vendredi 9 août 2013

Mes adieux aux gauchiards...


P'tain, j'ai un créneau de libre, je fais donc un billet, un billet d'adieu; pas un au revoir, un adieu, un vrai. Mes adieux aux gauchiards uniquement; aux gauchiards comme Jegoun, ses affidés et autres porte-flingues. Dès publication du présent billet, le gauchiard aura disparu de mon espace et de ma sphère.

Mais tout adieu mérite explication, je m'en voudrai qu'ils se morfondent et qu'ils se battent la coulpe en se disant: Mais pourquoi, pourquoi est-il parti? Sur qui pourrons-nous taper? De qui pourrons-nous nous moquer? Qui pourrons-nous insulter maintenant? Qu'avons-nous fait pour qu'il veuille ainsi nous snober... Ainsi donc, je leur dis adieu car je viens de réaliser - je sais, des fois je suis long à la détente - qu'ils me faisaient perdre mon temps. Qui plus est, ces gauchiards m'emmerdent de plus en plus dans le sens où rien de ce qu'ils racontent désormais ne m’intéresse; fut un temps, oui, il y avait du sel et de la joie dans leurs discours ou dans leurs billets de blogueurs, aujourd'hui, je les trouve tristes. Je les trouve gauchiards.

Gauchiard, le terme qui, à défaut d'être véritablement insultant, nécessite quelques explications. Le gauchiard est nécessairement de gauche mais tous les gauchistes ne sont pas gauchiards. Il y a des gauchistes sympathiques, je ne connais pas de gauchiard plaisant. Le gauchiard, c'est un  peu comme une rate ou un cloporte, vous l'expulsez, il revient par la porte, la fenêtre, twitter ou facebook, il s'infiltre. Le gauchiard (si il est blogueur, son maître-étalon sera sa Sérénissime Jégoun, de Partageons Mon Avis et autres rades) a toujours raison, il est la Vérité et la Vie. Il sait. Moi, les gens qui Savent, ces Sachants de la glotte et du doigt sur le clavier, me fatiguent de plus en plus. Ils ne doutent de rien, et surtout pas de leur idéologie, à mon sens mortifère, sur bien des points de vue. Ils ne doutent de rien alors que nous sommes dans une période où il est permis de douter de tout. Là où, forts et fiers de notre passé et de notre Histoire, nous devrions nous interroger sur le sens de la vie, sur demain, sur de nouveaux modèles de société et sur de nouvelles options politiques  ou d'autres modèles économiques, le gauchiard en reste aux 35 heures, aux acquis sociaux du temps où c'qu'on était riche, aux 5 semaines de congés payés, aux gender studies, aux bienfaits de la diversité et à une laïcité toute particulière. Il se dit force du Progrès mais, sous couvert de modernité, il nous précipite dans des abîmes où l'Homme perdra son âme. 

Le gauchiard vomit tout ce qui n'est pas lui, tout ce qui ne vient pas de lui et par lui. Le gauchiard déteste, critique, insulte: les vilains capitalistes, les riches, ceux qui réussissent, ceux qui ne pensent pas comme lui, ceux qui ont le mérite de ne pas vouloir être assisté, ceux qui sont pédés mais qui ne veulent pas du mariage zinzin, les catholiques, les réacs, Depardieu, Céline, Muray, Bastiat, Luchini ou Gérard Lanvin. Sans oublier Koh Lanta ou L'amour est dans le Pré même s'il passe des heures à regarder ou à commenter; en mal, bien sûr. Il hait les banquiers mais est prêt à les sucer pour une augmentation de découvert. Il n'aime pas son voisin si celui-ci est à l'UMP ou au FN. Le gauchiard n'aime pas ce qui ne lui ressemble pas.

Si le gauchiard vomit, il est aussi capable d'aimer, il s'aime; il aime donc ou encense: Mandela, Moustaki, Josianne Balasko, Richard Descoing, Aimée Césaire, Jaurès, Blum, le FLN, Barbara, Rosaëlle, Jack Lang ou Pierre Bergé, Arte, Télérama, Piketty, le hip-hop, le rap et le street-art, la culture subventionnée et Paris-Plage. Il aime la bière, ça fait roter. La bien-pensance et le politiquement correct sont ses armes et ses propres garde-fous: Le conformisme dans lequel il s'ébroue. Contre vents et marrées, Sisyphe, le gauchiard défendra Pépère et tout ce qui l'a précédé. Le changement, c'est maintenant qu'il disait, le gauchiard ne se pose même plus la question de savoir quand. Il aime ses copains à pseudos, il ne supporte pas l'anonymat de ceux du camp d'en face.

Le gauchiard blogueur, de surcroît blogueur de gouvernement, c'est un concentré de tout ce qui précède. Lui seul fait des billets-qui-ont-du-fond. Le blogueur de droite, celui qui se rebiffe, celui qui dit non aux gauchiards, qui fait des billets spontanés, coups de gueules et qui " réussit " l'insupporte car ce dernier, cela va de soi, n'argumente jamais, ment, travestit la réalité, nie les évidences, fait des billets de con pour des cons. Les commentateurs du blogueur de droite - que celui-ci "s'évertue à exciter" - ne sont pas des commentateurs, ce sont "des fans ". Pour le gauchiard-blogueur, le blogueur de droite, forcément prétentieux, ne supporte pas la contradiction tandis que lui est ouvert à toutes discussions, n'est-ce pas ? Le gauchiard-blogueur, névrotique sans doute, jaloux peut-être, va vous pondre une dizaine de billets pour (tenter de) ridiculiser le blogueur de droite qui n'a pas l'heur de lui plaire. Le gauchiard-blogueur qui, généralement chasse en bande, ira fouiller vos archives afin d'essayer de vous mettre face à vos contradictions de blogueur de droite en oubliant simplement que seuls les imbéciles ne changent pas d'avis et qu'il est possible, même à un affreux droitard d'évoluer et d'avancer. Le gauchiard-blogueur, mandarin à ses heures, a émis un diagnostic qui ne se discute pas: si vous ne baissez pas la tête, c'est parce que vous êtes fou ! C'est aussi simple que cela.

Voilà, nous sommes à l'aube d'un jour nouveau, celui où j'aurai dit adieu aux gauchiards. Ils me sont devenus incolores, inodores et sans saveur. Ils m'apparaissent petits. D'aucuns, de ces gauchiards, diront que j'ai capitulé devant leurs assauts répétés et leurs railleries incessantes... Que nenni, ils me sont devenus insupportables au sens littéral du terme, ils ne m’intéressent plus. Je ne répondrais plus à leurs tweets, à leurs messages, à leurs commentaires entendus, convenus et si prévisibles; mieux, il me faudra tirer la chasse sur ces gens-là, vidanger, nettoyer, dépolluer. Pas de temps à perdre, pas d'énergie à gaspiller.

Jegoun, Bembelly, Burlot, Fred et consorts, allez vous pignoler sur d'autres magazines, allez donc voir ailleurs si j'y suis, et surtout, surtout, ne cessez pas de vous hausser du col, ne changez rien à vos habitudes (sauf celle de venir polluer mon espace), continuez à être vous-mêmes: ça devient de plus en plus rigolo ou pathétique, au choix. Pour une fois, soyez bons, surpassez-vous, montrez-vous à la hauteur du défi que je vous lance: Laissez moi continuer ma petite vie de blogueur de droite, Oubliez-moi !

Merci.

Folie passagère 1845.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

89 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  3. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  4. 3 sur 4, moins de cinq minutes après parution... des cloportes, des rates à l'affut, vous dis-je.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jegoun utilise un robot pour savoir ou on parle de lui sur la toile...

      Ca ressemble furieusement aux méthodes de la Stasi (ou autres officines totalitaires des HLPSDNH). Ce qui est relativement logique pour un socialiste anti-libéral.

      Supprimer
    2. Addendum à mon commentaire précédent.

      Il y a, je trouve, quelque chose de malsain à scruter la toile à la recherche de ce qu'on pourrait dire sur lui...

      Supprimer
  5. Bonne décision !

    Ils sont intéressants un moment, le temps de comprendre comment ils fonctionnent. Ensuite on passe à autre chose.

    Pour ceux qui éventuellement n'auraient pas la patience nécessaire à la compréhension du gauchiste, il peuvent se rabattre sur cet article : http://koliakaramazov.wordpress.com/2013/06/09/la-recompense-du-gauchiste/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Kolia: ils sont in fine terriblement tristes, incroyablement sectaires. Mais attention, il faut bien faire le distingo entre gauchiard et gauchiste. J ai bien plus de repsect pour le militant cégétiste que pour ces gauchiards de salon :)

      Supprimer
  6. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  7. En ce qui me concerne, vous avez bien fait. Je suis allée faire un tour sur leurs blogs par curiosité.Je les ai trouvé de mauvaise foi et méchants. J'ai ressenti une sorte de malaise.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Michelle: méchants, oui, et stupides, tiens la preuve, le billet n'est pas publié depuis 10 minutes, que les principaux gauchiards sont déjà là a deverser leur bile ! Ils sont donc bien à l affût !, ils chassent en bande :) Il n'y a pas de malaise a avoir en les lisant,plus aujourd'hui, juste de l indifférence
      Bon week end a toi

      Supprimer
  8. Réponses
    1. @grandpas: j ai tout bon, là, je " t'ai excité " ?
      Non, mais, !
      merci à toi

      Supprimer
    2. Ce personnage falot a les seconds couteaux qu'il mérite sauf peut être un bémol pour El Camino à qui je pardonne un peu en tant qu'amateur de V8 mais avec leurs alliés verts il sera obligé de faire un choix.

      Pour ton billet, il est parfait et c'est tout!

      Supprimer
  9. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  10. Bon débarras!
    Voilà notre gros homme habillé pour l'été. Il vient de déclarer être en vacances, et pense nous convaincre qu'il travaillait jusqu'à présent !

    RépondreSupprimer
  11. A l'heure où la France commence à prendre le chemin suivi par la Grèce mais sans les dissimulations et autres combines de celle-ci, où la vie devient de plus en plus difficile avec le chômage qui monte toujours et la crise qui finirait bien par devenir notre exception culturelle, où le président semble s'être échappé d'un film de Charlie Chaplin lorsqu'il s'agit de nous représenter à l'étranger, où le pays est sous haute tension à cause de groupes communautaires agressifs, où l'enthousiasme de contestation de la manif pour tous et du printemps français est retombé pour le bonheur de certains, où nous sommes engagés dans une opération militaire qui devait s'arrêter en mars et qui présente de nombreux points obscurs, et parmi les dizaines d'autres problèmes majeurs que rencontre le pays il est important de rester concentré sur une démarche apaisée d'information, de recherche et d'opposition plutôt que de répondre à des provocations. Si c'est la direction que prends le blog alors j'en suis satisfait.

    Il peut être intéressant de débattre avec quelqu'un d'une opinion différente à condition que cela reste constructif. Il n'y a rien à obtenir de ceux qui pensent avoir toujours raison au point de nier la réalité et l'expertise.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @judex: ah mais attention, tout le monde est le bienvenu ici, même le gauchiste, a condition de bien vouloir raisonner, argumenter et non de se payer ma fiole gratuitement. Et comme tu dis il y a bien mieux a faire en ce moment que de " jouer " avec les cons.

      Supprimer
    2. @ Corto

      Je plussoie ! :o)
      Seulement deux mots : BRAVISSIMO et ENFIN.

      Billet superbe qui dit bien ce qu'il fallait dire.
      Moi qui ne comprenais pas pourquoi et comment vous pouviez perdre tant de temps à allez lire de telles stupidités aussi venimeuses... J'en venais à me demander si vous étiez maso... ;-)
      Bravo, bravo. Pour la peine, je vous fais la bise :-)

      Supprimer
    3. @franzi: Merci ! je suis parfois long à la détente :)

      Supprimer
  12. Robert Marchenoir10 août 2013 à 03:24:00

    Une anecdote personnelle (désolé pour ceux qui l'auraient déjà lu). Il y a quelque temps, j'étais de gauche, comme tout le monde. Je fréquentais alors, parmi d'autres, un blog de gauche.

    Pour la millième fois, je me heurtais à la bêtise, à la malhonnêteté, à la mesquinerie, à la grossièreté et à la méchanceté de tant et tant des habitués du lieu. De gauche, cela va sans dire.

    Puis est arrivé un type qui se comportait à peu près normalement, qui était honnête et correct. Il ne passait pas son temps à insulter les gens en faisant semblant d'être courtois, il se donnait la peine de tenir compte des faits lorsqu'il argumentait.

    Ah, et puis il avait dit, seul contre tous, qu'il votait Front national.

    Le seul à se comporter comme un homme digne de ce nom était un salopard d'extrême-droite dont il ne fallait surtout pas "faire le jeu". Je ne parle même pas des opinions qu'il défendait, hein, je parle de sa conduite.

    Ce fut pour moi le déclic.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un bel hommage que vous rendez à Marco Polo !

      Supprimer
    2. C'est une blague, of course.

      J'ignorais que vous aviez été de gauche. Il est intéressant de voir que c'est la conduite plus que les idées qui vous ont déterminé à sauter le pas. C'est bien souvent plus important en effet.

      Supprimer
    3. @Robert Marchenoir: et oui, encore un qui a du se faire allumer parce qu il n était pas mainstream !

      @marco polo: la conduite, une bonne dose de rigueur et de droiture, le reste...

      Supprimer
  13. Ce n'est pas trop tôt, mon cher Corto !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: mieux vaut tard que jamais :)

      Supprimer
  14. Sisyphe, gauchiard ???
    S'il lit ça, va pas être content !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pierre: Sisyphe, gauchiard ? je n ai pas dit cela :) Sisyphe poussait un gros caillou, le con, en s imaginant que seul il arriverait à le monter en haut de la colline. J aime bien cette image de l inutile.

      Supprimer
    2. @ Corto
      Non seulement inutile, mais stupide.
      Le tout, uniquement par manque de réflexion et (oserai-je le dire?) d'intelligence.
      Exactement comme les gauchiards en général. Et, en particulier, ceux cités dans ce billet. Aucun romancier ou cinéaste n'aurait osé inventer de telles caricatures, pourtant (hélas !) bien réelles.

      Supprimer
  15. Dommage .. j'aimais leur médiocrité et leurs réponses creuses....On pouvait s'amuser avec des nonos pour les faire réagir tellement ils étaient lisibles et leurs réponses apprises .. toutes faites par 30 ou 40 ans de formatage idéologique .

    De grands donneurs de leçons sur un monde que souvent ils ne connaissent pas car ils ne voyagent qu'à travers des journaux et revues ...Ou si ils voyagent avec "partir autrement" pitoyable voyagiste pour gens de gauches "au tourisme responsable" quand ce n'est pas limité à l'Europe tant la misère de l'Inde leur fait peur ou la dictature birmane les insupporte....

    Des surement comme j'en connais avec de gros salaires tombant tout net dans leur maison bourgeoise, roulant en 4x4 japonais ou coréen ( vive les produits français!) , dépensant des sommes folles en bon vin, ayant le dernier cri du smartphone (qu'ils lisent en plein repas!) et condamnant les richesses du monde en se rappelant 68...

    Ils sont pitoyables oui bien sur... mais Corto ... Les chasser ..... enfin ils ne vont pas comprendre et vont continuer à éructer leur haine d'adolescents attardés.....

    ils sont tellement intelligents qu'ils pensent qu'en venant polluer ton espace ils vont nous faire changer d'avis.....30 ans de pensée socialisante moi m'a vacciné.. mais bon

    Sur le fond tu as raison..... ils n'apportent rien...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Philz: qu ils comprennent ou pas m importe peu, ils ont fini par ne même plus me faire rire. Et n apportaient plus rien depuis trop longtemps, en supposant qu ils aient apporté quelque chose

      Supprimer
  16. ben c'est pas trop tôt, je pense que tu avais remarqué que je désertai, je ne commentais plus, même si je bouillais dans mon coin,
    ces imbéciles heureux, ces lèches-culs, planqués derrière leurs statuts de buveurs de bières et de pilier de bistrots, refaisant le monde au fur et à mesure où l'épaisseur des sous-verres augmentaient
    se faire systématiquement insulter, traiter d'imbécile, de vieilles peaux réacs et autres joyeusetés comme si rabaisser les autres leur donnait de l'ampleur, pauvres cons.....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Boutfil: oui pauvres cons et du coup, un grand bol d air frais ici. Enfin, j'espère.
      Bisous

      Supprimer
  17. Ce serait bien que Didier Goux en fasse autant...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @K2R:: Didier Goux est assez grand pour faire ce qu il veut chez lui

      Supprimer
    2. Oh, je sais, Corto. Et il est particulièrement sourcilleux à ce sujet. Mais on peut toujours rêver... La réacosphère se demande si souvent "que faire ?". Déjà, éviter de perdre son temps à commenter les commentaires des Dorham, Léon, Cui-Cui l'oiseau, et de l'inénarrable Jégoun, ce serait déjà un point de départ...

      Supprimer
  18. (Je vais regretter de ne pouvoir leur montrer ceci:)
    http://pierre.parrillo.over-blog.fr/article-mittal-rallume-ses-hauts-fourneaux-en-espagne-une-reaction-monsieur-montebourg-119472123.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Michelle: mezavi qu ils ont vu passer l info mais chut !

      Supprimer
  19. Tu as bien raison mon Corto !

    Laisse-les se bouffer la rate à tenter de justifier la gabegie dans laquelle baigne notre pays.
    Mets-toi à leur place ! C'est pas une vie facile !

    Faut bien qu'ils se vengent de leurs illusions perdues.

    Du coup, je suis allée voir, moi qui n'aime pas lire des conneries.
    Et quand j'ai vu la liste des personnages politiques préférés, je me suis bien marrée.
    Tous plus crapoteux les uns que les autres...

    Il était temps d'arrêter de discuter avec ces gens-là.
    Je me félicite d'avoir été virée au bout de deux ou trois jours ^^

    La seule question est : comment les stopper dans leurs déconnades sur ton dos sur les "réseaux" ? Ou alors ya qu'à laisser brâmer...C'est encore le plus économique en temps et en énergie.
    Ils ne foutent rien, ils ont du temps...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @lamouette: comment faire ? les laisser s'amuser entre eux, ils finiront bien par se lasser, puis viendra le temps ou ils trouveront une autre tête de turc à emmerder, puis une autre etc... petits te dis-je !

      Mais c'est vrai que j ai un peu de compassion pour eux: pas facile, pas glorieux, pas réjouissant de se réclamer soutiens d hollande alors pour faire bonne figure on s'en prend aux gens de droite, à Sarkozy etc... et ça finit par lasser tout le monde.
      bises

      Supprimer
  20. Corto a remarquablement justifié sa décision, qui est digne.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Michel Desgranges: Merci ! A ceci près que je ne me justifie pas - ce serait admettre une quelconque faute ou quelques torts - j'explique, nuance ! :) cordialement.

      Supprimer
  21. Pour avoir expérimenté le Jégou il y a peu, je dois dire que le constat est sans appel. La courtoisie n'est pas le propre du gauchiard. Il semble même que cette discipline de l'être lui soit infecte, de même que toute idée de noblesse consubstantielle à l'homme lui fait horreur. Il n'y a pas d'Homme pour le gauchiard, il n'y a que des partisans, des camarades, des vecteurs, des produits. Et l'ordure qu'ils déversent sur tout ce qui ne pense pas bien est leur eau de Javel, sensée éradiquer 100% des microbes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. signalsuspect: bienvenu ici. Ainsi est le gauchiard... que je distingue bien, enfin j'essaie, du gauchiste.

      Supprimer
  22. Tu as raison Corto, crois moi, le cancer de la France devrait se faire discret, aujourd'hui, il est encore là, revendiquant, fier (de quoi?) et toujours moralisateur, en un mot: chiant.

    J'en ai plus que marre de la politique mais vomis surtout la gauche bien pensante, qui vous dit quoi penser, grâce par exemple à des connes comme Sofia Aram ou Marie Drucker, exemples choisis car justement parfaitement insignifiants et qui représentent la pollution médiatique que l'on subit, 4 de QI, à 2, mignonnes et croyant détenir LA vérité, plus que gavant.

    J'en ai assez de ce cancer, il est malheureusement mondial (ex O Winfrey). On est mal barré.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @MLadywaterllo: on ne peut hélas pas se passer de la politique, de droite comme de gauche, mondialiste ou nationaliste, extême ou molle, elle régit de près ou de loin nos vies. faut faire avec et agir chacun en fonction de ses moyens.

      Quant à ce que tu appelle le cancer, celui-ci , on a pas encore trouvé le bon traitement. S

      Supprimer
  23. Rhoooooo !!!!

    Que c'est méchant tout ça !

    Tiens c'est de la stigmatisation qui me rappelle les Heures les Plus Sombres de Notre Histoire ! Et en plus tu fais des amalgames (me demande pas où et comment, c'est le mot amalgame qu'il faut mettre).

    C'est pas digne des Valeurs de la République !

    Et accessoirement, t'as entièrement raison, pas besoin de perdre son temps à lire/répondre à des insulteurs publics, incapables de donner des arguments intéressants.

    Bonne journée.

    Vryko

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Vryko: Tu les connais toi les valeurs de la République ? Moi pas, enfin pas vraiment dans la mesure ou chaque camp en a ses propres définitions et qd les mots sont les mêmes c'est le sens de ceux-ci qui varie ! Va t y retrouver !

      Bon week end a toi

      Supprimer
  24. Quelle richesse dans ces descriptions du gauchiard (l'analyse est implacable) et bravo pour la décision.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @jean marc: et encore, je me suis retenu :) il y avait tant d'autre chose a dire. Mais sans doute n ais je pas été assez clair puisque par 3 ou 4 fois l un d'eux est encore venu ici ( Fred)

      Supprimer
  25. Moi, j'aime bien lire Jegoun.
    Mais je passe aussi de temps a autre chez Goux et Le Faucon.
    Je pille aussi vos listes de blogs !
    C'est grave ?

    RépondreSupprimer
  26. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah tiens ^^
      Il semblerait que je doive être le prochain bouc émissaire des gauchiards déçus et en manque de barbaque.
      Pourquoi pas !
      C'est encore plus facile, je n'ai pas de touitère pour aller voir ni répondre.
      Allez-y les petits ! C'est gratuit !

      Fred
      Tu te doutes de ce qu'elle te dit, la mouette mange-merde...
      Inutile donc de préciser.

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

      Supprimer
    3. C'est très bien comme ça.
      Nous ne parlons pas le même langage, visiblement.
      Je cours donc me détremper ;-)

      Supprimer
    4. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

      Supprimer
    5. "Détrempe toi la mouette à guano, je me fous de te toi. Rien à branler des fachos comme toi ma poule."

      Mais vous parlez quand même d'elle (ou de lui) dans votre commentaire Fred...

      Schizophrénie ?

      Supprimer
    6. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

      Supprimer
  27. bonjour Corto ,bravo pour votre décision :-)
    j'avais lu quelques échaufourrées stériles... genre qui énerve, qui crée une sorte d'excitation à bon compte ( petite bouffée d'adrénaline pour le gauchiard probablement ), mais qui ne servent à rien ( à part la bouffée d'adrénaline dont certains ont probablement besoin pour se sentir exister ). Perte de temps, toxicité..
    Depuis quelques mois, je suis fatiguée du sectarisme, de la " moralisation", des petits esprits ricaneurs, des gens qui savent tout, des gens avec lesquels on ne peut pas discuter( ou écrire ) tranquillement, en developpant ses idées, éventuellement en les modifiant si l'autre, que l'on laisse parler, nous montre ou donne autre chose à penser.
    Je suis personnellement contente des échanges argumentés, qui me font progresser, voir changer d'idée... et trés contente quand des préjugés tombent, voir explosent en plein vol, parce qu'untel avec les données actuelles de la science a pu démontrer que...
    Les choses ne sont pas blanches ou noires,et de plus, elles évoluent.. quelque part, j'admire ceux qui " SAVENT" et s'arcboutent sur leurs maigres connaissances, car pour moi, plus ca va, plus je doute et moins je "sais" . ( je me demande toujours comment fonctionne le cerveau de quelqu'un qui " sait" )

    Marre aussi que les idées des uns ne puissent etre developpées sans qu'ils soient traités de réac et de faschos. Marre du déni permanent, de la désinformation,de l'espéce d'illusion crée par des gens qui se pensent importants et si supérieurs aux autres.
    J'étais en train d'étouffer dans mon coin, jusqu'à ce que je trouve votre blog et les blogs cités dans la colonne de droite que je lis assidument... Merci à tous d'exister, d'être si brillants :-)
    ah et Corto, un mot qui me touche de votre part, plus haut dans un post : est Droiture. Cela fait plaisir de lire des mots comme respect, rigueur, honneteté,bon sens, pourquoi pas honneur ....
    j'espére que ces mots retrouveront leur sens " commun"...et qu'ils ne déclencheront plus de ricanements.
    Etant donné que je ne sais pas forcement bien écrire et dans le bon ordre, faute de pratique ,je la ferme...mais je n'en pense pas moins.
    Merci à tous en tout cas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Anne: Bon, pour quelqu un qui n écrit pas dans le bon ordre tu t en sors pas si mal :)
      Ce qui est terrible, c'est d avoir noté comment les choses se sont envenimées sur les blogs politiques depuis la primaire socialiste et plus encore par la suite après l élection de Pépère, le sommet atteint avec le mariage zinzin. Il me semble que les gauchistes se sont sentis revanchards, ils reprenaient le pouvoir après des années de diete. Tout le pb étant qu ils ont élus un gars qui ne brille fianlement pas beaucoup, sans doute cela doit-il ^être assez dur a vivre pour les gauchistes: Plutot que de reconnaître leur erreur, ils s'enferment dans un sectarisme incroyable où tout ce qui n est pas eux est forcément: nauséabonds, fachos et tutti !

      La droiture, un truc qui se perd ou en tout cas qui n est plus l apanage des grands hommes politiques

      merci a toi !

      Supprimer
  28. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  29. De quoi il cause, le détrempeur ?
    Je n'ai pas le déshonneur de vous connaître, Monsieur Camino.Je n'accepte pas d'invitation d'inconnus.
    Je pense que vous pourrez vous passer de moi, non ?
    Continuez votre petite vie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

      Supprimer
    2. Ah parce que vous avez "un billet du Dimanche" ?
      Vous ne vous foulez pas trop, dites-moi !
      C'est pas trop exténuant ?

      Ne vous privez pas.
      Vous risqueriez de nous faire une crise d'acnée.
      Faut jamais brider les pulsions négatives, faut que ça sorte !
      Je ne veux pas être responsable d'une implosion, moi.

      Quand je pense que je m'engueule avec un parfait inconnu...
      Enfin je m'engueule... J'échange plutôt.

      Fallait pas me chercher avec votre bête agressivité envers moi, que vous ne connaissez pas non plus.

      Bon, assez joué.
      C'était ma dernière réponse.

      Supprimer
    3. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

      Supprimer
    4. Encore une fois, c'est vous qui m'avez cherchée...
      J'ai réagi à la bonne décision de Corto de ne plus se laisser insulter par votre bande de pieds plats.
      Là-dessus, vous m'agressez.

      Venez à notre prochaine manif, vous verrez que Corto est quelqu'un de sympa.
      Alors lâchez-lui les baskets.
      Quand je dis vous, je parle de la bande à Jegoun.

      Celle d'avant, c'était l'avant-dernière.
      Là, c'est la vraie dernière, ciao !

      Supprimer
  30. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

      Supprimer
  31. Réaction salutaire. La droite doit se regarder sa nullité politique en face, si elle en est capable, et non s'opposer à ces malades.
    Un reproche tout-de-même pour moi qui suit des Flandres. Rares doivent être les gauchieurs à boire de la bière. C'est bien de boire de la bière.
    jard

    RépondreSupprimer
  32. C'est un tremblement de terre de force 10 sur l'échelle libre de jegoun qu comme tout le monde du net le sait est un très GROS gauchiard.

    RépondreSupprimer
  33. Je vous ai piqué le terme pour ma blogroll !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @lenonce: tu as bien fait, le mot est libre de droit !

      Supprimer
  34. Cela me rappelle le temps où je bloguais, moi aussi. Il doit y avoir 5-6 ans de ça, le blog s'appelait Incandescences. Je te confirme que les Jegoun et consorts (Jegoun en particulier) sont de vrais cons bouffis de leur propre pseudo-savoir et vérités. Ces gens-la n'ont pas d'opinions, mais des croyances: leur diahrée verbale leur tient lieu de dogme, aucun échange constructif n'est possible avec ces gens-là. L'attaque ad hominem leur tient lieu d'argumentaire.
    Oui, autant il y a des gens de gauche avec qui il est intéressant d'échanger des passes d'armes rhétoriques, autant ces blogueux tristes en mal de Pulitzer sont à jeter au recyclage virtuel. Ce sont des montgolfières: une mince couche colorée, mais rien que de l'air chaud dès qu'on gratte un peu.
    Ouste!

    J.E., auparavant Rose Noire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Juliette Evola: Comme tu dis Ouste ! C'est encore plus drôle quand tu penses qu'ils disent que mon blog était bien mieux quand je ne parlais pas de politique, s'arrogeant de facto, le fait que seuls eux auraient le droit de bloguer politique. On rêve! La bande a Jegoun est de plus en plus sectaire. tant pis. Plus Drôle encore, y en a un dans la bande qui n arrête pas de se payer ma fiole mais qui m 'invite a prendre un verre avec sa femme ! Schizo ?

      Supprimer
    2. S'il vous invite à prendre un verre avec sa femme, c'est peut être qu'il espère vous la refourguer ?
      Enfin, supposons que c'est pas par amitié pure et désintéressée....
      Ou alors il est viticulteur et veut vous faire tâter de ses produits....
      Ou alors il est violent et veut vous faire tâter de son bâton, façon Meric de Bellefontaine....

      Supprimer
    3. @kobus: me refiler sa moitié ? à moi ? mais qu'en ferais-je a part la mettre à la cuisine et au ménage ?
      Il n'est pas viticulteur d'apres ce que je sais.
      Me donner du bâton façon Méric ? Possible mais dommage, rien a voir avec le genre de baton que j affectionne

      Supprimer
    4. dejà cuisine et ménage, si elle tient son rôle et son rang,ça peut dépanner
      s'il vous fait un plan à la méric ( par derrière pendant que les autres vous amusent devant) , pas sûr que vous appréciez...

      Supprimer
  35. Moi aussi, pendant des lustres, j'ai essaye de communiquer avec des gens de gôôôche. Mis à part un stalinien ukrainien (fan de Poutine par ailleurs)et un anarchiste, rien d'intéressant : haine, calomnie, arrogance... Finalement, on se dit que celui qui a compris le meilleur moyen de dialoguer avec des gens de gauche, c'est Breivik...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Koopa troopa: as tu vu qu en Norvège, la droite a repris le pouvoir suite aux élections d'hier ? De là a supposer que Breiwik a fait son oeuvre :)

      Supprimer
    2. Moi je ne vote jamais, je ne suis pas républicain pas plus que monarchiste, mais voir la gauche perdre, c'est toujours agréable à voir. Un peu comme voir gagner les Chiaco Cubs, mais c'est plus rare...

      Supprimer
    3. Ecoute mon gros, moi je ne suis pas démocrate, pas républicain, même pas de droite. Moi j'ai le droit de tenir ces propos (d'humour noir) car ils ne sont pas en contradiction avec mes idées (nées par ailleurs de votre jurisprudence 1793-1917-1936-1944 mais ce n'est pas le débat). Moi je ne joues pas aux humanistes. Et si tu me cherches, je vais de poster de la chanson engagée non de gauche...

      Supprimer
  36. Chicago Cubs, voilà ce qui arrive quand on tape trop vite...

    RépondreSupprimer
  37. Tiens, la coquerelle pleurniche sur son blog... Bouh Bouh, des gens de droite qui parlent comme Libé !!!
    Avec menace de procès et tout et tout... M'en cogne, j'ai quitté la France depuis 3 ans !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Koopa: oui, on a eu la gentillesse de me prévenir, le jegoun a encore fait sous lui , toujours avec ses méthodes douteuses: on extrait une phrase ou deux, d un contexte, on fait en sorte d'occulter le second degré et on jette en pâture aux copains: de l'excellent gauchiard, rien de nouveau

      Supprimer
    2. Remarquez, il ne serait pas comme ça, il ne serait pas de gauche. Ces gars là, ils sont complètement coincés, de vrais calotins, l'humour d'un redressement fiscal. Il me rappelle les blaireaux de Charlie Hebdo. Je vais jamais avoir assez d'huile de ricin moi !
      Enfin, comme on dit, gaucho, te casses pas la tête, on s'en charge...

      Supprimer
  38. Tiens, c'est tellement vrai cet article !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les Brigandes et l'Antifa