mercredi 23 avril 2014

Carmaux: François Hollande au contact des Français et de Jaurès

Voilà, ça c'était avant, en avril 2012, juste avant l'élection présidentielle. François Hollande se vantait sur twitter de pouvoir se déplacer comme il le voulait, là où il le voulait; pas comme celui qu'il a toujours méprisé et dont il s'apprêtait à prendre la succession au Château.


Et puis maintenant qu'il a été élu depuis bientôt deux ans, usé par les promesses qu'il a renié, laminé par un chômage qu'il ne sait réduire si ce n'est à coup d'emplois aidés et d'embauche de fonctionnaires, décrédibilisé par tous les couacs et autres erreurs de casting (Cahuzac, Morelle, Taubira,...) commis, il s'aperçoit que où qu'il aille, il est sifflé, hué, conspué, interpellé, moqué.

On se souvient de sa piteuse promenade à Tours l'an dernier, des sifflets le 11 novembre et le 14 juillet, on a encore en tête son passage à Clermont-Ferrand la semaine dernière et aujourd'hui Carmaux où Président s'est fait copieusement hué. Dans ce bastion su socialisme, ville de Jean Jaurès, le bon peuple de gauche n'a pas mâché ses mots:


"On est déçu, Président." "On est loin du discours du Bourget offensif à l'égard de la finance." "Les projets sont devenus des désillusions." "S'il voyait ça, Jaurès se retournerait dans sa tombe." Le peuple de Carmaux n'a pas pu approcher celui en qui ils croyaient: "C'est un scandale, C’est une honte! Il y a deux ans lorsque François Hollande était venu rendre hommage à Jaurès pendant la campagne présidentielle, j’étais sur la place Jean Jaurès. Même le pape se frotte à la foule, même Sarkozy a pris des tomates (...) De quoi a-t-il peur?" Des sifflets, de l'effet déplorable de ce genre de manifestation pour sa cote de popularité... Allez savoir...

Cette fois, moins de deux heures après cette calamiteuse prestation,  l'info et la vidéo sont reprises par absolument tous les médias: "François Hollande a été copieusement sifflé à Carmaux."

Les journalistes sont vraiment des feignasses: la vraie info, la surprenante, le scoop, l'exclu, aurait été de trouver une seule personne capable, les yeux dans les yeux, d'aller féliciter Président pour son action !

Il semblerait que le divorce entre Président et les Français soit consommé.

Folie passagère 2245.
François Hollande à Carmaux, le 23 avril.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

25 commentaires:

  1. Sifflé , hué , conspué , et après on s'étonne qu'il préfère allez en Afrique où il est acceuilli à bras ouverts .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude henri: sauf qu en Centrafrique, la France commence a avoir moindre popularité. On commence même à faire des parallèles avec le Rwanda... Alors de fois que cela se retourne contre Pépère et la France, il n y a qu un pas ... que je ne franchis pas encore, mais...

      Supprimer
  2. Y aurait-il un début de réveil ?
    Y compris chez les journaleux ?
    Et ben en voilà, un début de bonne nouvelle ! ;o)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Franzi: un début, disons un frémissement. ceci étant, quand on écoute entre les mots, nombreux sont les journaleux a émettre quelques doutes sur Pépère. C'est bien... sauf que dès que Sarko pointera son nez il est à craindre que ces journaleux virent a nouveau

      Supprimer
  3. Mais huer et conspuer le Président, mon cher Corto, peut être considéré comme un crime de lèse-majesté, non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: désolé chère marianne, il n y a crime de lèse-majesté qu en présence ou qu en référence à une Majesté, ce qui vs en conviendrez n est pas le cas de Président qui de majesté n'a rien, mais alors rien du tout.

      Supprimer
  4. Et là impossible d'accuser La manif pour Tous !
    Avez-vous regardé la fin de son discours ? Pathétique d'entendre la Marseille avec ce clown jouant au Président.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Gilly: Non je n ai pas entendu son discours mais j ai remarqué que quelque soient les chaines télés peu se sont attardés sur son discours mais toutes sur les sifflets et les huées. mais je vais qd même aller l écouter, je dois pouvoir le trouver sur elysée.fr

      Supprimer
  5. Quand on passe son temps à nier toute réalité, voilà de quoi cesser de planer !
    Je crois que les Français le détestent plus qu'ils n'ont jamais détesté Sarkozy, et la haine que lui-même entretenait lui revient en pleine figure. Il a fait des promesses irréalisables et les gens qui y ont cru ne peuvent que tomber de haut, vu les piètres capacités de leur champion, ça décuple leur détestation. Plus on espère des miracles, plus la déception de ne pas les voir se réaliser est grande...c'était pourtant pas difficile de voir qu'il avait pas épaules, z'avaient qu'à nous écouter !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nana: entièrement d accord,je ne sais pas qui il faut blâmer le plus: hollande et ses promesses démagogiques et intenables ou ces Français, aveuglés pour bcp par la détestation entretenue de Sarkozy, qui ont cru en leur champion. ...

      Et j ai toujours cette question que je me pose depuis le début de son quinquennat, voire avant, hollande tiendra-t-il jusqu au bout ?

      Supprimer
    2. Jusqu'au bout ? 2022 ? Si sa santé le lui permet. ; )
      Promesses intenables ? Améliorer le pouvoir d'achat ? Faire une France de Propriétaires ? Travailler plus pour gagner plus ? Oui tout ça, c'est intenable.
      Par contre, la réduction du déficit, c'est en cours.

      Supprimer
    3. @Didstat: "Promesses intenables ? Améliorer le pouvoir d'achat ? Faire une France de Propriétaires ? Travailler plus pour gagner plus ?" Oui et bien de tout cela, on n a pas vu grand chose. Quant à la réduction du déficit, voilà, comme le changement, qui n'est pas pour maintenant.

      Hollandolatre ?

      Supprimer
    4. Et les résultats sont-ils bons ? (Ou au moins encourageants ? ;-))

      Supprimer
  6. Oh ! la vilaine Préfecture du Tarn :
    Aux mécontents parqués notre François national tend la main : « Venez avec moi » leur a proposé le président, avant de reprocher à la préfecture du Tarn d’avoir bloqué l’accès la place Jean-Jaurès.

    Ah ! ce protocole trop rigide qui l’éloigne du peuple :
    Aux journalistes qui l’interrogeaient sur le dispositif de sécurité excessif, ( tenant à l’écart ces habitants de Carmaux qui auraient tant aimer serrer la main de leur Président adoré …) il a expliqué « que le quartier avait été bouclé pour des raisons protocolaires .
    A part ça, je n'ai pas pu écouter son discours. Je pense n'avoir pas manqué grand chose d'important, sinon peut-être quelques occasions de moqueuse rigolade.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Boudiou ! "qui auraient tant aimé"

      Supprimer
    2. @mireille: Pour des raisons protcolaires ??? mon oeil ! par sécurité et la crainte des débordements, point barre.
      Pas écouté son discours, mais je vais quand même essayé de l e faire maintenant sans illusion sur un éventuel passage poignant :)

      Supprimer
  7. Je ne plains pas les français qui ont voté pour ce personnage, le plus ennuyeux c'est que je morfle aussi et là ça me gave grave

    Un jour , il prendra des comédiens pour l’applaudir durant ses visites comme ne Corée du Nord

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @grandpas: C'est ça la démocratie, tu morfles pour le choix des autres !

      Supprimer
  8. "S'il voyait ça, Jaurès se retournerait dans sa tombe."Il a pas BFM dans son mausolée ?

    RépondreSupprimer

  9. Honte aux médisants que nous sommes ! Sifflets et huées n' étaient pas provoqués pour les causes et les effets auxquels nous pensions. Najat l'a très bien expliqué ce matin / BFM TV

    "Le président est allé au contact des habitants, et ça s'est bien passé", explique Najat Vallaud-Belkacem
    ""Nous étions censés nous rendre en voiture à la cérémonie, et il a fait arrêter le cortège pour descendre spontanément à la rencontre des gens. Il n'y avait pas de sifflets à ce moment. Puis lorsqu'il est remonté dans sa voiture, des sifflets se sont fait entendre d'un autre groupe, sans doute frustré de ne pas avoir été salué. Alors, François Hollande est redescendu de sa voiture pour aller les saluer à leur tour". "Parfois, on fait dire des choses aux images qui ne sont pas tout à fait la réalité"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On en vient à se demander ce que deviendrait ce brave Président sans Najat ?

      Supprimer
    2. @mariane
      Déni et cynisme incarnés en version féminine avec un époustouflant aplomb.
      N'ayant plus de compagne officielle, F. Hollande a fait le bon choix pour cette accompagnatrice qui possède ce dont il est totalement dépourvu (à mes yeux) : une belle gueule à sourire carnassier qui l'ouvre sans bégaiements et ponctuations de heu !... Sur le plan COM elle a tout ce qu'il faut pour nourrir les illusions...
      La question est de savoir jusqu'à quand ces illusionnistes vont se maintenir au pouvoir ?

      Jus

      Supprimer
    3. faire abstraction du "Jus" final

      Supprimer
    4. @mireille: Venant de Belkacem, plus rien ne m étonne ou ne m étonnera.

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP