mercredi 5 octobre 2011

Valérie Trierweiler abasourdie, moi aussi !


Il fut un temps pas si lointain où les promises d'officiers de l'armée françaises étaient soumises, par la gendarmerie, à une enquête de bonne moralité avant de convoler en justes noces. Cela ne choquait personne...

Hier la polémique était la révélation par l'Express qu'une enquête approfondie avait été diligentée sur Valérie Trierweiler, la compagne de François Hollande. A part ces on-dits, L'Express n'apporte aucune preuve mais, rassurez-vous, je n'en exigerai aucune puisque cela me semble tout à fait logique, voire habituel. De tout temps, même en démocratie, le Pouvoir, via ses services de renseignements, a enquêté sur toute personne qui sort ou s'apprête à sortir du lot. A fortiori sur l'entourage de la dite-personne. Imaginons un candidat à la plus haute fonction dont on s'apercevrait, une fois élu qu'il est alcolo, fétichiste, obsédé par les relations inappropriées ou qui sait membre d'une secte diabolique, ça ferait désordre. Autant le décaniller d'avance, principe de précaution oblige, stabilité du Pouvoir - de gauche comme de droite - impose. Ainsi le vilain sera soit prévenu que ce n'est pas la peine d'y aller, soit sa face cachée sera mise en réserve pour être balancée en pâture journalistique, si besoin et en temps utiles.

C'est à la fois sain et dégueulasse mais c'est ainsi.

François Hollande en s'engageant dans la quête du Graal sait pertinemment que son passé et son entourage seront passés au peigne fin. Le nier serait passablement hypocrite. Valérie sait qu'en risquant de devenir Première Dame ( Que l'on nous en préserve, cela voudrait dire que François... ), de la même façon que son cher et tendre, elle passe à la moulinette.Tout le personnel politique et médiatique sait que cela se passe ainsi. Les notes blanches auraient été interdites par Sarko, possible, les habitudes restent.

Alors quand ce  personnel (et même quelques blogueurs) se déclare outré par les révélations de l'Express, quand Valérie Trierweiler se dit "abasourdie" par ces mêmes-révélations, et bien moi-même le suis-je par tant d'hypocrisie ou de naïveté.

Et quoiqu'on en dise ou fasse, ces enquêtes furent, sont et seront quelque soit le Pouvoir en place.

Folie passagère 855.

D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

30 commentaires:

  1. A vrai dire, mon cher Corto, je n'avais pas vu les choses ainsi, me contentant de trouver que tant que ce n'était pas prouvé, je ne comprenais pas que l'Express en parle.
    J'avais même dit à mon mari, pas plus tard que ce matin : "Montre ou pas montre, tu ne nous abonnes plus à ce torchon !" Il va sans dire que "torchon" était bien exagéré, proféré sous le coup de la colère !
    Mais en y réfléchissant, je me dis que vous avez raison : fouiner dans le passé d'une dame qui prétend devenir la première du pays, c'est de la simple précaution !

    RépondreSupprimer
  2. @marianne: comme quoi je ne dis pas que des conneries. la première police "officielle" en France remonte je crois à Fouché. Donc rien de nouveau et tous les pouvoirs ont pratiqué ainsi. parfois même sans que le roi d'alors ou le président d'aujourd'hui en soient informés, leurs services veillant d'eux memes au grain.
    Claude Guéant porte plainte contre l'Express pour diffusion de fausse nouvelles et diffamation. A mon avis, il a tort car si enquête sur cette enquête il y a , je ne serais absolument pas étonné qu'elle ait bien eu lieu et certainement à l'initiative seule d'un flic de haut rang des Rg ( et dans ce cas, pan sur les doigts a Guéant et donc sur Sarko ). Dont le boulot est justement de veiller au grain, sans toujours aller aux ordres. Vous suivez ?

    RépondreSupprimer
  3. Dame Trierweiler va être contente, mon cher Corto, et bien d'autres démocrates socialistes avec elle.
    Il paraît que pour éviter un second tour, il serait demandé - ni plus, ni moins - à dame Martine de se retirer de la compétition, au cas où le sieur Hollande serait premier du premier tour de la primaire.
    C'est pas beau ça ?
    Il paraît que ça s'appelle la stratégie de l'édredon-don-don !

    RépondreSupprimer
  4. Tout à fait d'accord avec Corto !
    Il n'y a pas de quoi en faire un pataquès. D'ailleurs, ils le savent bien !
    Nous sommes en période rouge en prévention des attaques terroristes, les services de renseignements sont partout. Il me semble tout à fait normal que les proches d'un présidentiable soient passés au crible.
    Nous le sommes bien, nous !
    Et pour beaucoup moins que ça !
    Tout cela n'est qu'hypocrisie et tient lieu d'idées politiques de la part des postulants candidats.
    Le plus con dans l'histoire, c'est Guéand, qui nie tout !
    Il fallait dire "mais oui ! Mais c'est normal ! Qu'y trouvez-vous à redire ?"
    Quand on veut être prof ou agent d'aéroport, il faut avoir un casier judiciaire vierge, on peut être sujet à des enquêtes.
    Etre la compagne d'un présidentiable vous dédouanerait de tout ?
    Tiens, au passage, j'apprends que Hollande aussi est très lié aux média, par sa femme. Je l'ignorais. Un de plus...

    RépondreSupprimer
  5. @marianne: voila qui est intéressant, cela m aurait été échappé, d’où sortez vous cela ?

    @carine: en effet, je crois que Guéant a eu tort sur ce coup la.
    Mais bon cette offuscation n'est bien évidemment que posture, courante en période d'avalanche de boules puantes.
    Au pire, à chaque fois qu il y a rumeur, je ne me pose plus qu une question; a qui profite-t-elle ? En l'occurence, à part à Hollande je ne vois pas.

    RépondreSupprimer
  6. Je rajouterai qu on se plaint beaucoup en ce moment de la collusion des hommes politiques avec les milieux d'argent. Mais avec la gente journalistique ou médiatique ça ne dérange pas, curieux ?:
    Scoenberg/Borloo, Hollande/Trierweiler, Levaï puis DSK/Sainclair, Montebourg/Pulvar... Vous en voulez d'autres ?
    Besson et son ex-Brunet, Jospin/Agazinski, je continue ?

    RépondreSupprimer
  7. Halte-là : d'où sortez-vous, tous, qu'il est normal que la police enquête sur la compagne d'Hollande sous prétexte qu'il sera peut-être candidat ? L'élection est un processus démocratique et ce n'est pas à la police de décider en amont de qui en est digne ou pas - a fortiori quand il s'agit de l'entourage. Se résigner sous prétexte que ce n'est pas nouveau c'est capituler, tout simplement.

    RépondreSupprimer
  8. Ami Corto,

    Vous remarquerez que dans les couples que vous citez, très peu sont de vilains hommes de droite.Il y a bien Boorlo mais c'est selon le côté où se trouve le tonneau.

    Monsieur Bonnet,

    Pourquoi n'aurait on pas le droit après tout avec vôtre numéro de SS, l'était sait tout de vous.

    Il est certainement plus facile à ces personnes de cacher des évènements inavouables que les petits. Qui savait su la fille bâtarde à tonton. C'était l' omerta. Certains se sont brûlés les ailes en y faisant allusion.

    Pour vivre heureux, vivons caché.

    RépondreSupprimer
  9. @olivier bonnet: Bienvenue ici !

    Je n'ai pas dit que c'était en soi normal. Je dis meme que c'est dégueulasse. Je dis aussi que c'est un fait, que cela fait des lustres que cela se passe ainsi que les gouvernements soient de gauche ou de droite.
    Disons plutot qu'il est habituel que cela se passe ainsi. Et pas qu'a ce niveau de pouvoir. Et pas qu'en France.C'est un constat.
    Par contre que l'on s'en offusque tel que cela a été fait me fait rigoler dans la mesure où tout le monde connait ces pratiques encore une fois "habituelles".

    par ailleurs, ne vaut-il pas mieux enquêter, et pourquoi pas officiellement, avant que d'avoir de mauvaises surprises?

    Aux USA, par ex, tout candidat à la présidence, ainsi que son entourage, est soumis a une enquête approfondie du FBI, c'est officiel et ne choque personne. En france, nous en sommes qu'à l'officieux depuis des lustres et ça ne derange pas grand monde sauf quand on peut en tirer avantage.

    RépondreSupprimer
  10. @grandpas: Olivier Bonnet est un journaliste très très engagé à gauche-gauche. merci de ne pas lui en tenir rigueur :)

    Certaines causes ont plus d'importance que d'autre, comme nous tous. Tiens, demandons lui ce qu'il pense de la collusion du milieu journalistique avec le milieu politique, qui sait...

    RépondreSupprimer
  11. "D'où sortez-vous cela ?"
    Mais de la page 5 du Figaro de ce jour, mon cher Corto !
    L'article est même très savoureux.

    RépondreSupprimer
  12. @marianne: ben je vais aller lire, figurez vous qu il m est livré gratos depuis une semaine.

    RépondreSupprimer
  13. Gratos ? Faites gaffe, mon cher Corto, l'abus de bien social vous guette !

    RépondreSupprimer
  14. Cher Corto, en ce qui me concerne, ma compagne est... journaliste elle aussi ;)

    RépondreSupprimer
  15. Ami Corto,

    J'ai aussi des relations très à gauche, NPA et LO et syndicaliste au SUD,certains sont en procès avec leur employeur qui est aussi le mien et je les ai soutenus durant leurs ennuis par ma petite présence durant des manifestations contre cet employeur.

    Ce que je ne supporte , c'est: les personnes qui ne supportent pas la controverse en pensant qu'ils détiennent La Vérité.

    Monsieur Bonnet est certainement un homme formidable mais j'aime à rappeler les erreurs, les incartades, les bévues des personnes qu'il peut soutenir.Pour l'instant, il ne m' a pas apostrophé de doux mots.

    Mitterrand n'était pas un ange mais il avait du charisme et n'aurait pas trahi une ancienne amitié pour un morceau de pouvoir. C'était un Monsieur.

    RépondreSupprimer
  16. @olivier Bonnet: grand bien vous fasse mais vous n'êtes pas politicien, donc pas de soucis.

    @Grandpas: Mitterrand n aurait pas trahi une amitié pour un morceau de pouvoir. Tiens donc, ce sont Berégovoy, Grossouvre, et bien d autres qui doivent rigoler à te lire

    RépondreSupprimer
  17. Mais..mais... du temps de Dieu ( pardon Mitterand ) il y avait des centaines d'écoutes non ? des ateurs et des journalistes non ? et autant qu'il m'en souviennes personnes n'avait trop moufté à l'époque
    tout le monde est fiché aux rg à partir du moment où on a une petite activité un peu publique, par exemple, j'ai su que je l'étais en tant que dirigeante associative et je n'en ai rien à battre !

    RépondreSupprimer
  18. @boutfil: oui tu as raison mais tu oublies de dire qu'il est aujourd'hui bon de moufter pour un oui ou pour un non ( surtout si cela peut permettre de taper sur Sarko). Du coup qd il y a une vraie raison de moufter, on ne la voit plus.

    RépondreSupprimer
  19. Grossouvre est tombé dans son appartement et Beregovoy c'est la faute à son garde du corps ;-).

    Je les avais oublié ces 2 là.

    RépondreSupprimer
  20. @grandpas: grosssouvre s'est tiré une balle ds le buffet, dans son bureau, à l'Elysée. Et si il y en a un qui n a de leçon a donner à personne, c'est bien Tonton. Ca tombe bien , il n est plus là.

    RépondreSupprimer
  21. Corto,

    C'est pas gentil pour une fois où j’essayais de trouver un socialiste correct, tu me brises mon rêve, :-D

    RépondreSupprimer
  22. @grandpas: certains rêves ne sont pas definition qu'illusion, le comprendre; c'est être réaliste. Et Tonton était tout sauf un rêveur

    RépondreSupprimer
  23. Le renseignement c'est le pouvoir, que ce soit pour le garder ou pour le prendre... :D

    RépondreSupprimer
  24. Hey, ho, Corto et Grandpa, n'oubliez-vous pas le plus emblématique de tous, le précieux Roger-Patrice Pelat ?

    Amicalement.
    Al.

    RépondreSupprimer
  25. @didier: ns sommes d'accord et ce quelque soit le pouvoir en place. Dégueulasse, sans doute, mais c'est ainsi. Alors ceux qui jouent les vierges effarouchées d'apprendre que l'autre a été "enquêtée", hein...

    @al west: Pelat aussi, le monsieur pépète de Tonton

    RépondreSupprimer
  26. Il y a eu ausii l'affaire de l'Observatoire dans la nuit du 15 au 16 octobre 1959, la voiture de François est alors criblée de 7 balles, heureusement que la gars était un sportif,il sauta une haie.

    Décidément,il y a des blancs dans sa carrière le Mythe-errant

    RépondreSupprimer
  27. "Ici, c'est défouloir et commentaires"

    En effet !!!!

    jf.

    RépondreSupprimer
  28. @Jacques: bienvenue ici !
    La visite vous a plu ?

    RépondreSupprimer
  29. Encore un blog téléguidé par l'Intérieur.

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP