lundi 19 août 2013

Christiane Taubira, l'ennemi public n° 1.


Le magazine Le Point s'est procuré l'avant-projet de la réforme pénale voulue par la greluche guyanaise, dame Taubira. Le truc est présenté comme: " Le projet de loi relatif à la prévention de la récidive et à l'individualisation des peines " et tient principalement en quatre points: 

- La sortie aux deux tiers de la peine concernera, à priori, les personnes condamnées à cinq ans de prison ou moins. Cette libération sera assortie de quelques mesures de précautions type retour à la prison pour dormir, bracelet électronique, ou simplement conditionnelle. La réelle nouveauté tient au principe de libération qui devient non plus une possibilité mais un principe ! Mais Christiane Taubira va plus loin. Dans l'article 7 de l'avant-projet de loi, elle souhaite rendre "obligatoire" l'examen des longues peines (plus de cinq ans de prison) aux deux tiers de leur exécution, en vue d'une éventuelle libération conditionnelle ! Youpi  !(reprennent en chœur les futurs récidivistes).

- Des réductions de peine pour les récidivistes. Il s'agit, ni plus ni moins, de calquer le système de réduction de peine des récidivistes sur celui... des non-récidivistes ! Bingo ! ( crient ensemble tous les récidivistes )

- La peine d'emprisonnement doit se faire " en dernier recours ". Lorsque le juge n'inflige pas une une peine de prison avec sursis, et qu'il choisit donc l'emprisonnement ferme, le Code pénal l'oblige à motiver sa décision. Cependant, lorsque la personne est récidiviste, il n'est pas obligé de le faire. Christiane Taubira souhaite faire disparaître cette possibilité. Le juge n'aura donc plus à se justifier lorsqu'il décidera de libérer un récidiviste ! Enjoy

- Suppression du mandat de dépôt obligatoire pour les récidivistes. Autrement dit, un récidiviste auditionné, par exemple, en comparution immédiate après avoir commis un nouveau délit ne sera pas forcément incarcéré. Convoqué plus tard ? Yes !

Bien, après avoir lu ce qui n'est qu'un avant-projet, on comprend aisément que Valls, mais pas que, n'apprécie guère les délires de sa collègue. Le FN s'en frotte déjà les mains. L'UMP, aussi.

Cette femme, Taubira, nouvelle égérie des populations carcérales et des délinquants en liberté, est à considérer définitivement comme un individu particulièrement dangereux pour la tranquillité des populations. A ce titre, elle doit être considérée comme l'ennemi public n° 1.

Sans rapport aucun, encore que, une mutinerie a eu lieu dans la prison de Blois ce matin suite au décès d'un détenu. Les gardiens seraient arrivés trop tard pour secourir le détenu victime d'un malaise. Itélé nous offre, en exclusivité, le témoignage téléphonique d'un autre déténu qui a participé à la mutinerie. Ce dernier se vante des dégats importants occasionnés. Quelqu'un peut m'expliquer comment, juste après une mutinerie, un détenu, impliquée dans la mutinerie, peut sans problème avoir une conversation libre et soutenue avec des journalistes ?

Folie passagère 1859.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

36 commentaires:

  1. Donc si je comprends bien on peut voler, dépouiller un vieux , casser une voiture , faire du trafic en tout genre et sortir libre comme l'air , j'aurais du lire ta com ce matin ayant eu un problème avec une fonctionnaire qui m'a fait la sourde oreille pendant 2 heures , ma femme m'a sortie du bureau sentant qu'une baffe allait partir , donc je n'aurais rien risqué , je sens que je vais y retourner demain .

    RépondreSupprimer
  2. Pour ta com , j'espère que Taubira paiera un jour son laxisme envers les délinquants .

    RépondreSupprimer
  3. @claude Henri: laxisme tel est le mot qui convient. je ne comprends même pas qu elle puisse oser mettre tout cela par écrit. Quel encouragement pour les délinquants ! Remarque qu'elle ne manque pas de soutien, je suis entrain d écouter Attali qui trouve cela pas si mal et qui pour nous rassurer affirme que dans 20 ans on considèrera cette réforme utile et que la prison n est rien d autre qu une barbarie !

    Ceci dit, je ne suis pas sur que si tu file une baffe à un fonctionnaire, tu t'en sorte. Il y a des exemples à faire, tout de même ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. les politiques plus courageux, les journalistes un peu moins cons, les français un peu moins lâches, les gens d'ailleurs ailleurs s'il n'aiment pas la France, moins de merde sur les trottoirs et dans les têtes, les patrons moins délocaliseurs, les igorants moins ignares, les responsables moins langues de bois, les philosophes plus réalistes, les énarques en stages dans les travaux pénibles et insalubres, les privilèges abolis pour les nantis et les "élites", la liste n'est pas exhaustive, signalons aussi les superstitions cultuelles de toutes sortes crétinisantes et dommageables à l'intelligence et le monde ira mieux.

      Supprimer
  4. Arrivé à ce point, l'angélisme devrait être classé dans les maladies mentales.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @pangloss: penses-tu, l angélisme est promu valeur républicaine en Socialie

      Supprimer
  5. En somme, et si je comprends bien, mon cher Corto, notre Garde des Sceaux n'a pas la moindre compétence en droit.
    Quoi d'étonnant alors qu'elle fasse des propositions de loi abracadabrantesques ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: mais Marianne, au secours, qu'avons nous fait pour mériter cela ? :)

      Supprimer
  6. Il y a plusieurs problèmes liés à ce projet de réforme. Déjà , les juges et leur engagement politique est un problème en soi; ensuite se pose la question de l'enfermement et de la peine; or la peine qui consiste à enfermer sans rien exiger en retour ( travail, apprentissage ...)mérite d'être revue; puis il faut analyser la répartition ( âge, origine ethnique et culturelle etc ) de la population carcérale et prendre des décisions en amont ( prévention par des moyens virulents que je ne détaillerai pas -vaut mieux-)ainsi que des décisions liées au code de la nationalité. Une peine sur des cerveaux en friche ne fait qu'aggraver le cas et il faut bien reconnaître que la prison est l'école du crime. Bref, tout ça mérite une réflexion beaucoup plus large qui dépasse de très loin les élucubrations de cette excitée.
    Je ne suis pas politiquement correcte mais à vrai dire je m'en moque.
    Merci pour tes papiers toujours intelligents.

    Viola

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. viola: " il faut bien reconnaître que la prison est l'école du crime. " c'est fort possible mais est-ce une raiosn pour avoir un discours totalement laxiste et une politique de prévention et de dé-victimisation des coupables et délinquants ? Te rends tu compte du message qu elle envoie aux délinquants ?

      Supprimer
    2. Bien sûr que non ! Ils en sont à Michel Foucault : " Surveiller et punir "
      Tout ça m'exaspère et on n'en voit pas le bout...

      Viola

      Supprimer
    3. La prison est l'école du crime

      Non, pas particulièrement. D'ailleurs aujourd'hui, en France, ceux qui vont en prison sont dans l'immense majorité des cas des criminels confirmés.
      En revanche laisser libre un délinquant c'est à coup sûr l'université du crime lui-même et pour ceux qui l'entourent.

      Supprimer
    4. @aristide: laisser libre un délinquant... du taubira dans le texte ? :)

      Supprimer
    5. Hélas, même pas.
      C'est ce qu'on fait tous nos gouvernants depuis plus d'une trentaine d'années.
      Avec les résultats que nous voyons tous les jours.

      Supprimer
  7. Réponses
    1. @grandpas: ah, non, pas de lynchage ici, juste un aller sans retour pour la guyane me conviendra

      Supprimer
  8. quand on sait comment fonctionnent les peines de substitutions comme les travaux d’intérêt général, pratiquement JAMAIS exécutées, on se dit que les malfrats vont avoir la belle vie....
    par contre, pour les victimes ce sera moins joyeux, d'autant qu'avec cette punaise, faut s'excuser d'être victime, on l'à bien cherché de se faire voler, assassiner et tout et tout, fallait pas provoquer le voyou
    c'est une dangereuse terroriste !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Boutfil: c'est aberrant qu une ministre puisse faire ce genre de propositions. Parce qu'elle propose ne peut etre assimiler à rien d'autres qu encourager les délinquants. Allez-y les cocos, on vous aménagera les peines, on vous en dispensera, on les abrègera... etc.. Ahurissant!

      Supprimer
  9. Oui, l'ennemi numéro un, car en proposant de telles mesures elle fait apparaître Valls comme un remède et lui ouvre un boulevard politique. Alors même qu'il n'est qu'une sombre nullité (mais susceptible de faire croire à un certain pourcentage de la population qu'il est à même de lutter contre la délinquance).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @umadrab: il n y en a pas un pour relever l autre. Valls, mercredi dernier annonçait sur toutes les télés, en direct de marseille, que la délinquance regressait , on a vu aujourd'hui encore que ce n'était pas le cas. Quant à Taubira, c'est du grand n importe quoi

      Supprimer
  10. Je ne trouve pas les mots pour commenter votre article, vous m'en voyez désolé.

    RépondreSupprimer
  11. Vous voulez être gentil et ne pas nous infliger la photo de cette nuisible chaque fois que vous parlez d'elle? Ça me retourne l'estomac!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Orage: toute mes confuses, promis, je recommencerai :)

      Supprimer
  12. J'ai LA solution : le retour du bagne, version 2013.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @skandal: et pourquoi pas ? :)

      Supprimer
    2. Ha mais je suis totalement sérieux !! Pas question de faire comme il y a deux siecles, mais une prison/bagne sur une ile d'ou on ne peut s'échapper, cela me semble être une bonne idée...

      Le but premier de la prison étant d'exclure les criminels de la société à laquelle ils ont nui.

      Supprimer
  13. n'a t elle pas un fils qui a fait des bétises ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. http://www.comlive.net/L-affaire-Du-Fils-De-Mme-Taubira,234828.htm

      Supprimer
  14. Voici ce que j'ai écrit en 2012 :
    Je suis absolument persuadée qu'il faut construire cette peine de probation en France". La garde des Sceaux Christiane Taubira a confié lundi sa volonté de mettre en place une nouvelle peine alternative à la prison, basée sur une prise en charge plus personnalisée des condamnés afin de prévenir la récidive. La ministre de la justice a par ailleurs annoncé la tenue d'une "conférence de consensus" sur ce sujet d'ici la fin de l'année, probablement en novembre. Selon Christine Taubira, ce projet sera l'une de ses réformes phare.

    Une réforme phare ? Non, une réforme criminelle ! Les récidives restent imprévisibles et beaucoup de victimes seraient encore en vie si leurs meurtriers n'avaient pas bénéficié de libération anticipée ou d'autres mesures indulgentes : liberté conditionnelle etc..

    La création d'une peine de probation prononcée par les tribunaux comme alternative à la prison s'appuiera sur la réflexion menée récemment par un groupe de travail composé de professionnels de la justice.

    Adapter la prise en charge au profil des condamnés.
    Alors là, c'est une apothéose ! Chaque condamné aura droit à des séances de psychothérapie ou des coups de pieds aux fesses, ou encore de sermons, de leçons de morale ?

    Ces derniers ( les pro de la justice donc , ) recommandent la probation, déjà en cours dans plusieurs pays comme le Canada, et prônée par le Conseil de l'Europe qui la définit comme "une série d'activités et d'interventions qui impliquent suivi, conseil et assistance dans le but de réintégrer socialement l'auteur d'infraction dans la société et de contribuer à la sécurité collective". Or les pratiques d'insertion et de probation existant aujourd'hui en France, comme les sursis avec mise à l'épreuve par exemple, se concentrent sur le respect d'obligations (travail, soins, indemnisation de la victime), sans adapter suffisamment la prise en charge au profil des condamnés, observent-ils.
    Donc , que faut-il de plus ? Une nounou par délinquant ? Des encouragements?

    La faute, poursuivent-ils, au retard accumulé par la France en matière de recherche sur la prévention de la récidive, "les connaissances scientifiques - accumulées depuis plus de 40 ans dans d'autres pays - demeurant quasiment inconnues et non enseignées" dans l'Hexagone. "On a la chance d'avoir des expériences à l'étranger avec des évaluations de spécialistes, on va profiter de tout ça", a promis Christiane Taubira. La mise en oeuvre d'un suivi plus personnalisé des condamnés passerait donc par le développement de nouvelles approches criminologiques, complétant les méthodes cliniques des psychiatres qui dominent en France par des programmes comportementaux éprouvés à l'étranger.

    Une question me taraude : de quel pays étranger est-il question selon Christine Taubira ? Nordiques ? USA ? Russie ? Chine ? Italie ? ..Liste non exhaustive .
    Christine Taubira marche à côté de ses pompes . De telles dispositions seraient criminelles .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @chan: adapter la prise en charge au profil des condamnés ! Ben voyons, et puis quoi encore? Un menu a la carte, à chaque condamné sa "thérapie " Cette femme est folle et dangereuse.

      Supprimer
    2. Bien d'accord avec toi Corto ! Helppp !

      Supprimer
    3. @chan: help à qui ? Aux 51% qui ont voté hollande ? aux 48% qui ont voté Sarko ? à l'ONU ?

      Supprimer
  15. C'est confondant, effarant, ahurissant! Dans le temps on promenait les têtes au bout d'une pique pour moins que ça. Elle va au delà de la provocation, la mère tapedur, c'est un peu comme si elle déféquait sur la tête des braves gens.
    Mais je vous rassure, elle a plein de supporters, à gauche!
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nouratin: un récent sondage montrait que 39% de l ensemble des français trouvait son action positive soit j imagine que des gauchos mais ça en fait tout de même 61% de mécontents. Il y a donc un peu d espoir. ce sondage est l inverse exact de celui pour Valls. (Ce qui ne m'empêche pas de penser que Valls est nul)

      Supprimer
  16. Les sondages ne sont pas toujours très sincères ,ni fait(volontairement) dans les règles de l'art.

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP