dimanche 25 août 2013

Claude Askolovitch m'inspire une pitié méprisante

Pitoyable: adjectif, qualifiait autrefois quelqu'un naturellement enclin à la pitié. De nos jours, c'est ainsi que l'on désigne quelqu'un qui excite la pitié ( ex: " Elle pleurait simplement, sans aucun sanglot, mais n'en paraissait que plus pitoyable ". Pierre Louÿs, Trois Filles de leur mère, 1926 ). De façon péjorative, pitoyable désigne quelqu'un qui inspire une pitié méprisante, qui est mauvais dans son genre...

D'aucuns disent que c'est un héros, d'autres qu'il a commis un acte insensé... Jacques Blondel s'est fait descendre en voulant intercepter deux racailles qui venaient de braquer un bar-tabac du côté de Marignane. Alors forcément dans le climat actuel, cette histoire prête à polémiques et alimente les discussions. Normal. 



Là où cela devient plus embêtant, voire scandaleux selon la définition que vous accorderez au mot pitoyable, c'est quand au cours d'un débat radiophonique, un éditocrate patenté, un Sachant du micro, journaliste à Mariane, se permet de qualifier Jacques Blondel de pitoyable: " Ce monsieur est infiniment pitoyable parce qu'il est mort ". Et, histoire d'être complet, d'en rajouter: " Il ne faut pas l'ériger en modèle, il a transformé deux voyous merdeux en assassins ."  Oui, vous avez bien lu, ou entendu, Jacques Blondel est un faiseur d'assassin.

Ça se passait sur RTL, le journalope en question s'appelle Claude Askolovitch; très mauvais dans son genre, encore un cachetonné qui, faute de pouvoir la fermer, ferait bien de faire preuve d'un peu de pudeur et de retenue. Ce type d'énergumène est une plaie pour la profession de journaliste.

Sans rapport aucun, encore que et pour votre information, mais qui en dit tout de même assez long sur RTL, Pierre Bergé, sera à partir du 26 août, chroniqueur appointé dans la même émission que celle où s'est illustré Askolovitch.

Folie passagère 1869.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

61 commentaires:

  1. Rascalauschwitz... Je me souviens de lui il y a 15 ans à Marignane... Sournois, gluant, graisseux, larvaire... Une vraie pub pour la Gestapo.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Koopa Troopa: peux tu etre plus explicite ? Stp

      Supprimer
    2. Bien sur. Congrès fondateur du MNR. Il y était comme journaliste avec son complice de la télé,, un autre de la tribu, Darmon je crois. Je le voyais tel un sous-Jabba the Hutt aller à la recherche du petit mot qui, sorti de son contexte, lui permettrait de faire son papier immonde. Je me souviens aussi d'un de ses articles puants où il insultait une jeune fille qui avait décidée de rester vierge jusqu'au mariage. Ceci dit, j'adore Rascalaushwitz... Avec ses copains Kaganski, BHL et autres, ils font plus pour l'antisémitisme que n'en a fait Goebbels..

      Supprimer
    3. @Koopa troopa: J ai compris :) et ne suis pas loin d etre d accord avec ta dernière phrase

      Supprimer
  2. Réponses
    1. @Michel Desgranges/ A partir du 26 aout , Bergé devient chroniqueur a RTL le lundi vers 19h15 ds l émission " on refait le monde ". Bergé n a jamais rien fait gratuitement, soit il se fait payer soit il profite de l audience qu on lui donne pour distiller son venin.

      Supprimer
  3. Alors la non-assistance à personne en danger ne sera plus un délit mais l'inverse , c'est vrai nous sommes en socialie , on marche sur la tête .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude Henri: mais avec des mecs comme ce askolovitch, assurément, on marche sur la tête.

      Supprimer
    2. je suis entièrement d'accord. Cet homme est la honte du journalisme comme d'autres avec lui. Ce sont de vrais mégères incultes!!!

      Supprimer
  4. "il a fait de 2 merdeux des assassins"...incroyable cette inversion des valeurs ! Comme s'il ne lui suffisait pas d'être mort, il est coupable des actes des autres...sans doute a-t-il fourni l'arme que ces "pauvres petits" ont utilisée pour le braquage...
    Ce "journaliste" émet un jugement sans appel et sans procès de la victime et pour lui, le drame n'est pas la mort de cet homme, mais les suites que vont en subir les assassins...je suis sidérée...
    Je ne peux m'empêcher de rapprocher ce drame de ce qu'a dit la sénatrice rossignol après son agression sur "la lâcheté des témoins", pour une fois qu'un avait le sens civique, il l'a payé de sa vie...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nanatypique de ces gauchistes bas du front, inversion des valeurs, les victimes sont " culpabilisées " les coupables pardonnés. Et peu importe les motivations de Blondel et le " sérieux " de son intervention, est-ce que cet abruti d'askolovitch, s'est posé à un seul moment la question de savoir si la famille de Blondel écoutait la radio ! mais quel con cet askolovitch

      Supprimer
  5. Voilà ce qui se passe dans un pays qui a perdu tout sens moral, mon cher Corto.
    C'est tout à fait désespérant mais j'ai peur que ce ne soit qu'un début.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: désespérant et affligeant oui mais sans doute ce monsieur a-t-il raison, il est journaliste, pas nous

      Supprimer
  6. Askolovitch n'est qu'un cafard répugnant mais il apparaît tout à fait représentatif de l'état
    politique de ce pays. Le totalitarisme règne et cette sorte de maître à penser fait la pluie et le beau temps sur le devant de la scène.
    Je n'en dirai pas plus mais il m'arrive de penser que nos ancêtres n'avaient pas tout à fait tort...
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Nouratin: Ce qui est fou c'est qu on donne la parole a de telles personnes, et qu on les laisse proférer de telles âneries sans qu il n y ait conséquences.

      Supprimer
    2. Le cafard répugnant c'est vous NOURATIN ainsi que corto74,car vous refusez voir la vérité en face. Non mais quels idées d'aller jouer le justicier face a des braqueurs lorsque l'on a une famille. D'autant plus que il y'avait sa femme et ses enfants dans la voiture qui ont du voir la scène. En attendant il est mort et je vous signale qu'il laisse derrière lui une femme et des enfants.

      Supprimer
    3. Dans ce cas la, il ne faut pas critiquer les gens qui detournent le reagard quand une femme se fait violer par exemple, eux aussi peuvent avoir femme et enfants!

      Supprimer
    4. Dans ce cas la, il ne faut pas critiquer les gens qui detournent le reagard quand une femme se fait violer par exemple, eux aussi peuvent avoir femme et enfants!

      Supprimer
  7. Blondel aurait transformé ce voyou en assassin? Et le buraliste alors, on ne lui dit rien? Pourtant, il l'a transformé en braqueur, ce pauvre "jeune".
    Si Jacques Blondel avait survécu à ses blessures, nul doute qu'il se serait trouvé un Askolovitch quelconque pour exiger qu'on lui applique une sanction exemplaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @pangloss: et imagine que ce soit le buraliste, en légitime défense, qui est dégommé une des deux racailes, on aurait eu des Asko pour crier au meurtre !
      Les gens comme Asko, qui profitent de l audience qu on leur donne avec complaisance, sont vraiment des mecs innommables.

      Supprimer
    2. Oui Blondel a transformer ces voyous en assassin puisque a la base ils sont venu pour faire un braquage. Hors blondel c'est interposé et a voulu jouer le héro et il en ai mort. Blondel aurait du appeler la gendarmerie et la il se serait comporter comme un homme viril et mature. Blondel a eu ce qu'il mérite n'en déplaisent a certain(e).
      j’espère juste que la justice sera clémente avec ces pauvres jeunes que blondel a transformer en assassin. J’espère aussi que ces pauvres jeunes ne seront jugées que pour braquage et non pour assassinat car c'est de la légitime défense.

      Supprimer
    3. @Victor H et Louise verin: Ayez au moins l intelligence de faire en sorte que l on ne sache pas que vs n etes qu une même et seule personne

      Supprimer
  8. Askolovitch c'est le type même du gars qui finit par vous rendre antisémite. C'est l'archétype de l'ordure libérale-libertaire pour qui le civisme se limite à regarder ses pompes lorsqu'une femme ou un homme se font agresser (surtout) par des allogènes. Hors l'Etat rien n'existe pour ce genre de mec. Il faudrait à les écouter avoir une foi aveugle dans l'Etat, notamment en matière de sécurité. Et de relayer la rengaine sur la police qui est là pour protéger, alors que c'est un mensonge criminel. Le flag c'est rare, l'intervention ne peut se faire qu'après la commission des faits. Du coup, la notion même de protection...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Koltchack: Une ordure, tout simplement donc. Rien à rajouter a ton com.

      Supprimer
    2. Si si, une petite chose à rajouter. Askolovitch n'a rien de libéral, c'est un socialiste pur jus, étatiste jusqu'au bout de doigts, immigrationiste à fond la caisse et un dhimis affirmé et fier de l'être.

      Bref, l'inverse d'un libéral.

      Supprimer
  9. Une pourriture. Merci d'en avoir parlé, il faut que les gens sachent à qui nous avons à faire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Vlad: merci et des fois, j aimerai bien avoir un peu plus d audience :)

      T aimes le foot ? Askolovitch est aussi chroniqueur footballistique, il bouffe a tous les rateliers :)

      Supprimer
    2. Un juif qui bosse pour une chaîne qatarie, c'est le summum du paradoxe post-moderne. Cela pourrait être comique si cela n'était pas tragique. Il se fait le serviteur de ceux qui arment tous ceux qui veulent la mort d'Israël et la réduction des juifs à l'état de dhimmis, au mieux.

      Supprimer
    3. @Koltchack: j ai lu sur tweeter que Asko était faché que nombre de gens s'insurgent de ses propos. C'est dire si le bonhomme est sur une autre planète !

      Supprimer
  10. @Corto Un vrai cas d'école les suites tragiques de l'intervention de ce Monsieur, et une exception,
    car en général les gens ont peur et passent leur chemin.

    Aucun recul chez ce journaleux, aucune analyse, rien pour justifier une telle bêtise. Quelle honte !

    Angèle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Angèle: je ne me prononcerai pas sur les motivations de Blondel. Mais quelque soient ses motivations et ce qui l a poussé à intervenir, il ne mérite certainement pas les jugements péremptoires de ce petit procureur d'Askolovitch

      Supprimer
  11. Je ne lui marcherais même pas dedans du pied gauche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @aristide: je te le souhaite car il y a des malheurs dont on ne se remet pas :) Une bouse.

      Supprimer
    2. Ha, ce matin, en déplaçant ma bagnole, fourrière oblige, j'ai marché dans un Asko
      Mais du pied droit
      Savoir si ça va me porter bonheur aujourd'hui ?

      Supprimer
  12. comme le dit Koltchak,il y a des types qui vous rendraient antisémite.Askolovitch en est un,BHL en est un autre.S'il ne faut pas ériger monsieur Blondel en modèle,il serait intéressant
    de lui demander quels sont ses références dans ce domaine.en dehors de Mimolette 1er,peut-être
    Mélenchon ou Lénine?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @jean marc: Quelle suffisance de la part de ce Askolovitch. Ca faisait un moment que je l avais repéré ce journaleux et je savais bien qu un jour où l autre il se vautrerait. Il l(a fait dans les grandes largeurs... Je suis même persuadé qu il sait qu il a dérapé et qu il s 'en gargarise, sans doute un de ses collègues est-il prêt à prendre sa défense dans un édito quelconque où ne sera mis en avant qu une chose: la liberté d expression.

      Supprimer
  13. AVIS ! : Je note qu'après quelques recherches, je n ai trouvé aucun gauchiste pour condamner les propos de Askolovitch. Alors soit ils ne sont pas au courant ( ce qui m étonnerait ) soit qu'ils cautionnent, soit qu ils s 'en foutent. Quelque soit le cas de figure, c'est révélateur

    RépondreSupprimer
  14. Avis à tous les voleurs, violeurs, assassins et autres racailles : vous pouvez dépouiller ou violenter ou tuer sous ses yeux son père, sa mère, sa femme, son amant, sa sœur, son frère, sa cousine, son cousin : il ne bougera pas une oreille. Il aurait trop peur de faire de vous un criminel.

    Triste connard!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @jacques etienne: ce a quoi je répondrai: que Asko se fasse agresser et bien qu il ne compte pas sur moi pour venir a son secours, trop peur de faire des assassins :)

      Supprimer
    2. plus loin : s'il se fait agresser (devenant ainsi pitoyable lui-même), c'est sans doute qu'il aura transformé un pauvre type en agresseur

      Supprimer
  15. AVIS ! La reponse d askolovitch à ceux qui n ont pas apprécié ses propos:

    https://pbs.twimg.com/media/BSik8NhIEAA25oQ.jpg

    un vrai connard, donc !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Définition du Larousse : Pitoyable, Qui est mauvais, sans valeur, sans mérite aucun ; minable : Écrire d'une manière pitoyable.

      Mr Askolovitch joue sur le sens des mots, très bien... Mais ce qui lui est reproché ce n'est pas d'avoir utilisé le mot pitoyable mais d'avoir dit que Blondel avait "fabriqué" deux assassins…

      Et en plus il fait semblant de ne pas comprendre.

      Supprimer
    2. @Skandal: Depuis hier, il cherche a se disculper efectivement en appuyant sur " le pitoyable " de sa déclaration et en oubliant le reste. petit ! et...pitoyable

      Supprimer
  16. Quelle curée !
    Allons, ce journaliste veut simplement dire que le jeu n'en valait peut être pas la chandelle. Risquer sa vie pour deux braqueurs d'un bureau de tabac n'est pas forcément une bonne chose. En tout cas, il est libre d'exprimer ce point de vue.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @dsl: qu'est-ce que je disais plus haut... que Je m attendais bien au coup de la liberté d expression

      Supprimer
    2. DSL
      donc la racaille et les tueurs peuvent impunément continuer.. Que dirais-tu si c'était un membre de ta famille qui avait été touché?
      toi lorsqu'il y a un accident au bord de la route tu ne fais rien;.. faut-il intervenir?
      ton enfant se fait tabasser... faut-il intervenir ?
      etc

      dis donc tu manques comme ce journaliste de courage et d'un minimum de sens humain !

      je te plains

      Supprimer
  17. à DSL :"Hitler aurait dû tuer davantage de juifs" Est ce que c'est aussi ma liberté d'expression?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans un pays où la liberté d'expression est réelle, oui. Pas en république démocratique et populaire française.

      Supprimer
    2. Oui Jean-Marc, c'est votre liberté.

      Même si c'est une grosse grosse connerie mais vous avez le droit (à mon sens) de dire des grosses grosses conneries.

      Supprimer
  18. Askolovitz a un impérieux besoin que l'on parle de lui car son "talent" ne lui suffirait pas à la fin du mois. D'où ses raisonnements subjonctifs en poupées russes qui tiennent lieu de pénétration. Je l'ai déjà noté abonné à l'abscons pour faire épais en bagage. Un con quoi :)
    L'inversion de valeurs n'est qu'un truc de journaliste à lucarne.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Catoneo: j aime bien ton commentaire. Si l inversion des valeurs n'est qu un truc de journaliste ( ce à quoi je ne suis pas d'accord ), c'est encore pire.

      Supprimer
  19. Je sais, tout cette histoire est de la faute des producteurs de tabac et de la SEITA qui fabriquent et vendent des cigarettes, quand on vous dit qu vous dit que la cigarette tue et qu'il a du plomb dans ce produit.

    Grâce à un Vladimir maintenant la preuve est faite maintenant je voudrais contre l' immigration slave qui vole le fric-frac de nos CPF à nous.

    Pour le journaliste, rien, une sous-merde, point barre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Grandpas: Tu n a pas tt a fait tort, j ai entendu hier le représentant des buralistes: Celui ci sous entendait que la recrudescence des attaques contre les bureaux de tabac était due au prix trop élevé des cigarettes qui incite à voler pour revendre avec gros bénéfice !

      Alors meme s il n a pas tout a fait fort, c'est un brin exagéré , non ? Que le bijoutiers ne vendent pas de bijoux a plus de 10 euros, tant qu a faire

      Supprimer
  20. Ce monsieur Askolovitch semble croire qu'en jouant sur le sens de "pitoyable", il va s'en tirer honorablement. Seulement d'une part, nous ne vivons pas au XVIIème siècle et il doit bien se douter quel sens ses contemporains vont choisir. Ensuite, il a la bonté de nous éclaircir en précisant sa pensée. Tout le monde comprend qu'il rend coupable ce pauvre Monsieur Blondel d'avoir fait passer deux crapules du statut de voyous à celui d'assassins.
    Cette manière tortueuse de distordre le sens et des mots, et des valeurs me semble non seulement effrayante, mais révélatrice d'un mode de pensée qui monte. On colle 2 mois fermes à un objecteur de conscience (je fais référence à ton billet plus récent), quand on laisse des malfrats en liberté parce que les prisons sont pleines. On rameute le ban et l'arrière ban policier pour coller au train de manifestants pacifiques, quand des supporteurs et des racailleux dévastent tout le quartier du Trocadéro sans être inquiétés...
    Je ne peux pas m'empêcher, en observant ces dérives, de penser à ces psychotiques qu'on appelle "pervers narcissiques". Leur principal mode de fonctionnement consiste à insinuer progressivement dans l'esprit de leur victime l'idée que c'est elle (la victime), qui est coupable de tout ce qui déraille. S'ensuivent d'interminables persécutions aussi absurdes que cruelles, que la victime accepte, puisqu'elle est persuadée d'en être responsable. Pendant ce temps-là, le pervers narcissique jouit de son pouvoir.

    Ça fait réfléchir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @IO Froufrou: typique d une bonne catégorie de ces gauchiards façon Asko, le pervers narcissique. Le terme est un peu fort mais il y a bien un peu de cela. Culpabiliser les victimes, victimiser les coupables.

      Supprimer
  21. Les garcus, si vous m'aimez un peu, faites en sorte qu'aucun Askolovitch ne prenne la parole le jour de ma mort

    Déjà que ça doit baver sur Élie de St Marc....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Kobus: Le pauvre St Marc, mort dans l ignorance parfaite de l elysée. pas un communiqué, pas même un mot

      Supprimer
  22. Français et françaises, préparez vous à votre holocauste...

    RépondreSupprimer
  23. Bagdad, Le Caire et Damas...

    http://www.lejournaldepersonne.com/2013/08/bagdad-le-caire-damas/

    Si l'Amérique le décide. Le reste du monde se suicide.
    Parce que cette énorme puissance n'a pas d'alliés mais seulement des laquais.
    Quand elle se leurre, ce sont les autres qui meurent... Parce que tout le monde attend ses faveurs et défend sa couleur... la couleur de l'argent... l'argent qui règne en infiltrant le monde avec ses agents doubles... ses agents troubles.
    L'Amérique on la suit, ou on la subit. Il n'y a pas d'autre alternative : c'est l'éternelle cigarette du pendu, qui permet aux uns et aux autres de reculer l'échéance sans connaître la délivrance.
    Qui n'a pas encore signé le pacte avec le diable ?
    C'est le moment où jamais pour tous ceux qui se veulent ses plus dignes héritiers.
    Il paraît qu'ils ont déjà signé. Et qu'ils sont toujours bien disposés pour saigner pour la survie de leur nouvelle planète bleue nuit. Le capitalisme et l'impérialisme réunis, n'ont pas fini de vider de leur substance, toute poche de résistance. Hier, Bagdad, aujourd'hui le Caire et demain Damas.
    Trois ignobles mensonges pour nous signifier que le monde n'appartient plus qu'à quelques uns : les plus riches qui ne cessent de s'enrichir et nous faire fléchir devant une éventuelle troisième guerre.
    Bagdad et ses armes de destruction massive... Le Caire et son général Al-Sissi qui font comme si l'Égypte s'en est sortie, en oubliant de dire que l'armée, toute l'armée est financée et influencée par son oncle d'Amérique; qu'elle a beau crevé l'abcès intégriste, elle ne pourra jamais prétendre à quelque intégrité. Son antinomie ne favorisera pas son autonomie. Force subalterne dirigée par des subalternes
    Et demain ? Damas qu'on veut passer à l'as...Sous prétexte d'utilisation d'armes de destruction chimique.
    Après demain, on dira qu'on s'est tout de même débarrassé d'un tyran. Qu'à toute chose, malheur est bon... mon cul!
    Je dis : NON, parce qu'il n'y a pas plus grand malheur qu'un leurre collectif, conçu comme arme de destruction idéologique.
    Une mauvaise idée qui traîne et entraîne tous ceux qui sont politiquement à la traîne. Nous avons armé les rebelles. Mais cela n'a pas suffi. Nous nous apprêtons donc à désarmer les forces qui ne sont pas sous notre tutelle.
    Qui sommes nous donc ? Des terroristes... rien que des terroristes qui sont prêts à tout au nom de la vérité, pour faire valoir leurs intérêts.
    Je m'adresse à tous les internautes qui ont élevé la voix comme un seul homme pour dire NON, qu'ils ont beau crier, ils n'inverseront pas la tendance ...

    Parce que le NET quoi qu'on en dise... est soumis à leur planète... camarades, on va bientôt découvrir toute l'étendue de notre illusion :
    Nous ne sommes que des épiphénomènes!!!

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP