jeudi 15 août 2013

Croissance orgasmique


Alléluia ! Rendons grâce au Seigneur à hollande, la croissance est de retour; Alléluia ! L'Insee l'a dit et l'Insee ne se trompe jamais: La France a connu au second trimestre un rebond aussi bienvenu qu'inattendu de croissance de 0,5%. Du jamais vu depuis début 2011. Ah que c'est bon ! Ça fait du bien par où ça passe. Ce quasi-miracle serait dû à plusieurs facteurs: la reprise de la consommation des ménages ( +0,4%), un ralentissement infinitésimal de la baisse des investissements (-0,5% au lieu de -1%), la hausse des stocks des entreprises (+0,2%) et des exportations suffisamment en hausse (+2) pour compenser les importations (+1,9).

Quel pied ! Alors vous comprendrez qu'à cette annonce, la gaucholalie s'enflamme et s'empourpre. On crie victoire, on salue le positivisme de Pépère, on montre du doigt les affreux qui se moquaient et qui n'y croyait pas - pour un peu, on les qualifierait de traîtres à la patrie -, on est enfin rassuré: la preuve est faite, nous sommes sur "le bon chemin". Le cap est là ! Et on oublie bien vite que la semaine précédente, personne ou presque n'y croyait, pas même une bonne partie de la gauche, encore moins la droite et pas du tout les "experts". Tenez même Le Monde, il y a à peine trois mois approuvait Bruxelles: Avenir sombre pour la zone euro et la France. Mais passons et ne boudons pas notre plaisir: un chouïa de croissance, on prend.

Ceci étant dit et comme le veut l'adage, ce n'est pas une hirondelle qui fait le printemps. Nous sommes encore et toujours dans la mouise, la cagade et le marasme.  Et ce ne sont pas ces 0,5% passagers qui nous en sortiront. Rappelons tout de même que le concierge en chef de Bercy, Moscovici, a encore confirmé il y a quelques jours que sur l'année 2013, au pire nous ferons -0,1% de croissance, au mieux +0,1%; ce qui vous en conviendrez est loin, très loin de ce qu'il nous faudrait pour ressentir un véritable orgasme plutôt que cette petite éjaculation précoce estivale. Une mini croissance sur un trimestre, c'est bien, ça fait bander nos gauchistes mais ce n'est pas ça qui résoudra tous nos problèmes. 

La vraie préoccupation des Français, la seule ou presque, c'est le chômage. Et en la matière, et sauf manipulations statistiques et recours massif aux emplois bidons, il y a et il y aura encore 1 000 à 1 500 chômeurs de plus chaque jour. Sur ce même second trimestre, l'emploi salarié a perdu à lui seul 27 000 postes.Tous les avis convergent, ce n'est qu'avec une croissance soutenue de +1,5% que le chômage régressera et qu'alors, et seulement à ce moment là, on pourra crier victoire.

La croissance n'a de valeur que si elle se mesure dans la durée.

Folie passagère 1854.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

23 commentaires:

  1. Ils sont fous, ces anti-Gaulois !

    On revoit à la baisse...
    Moi ? J'ai jamais dit ça !
    Ca frémit ...
    Ca croît !

    Demain, ils vont te dire qu'on ne peut plus maîtriser cette croissance exponentelle qui va trop vite ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @la mouette: Moscovici est devenu le reférent bondissant de la croissance: un coup ça croit, un coup ça baisse !

      Supprimer
  2. Le système démocratique est ainsi fait que la moindre occasion de faire croire a du positif doit être exploitée sans délai. Pas question d'attendre ça risquerait de ne pas se confirmer.
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Nouratin: tout dans l immédiateté ! mais on nous l assure le chemin est le bon. Mais comme le disait Simone Veil, la philosophe, ce n'est pas le chemin qui est difficile, c'est le difficile qui est le chemin.

      Supprimer
    2. La philosophe c'était Simone Weil, mon cher Corto !

      Supprimer
    3. @marianne: j'aurais aimé que vous ne pointiez pas, publiquement, cette honteuse faute de frappe. Je suis rouge de honte. Ceci dit avec V ou W ces deux Simone sont extraordinaires.

      Supprimer
  3. Il semblerait qu'une petite erreur se soit glissée dans votre texte. "1000 à 1500 chômeurs de plus chaque mois", ce ne serait pas plutôt chaque jour ? Parce que "chaque mois", ce serait super !
    Quant à l'exploitation qui est faite de cette timide embellie, il faut pas qu'il lâche le filon, la rechute devrait arriver très vite...malheureusement...

    RépondreSupprimer
  4. Et quand on voit nos idiots de gauchistes( bembelly en tête)se pignoler devant François le grand ..... On rigole....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Nofate: Comment pourraient-ils, eux qui ont voté pour lui, se dédire; alors, à chaque saillie de présiflan, ils applaudissent.

      Supprimer
  5. Bonjour à tous,

    Contente de vous retrouver.

    Cette explosion de joie du gouvernement a quelque chose d'indécent car, comme vous l'indiquez, cette mini croissance inattendue est principalement due à un phénomène très ponctuelle de surconsonsommation d'énergies du fait d'un hiver 2012-2013 très long.

    Je vois partout autour de moi des gens qui râlent (et j'en fais partie) pour avoir vu leurs factures E.D.F. augmenter de + de 200 € par rapport à l'an dernier.

    Certes la consommation des ménages français a généré cette croissance mais par obligation et non par plaisir. Il n'y a donc pas de quoi se réjouir.

    Les 0,7 % de l'Allemagne sont assurément plus solides.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Cyrielle: Bon retour parmi nous.
      Puisqu on te dit qu il faut se réjouir ! Réjouis toi. C'est sûr, ça va durer

      Supprimer
  6. Il n'y a pas que l'INSEE qui le dit !
    Le grand économiste Elie Cohen aussi est en plein orgasme : "... en plus de la consommation intérieure qui semble repartir l'économie mondiale va mieux... Les entrprises françaises peuvent en profiter pour vendre leurs produits...L'effet psychologique est crucial; si - même sans raison objective - les consommateurs, les entreprises, les politiques estiment que la crise est derrière nous, alors on peut enclencher ce processus.C'est d'ailleurs le calcul de François Hollane, qui sillonne la France pour expliquer que "la reprise est là". A mon avis, il est dans son rôle de président, il il impulse de l'optimisme, du courage à la nation."
    Et à vous, mon cher Corto, il ne vous impulse rien ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: Ce n'est pas la première fois que je constate que Cohen est de la classe "Ravi de la crèche " un peu comme hollande.

      maintenant, il n a pas tout a fait tort, a force d'attendre qu elle revienne pour de bon , la croissance, elle reviendra comme le soleil après la pluie.

      Et je dois rassurez mes lecteurs et commentateurs: hollande ne m impulse strictement rien, mais alors rien du tout.

      Supprimer
  7. Ne pas confondre croissance et croyance. Il y a des circonstances où la foi ne sauve pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pangloss: bah, c'est 15 aout, laissons les croire que le miracle a eu lieu

      Supprimer
  8. J'ai mangé avec mon comptable hier , je lui ai palé de cette croissance inespérée , il a failli s'étouffer de rire , il m'a conseillé d'attendre la rentrée pour me faire une idée , le boum de toutes les augmentations arrivent grand V .
    Heuuuuuuuu , quelqu'un a entendu un membre du gvt dire un mot sur cette grande fête catholique de l'assomption de Marie ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude Henri: ton comptable est un sage.

      Pour le 15 aout, rien entendu côté GVT mais assez surpris par a couverture qui en ait faite par les télés.

      Supprimer
  9. Et les investissements des entreprises sont en hausse ?

    Et dans tout ce qui se passe quelle action du gouvernement est en rapport réel avec ce frémissement

    dans un ciel couvert... si a chaque fois que l'on voit un petit coin de bleu .....crier au beau temps alors que de grosses averses restent possibles... c'est faire preuve d'optimisme ou d'incompétence... et cela reste du domaine de l'incertitude pure et dure....

    le capitaine de pédalo se gonfle et nous gonfle toujours autant ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Philz: quelle action ? au moins celle de nous répéter, entre deux révisions des prévisions, que tout va aller mieux. Plus tard.

      Supprimer
  10. <ceux quise glorifient de ce sursaut de 0,5 % de croissance, auraient été les premiers à vilipender cette même croissance sous Sarkozy.

    Hollande n' y est pour rien comme un certain Jospin à son époque.

    Attendons la rentrée qui sera sans aucun doute sportive.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @grandpas: elle s annonce chaude la rentrée sauf à ce que Pépère se déballonne sur la reforme des retraites. Ce qui ne serait pas étonnant

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen