vendredi 23 août 2013

Contribution n'est pas impôt !


Le 16 mai dernier lors de sa conférence de presse, Pépère déclare: " L'idéal serait de ne pas augmenter les prélèvements des ménages dans l'année 2014. J'ai conscience que je ne peux pas demander d'impôt supplémentaire aux ménages. "

C'est vrai que depuis son arrivée au pouvoir, ils n'ont pas chômé nos socialos pour nous taxer ou nous imposer encore un peu plus: 

Fin de la défiscalisation des heures sup', relèvement des abattements successoraux, nouvelle tranche d'imposition sur le revenu, fin de la forfaitisation sur la fiscalité du patrimoine, barême alourdi sur l'ISF, plafonnement des niches fiscales ( sans toucher à celle des journalistes), fin du forfait pour les charges sociales sur certaines catégories de service à la personne, maintien du gel du barême d'imposition sans prise en compte de l'inflation, hausse à venir de la TVA, hausse des taxes sur le tabac et la bière, plafonnement du quotient familial à 1 500 euros, prime de naissance divisée par deux, réduction de la prime d'accueil du jeune enfant de base (Paje), la mise en place de la taxe démago de 75% sur les hauts revenus, taxe annoncée pour la fin de l'année sur les appareils connectés à internet, etc... je suis sûr que j'en oublie.

Et tout cela, c'est sans compter sur la réforme des retraites avec le relèvement prévisible de la CSG ( y compris pour les déjà retraités ), sans compter sur les hausses du prix du gaz et de l'électricité, du prix du timbre, j'en passe et des meilleures, sans doute... 

Bref, je suis d'accord, pour une fois, avec Pépère: l'idéal serait de ne pas augmenter les prélèvements des ménages en 2014... Et je dois dire que Bruno Le Roux, le président-roquet du groupe socialiste à l'Assemblée, m'a plutôt rassuré hier en déclarant qu'il n'y aurait pas de nouveaux impôts en 2014...

Alors quand  le ministre Martin, celui qui ressemble à Collaro, annonce à l'université d'été des écolos qu'il avait acté avec le premier ministre la création d'une contribution climat-énergie, je me dis que l'on peut enfin faire confiance à ces gens-là: Il n'y aura pas de nouveaux impôts... juste de nouvelles contributions. Car comme chacun le sait, contribution n'est pas impôt !

Allez, sur ce bonne journée et bienvenue en Socialie !

Folie passagère 1864.

D'accord, pas d''accord: atoilhonneur@voila.fr

20 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  2. Depuis une dizaine d'années les agriculteurs doivent régler des "cotisations volontaires obligatoires", tout le monde y aura droit un jour...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @beret vert: personne n y coupera, c'est sûr !

      Supprimer
  3. On va bientôt parler comme dans "la ferme des animaux".
    A quand le pouvoir aux cochons?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Io: c'est pour Philippe Martin que tu dis ça ? :)
      bisous

      Supprimer
  4. plafonnement des niches fiscales sauf les journalistes qui, effectivement, continuent à bénéficier d'un régime de nantis, et après ça, comment veux tu que ces lèches-culs fassent une presse libre et indépendante ? la gamelle monsieur, la gamelle, ça prime sur la liberté de la presse
    bizzzzzzzz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Boutfil: Oui, la gamelle et n'est pas encore venu le jour ou un journaleux osera parler de cette niche ! bisous

      Supprimer
  5. Hier la douloureuse est arrivée. Sans grande surprise une augmentation de 25 % alors que
    mes revenus n'ont pas changé. Et si j'en crois ton article, c'est rien que le début.

    Mais à part ça, répétez après moi : la classe moyenne n'est pas touchée par les hausses d'impôts
    et de taxes qui ne sont qu'un catégorie de bisous roses. Faut bien financer la joyeuse
    diversité shootée aux gentilles aides qu'on leur doit

    Chuis vénère là !

    Angèle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Angèle: Toi aussi 25% !!! y a de quoi etre vénère en effet ! Et ce n'est pas fini, en 2014, au titre de 2013, ce sera pire !

      Supprimer
    2. @Angèle: tu es la deuxième aujourd hui a me parler de 25% plus un blogueur hier: ça fait trois !

      Supprimer
  6. Ce que l'on sait avec les socialos, c'est qu'ils sont les champions de l'impôt et comme toujours, qui paiera? Eh bien les fameuses classes moyennes, qui finiront un jour, par ne plus rester "moyennes"... A moins que le bon peuple de France, ne se révolte, mais je n'y crois plus guère. Tellement amolli qu'il est !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Jeff: Contrairement à ce que clament les gauchistes, le pognon, de masse, il n est pas chez les riches mais bien dans la classe moyenne. alors ils ponctionnent là ou il y en a en nous disant les yeux dans les yeux: pas touche aux classes moyennes et les gogos d'y croire te de voter pour !

      Quant à la révolte... il en faudrait beaucoup , beaucoup plus

      Supprimer
  7. Il ne faut pas fermer les restos du cœur ,avec toutes les taxes ,augmentations, csg et tout le reste fini la bouffe , en aparté au sujet de la révolte , même les "sympathisants" reculent voir un extrait d'interview : Nous n’irons pas parce que nous sommes dépités, dit Marie-Christine. Nous qui étions emballés par tout ce que pouvait dire Cahuzac, on a aujourd’hui le sentiment d’avoir l’air un peu con ! »
    Elle énumère d’autres griefs, égratigne le PS version Harlem Désir (« Je n’y croyais pas trop, je ne suis pas surprise ! »), prend soin de ménager François Hollande (« On le sent tétanisé, angoissé par le dossier de l’emploi. Il semble marcher sur des œufs ») avant de conclure : « De toute façon, à quoi bon aller à La Rochelle ? Au PS, les simples militants ne sont jamais écoutés ! »
    « Désir ? Un gentil garçon »
    Terrible désillusion également pour ce secrétaire fédéral qui n’ira pas entendre le « prêche rochelais ». « Je n’ai pas envie de ces discours d’orateurs se voyant tous plus beaux, tous plus formidables les uns que les autres, quand on songe à ce que les Français endurent au quotidien. Des discours, j’en subis assez lors des conseils nationaux, où souvent on s’en… nuie. Ce ne sont que des “Y a qu’à”, “Faut qu’on”. Heureusement que Copé, Fillon et Sarkozy existent pour fournir du grain à moudre, susciter des petites phrases.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude henri: pour un peu tu aurais inspiré le billet suivant...

      Supprimer
  8. Il est assez vain d'affecter de prendre au sérieux les promesses des politiques, surtout lorsqu'il s'agit d'impôts.

    RépondreSupprimer
  9. Moi je contribue de moins en moins
    praticien libéral médical ... j'ai tout arrété pour être salarié. assez d'être pompé et de donner de ma santé pour celle des autres qui ne disent jamais merci
    praticien salarie en désert médical pour aider les populations j'arrête faute de reconnaissance pour ma contribution.... 35 ans de services aux autres c'est bon...

    combien se démobilisent dans ce pays à cause d'irresponsables qui n'ont jamais vraiment mouillé leur chemise...

    Taxes et contributions sans merci et en nous condamnant en plus parce que soit disant nous sommes des nantis ..... assez

    A quand un bonus malus pour mauvais comportement au niveau de la santé, par exemple.. serait bien plus utile qu'une taxe carbone.. la pollution n'est pas la ou l'on pense

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Philz: ça aussi, c'est un p'tain de pb: les gens qui se démobilisent et se replient sur leur cercle proche. Mais comment leur en vouloir ?
      Alors 35 ans au service des autres sans autres reconnaissance que la ponction fiscale: je te comprends , basta !

      Supprimer
  10. @PhilZ
    Vous tenez vraiment à un flicage de plus?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si c'est pour le bonus malus votre réflexion.. je vous invite à venir voir ce que sont les bouches des CMU et le cout énorme pour la société par défaut de responsabilisation?? ce n'est pas un problème de flicage .. Je vous explique très simplement

      un enfant de 15 ans d'un milieu familial qui fait attention ( je ne dit pas d'un milieu familial favorisé car c'est faux!) a très peu de soins voire que des dents saines... il coute très peu à la société ..

      même patient famille irresponsable.. caries; dents à enlever ( donc à remplacer) .. CMU par exemple car c'est le cas typique.... comportement à risque ( coca 1 litre/ jour.. Non remboursé).. .. qui plus est loupe les rendez-vous et ne vient qu'en urgence en faisant de multiples cabinets... Cout pour la société important

      flicage non .. mais travail de responsabilisation de l'état à faire oui

      question secondaire .. Avec l'argent gagné en responsabilisant on pourrait mieux soigner un autre enfant malade et qui n'y est pour rien car la carie dentaire en france est maitrisable si les populations font attention

      ou est la prévention de l'état en France.. En angleterre c'est controle obligatoire .. Sinon plus de remboursement

      In peut en parler très simplement si vous voulezje me suis toujours très impliqué dans la prévention

      il faudrait aussi des médias impliqués et qui n'aient pas un discours de formatage socialisant vis à vis du médical

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen