mardi 27 août 2013

Hollande s'en va t'en guerre. De quoi être saisi d'effroi, non ?


La tension monte. La preuve ? Pépère parle et il transpire. 

Avec solennité, cet idiot nous annonce que " sur tous les enjeux, sur tous les terrains, sur toutes les crises, sur tous les conflits, la France fait entendre sa voix ". Ainsi, avec la Syrie, il a trouvé le moyen de se grandir et de faire diversion. Nos problèmes intérieurs sont suffisamment graves pour que l'on nous propose un dérivatif à nos angoisses: aller faire la guerre à la Syrie. N'est-ce pas ? 

Et Pépère n'y va pas par le dos de la cuiller: " Le monde est saisi d’effroi après la confirmation de l'emploi d'armes chimiques en Syrie. Tout porte à croire que c'est le régime de Bachar el Assad qui a commis cet acte abject. Dois-je rappeler que ce conflit a déjà fait plus de 100 000 morts. Ce conflit menace la paix dans le monde. Le massacre de Damas ne peut pas rester sans réponse. La France a été la première à reconnaître la coalition nationale syrienne comme représentante légitime du peuple syrien.il faut rechercher la riposte la plus appropriée aux exactions du régime syrien. Quand j'entends qu'il convient de faire des économies, ce n'est pas sur l'outil de défense que nous pouvons les faire. la France est prête à punir ceux qui ont pris la décision infâme de gazer des innocents... Blablabla... " 

Vous avez compris ? L'heure est grave. Pépère est en colère, il va casser du Assad. Enfin, c'est ce qu'il nous dit et je crois qu'il est suffisamment idiot pour le faire.  Pas directement, pas en envoyant nos soldats sur le terrain, du moins pas encore, mais en suivant docilement Obama et son valet Cameron. Ils ont décidé que le seul coupable était Assad. Ils ont décidé que, malgré de nombreuses invraisemblances, c'était forcément les sbires d'Assad qui avaient gazés les populations civiles à Damas. On nous a parlé de 1 300 morts, aujourd'hui, on a parlé de 316 morts. Peu importe, la ligne rouge a été franchie pour la deuxième fois. Sans que ni la première fois, ni la seconde, on nous ait donné l'assurance à 100% que l'initiateur de ces gazages était Assad. Pépère a décidé de prendre le parti des islamistes locaux. Pépère a décidé d'aller en découdre avec quelques missiles, quelques bateaux ou quelques avions...peu importe les moyens, il part en guerre, nous dit-il: " Demain, je réunirai un Conseil de défense, le Parlement sera informé de la situation dans les meilleurs délais. cette guerre civile menace aujourd'hui la paix dans le monde ". 

Et bien justement, puisque c'est une guerre civile, je ne suis pas sûr que ce soit à nous d'intervenir. On s'insurge que des gaz chimiques soient employés mais s'insurge-t-on des Kalach', des lances-roquettes, des grenades et mortiers qui depuis des mois crachent la mort des deux côtés ? Se soucie-t-on des exactions - je vous épargne le visionnage de certaines vidéos - commises par les rebelles qui eux aussi, chaque jour, commettent des actes abjects

La France participera au bombardement de Damas que l'on nous annonce pour jeudi. Combien de civils seront-ils tués ? Pépère a décidé  de changer de braquet; dans un premier temps, c'était l'envoi d'armes aux rebelles, puis, l'attente d'une décision onusienne et enfin aujourd'hui, la participation effective à une opération militaire. 

Supposons donc que nous en avons les moyens. Après les milliards dépensés au Mali, là où il fallait stopper les terroristes islamistes, allons donc dépenser un peu plus en Syrie; portons secours aux islamistes locaux qui aux cris d'Allah Akbar égorgent, décapitent et émasculent... 

Vous voulez que je vous dise, ce n'est pas tant le gazage de population qui me saisit d’effroi, la guerre, c'est la guerre, qu'elle soit civile ou internationale, c'est dégueulasse. Non, ce qui me saisit d’effroi, c'est bien que nous participions à cette aventure. La Syrie n'est pas le Mali. Me trompe-je ou bien l'Iran soutient-il Assad ? Comme la Russie et la Chine. 

Alors maintenant, et en attendant que les USA passent à l'action, Pépère a causé et il n'a plus le choix, se dédire le ridiculiserait à tout jamais, il s'alignera donc sur le Grand Satan. Acceptons donc l'idée que si ces derniers attaquent, nous serons  nous aussi en première ligne. Et après ? Après, quand Assad sera zigouillé, si tant est qu'il le soit un jour, à quoi doit-on s'attendre avec la nouvelle Syrie ? Vous le savez ? Moi pas, on ne m'a rien dit. 

De quoi être saisi d’effroi, non ?

Folie passagère 1871.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

33 commentaires:

  1. Hollande ne doit pas avoir les bonnes communications , c'est plutôt les islamistes soutenus par le Qatar et l'Arabie Saoudite qu'il faudrait punir , ceux qui entretiennent la guérilla , mais pépère n'a plus de couille , toucher à ses investisseurs et à son électorat islamique français lui serait fatal , Fafa a dû oublié de lui parler des russes , des chinois et de leurs réactions , au Mali les islamiques ne doivent plus comprendre comme nous d'ailleurs .
    Et pendant ce temps là pépère n'aura plus le temps de s'occuper des réformes annoncées il y a 16 mois , bof il verra cela en 2025 si on ne l'a pas enfermé entre temps dans un asile de fou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude Henri: Son air martial tout à l heure dans le poste faisait peine à voir. Non pour lui, mais pour la France qu il emmène dans une nouvelle galère. Il a choisi son camp, un camp curieux: ricains et islamistes.. cet engagement, pas vraiment couillu puisque sur ce coup là il ne fait que suivre, sent mauvais. Sans compter les eventuelles représailles

      Supprimer
  2. La leçon de la Libye ne nous aura donc pas suffi, mon cher Corto ?
    Voilà que nous retournons en Syrie. Il me semble que nous y étions déjà entre 1920 et 1946, sur mandat de la SDN. Nous devions les aider à installer la démocratie. Apparemment ça n'a pas été un franc succès puisque les Syriens sont allées de révoltes en dictatures jusqu'à la prise de pouvoir du père Assad en 1970.
    On comprend bien que Hollande qui va d'échec en échec en France, soit tenté par une nouvelle aventure guerrière. Mais la Syrie ce n'est pas le Mali, et s'il persiste dans cette voie, nous allons bientôt savoir ce qu'il va nous en coûter.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: Ca va nous coûter bonbon, c'est certain, question pépètes, comme si nous pouvions nous le permettre. Mais ça va nous coûter aussi très cher sur le plan international et diplomatique. Assad, ou ce qu il représente, à de nombreux alliés. Avec cet inconvénient c'est que ce genre d engagement ne débouche jamais sur de franches victoires.

      Supprimer
  3. La guerre qui se déroule n'est pas seulement entre Hassad et son opposition mais entre Alaouites et islamistes, entre Iran et monarchies du Golfe, entre Perses et arabes (et Turcs, bientôt?), entre chiites et sunnites. Prendre parti pour un camp, c'est se faire un ennemi de l'autre sans avoir pesé les implications de ce choix, sans avoir non plus ni les moyens, ni surtout la volonté d'en assumer les conséquences possibles.
    Alors, oui! Il y a de quoi être saisi d'effroi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pangloss: Puisque toi et moi sommes conscients de tout cela pourquoi cet idiot de hollande ne le sait-il pas ? Quelles sont ses véritables motivations ? Et ne me dit pas que c'est par pur sollicitude pour ceux qui se sont fait gazer :)

      Supprimer
  4. Une ignominie, une de plus.
    Faire de notre armée le bras de l'Islam...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Signalsuspect: abracadabrantesque ! la seule petite chose qui me ' rassure " c'est que visiblement les Français et une bonne partie de la classe politique, y compris à gauche, y sont opposés

      Supprimer
  5. "Déployez tous vos efforts pour que le fruit de votre djihad soit, avec la volonté de Dieu, un Etat islamique djihadiste, une étape sur la voie du rétablissement du califat islamique." Ayman al-Zawahiri chef d'Al-Qaeda.
    Ce message sonore qui provient de sites islamiques le 7 avril appelle les rebelles en guerre contre le régime de el-Assad à instaurer un Etat islamique en Syrie!

    Aussi des inquiétudes ont été montrées face à la part grandissante de l'influence des islamistes parmi les rebelles peu organisés et se tirant parfois dans les pattes. Et c'est en faveur des rebelles qu'il est prévu d'intervenir?

    Autre détail étonnant, il est affirmé que ce conflit menace la paix dans le monde? De quel manière une guerre civile va t-elle apporter la guerre entre d'autres états? La seule guerre possible proviendrait d'une intervention extérieure de la part de la plus grande puissance. En intervenant, on interagit systématiquement avec les deux forces en présence avec de nombreuses conséquences. Qui peuvent s'étendre au delà des frontières du coté de la Turquie qui a un peu de mal avec la séparation de la religion et du pouvoir, l'Irak instable, le Liban avec ses anciens conflits, l'Israel...

    Malgré l'Afghanistan, l'Irak, le Mali et l'Egypte dernièrement je suis aussi saisi d'effroi lorsque Pépère veut encore intervenir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Judex: et oui, c'est au secours de ces rebelles que pépère se propose de voler au secours.

      Une guerre civile peut etre contenue au pays ds laquelle elle a lieu en érigeant une "muraille " hérmétiquee afin qu 'il n y ait pas de risque de contamination, le temps qu'ils règlent leur problème. Au lieu de cla et au nom d une bisounourserie pas totalement désintéressée, on y va ! Go!go!go! Les cons !

      Supprimer
  6. Je suis ahurie devant les articles de presse et les réactions de nos politiques depuis quelques jours... comme si tout le monde était absolument sur que Bachar a gazé ces gens.. Où sont les preuves?
    D'une maniére générale: pourquoi ne tenons nous pas compte des leçons du passé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @anne: ou sont les preuves qui montreraient que c'est Assad qui est ordonné le gazage ? On ne sait pas. La meilleure preuve si j ose dire c'est que les experts de l ONU sont encore sur place pour essayer... d en trouver. Ou alors on ne nous dit pas tout. ceci étant, compte tenu , comme tu dis, des expériences passées, nous devrions nous méfier. remember les pseudos armes de destructions massives en Irak...

      Et ils recommencent donc leurs conneries !

      Supprimer
  7. Mais puisque BHL le dit, merde alors!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Grandpas: BHL doit sans doute croire que Syrie et Libye , c'est kif-kif .

      Supprimer
  8. bonsoir corto, je me suis mal exprimée plus haut : quand je disais que la presse et les politiques semblent certains que.. cela fait plusieurs jours que je parcours la presse à ce sujet.. et je ne trouve que " reprenons tous en coeur : Bachar est coupable." pas de mise en perspective,rien... le fait semble acquis.. ORS
    quelle preuve en avons nous? pourrions nous être mis au courant des éléments à charge ?
    personne ou presque n'emet l'hypothése que cette attaque pourrait etre due aux rebelles.. à part un article dans la voix de la russie, ou je ne sais plus trop où..
    c'est limite vexant pour les citoyens que nous sommes : pense t on que nous sommes décérébrés ? et que l'on engage une guerre, comme cela ?

    je n'ai pas pu verifier, mais il parait qu'une vidéo montrant une petite fille agonisante suite au gaz sarin, a en fait été mise sur You tube, la VEILLE de l'attaque au gaz. ( on voit la date sur la capture d'écran, mais je ne sais si ce n'est pas trafiqué )
    dans un précedent commentaire, je soulignais qu'au tout début, on ne savait meme pas si c'était du sarin ( mais cela ne fait rien, tout le monde a parlé de sarin ) et que les pesticides organophosphorés donnaient exactement les memes symptomes ( meme famille ).
    j'ai noté une chose curieuse à propos de la presse : quand les faits sont certains ( par ex, un fait scientifique avéré, genre super découverte ): elle utilise le conditionnel ( il serait prouvé que etc... ) et quand les faits sont incertains, elle utilise souvent les formes affirmatives.. c'est trés bizarre. Je pense qu'ils ne se rendent meme plus compte de ce qu'ils écrivent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Anne: l'emploi du conditionnel plus que de raison est pour moi la preuve tangible de la baisse de qualité du journalisme.
      Pour le reste, il a été décidé que preuve ou pas preuve, Bachar était coupable. Donc il n y a pas à tergiverser, il est coupable.
      Moi ce qui m étonne encore plus c'est que tous nos dirigeants veulent son départ mais pas un n est foutu de nous éclairer sur les conséquences de son départ et sur ce que deviendra la Syrie après. Alors oui, de quoi etre inquiet.

      Supprimer
  9. AVIS ! Tweet de Laurence Haim, seule correspondante de presse française accréditée à la maison blanche. Tweet émis aujourd'hui à 22h:

    "LAURENCE HAIM ‏@lauhaim 52 min
    A la MBlanche en ce moment on entends partout dans les hauts parleurs le discours du VP Biden sur le sacrifice des américains en guerre."

    RépondreSupprimer
  10. je suis effectivement saisie d'effroi,effarée, effondrée, connaissant la grande pratique diplomatique de ce gouvernement... lisant les phrases attribuées à Hollande ( ridicules) ...et me souvenant du passé.

    RépondreSupprimer
  11. Comme je le disais dans mon billet concernant la question, je ne sais vraiment pas ce qu'on va y foutre en Syrie. Sans compter sur les conséquences internationales qui vont s'en suivre.
    Hollande n'à rien d'autre à faire qu'à jouer et à l'apprenti soldat et à l'apprenti sorcier.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Jeff: Pour un peu on regretterait Chirac :)

      Supprimer
  12. Les propos de Pépère engageant la France à punir le gouvernement Syrien avant même de connaître le rapport des experts de l'ONU sont ahurissants et comme vous dites terrifiants.

    On sentait bien que ça le démangeait de jouer à nouveau les chefs de guerre. Il a tellement besoin de trouver ailleurs la reconnaissance qu'il n'a pas chez nous. Mais quand même, il aurait pu au moins attendre le retour des experts pour savoir si des gaz toxiques ont réellement été utilisés et si oui par qui, car on a pu voir à différentes reprises dans ce conflit, que l'opinion est très largement manipulée.

    Comment vont réagir la Russie, la Chine, l'Iran et plus généralement le monde Arabe si l'occident intervient militairement ?

    Avec insistance et à différentes reprises, V. Poutine a mis les occidentaux en garde en faisant un parallèle avec les rumeurs sur les supposées armes fantômes de destructions massives Irakienne qui ont servi de déclencheur à la guerre d'Irak. L'Iran s'est aussi faite menaçante envers la France en cas d'intervention en Syrie. En attaquant la Syrie, la coalition occidentale ne risque t-elle pas de voir le monde arabe se liguer contre elle ?

    Quoiqu'il en soit et même si la guerre civile syrienne est très moche et que les moyens utilisés doivent bien sûr être dénoncés, nous ne sommes ni concernés ni menacés au point de devoir nous en mêler directement.

    Décidément, Pépère, cherche tous les dérivatifs qui lui permettront d'échapper aux tâches qui lui incombent vraiment : emploi - sécurité - retraites...

    Quant à savoir ce que sera la nouvelle Syrie. Gageons que ce sera le foutoir.... en pire qu'avant.

    Quelle fichue rentrée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Cyrielle: oui quelle fichue rentrée et sans vouloir être rabat-joie, on n a pas encore tout vu !

      Supprimer
  13. pendant que pépère fait le beau devant les ambassadeurs, et mes médias aux ordres nous repassent les airs de seigneur de la guerre de l' Hollande, on ne parle pas du chômage en hausse ou si peu et des autres sujets qui fâchent.

    Un soucis quand même les pilotes syriens ne sont pas des manchots et nos beaux rafales vont peut être aller au tapis, bon cela fera plaisir à Dassault, ils auront de nouvelles commandes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @grandpas: comment ça du chomage en hausse ? Puisque l'on te dit que la tendance est à la baisse de la hausse en attendant l'inversion de la courbe. C'est clair, non ?

      Supprimer
  14. dans la ligne "hollande-taubira-valls", ce serait bien le seul crime odieux qui se verrait effectivement sanctionné - sans que la phalange HTV ne se pose la question du devenir, de l'eventuelle/possible réinsertion du criminel présumé.

    RépondreSupprimer
  15. En tout cas, les Chrétiens, les Alaouites, tous ces gens-là, eux, ils savent à quoi s'attendre une fois Assad zigouillé, et rien de franchement enthousiasmant, c'est clair.
    Il n'y a pas une connerie que nos bons Socialos auront laissé échapper, nous avons bien fait (je dis nous par conscience républicaine) de leur confier les manettes...remarquez, Sarko aurait fait pareil, peut être même plus vite, histoire de brûler la politesse aux copains.
    Il nous reste quoi, comme choix, pour la suite?
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. nouratin: quelle hypocrisie tout de meme que tout cela. Les syriens ont "le droit " de s'étriper dans les grandes largeurs depuis des mois dans l indifférence et l absence de réactions de la communauté internationale, mais le gaz, non, c'est pas bien , faut pas !

      quel choix pour la suite... on n est pas dans la m....

      Supprimer
  16. Quitte à faire sauter un président apparemment parfaitement incapable, impopulaire et qui gaze ses civils, on pourrait peut-être suggérer à l'ONU de s'occuper du notre, non ?

    Quoi, une connerie aurais-je écrite ?

    RépondreSupprimer
  17. Quant à "punir" -sic- Bachar El Assad, décidément, faudrait quand même que Moi-Je Ier change de registre ; après sa boîte à outils, maintenant, il veut "punir". Comme une maitresse d'école. Ne serait-il pas un peu puéril, ce cadeau fait par Dieu à la France et que l'univers entier nous envie ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Al west: La ou c'est encore plus drôle c'est que les ricains ont affiché d entrée la couleur: il ne s agit pas de faire tomber Assad avec ces éventuels bombardements à venir, juste de lui faire comprendre qu il ne faut pas recommencer.

      Quand notre Pépère et son Fafa déclarent que Assad doit etre punir et partir

      Supprimer
  18. Contre le scénario du pire en Syrie » par Nicolas Dupont-Aignan*

    http://www.sxminfo.fr/64936/2013/08/28/contre-le-scenario-du-pire-en-syrie-par-nicolas-dupont-aignan/

    un homme lucide..

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen