mercredi 14 août 2013

Ils étaient tous issus de la diversité

« Ils voulaient voir la mer, ils ont fini à la barre du tribunal lyonnais », résume Le Progrès. Un TGV reliant Paris à Perpignan a dû être dérouté vers la gare de Lyon-Saint-Exupéry samedi pour faire descendre quatre jeunes Franciliens qui multipliaient les incivilités à l'égard des voyageurs. Jugés en comparution immédiate à Lyon lundi, ils ont été condamnés pour «violences en réunion» à des peines allant de 1 à 3 mois de prison aménageables. ( Le Parisien ).

Quatre jeunes franciliens... dont on ne saura rien, n'est-ce pas...

En Angleterre où les ravages du multiculturalisme ne sont plus à démontrer, ils ont trouvé la solution pour ne plus être embêtés, dans les trains, par "des jeunes ". Le personnel d'encadrement est à l'image du pays:

(Nous sommes à bord pour vous prêter assistance)
Bon, vous me direz, en France, c'est un peu pareil. Dans les trains de banlieue, on voit maintenant déambuler des jeunes portant des gilets mauves ou rouges. Ce ne sont pas des flics robocopés, ceux-là, ils montent à Saint Denis ou Sarcelles; ceux dont je vous parle, ce sont, dit-on, des agents de médiation, des conciliateurs, des agents d'ambiance, des grands frères. Ils sont là pour veiller à la tranquillité des passagers, pour prévenir les incivilités. Un pied sur une banquette n'échappera pas à leurs regards. Il vous faudra baisser le son si votre musique, trop forte, gène les autres passagers. Ils vous demanderont d'arrêter de fumer si, malgré l'interdiction, ils vous prennent sur le fait. Parce que vous êtes au téléphone et que parlant à haute voix, vous faîtes profiter vos compagnons de voyages de vos petites misères, ils vous demanderont de baisser d'un ton, gentiment. En fait, ils font une partie du boulot que les contrôleurs d'avant faisaient, celui que ceux d'aujourd'hui ne font plus. Puisque le savoir-vivre part en vrille, il faut prévenir les incivilités, c'est moderne puisque d'aujourd'hui.

Ils n'ont pas le droit de verbaliser, ils ne sont pas agents de sécurité, juste des médiateurs. Ils sont là pour maintenir le lien social (sic) et apaiser les tensions...

Je les ai souvent vu sur la ligne Beauvais-Paris ou sur la ligne H, celle qui va de Persan à Paris, via Montsoult, Valmondois ou Pontoise. Généralement, ils sont par groupes de 3 ou 4 ces médiateurs, parfois plus, des garçons généralement, quelques fois une fille fait partie de la troupe. Des jeunes, je dirais entre 20 et 30 ans. C'est bien, on se sent accompagné, d'aucuns diront rassurés. A chaque fois, je les ai bien regardé, ils souriaient, disaient bonjour, aimables; là, ils avaient le temps. Mais en les observant, soigneusement, j'ai tout de même remarqué un truc bizarre: ils étaient quasiment tous issus de la diversité. A chaque fois. C'est comme si sur leur front, il y avait marqué: " banlieue " ou bien tatoué: " frère ou sœur de racaille ". 

Je me suis donc (hypocritement) posé la question. Pourquoi, et d'après ce que j'ai vu, la SNCF ne recrute-elle pour ce genre de boulot que des gens issus de la diversité, des gens que la vie a voulu typés, des jeunes dont on n'a pas besoin de voir la carte d'identité pour savoir où ils ont grandi...

Je vous laisse répondre...

Folie passagère 1853.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

21 commentaires:

  1. Les franciliens viennent de rejoindre les habitants de Trappes et les jeunes, décidément ça fait beaucoup de monde peu recommandable.

    C'est devenu une habitude de ne plus nommer les délinquants, les musulmans, les fauteurs de troubles etc... quand il faut pour les journaux. Car on sait que seuls des délinquants serait capables des actes recensés dans ce train tout comme on devine que les athées, chrétiens et autres n'ont pas de raisons pour prendre un comissariat d'assaut après un contrôle d'identité sur une femme voilée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Judex: Nommer les délinquants pour ce qu ils sont, mais tu n y penses pas: discrimination, stigmatisation. Appeler un chat , un chat, c'est direct le pilori

      Supprimer
  2. pourquoi, te demandes-tu , viennent-ils de la diversité ? parce qu'il n'y a qu'eux qui peuvent obtenir un semblant de respect de ces racailles qui peuplent nos rues-z'et-nos-campagnes, c'est comme les agents de sécurité dans les magasins, toujours des grands noirs, parce que les petits branleurs en ont peur....sinon, ils n'ont plus peur de rien puisqu'ils ne risquent plus rien, et c'est pas avec cette dingue de Taubira que ça s'arrangera !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Boutfil: Nous sommes bien d accord mais, je suis un voyou, j ai préféré te laisser répondre comme ça c'est toi qui sera éventuellement traitée de tous les noms d oiseaux ! :)

      Et comme tu dis vu que les racailles ne risquent plus grand chose avec leur ange gardien Taubira, vaut mieux leur mettre en face des " grands frères " qu un blanchet qui se fera insulter

      Supprimer
    2. et c'est pas avec le billet que je viens de faire que je vais arranger mon cas !! mais tu sais que je m'en tape !

      Supprimer
  3. "Issus de la diversité"... voilà une expression qui trahit bien ce qu'est l'antiracisme institutionnel c'est-à-dire politique et médiatique: une suspicion raciale se portant exclusivement sur les blancs. La diversité c'est bien, c'est gage de richesse et on nous le dit tous les jours. Or ceux qu'on appelle "issus de la diversité" sont tous les français qui ne sont pas blancs, ce qui laisse entendre que ces derniers seraient quant à eux issus de l'uniformité. Et l'uniformité c'est caca. Tandis que la diversité c'est sain.
    Trop de noirs en équipe de France de foot ? Raciste ! Trop de juifs à la tévé ? Antisémite ! Trop de blancs sur les pistes du Tour de France ? J'vous le fais pas dire, ça sent le moisi c't'affaire.
    "Quand un blanc dit d'un noir qu'il est con, on dit que le blanc est raciste. Quand un noir dit d'un blanc qu'il est con, on dit que le blanc est con."

    ClockworkBlack

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @clokwork: et le blanc est encore plus con d avoir laissé s'instaurer ce politiquement correct

      Supprimer
    2. Certes l'expression est crétine, mais jusqu'à un certain jour de 1789, il était d'usage de dire que le Roi régnait sur ses peuples. C'est que la France est une mosaïque de peuples, même si la république fait tout pour que cela soit oublié. C'est un peu moins évident aujourd'hui, à l'heure des transports rapides de masse, de la mobilité quasi obligatoire, toutes choses qui poussent au déracinement, à l'acculturation, aux mélanges, mais que ce soit sur le plan linguistique, culturel, morphologique, il y avait des différences très nettes entre un basque, un auvergnat, un breton, etc. La gueuse a la manie de l'uniformisation, maintenant qu'elle a nivelé les peuples français, elle cherche à les dénaturer avec cette promiscuité avec des allogènes qui n'ont pas le moindre lien avec nous et qui majoritairement ne veulent pas en avoir.

      Supprimer
    3. @Koltchacl: Là où tu dis de manière, il me semble, péjorative uniformisation, d'autres diront unité. Ce qui n enlève rien à ton constat, cette "unite" est entrain d exploser

      Supprimer
  4. Les asiatiques n'ont pas le droit au label"diversité",on en parle pas ,ce ne sont pas des divers mais des furtifs.
    Ils démontent par leur attitude le bla-bla des pros de l'excuse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @bebert2: les asiatiques ont ceci d extraordinaire: ils se foutent royalement de tout ce barnum, ils font leur job, en silence. le reste ne les intéresse pas.

      Supprimer
  5. Ne serait-ce que poser ce genre de question, c'est déjà nauséabond!
    Amitiés

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nouratin: et voila ! me voici rhabillé nauséabond :) Mais moi , désolé, pas vouloir avoir la tête dans le sable

      Supprimer
  6. le problème n'est pas dans la diversité mais dans le respect des nos règles de notre culture.
    acceptez l'étranger pour qu'il s'intègre oui; pour qu'il profite du système en toute impunité non..
    amalgamer non, montrer du doigt un certain nombre de vrais problèmes oui.

    L'état fait-il tout cela ?

    L'état n'est-il pas en faillite de valeurs morales?

    Certaines catégories sociales, politiques ou religieuses n'utilisent-elles pas nos faiblesses pour déstabiliser encore un peu plus notre société pour pouvoir ensuite la manipuler dans le seul but de détenir pouvoir et richesses au moindre cout?
    etc...

    on peut mettre qui l'on veut dans un transport urbain.. il suffit juste de faire appliquer les lois du transport quitte à utiliser la force pour que très vite cela redevienne un moyen sécurisé ..

    notre pays regorge de gens mal éduqués et irrespectueux partout et pour tout...... blancs, noirs rouges, jaunes, pauvres ou riches.....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Philz: "le problème n'est pas dans la diversité" ah ben tout de même un peu ! Quand par nécessité économique ou par bisounourseries on laisse depuis 40 ans les étrangers s'installer, le pays entre en phase dé " dénaturation ". On l accepte, ou pas. Force est de constater que nombreux ( une majorité ? )sont ceux qui ne l acceptent pas.

      Pour le reste nous sommes d accord.

      Supprimer
    2. ce n'est ni la couleur de la peau ni l'origine qui pose problème c'est que tous nous respections les valeurs de notre culture et de notre pays... je me souviendrai toujours de mon guide mauritanien qui disait ... Le pen a raison vous acceptez chez nous des gens dont nous ne voulons pas .. parce que sans valeurs et sans respects pour les autres

      Oui il y a trop de gens de culture étrangères qui nous polluent je comprends bien ton point de vue.. il faut faire le ménage dans ce que nous voulons des autres et ce que nous voulons de notre avenir pour nos enfants.. et ce n'est être ni raciste ni intolérant bien au contraire .

      Pour cela il faut des politiques, des médias une police et une justice qui fasse son travail...
      Mettre des gens de couleur ou on veut ne change pas le problème si l'on ne s'attaque pas aux racines de nos problèmes ...

      Supprimer
    3. @Philz: tout est là: "Pour cela il faut des politiques, des médias une police et une justice qui fasse son travail" et les indésirables, les nuisibles, dehors !

      Supprimer
  7. Hors sujet mais tellement jouissif

    http://www.toptensworld.com/2013/07/19/top-10-worst-politicians-in-the-world-of-2013/

    Pas un mot à la télévision socialiste française

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Grandpas: pas un mot en effet. Si ce n'est sur les blogs ou sur tweeter. Bon tu me diras ce classement est curieux mais il n empêche, hollande est premier !

      Supprimer
  8. Bon, pour la SNCF le problème est réglé, mon cher Corto !
    Mais pour les piscines on fait quoi ? Je lis dans "Le Parisien Aujourd'hui en France" :
    "Les piscines à Lyon en ébullition
    Depuis le début de l'été ça chauffe dans les piscines de Lyon. Un policier municipal agressé, un directeur frappé, des maitres nageurs pris à partie... A la mairie on tente de relativiser... La municipalité envisage, pour l'été prochain, une tarification à l'heure afin d'encourager les rotations. Et pourquoi pas le port du bonnet de bain obligatoire, qui semble avoir un effet dissuasif sur les groupes de jeunes."
    Ils en ont des idées qu'elles sont bonnes à la mairie de Lyon !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: j ai entendu parler de ces pbs de piscine à Lyon. Mais cette histoire de bonnet n'est pas con. Il y a 8 jours j ai été a l aquaboulevard de Paris ( mega piscine ): les vigiles a l entrée impose une tenue: slip de bain uniquement, port de casquette interdit, tenue correcte exigée et filtrage à l entrée :résultat pas une racaille, pas le moindre problème. Ah, j'oubliais, le tarif: 24 euros pour les + de 12 ans.

      Mais malheureux d'en venir là.

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les Brigandes et l'Antifa