerais même le n' avion en prenant un plus gros comme le A 380.

    Pour les petits qui ont voté pour moi, 5 ans plus tard, je leurs donnerais du grain à moudre comme le disait Bergeron.

    RépondreSupprimer
  2. Et en même temps, mon cher Corto, les défections pleuvent.
    Décidément cette campagne des présidentielles fait peur aux plus aguerris, à ceux qui avaient promis, craché, juré, qu'ils se présenteraient.
    J'ai envie de demander : à qui le tour ?

    RépondreSupprimer
  3. @grandpas: ben a vrai dire ils en revent tous du Chateau. faut-il aimer les dorures et le pouvoir pour subir ce qui est loin d etre une synécure.

    @marianne: Borloo, Besancenot, Shivardi et ça ne fait que commencer, ce qui n 'est pas plus mal. Non que cette campagne fasse peur mais certains se rendent peut etre compte, enfin, du ridicule de leur candidature. Pas tant pour les idées qu'ils défendaient mais justement par la prise de conscience du ridicule en question.

    Quant aux autres, ceux qui resteront au soir du 1er tour :10, 12, peut etre 14, les discours seront les memes, les recettes différentes.
    Je crains qu'elle ne manque cruellement de souffle et d innovation cette campagne.

    RépondreSupprimer
  4. Pour ma part, mon cher Corto, je trouve cette campagne très intéressante.
    Il y a d'une part, les sondages - autant dire : les journalistes, puisqu'ils publient ces résultats de sondages en première page - qui disent que 68% des Français pensent que Nicolas Sarkozy ne sera pas réélu, et d'autre part, les Français qui auront le dernier mot et dont personne, absolument personne, ne peut prédire, à coup sûr, ce qu'ils diront.

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP