jeudi 17 avril 2014

C'est aux toilettes que cela doit se faire...

Heu... comment dire... On ne pense pas à ce genre de choses par chez nous. 

Un clip de l'Unicef pour inciter les Indiens à "aller faire caca aux toilettes".



Selon l'Unicef, un habitant sur deux en Inde défèque à l'air libre, soit plus de 620 millions de personnes. "Chaque jour, la moitié du pays déverse ainsi 65 millions de kilos de crottes en extérieur", indique le site de la campagne. Une pratique très courante chez les plus défavorisés du pays, et qui engendre de nombreux problèmes de santé publique, notamment chez les enfants.(source: Le Figaro

65 millions de kilos chaque jour... Tout de même ! 

Cela me fait tout de même penser à cette anecdote vécue en 1985 à Djibouti. Je discutais avec un ami djiboutien qui interrompit son repas pour aller déféquer au fond de son jardin. Alors que j'ironisais, jeune et un brin idiot à l'époque, sur le fait qu'il n'y avait pas de toilettes chez lui, il me répondit un truc dans le genre: "Nous, les cochonneries, on les fait dehors pas comme vous qui faîtes cela dans vos maisons"... 

Sur ce bonne journée à tous, même en Socialie ! 

Folie passagère 2235.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

23 commentaires:

  1. Trés chouette le petit nécessaire de campagne(Vuitton?)Mais je ne vois pas le cendrier,très important pour moi la cendrier..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @zen aztec: désolé c'est un combo non-fumeur :)

      Supprimer
  2. Corto, j'étais à Djibouti en décembre 84,
    nous serions-nous croisés, quelque part sous les arcades ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Geneviève Boyer: ah désolé, j y suis arrivé en 1985 et reparti fin 86. Et tout pleins de bons et d affreux souvenirs.

      Supprimer
  3. Ah , la rue d'Ethiopie...

    Nostalgie quand tu nous tiens. J'y suis passé (et resté deux ans) pas loin de 20 ans après.

    Popeye

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Popeye: moi, j y suis resté deux ans aussi 85 et 86 , nostalgie comme tu dis

      Supprimer
  4. En France nous aurions aussi besoin de cette publicité , il y a quelques temps en bordure d'une zone commerciale , des indiens en caravane ,un peu moyennageuse, ont campé deux semaines , je n'ai pas calculé le nombre de kilo de souvenir qu'ils ont laissé derrière eux par leur derrière .
    Je ne parle pas des charmants bosquet près des champs , nous sommes une région très tourista !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claud Henri: le témoignage d'Edith Cresson corrobore le tien: elle s'est plaint que ces gens là avaient déféqué partout autour de son chateau ! la pauvre !

      Supprimer
  5. Ton pote de Djibouti avait sans doute raison. Seulement dans les pays de démographie galopante comme
    l'Inde il apparaît clairement qu'il y aura bientôt pléthore d'excréments, ils ne sauraient tarder à crouler sous
    leur poids, à se voir contraints de se pousser pour faire place, à les empiler pour construire des monuments,
    bref, à s'y retrouver jusqu'au cou.
    Un contrôle rigoureux des naissances semble s'imposer plus que jamais!
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Nouratin: Rhoooo, t exagères un brin mon ami :)
      Non seulement ils ne contrôlent pas les naissances mais ils viennent en plus de légaliser un troisième genre: il y vait le "il" le "elle" et maintenant en plus ils ont le neutre !

      Supprimer
  6. Ah ! le Palmier en zinc et l'escalier en bois !!! Henri et sa maison à Obock, le khât pour brouter, toute une époque, j'y étais en 81 et 82....
    On se croirait dans un remake des Tontons...
    Ceci dit, l'Inde est un pays particulièrement sale, quand on entend "le Gange qui purifie" et tous ceux qui s'y trempent, je n'y mettrais pas le bout de ma canne...Et circuler en tongs relève de l'inconscience, entre les bouses de "vaches sacrées"et les rats qui batifolent...
    Heureusement que ces conditions d'hygiène entraînent une forte mortalité, ce qui évite une surpopulation incontrôlable à nourrir !!
    Merci Corto, tes billets et leur diversité me réjouissent dans cette ambiance délétère politico-dégueu
    JDx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @JDX: Et Mamie Fanta, ça te dit quelque chose ? L'avenue 13, l île du diable, les singes dont j ai oublié le nom, Musha et Maskali, et tout ce qui n est pas racontable ici ... Deux ans dans la Coloniale, ça marque .

      Pour l Inde, je n y ai jamais mis les pieds et aucune envie d y aller. parait qu ils sont 1,2 milliards maintenant, la folie !

      Supprimer
    2. @ Anonyme :
      Votre commentaire confirme bien que ce que j'observe très souvent : si on doit se faire un avis sur un pays, il faut s'adresser à ceux qui n'y sont jamais allés.
      La "pensée unique" vous a-t-elle contaminée ?

      Supprimer
  7. Soixante-cinq mille tonnes de merde et on dit que certains souffrent de la faim. Que serait-ce si tout le monde avait de quoi se nourrir!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @pangloss: m'enfin ! I'm shocked !

      Supprimer
    2. Moi, i am not choked, je trouve la remarque de Pangloss tout à fait juste et i am rigoling à donf.

      Supprimer
  8. AVIS ! : qui est le petit rigolo qui a coché l'appréciation " chiant " en bas de billet ? :)

    RépondreSupprimer
  9. Les Japonais ne vont pas faire de la récup là-bas ?
    J'avais lu quelque part qu'ils réfléchissaient à la fabrication d'un caca burger.
    D'ailleurs, on dirait que ça avance :

    http://solexine.over-blog.fr/article-du-shit-burger-a-la-moto-caca-etrange-japon-98295635.html

    Donc, il y a un marché de la récuparation à prendre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @La Mouette: ils sont frappadingues les japonais, a te dégouter du vrai hamburger !

      Supprimer
  10. J'imagine des "toilettes sèches" -comme cela se trouve désormais à proximité de la maison du bobo post-moderne- pousser un peu partout en Inde, après avoir été semées par quelque ONG bien-comme-il-faut !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Al West: excellent idée ça les toilettes sèches, c'est bio, c'est écolo, c'est bon pour la planète , youpi !

      Supprimer
    2. Mais la toilette sèche n'est pas une mauvaise idée ! Si on respecte les conditions naturelles d'élimination par les bactéries et autres bestioles, c'est infiniment mieux que les pissotières.
      D'ailleurs, le problème n'est pas tant la "" matière sèche "" que l'urine qui à l'air libre, se transforme en acide urique.
      La solution naturelle est de faire ses besoins tous au même endroit, et surtout de systématiquement les recouvrir d'une matière végétale légèrement humidifiée pour former une couche parfaitement hermétique à l'air, donc sans odeurs... Et quand l'endroit est plein, on passe à l'endroit 2 en attendant que le premier soit totalement digéré et vidé...

      Le problème ? technique : la quantité produite par un Occidental est considérable... Une toilette sèche à domicile devient rapidement un pensum difficilement supportable.

      Amike

      Supprimer
    3. @Amike: je vois que nous avons affaire avec une spécialiste de la toilette sèche :)

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

L’église byzantine Saint-Louis de Paimbœuf, en Loire-Atlantique