dimanche 20 avril 2014

On n'a pas d'images des cadavres; c'est con pour l'audience.


Ces jeunes filles ont été enlevées. Les unes après les autres, elles ont été torturées, violées, étranglées, éventrées, démembrées, lapidées, souillées... tuées. 

Comment cela ne vous met pas l'eau à la bouche, l'envie d'en savoir plus, de voir des images de leur calvaire, à défaut leurs cadavres ? C'est bon pour l'audience, ça. En principe.

Et bien non, vous ne sauriez rien de tout cela, vous ne verrez rien, on ne vous montrera rien et on ne vous dira rien. On aura beau faire une émission radio-télé, en direct de Villacoublay, pour montrer que si, parfois, quelques otages qui ont le bonheur d'être Français ont été libérés grâce à la collaboration de divers services et sans deniers versés, n'est-ce pas, mais on ne vous dira rien de ces jeunes filles. Normal, elles ne sont pas françaises, ça se passe ailleurs, pas chez nous et sans doute n'y-a-t-il pas quelques points de popularité à gagner en en parlant ou en se saisissant du dossier...

Oui, on ne vous dira rien pour la simple et bonne raison que les télévisions et nos super-efficaces-réactives chaînes d'infos en continu n'ont rien à vous montrer, qu'elle n'ont pu ou voulu envoyer de grands reporters, qu'elles n'ont pas pu, pas encore, acheter d'images bien gores et puis, ... le Nigéria, c'est si loin.... Si loin qu'il n'y a pas si longtemps Président a pu y aller se faire applaudir pour je ne sais plus quelle occasion, sans doute un meeting de coopération Nord-Sud, un truc dans le genre, où tous les médias firent pour le coup le déplacement. Si loin que l'homme, ici assis devant l'avion, y est allé lui aussi faire un coucou diplomatique en compagnie, là aussi, de tous les médias. Le Nigéria, c'est loin, deux fois plus loin que l'Ukraine.

Non, ces jeunes filles n'ont pas été violées, ni torturées, ni lapidées, ni décapitées. Du moins pas encore. On en sait rien, vous dis-je. Quant à l'angoisse de leurs familles ou bien l'envoi d'une cellule d'aide psychologique, hein, on ne va pas se faire du mal pour si peu, on s'en branle. Cette centaine de jeunes filles, toutes lycéennes, ont été enlevées il y a 6 jours au Nigéria par la secte Boko Haram dont on sait à quel point elle est cruelle et sans pitié pour qui ne pense pas et ne vit pas comme elle. Mais les médias n'en pipent mots. On reçoit en grandes pompes le président de ce pays qui pourtant condamne à mort les homos mais on semble se désintéresser totalement de ce qui peut se passer là-bas.

Tenez, saviez-vous que dans ce même Nigéria, le même jour que celui où ces jeunes filles ont été rayées de la surface médiatique, un attentat fut commis par Boko Haram, attentat meurtrier qui fit d'un seul coup d'un seul 75 morts ? Non, vous ne pouvez pas savoir, ce n'était pas dans nos JT.

Ces jeunes filles enlevées sont peut-être mortes aujourd'hui et je me prends la tête avec ça ? Suis-je bête...

Tant pis si je vous le gâche un peu, mais en ce jour de Pâques (que président ne nous a pas souhaité bon, tout occupé qu'il était à accueillir "nos" otages"), j'ai eu envie de penser à  ces jeunes filles dont tout le monde semble se foutre royalement.

Et puisqu'il semblerait qu'il ne faille compter que sur nous-mêmes pour s'informer, mieux et différemment, sachez que Boko Haram, en dialecte haoussa, signifie selon les versions: "L'éducation occidentale est un péché" ou bien encore: "Peuple engagé dans la propagation de l'enseignement du prophète Mahomet et du jihad". Ce qui revient à peu près au même.

Folie passagère 2241.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

21 commentaires:

  1. Oui, en effet, il faut en parler car, dans le cas contraire on ne saurait pas, bien sûr, Boko Haram
    ce sont des musulmans qui massacrent des chrétiens, donc black out!
    Pas question d'en parler à la radio ni a la télé...ça risquerait de nous faire prendre conscience.
    Et le Pape, alors, qu'est-ce qu'il fout?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Nouratin: le gouvernement (et les medias, donc) est tellement ambiguë avec les musulmans, les choyant en France, les pourchassant au Mali, les soutenant en Syrie et s'en foutant au Nigéria... Alors oui, il faut parler de cela pour montrer ce genre d'aberration qui n étouffe pas nos politiques et surtout pour ces pauvres filles dont tout le monde se fout.

      Supprimer
  2. Allons, allons, mon cher Corto, vous savez bien que Hollande s'est rendu aux cérémonies du centenaire de la naissance du Nigeria, en février dernier.
    Il paraît, qu'en tant que "invité d'honneur", il a même fait un discours aux dirigeants de la région sur "la sécurité humaine, la paix et le développement".
    Le moins qu'on puisse dire c'est qu'il n'a visiblement pas été entendu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: Le moins que l on puisse dire c'est que Hollande sur la question musulmane est en dessous de tout. A ma connaissance pas u mot de sa part sur cet enlèvement de jeunes lycéennes? Quant au médias, ils s y intéresseront le jour où ils auront du craquant sous la dent, du vendeur, des images. Sinon , black out.

      Supprimer
    2. @ Marianne, "le moins qu'on puisse dire c'est qu'il n'a visiblement pas été entendu", à moins (probable) que ce ne soit lui-même qui n'entende rien -à rien- voire, encore plus probable, qu'il tourne résolument le dos à la réalité ?

      @ Corto, excellent billet.

      Supprimer
  3. Excellent article! Ni les journalistes, ni le pouvoir qui les finance ne veulent parler de ces malheureuses lycéennes. Car on serait obligé de parler de la religion musulmane et de ses excès. Donc, motus! Comme on fait silence sur les, assassinats, attentats et autres exactions dont sont victimes les chrétiens d'Orient.
    Curieux pays que le nôtre où le pouvoir combat le christianisme et encense l'Islam.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pangloss: deux chrétiens crucifiés hier en Syrie, pas un mot dans les JT, un prêtre catholique, le père Franz, exécuté il y a une dizaine de jours en syrie, une centaine de lycéennes enlevées au Nigéria ( on n ose a peine imaginer ce qu elles risquent). La messe est dite: silence radio.

      Supprimer
  4. Non, tout le monde ne s'en fout pas... la France n'est pas le monde.
    Je ne veux pas encombrer votre blog de liens mais tapez simplement "Nigerian schoolgirls" dans google et vous verrez qu'il y a des médias qui font leur boulot sur les cinq continents.
    On sait depuis longtemps qu'en France les principaux journaux, TV, radios sont majoritairement animés par des imposteurs.
    N"hésitez pas à sortir des frontières si vous souhaitez être informés, même si je suis conscient que la barrière de la langue peut malheureusement être une difficulté pour certains.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Alain Bar: ah mais tu prêches à un convaincu quand tu écris qu il faut aller chercher ailleurs l information. J'ai la chance de bien me débrouiller en anglais ce qui me permet de fouiller mais ce n'est pas le cas de l immense majorité des gens qui ne se contentent que des JT de France 2 et de TF1. Les chaînes d infos en continu comme BFM , Itélé ou LCI ne font guère plus de 5% de part de marché toutes chaines confondues.

      Supprimer
    2. Je sais Corto, c'est le cas de tous ceux qui n'ont pas la possibilité d'aller consulter internet, par manque de moyens (et/ou de compétences) techniques.
      Un autre truc me révolte, c'est la façon dont fonctionne Wikipédia (en tout cas pour la version française..). On pourrait penser que le fait que les articles puissent être modifiés, amendés, complétés par tous permettrait de donner des infos justes et impartiales... et bien c'est faux. Il faut savoir qu'une petite bande de personnes a la main sur l'outil et censurent les articles qui ne vont pas dans le sens convenu, grâce à un système d'alerte automatique qui les avertit à la moindre modification.
      Bien sûr on peut toujours essayer de discuter, de justifier, preuves à l'appui que les contributions que l'on souhaite apporter sont justes et étayées, apporter toutes les sources nécessaires, mais au final les administrateurs bloquent les articles et bien souvent vous bannissent si vous insistez trop...
      C'est comme ça que l'on se retrouve avec un petit club de gens qui refont l'histoire dans le sens qu'ils souhaitent, sachant que Wikipédia est une des sources d'information les plus regardées sur internet, notamment en raison de son système de référencement rapide et efficace.

      Supprimer
    3. @Alain Bar: je ne me fais guère d illusion sur Wikipedia comme sur google dont on dit qu il met aussi en avant les résultats de recherche qu il veut. Néanmoins, ils ont le mérite d exister et sont bien pratqiues. reste à nos historiens et a nous mêmes de rester vigilants et de ne pas hésiter à signaler tout abus ou manipulations.

      Supprimer
  5. J'ai attrapé cette information au milieu de beaucoup d'autres dès qu'elle est sortie, parce que, comme on dit, elle est "emblématique" d'un certain fonctionnement communautaire qu'on peut appeler, en gros, la "razzia".
    Il s'agit, sous diverses formes et dans différents contextes, d'un groupe fondant sur une proie pour s'emparer de quelque chose. Deux dimensions principales : le groupe est un groupe d'hommes, de guerriers possédant force et détermination religieusement légitimées, la proie a les caractéristiques du féminin (objet qui doit soit servir, soit périr, soit enfanter des musulmans)
    Rien n'a changé, dans ce fonctionnement, depuis les premières razzias de biens et d'esclaves. Il est patent dans cet enlèvement de jeunes filles qui vont servir, périr, ou enfanter des musulmans. Mais on le repère parfaitement par-ci par-là dans les livres, les films, ou l'actualité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. http://www.expo-orientalisme.be/artworks/fr/g_femininity_dream-1861_cermak_razzia_de_bachibouzouchs_dans_un_village_chretien_de_l_herzegovine-1.html

      Supprimer
  6. Alors que politiques et journalistes nous affirment jour après jour que l'islam est compatible avec nos "valeurs", pourquoi iraient-il mettre en avant des informations qui prouvent le contraire ( une fois de plus...), des fois que ça nous mette la puce à l'oreille ?
    Ils ont bien réussi le tour de force de commémorer l'anniversaire de l'attentat de Boston sans rappeler que ceux-ci ont été commis au nom de l'islam...ils ont parlé d'attentat ( par qui, pour quoi ? ), de morts, de témoignages de survivants pour faire pleurer le Français tout en sentimentalité... mais d'analyse, de dénonciation, pas la queue d'une....
    Et ceux qui consentent du bout des lèvres à évoquer la nature des attentats ne le font qu'en parlant "d'islamisme radical"...car voyez-vous, islam et islamisme ne feraient jamais de choses aussi horribles, il faut bien rajouter "radical" pour que ça devienne très méchant...on est bel et bien entrain de creuser notre tombe avec notre fichue tolérance ou notre peur de regarder la réalité en face et de nommer les choses pour ce qu'elles sont...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @geneviève Boyer et Nana: vos deux commentaires devraient etre fusionné car de nos jours et depuis bien longtemps la " razzia" telle que décrite par Geneviève est un phénomène dont les auteurs, les responsables sont des gens qui se revendiquent de la même religion que ceux qui ont fait pétér la bombe à Boston ou que sur qui la gauche française s'est appuyé pour faire élire son champion: le point commun, c'est l Islam. Condamner fermement et publiquement les actes terroristes, c'est condamner qu on le veuille lu non l Islam. Rien d éttonnant donc que nos médias, nos politiques mais aussi les dignitaires catho ne s'étendent guère sur ce genre d'actes.

      Supprimer
  7. Par contre quand des musulmans sont victimes de quelques tapes sur le nez, là on gueule au massacre comme en Centre-Afrique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @grandpas: ben oui quoi, tu ne voudrais pas qu on ne dise rien :)

      Supprimer
  8. Merci pour cet article, Corto, et ce relais d'information, tant il est vrai qu'elle que cela laisse nos medias relativement indifférents, qui se contentent paresseusement de recopier les dépèches AFP, notamment pour l'assassinat du Père Franck, et pour les chrétiens crucifiés (2 jeunes gens, dont un sous les yeux de son père, crucifiés pour avoir refusé d'abjurer le Christ .. ça fait, pour moi, partie des choses les plus abominables qui puissent être perpétrés par des êtres (humains ?).
    Je vais donc suivre le conseil d'Alain Bar, et aller voir les sites en anglais... j'en profiterai du coup pour aller me faire souhaiter joyeuses Pâques par d'autres présidents ou chefs d'état que le nôtre... !

    RépondreSupprimer
  9. ... perpétrées...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @beatrice: ah l es fameuses dépêches AFP, du creux et du vide dont se contentent les journaux pour remplir leurs éditions. C'est même marrant de voir pour un même sujet, Le Monde, Le Figaro ou Libé reproduire exactement le même texte, sans en changer une virgule pour un même sujet. Comme cet enlèvement de jeunes filles au Nigéria.

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP