dimanche 6 avril 2014

Jean-Louis Borloo se retire de la vie politique



On savait que Jean-Louis Borloo avait quelques gros problèmes de santé et le voilà nous balancer par un message laconique qu'il se retirait de la vie politique: 

"Je n'ai pas en l'état toute l'énergie nécessaire pour remplir complètement toutes mes responsabilités,j'ai donc décidé de mettre un terme à mes fonctions et mandats." 

Ben merde alors, même si je n'ai guère d'accointances avec les ventres mous du centre, j'aimais bien Borloo. Sa gouaille, ses coups de gueule, son côté un peu foutraque et ses cheveux en vrac vont me manquer. 

Souhaitons lui bon vent et, espérons-le, un bon rétablissement. 

Folie passagère 2218.

D'accord, pas d'accord: atoillhonneur@voila.fr

33 commentaires:

  1. il aura quand même fait quelque chose de ce panier de crabes qu'est le centre droit français. Reste maintenant à préserver son héritage de Bayrou.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Le Parisien: non seulement de Bayrou mais peut etre pire, de Morin

      Supprimer
    2. Hervé Morin, celui qui a vu les Alliés débarquer en Normandie 17 ans avant sa naissance ?
      Bayrou est vraiment bien entouré.
      Et l'UMP s'allie avec ces gens !

      JPB

      Supprimer
    3. @JPB: le PS s est bien allié avec les communistes et le FDG a appelé a voter pour hollande: vive la politique comme dirait le petit-petit Pujadas

      Supprimer
  2. Je l'aime bien aussi Borloo. J'adorais ses discours à l'Assemblée. De grands moments ! Bon courage, Monsieur Borloo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Gilly: c'est vrai qu 'avec Borloo on était sur de ne pas s ennuyer !

      Supprimer
  3. Je pense que la France a besoin d'un Centre Droit ne serait ce que pour une partie de l'electorat qui se reconnait dans cette ligne plus centriste et pour avoir un reservoir de voix qui eloigne du FN . Borloo a eu raison de refonder ce Centre dont la France a besoin . Bon courage a lui dans cette epreuve de la maladie . Marguerite

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marguerite: le pb du centre droit c'est qu on ne sait jamais s'il est plus centre ou plus droit. Il en va de même des centre gauche. D'ou mon "ventre mou"

      Supprimer
  4. Requiescat in pace. Amen (pas Rebs, bien sûr).
    L'on ne dénoncera jamais assez les ravages imputables à certaines addictions.
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Nouratin: si tu sous entend que Borloo aime la dive bouteille, et bien tu n as pas tout a fait tort, ni tout a fait raison.

      Supprimer
    2. Hélas...il suffit de regarder sa trogne, comme dit la chanson.

      Supprimer
  5. On peut voir un petit parallèle avec Séguin, pour le goût des ambitions qui tournent systématiquement court...

    Amike

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Amike: Séguin aurait pu mais il était trop honnête. Borloo aurait pu mais il était trop... iconoclaste ?

      Supprimer
  6. idem, je l'aime bien.. bon courage devant la maladie. Je crains que la pneumonie dont il a souffert ne cache autre chose ( ou se soit greffée sur autre chose ).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Anne
      Moi aussi je l'aime bien. Quand il parle, ça déménage. Et au moins, on ne s'ennuie pas...
      Et je partage votre crainte. Cela avait déjà été évoqué par certains, et le ton laconique mais ciselé au scalpel (si j'ose dire) du communiqué, ne me laisse guère d'espoir sur la suite à venir.

      Comme le dit Gilly : Bon courage Monsieur Borloo. Et à votre épouse aussi.
      Journaliste honnête et intègre, elle. Comme quoi, si cela ne court pas les rues, cela existe. Et elle avait rapidement et spontanément trouvé la façon de ne pas créer de conflit d'intérêts. Bravo Madame.

      Supprimer
    2. @Anne et Franzi: idem, bon courage à lui! Il va manquer dans le paysage. ceci dit, je serais un peu triste que son départ de la vie politique soit du a autre chose que la politique comme le laisse supposer quelques langues de vipères. Un pseudo, pour l instant, scandale immobilier dans le Valenciennois, région où borloo est incontournable.

      Supprimer
  7. C'est toujours triste d'apprendre la maladie de quelqu'un.
    Espérons que les médecins pourront le guérir de son mal, ou à défaut le soulager !
    Cela étant, la vie politique va continuer aussi pourrie qu'avant.
    Carpe diem.

    JPB

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @JPB: ça c'est clair que la vie politique va continuer et quand bien même ils sont tous passés à la Tv pour dire tout le bien qu ils pensaient de Borloo ( sauf Ségolène ), demain , ils passeront a autre chose :)

      Supprimer
  8. C'est toujours les meilleurs qui partent les premiers, mon cher Corto !

    RépondreSupprimer
  9. Aurait il lu: le romand'un buveur d'eau!

    RépondreSupprimer
  10. De Borloo, je garde cette image de crétin ravi, chevauchant un vélo avec gilet à bandes fluo, et petit drapeau sur le porte bagage, avec tout son staff derrière, eux aussi pareillement montés, le sourire du ravi de la crèche en appuyant sur les pédales
    C'était lors d'un pseudo sommet européen sur une quelconque transition énergétique ou un hypothétique réchauffement climatique
    La photo était parue dans le figamonde, ça doit etre possible de la retrouver

    Pour cette pose obligée et complaisante devant l'objectif des charognards, pour sa complicité dans le geurnelle de l'environnement, pour son adhésion au système politrouk vronzais, souffrez que je ne m'associe pas à vos eloges

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Kobus: tiens, c'était en 2008, un sommet de l'UE qui se passait... à la Rochelle:

      http://www.wk-transport-logistique.fr/actualites/upload/transport/transport_actu13990_photo.jpg

      désolé pas trouvé plus grand.

      Supprimer
  11. Politiquement nous sommes ou à gauche ou à droite , les centristes sont comme les écolos des formations non politique , rêveur d'un monde meilleurs ménageant la chèvre et le chou ou comme les écolos , le retour à l'age des cavernes .
    Pour Borloo je lui souhaite bon courage et quelle sage décision , ceux qui soient disant nous dirigent , devraient prendre exemple sur sa conviction de dirigeant .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude Henri: les centristes m on toujours fait penser à l'âne de Buridan qui hésitant entre avoine et eau finit par mourir.
      Quant à Borloo, sans doute une bonne décision , quand la niaque n'y est plus...

      Supprimer
  12. Non les centristes sont une formation politique, je regrette Borloo, il est gravement malade, je lui souhaite un prompt rétablissement

    RépondreSupprimer
  13. Le (seul?) défaut de Jean-Louis Borloo est de marcher à l'enthousiasme.
    Ca lui a réussi à Valenciennes où il a dépensé une fortune personnelle au succès de ses décisions - c'est rare dans cette classe politique de rationnaires cette rage à gagner un pari en y mettant de sa poche - mais beaucoup moins au gouvernement où il fut empêtré dans les consignes politiciennes du Château, surtout lors du Grenelle de l'environnement. Un jour, NKM fera la relation des ces longues négociations.

    Borloo est en plus un type "humain".
    Prompt rétablissement !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. pneumonie (?) + hépatopathie (?) + asthénie....
      j'aurais pas parié sur un rétablissement

      Supprimer
  14. Il a quand même attendu d'être sûr de ne pas être ministre avant de laisser tomber.
    Ah bin tiens !

    As-tu remarqué qu'il n'y a pas de ministre de la santé ?
    C'est tellement peu important, la santé publique ...

    Remarque que ça vaut ptet mieux...
    On peut même survivre sans gouvernement du tout, comme les Belges ont prouvé que c'était possible.

    Et puis, tant qu'on a les directives du Crif et de Bruxelles...

    RépondreSupprimer
  15. c'est exactement ce que je pense, un bon bougre, c'est dommage mais j'espère qu'il va guérir, c'est une vraie saloperie qu'il a eu, bien sûr qu'il va mettre longtemps à s'en remettre.

    RépondreSupprimer
  16. Nan mais attendez !
    Il n'est pas encore mort !
    Je suis comme Kobus, je ne m'associe pas aux éloges funèbres de ce monsieur qui a profité des largesses de la raie publique, autant qu'il l'a pu.
    Il est malade ? Il n'est pas le seul.
    Qu'il guérisse, et vous allez le voir tenter de revenir aux affaires, parce que c'est leur fonds de commerce à ces gens-là.

    Je lui souhaite de se rétablir, parce que c'est un humain.
    Mais ma compassion s'arrête là.

    Le jour où Cukierman ou Hollande tomberont malades, vous verserez des larmes aussi ?
    Pas moi.

    Le jour où NOUS serons malades, nous ne pourrons même plus nous soigner, car ils (et leurs protégés du monde entier) auront cassé notre système de santé et de protection sociale.

    Vous les plaignez toujours ?

    RépondreSupprimer
  17. En plus, il offre un boulevard à la Rama...
    On n'a pas fini de la voir à la télé, dans les émissions démago.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Lamouette: on le sait qu il n est pas mort , on dit juste , du moins en ce qui me concerne que sa gouaille va me manquer, c'est tout, sans compter les conséquences de son retrait: le Bayrou qui va retrouver l appetit, la Rama comme tu dis qui ne va plus se sentir, le Lagarde qui n'en veut et cet idiot de Morin qui va encore avoir des visions et on s apercevra finalement sous peu que seule l ump et le Fn sont a peu près en forme.

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

L’église byzantine Saint-Louis de Paimbœuf, en Loire-Atlantique