mercredi 14 août 2013

Un soldat français tué en Afghanistan. Silence Radio.


Vous le saviez, nos pravdas locales et Présiflan s'en étaient gargarisés à l'époque: Fin 2012, il n'y aurait plus de troupes combattantes en Afghanistan. C'était une promesse de campagne de pépère. Alors, unilatéralement et sans même en discuter avec ses alliés, à peine élu, Pépère organise le retrait des troupes: 88 morts, c'était assez. On rapatrie les combattants et on laisse sur place entre 500 et 1 000 hommes, des militaires non-combattants, à supposer qu'il puisse exister des militaires non-combattants... Apparemment, en Socialie, c'est possible.

Enfin bref, qui dit retrait des troupes combattantes, dit, dans l'esprit des gens et de Pépère, plus de morts, plus de cercueil à honorer aux Invalides ou sur le Pont Alexandre III à Paris.

Alors, si tu es militaire non-combattant, resté en Afghanistan pour ranger et plier les gaules et que tout à fait par hasard, tu meures, faut pas t'étonner si personne n'en parle. Tu crèves en silence et sans les honneurs. Silence radio.

Le 5 août dernier, le sous-officier Gwénael Thomas ( 39 ans, marié, 3 enfants), de l'armée de l'Air française est décédé dans l'exercice de ses fonctions à Kaboul. Son décès, passé sous silence, porte à 89 le nombre de militaires français tués en Afghanistan.

La République, "reconnaissante", aura su oublier qu'il y a des militaires "non-combattants" qui meurent encore là-bas.

Une pensée à lui et à sa famille.

Folie passagère 1852.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

9 commentaires:

  1. Bonjour,
    D'après le blog de J.D. Merchet (http://www.lopinion.fr/blog/secret-defense/suicide-d-militaire-en-afghanistan-2998), ce soldat se serait suicidé, raison pour laquelle le gouvernenment n'en aurait pas parlé.
    Nicolas D.

    RépondreSupprimer
  2. @Nicolas D: Suicide ou pas qu'est-ce que cela change, c'est dramatique. Sans les révélations du blog " secret défense " et de Ouest France personne n aurait rien su ou bien plus tard. Suicide, possible, c'est d autant plus intéressant ( si j ose dire ): Les suicides dans l armeé sont quasi tabous. Et Suicide ne vaut-il pas hommage ?

    nb: Pour "l anecdote " quand je faisais mon service militaire a Djibouti en 1985/86, il y eut 52 suicides en 52 semaines/ personne n en parla.

    RépondreSupprimer
  3. Suicide ? Un soldat ?

    Je n'y crois pas. Enfin, il faudrait plus d'infos.

    Mais ce silence est une honte, en tout cas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @lamouette: les circonstances de sa mort expliquent peut-etre ce silence; silence que je trouve aussi honteux.

      Supprimer
  4. a priori pas d'infos sur les causes du décès, sauf que ce n'est pas suite à une attaque... désolé mais si c'est un suicide ou un autre cas de mort, je ne vois pas pourquoi on lui rendrait hommage.... !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Francis: si c'est un suicide, ça vaut le coup d en parler au contraire ne serait-ce que pour comprendre ce qui peut pousser un militaire expérimenté à se suicider en Afghanistan. A quoi sont-ils soumis , que subissent-ils pour en arriver là ?
      Si ce n'est pas un suicide, c à d, un accident, par exemple, je te signale qu a été créée il y a peu une distinction, " Mort au service de la Nation " , il me semble, justement pour honorer ceux qui sont morts pas forcément au combat mais dans l exercice de leur fonction.

      Supprimer
  5. Puisqu'ils vous disent qu'il investiguent, mon cher Corto, laissez-les donc investiguer !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: Puisue... Et c'est à moi qu il faudrait faire croire qu'il leur faut 10 jours pour investiguer... On nous prend encore une fois pour des cons

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP