samedi 26 avril 2014

Fromage corse


Imaginez que la Bretagne toute entière, reconstituée en région unique grâce à qui vous savez, décide un beau jour d'interdire à toute personne ne résidant pas localement depuis 5 ans de devenir propriétaire d'une petite ou grande maison... hein, imaginez ça un peu pour voir. Cela vous ferait sourire, non ?

Et bien c'est pourtant ce que vient de décider l'assemblée corse: Interdire à tout individu de devenir propriétaire d'un terrain ou d'une maison si il n'est pas résident corse depuis au moins 5 ans. L'objectif de cette loi serait d'une part de faciliter l'accession à la propriété des locaux et d'autre part de limiter la pression sur les prix de l'immobilier en empêchant les métropolitains de s’implanter en acquérant des résidences secondaires. Quatre résidences sur dix en Corse sont en fait des résidences secondaires appartenant à des continentaux. (sce: Le Figaro)

De fait, cette loi adoptée à une courte majorité faite de gauchistes et de nationalistes (29 voix pour sur 51 votants) revient à déchoir une partie des Français de leur droit à la propriété pourtant inscrit dans la Constitution tout en instaurant, cas aggravant, un statut particulier de résident et une discrimination puisque les Corses seraient privilégiés.

Le fromage immobilier local serait donc réservé quasi exclusivement aux Corses. Sauf que la Corse est encore, qu'on le veuille ou non, un territoire français faisant partie de notre patrimoine commun. Chacun est donc libre d'y devenir propriétaire, locataire, résident ou simple vacancier.

Bon ceci dit, cette loi a peu de chance d'entrer en vigueur puisque pour l'être elle doit être aussi adoptée par l'Assemblée Nationale et le Sénat, sans compter son inconstitutionnalité évidente. Mais cela en dit long sur l'état d'esprit des Corses  vis à vis de la nation et du respect de la Constitution.

On imagine aisément ce qui se passera si, comme on peut le prévoir, cette loi locale est retoquée par les "instances" continentales... Le fromage corse va (re)devenir explosif, comme son odeur.

Folie passagère 2249.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

45 commentaires:

  1. Eh bien, ne vous en déplaise, je soutiens totalement les Corses dans leur initiative ! Et je trouve que la France serait bien inspirée, parfois, de prendre modèle sur certaines de ses provinces.

    Avez-vous noté, par exemple, que, dans les nuits séparant le 31 décembre du 1er janvier, aucune voiture n'était jamais incendiée, dans les rues de Bastia ou d'Ajaccio ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Didier Goux: et bien pas d accord avec vous car je ne pense pas que les continentaux qui se portent acquéreurs d'une propriété en Corse soient du genre de ceux qui incendient les voitures. Il ne s'agit pas d un problème d immigration, il s'agit d un pb immobilier commun à toutes les zones touristiques ou de villégiatures. Il est, par ex, strictement identique, en Haute Savoie ou à l'île d'Oléron.

      Supprimer
    2. Je pense que DG fait allusion au fait que le Corse ne se laisse pas emmerder pas les immigrés,initiative qu'il souhaiterait voir appliquée ici d'ou sa reflexion:" la France serait bien inspirée, parfois, "

      Supprimer
    3. @zen Aztec: Mais DG se plante sur ce coup la, il ne s agit pas d immigration mais de gens qui ont un peu de pognon et qui veulent s acheter un bien en Corse, ce faisant les prix des terrains augmentent ( plus de demande que d offre) et donc les jeunes locaux ont du mal a devenir propriétaires. exactement comme dans tous les lieux de villégiatures et touristiques de France. Est-ce pour autant que tous ces lieux demandent aux arrivants 5 ans de résidence ? Non!

      Supprimer
  2. Quand l'immigration en France deviendra ce qu'elle est en Corse, peut-être changerez vous d'avis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pangloss: Qui te parle ici d immigration, rien à voir. Cf ma réponse à Didier Goux.

      Supprimer
    2. Immigration de "non-Français" en France, immigration de "non-Corses" en Corse.
      Rien à voir?

      Supprimer
    3. @Pangloss: doit-on parler dans ce cas d'immigration de "non haut-savoyards" en Haute Savoie ? de "non -vendéens" en vendée ", etc ???

      Supprimer
    4. Pourquoi pas? Demandez aux indigènes de l'île de Ré ce qu'ils pensent des non-Rétais (à part bien sûr ceux qui leurs vendent des trucs et des machins).

      Supprimer
    5. Sauf que l'immigration qui pose le plus GROS problème en Corse ce n'est ni "les noirs ni les arabes" mais bel et bien de bons français aux mauvais manières. D'ailleurs la réputation des FDS à l'international n'est plus à faire :-)

      Supprimer
    6. @Sophia Ammad: il faut avoir bien peu voyagé pour dire que les FDS ont sale réputation à l étranger

      Supprimer
  3. La décision est exemplaire d'une décentralisation enfin réussie. Chaque terroir se gère à son idée.
    La prochaine étape est le certificat de résidence décennale pour prétendre s'inscrire sur les listes électorales.
    Encore une idée qu'elle est bonne.
    Mais ce qui mettra vraiment du sel dans les épinards corses c'est le serpent de mer du vote étranger aux municipales que Hollande va repêcher du programme des primaires socialistes pour masquer son incurie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @catoneo: encore un exemple de connerie qui veut que la Corse est un statut un peu particulier. Et encore une fois si dans ce billet on doit parler d immigration , il faut alors préciser : une immigration de Français vers un autre région de France. Mais que fout le FN ?
      Et je ne vois pas ce que le vote des étrangers vient faire ici

      Supprimer
    2. Les continentaux sont des étrangers. Certains résidents d'importation votent en Corse et jamais pour les partis nationalistes, surtout s'ils paient l'impôt.
      Perso, je suis pour la liberté totale d'organisation des provinces et en bon monarchiste, fervent défenseur des républiques (pluriel de rigueur).
      C'est plus clair là :)

      Supprimer
    3. @Catoneo: là c'est plus clair mais je ne suis pas sur, peut-etre me trompe-je, que les rois, du moins les derniers donnaient aux régions le droit de s'organiser toutes seules.

      Supprimer
    4. Il ne s'agit pas que de Français mais aussi de Marocains, de Portugais, d'Ukrainiens etc

      Supprimer
  4. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour et merci, franchement, c'est une bien triste nouvelle pour qui rêvais depuis tellement longtemps d'une villa sur les hauteurs du maquis, avec vue sur le golfe de Propriano et un petit sentier qui descend vers la mer à travers les vignes.
    Maxime Tandonnet

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il vous faudra pour cela, jeune Padawan, élire villégiature et acquitter loyer la durée d'une lustre.

      Supprimer
    2. @maxime: Bienvenue ici, et ne me dites pas que vous trouvez cette loi corse intelligente, cela me surprendrait de vous.

      Supprimer
    3. Corto, merci. Non en effet, inintelligente et désespérante pour le Corse de coeur que je suis!

      Supprimer
    4. Corto, merci. Non en effet, inintelligente et désespérante pour le Corse de coeur que je suis!

      Supprimer
  6. OK, alors la tendance est que les immigrés peuvent voter en France et tandis que les non-régionaux auront des droits inférieurs. Je le dis depuis longtemps, vous êtes un peuple de malades. Vous les arrêtez quand vos conneries?
    jard

    RépondreSupprimer
  7. Finalement, moi non plus, ça ne me choque pas, mon cher Corto.
    La Corse est une île paradisiaque où les jeunes autochtones ne peuvent plus se loger à cause des prix de l'immobilier qui flambent du fait qu'ils sont envahis par de riches continentaux qui s'achètent des résidences secondaires.
    Est-ce moral ? Je ne le pense pas.
    Et, connaissant les Corses comme je les connais, si leur loi n'est pas applicable, les propriétaires pinsuti ont du souci à se faire et les compagnies d'assurances aussi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: Je parle de la Haute Savoie parce que je la connais. Le problème est identique et pourtant ils n ont voté aucune loi en ce sens et aucune maison de bourgeois parisien n a sauté à ma connaissance. Par contre oui, si cette loi est retoquée à Paris, et elle le sera,n on peut parier que TNT et plastic seront des denrées recherchées en Corse sitôt après le retoquage

      Supprimer
  8. Ile Ré - Corse même combat , comme à Nice , St Topez et compagnie , les bords de l'eau sont inabordable et il faut comprendre que la jeune génération ne peut plus acquérir ,ne serait-ce qu' une petite parcelle de terrain . Comme disait Hollande " à bas les riches " , ils mettent la pagaye partout où ils passent .
    Cette mesure Corse ne passera pas la porte de l'assemblée , elle ferait juriprudence et quel boxon celà ferait.
    Je ne pense pas qu'en Haute Corse , dans les petits villages , les Corses refuseront la construction de résidence .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude Henri: je compatis avec les jeunes générations qui ne peuvent pas acheter mais de là a pondre ce genre de règles ... Comme tu dis cela ne passera pas la porte de l AN et les Corses useront d autres moyens pour se faire entendre et si on accordait cela aux corses il faudrait l accorder a tout le monde un véritable bordel.

      Supprimer
    2. @corto et Claude Henri.
      Compte tenu du mitage côtier et de l’explosion des prix du m2 constructible et construit, je ne doute pas des difficultés auxquelles sont confrontés les insulaires corses, particulièrement les jeunes couples qui débutent dans la vie active et doivent partager toit et couvert avec leurs parents, mais pour d'autres raisons ceux de l'île de France ne connaissent-ils pas les mêmes difficultés ?

      La mère Duflot n’a donc pas trouvé de solution ?

      Si de telles exigences devaient être appliquées pour la région Corse, oh que oui ce serait un véritable bordel !
      On ne voit pas pour quelles raisons les autres régions et zones touristiques (côte méditerranéenne par ex.) ne pourraient faire de même. Et que les corses ne viennent pas se prévaloir des handicaps liés à l'insularité
      qui je crois, sont généreusement compensés (continuité territoriale) par des dotations de l’Etat et donc d'une part des contributions versées par les contribuables continentaux.

      Supprimer
  9. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  10. On en revient au débat : la Corse est-elle la France ?

    - si non, et bien qu'elle devienne indépendante et alors elle pourra voter les lois qu'elle souhaite.
    - si oui, il n'y a pas de raison que la loi soit différente ici qu'ailleurs en France et si on décide qu'un résident présent depuis moins de 5 ans ne peut pas acheter de bien, alors il faut appliquer cette loi dans toutes les régions de France.

    Cela dit ce projet de loi porte à rire car les principaux groupes immobiliers spéculatifs et non-résidents en Corse ont déjà investi dans la pierre en Corse de puis belle lurette et le fait d'interdire à d'autre de s'implanter ne peut qu'arranger leurs affaires en les protégeant un peu plus. Idem pour les résidences secondaires appartenant déjà à des français continentaux, je ne vois pas en quoi cette loi va changer quoique ce soit à leur absence. Ils préfèreront sans doute continuer à garder leur maison vide 10 mois de l'année plutôt que de la vendre moins cher qu'ils ne l'ont payée. A la limite ils la loueront à la semaine un prix très élevé... à d'autres continentaux..... A moins qu'on fasse aussi un projet de loi pour interdire les locations à des non-résidents ? on pourrait aussi tout simplement interdire aux gens du continent d'y aller, tien, ce serait plus simple.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Alain Bar: mais le plus grand nombre, en Corse, ne veut pas l indépendance , ils ont trop besoin, ils le savent, du pognon de la République sans laquelle, ils seraient encore au Moyen Age :)

      Supprimer
    2. Bonjour les clichés! Il y a encore du boulot.
      A part ça, "le plus grand nombre" en Corse ne sont pas corses. Pas étonnant qu'ils soient contre l'indépendance.

      Supprimer
    3. @pangloss: alors si ils ne veulent pas l indépendance, z'ont qu a prendre les lois de la République comme tout le monde ! Et pas chercher à légiférer dans leur coin sur des trucs pareils. Na !

      Supprimer
    4. Je précise: ce sont les étrangers (ou les Français, c'est vous qui voyez) qui sont contre l'indépendance.

      Supprimer
  11. bonjour,

    hé oui, la décadence commence vraiment à se faire sentir !
    Avec le destruction de la nation depuis plusieurs années maintenant,
    les autonomistes montrent le bout de leur nez.
    Mais:
    1- si certains logements sont réservés aux corses, la france doit-elle continuer de subventionner les couteuses lignes SNCM ? par exemple(ou d'envoyer le l'électricité nucléaire dont les déchets iront en normandie ?)etc ...
    2- d'autant plus que l'on s'achemine de la sorte à une nouvelle forme de ségrégation : l'exclusivité de la rente : la location corse rapportera de l'argent aux corses exclusivement (car ils vont petit à petit se réserver les propriétés...)
    3- l'immigration: bien sûr est liée à ce débat : par la fin de la nation due à l'immigration massive
    La fin de la nation implique aussi qu'un palois va devenir immigré en corse.
    cordialement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @jmespe: la fin de la Nation est de toute façon programmée et comme pas grand monde ne voit le danger venir... c'est vrai que vu sous cet angle, les Corses ont raison de prendre de l avance en légiférant dans leur coin :)

      Supprimer
  12. tu as le même problème en Bretagne où les jeunes ne peuvent plus se loger, les maisons sont bouclées pendant 10mois et les prix en bord de mer et maintenant dans les terres sont de plus en plus élévés ! je pense que les Corses pensaient plutôt aux immigrès qu'aux continentaux, même si pour eux, c'est kifkif bourricot....si tu demande aux bretons ce qu'ils en pensent je te parie mon billet qu'ils répondent la même chose que les corses, bien sûr que ça ne passera pas , mais , eux, ils trouveront la solution radicale

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Boutfil: mais le problème est le même , ais-je dit plus haut, dans toutes les régions touristiques, est-ce pour autant que l on doit accorder une préférence régionale ? Non.

      Supprimer
  13. Peut-être que l'on pourrait interdire d'acheter en France si on n'est pas Français, tout simplement. Cela ne résoudra pas tout le pb de la cherté de l'immobilier en Corse, à Nice, à Saint-Tropez, La Beaule... ou Paris ! mais au moins, nos châteaux ne seront pas rachetés par les qataris ou autres... Mais j'ai peur que l'U.E. n'y retrouve à redire même si le CC ne retoque pas l'idée (il y aurait pas d'inégalité entre Français devant la loi dans ce cas).

    RépondreSupprimer
  14. @Claribelle: Bien sur que l on pourrait interdire aux étrangers d acheter en France. sauf qu il y a des endroits de France, je pense par exemple au Lubéron, au Gers, à l Aveyron ou au Périgord, qui bénissent chaque jour l arrivée des nouveaux propriétaires hollandais ou anglais qui par leurs achats redonnent vie à la région.

    RépondreSupprimer
  15. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  16. M'en fous. J'ai déjà ma maison en Corse.
    D'ailleurs Corto, je crois bien que c'est le panneau indicateur de mon village qui illustre ton article. C'est que nos villageois ne rechignent pas à gâcher une cartouche de chevrotine quand ils passent par hasard, traquant le cochonglier, devant le panneau indicateur du village voisin. Ces derniers leur rendent la politesse. Le tout empreint de cette chouette camaraderie bon enfant que créent les haines ancestrales.
    N'empêche, si je devais rentrer en Europe, ce serait pour m'installer dans mes montagnes corses.

    Franchement, ça ne me choquerait pas que les régions françaises s'autogèrent (je vis dans un pays fédéral), si tant est qu'elles le fassent avec leurs propres ressources.
    Halte aux subventions !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Cata: tiens coucou, y avait longtemps !

      si tant est qu elles les fassent avec leur propres ressources... je ris et me gausse ! ,:)

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP