lundi 14 avril 2014

Nouveau en Socialie: Le CSA veut censurer internet, Youtube, DailyMotion...


De mieux en mieux avec le CSA. Cet organisme qui a la haute main sur tout ce qui est diffusé par les radios et les télévisions en France serait bien tenté maintenant de réguler internet et tous les sites web qui diffusent du son ou de l'image. Il a émis à ce sujet un rapport avec tout plein de propositions dedans, propositions qui n'attendent plus que l'aval de son ministère de tutelle, la culture, donc de l'Elysée pour être mises en oeuvre.

L'intention avouée est de contrôler l'intégralité de tout le web audiovisuel. Qu'il s'agissent de sites publics ou privés, de sites payants ou gratuits; en clair, contrôler les productions internet de TF1, de France2, du Figaro.fr, de Libération.fr etc.., mieux encore de Youtube, de Dailymotion, Deezer ou Soundcloud et, tant qu'a faire, de toutes vidéos ou bandes sons que vous ou moi pourrions mettre sur un site quelconque, et pourquoi pas sur les blogs.

En langage énarchien, le CSA demande à devenir l'unique organe de contrôle de l'ensemble des services de communication au public par voie électronique mettant à disposition du public ou d'une catégorie de public des contenus audiovisuels ou sonores. Rien de moins !

Le CSA se propose donc - et personne ne doute qu'il obtiendra ce rôle - de réguler (censurer en langage de tous les jours) toutes vidéos et bandes sons professionnelles ou privées.

L'ensemble des sites internet, qu'ils signent on non une convention avec le CSA, risqueront des sanctions en cas de manquements à :

- La protection de l'enfance et de l'adolescence ;
- La dignité de la personne humaine ; (on rappellera à ce sujet que le CSA considère que les vidéos de quenelles sont une atteinte à la dignité humaine) ;
- L'interdiction de l'incitation à la haine ou à la violence pour des raisons de race, de sexe, de mœurs, de religion ou de nationalité ; (sur ce point, certaines vidéos de rap pourraient être censurées).

Les services qui signent une convention avec le CSA — ils y seront incités pour obtenir des avantages, dont le fait de ne pas voir leur accès bloqué par les outils de filtrage qui bloqueront les sites n'ayant pas de label "site de confiance", devront aussi respecter des règles complémentaires en matière de :

- Déontologie des contenus ; (peut-on faire plus flou ?)
- Pluralisme des courants sociaux culturels ;
- Qualité et variété des contenus ;
- Image de la femme (celle de l'homme, on s'en fout);
- Diversité ;
- Exposition de la création européenne et d'expression originale française ;
- Contribution au financement de la création ;
- Tarifs sociaux / gratuité

Le rapport précise que les "services audiovisuels numériques" qui ne respectent pas les règles du CSA pourront être sanctionnés selon les modalités prévues à l'article 42-1 de la loi audiovisuelle du 30 septembre 1986. Celui-ci prévoit notamment la possibilité pour l'autorité administrative de prononcer "la suspension de l'édition, de la diffusion ou de la distribution du ou des services d'une catégorie de programme, d'une partie du programme", ou encore "une sanction pécuniaire assortie éventuellement d'une suspension de l'édition ou de la distribution du ou des services ou d'une partie du programme".

En clair, un pouvoir de mise à mort de n'importe quel site web qui diffuse de la vidéo ou du son, et qui déciderait de ne pas se soumettre à la censure administrative. (source: Numérama).

Je rappelle à toutes fins utiles que le patron du CSA, nommé par François Hollande, n'est autre qu'Olivier Schrameck, un vieux routier de la Socialie, ancien directeur des jurys de l'ENA et ancien directeur de cabinet de Jospin.

Dans ce billet de novembre 2013, je racontais comment François Hollande avait fait main basse sur la télévision publique, avec celui-ci, nous voyons comment le pouvoir socialiste cherche à étendre son pouvoir (de censure) aussi sur internet.

Il n'y a pas que dans la rue que la liberté d'expression est aujourd'hui menacée, la Socialie étend son pouvoir de nuisance !

Folie passagère 2231.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

45 commentaires:

  1. On peut chercher pareil exemple de tenue en laisse sous le Troisième Reich national socialiste et à la grande époque bénie par l'amicale des anciens du Pacte de Varsovie. Vive la dictature.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Un Dragon: la Stasi... écrivait quelqu un il n y a pas si longtemps !

      Supprimer
  2. remarquez, il y a une vraie logique : celle du totalitarisme et qui ne se cache plus puisque personne ne bouge...à rapprocher du jugement rendu à l'encontre de R. Camus. La décision d'appel sera un vraie tournant de la liberté d'expression.
    Je trouve cela tout simplement hallucinant, et face à tout ça : le néant, moi perso je vous garantis que je trouve ça super angoissant...
    Je veux pas quitter la France pour pas laisser seule ma mère de 70 balais, sinon y'a longtemps que...
    je trouve ce peuple désespérant par son absence de réactions...

    Matador

    matador

    RépondreSupprimer
  3. et je ne parle pas de moi, mais les gens de valeur, (productifs, créatifs, innovateurs...) bah il y en a pleins qui sont en train de se tirer....fatigués de ce pays d'incohérences, de lourdeurs, d'apathie, d'incompétence (administrative....), d'interdictions, de sanctions etc etc , juste marre quoi

    Matador

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Matador: la très grande majorité des gens ne s informe que par TF1 et France 2, comment veux tu dès lors que le peuple soit au courant et réagisse ?

      Supprimer
  4. grosse poilade : " Pluralisme des courants sociaux culturels "

    Ouais, la gauche plurielle, t'vois?
    Front de gauche, NPA, altermondialiste, confédération paysanne et José Bové, un peu d'EELV, mais pas trop. Si on peut se passer du PS, c'est meiux. Ah oui, ne pas oublier les Indigènes de la République, DAL et autre AC le feu.
    Voilà, on a fait le tour, c'est pluraliste...

    Popeye

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Popeye: Le pluralisme "autorisé", pour le reste, on attendra des jours meilleurs. Que n aurait on pas dit si cela s'était mijoté sous un GVT de droite

      Supprimer
  5. Ah j'oubliais, voilà qui va faire plaisir à Christophe BARBIER, l'homme qui exhibe son écharpe rouge.

    RépondreSupprimer
  6. Bonsoir Corto,

    Il est pour le moins paradoxal de voir un pays qui affiche le mot "Liberté" dans sa devise passer son temps à imaginer comment restreindre cette dernière sur la base de critères qui, s'ils restent très respectables dans leur énoncé, sont par le simple fait de leur définition le meilleur outil qui soit pour atteindre ce but. La meilleure chose à faire, c'est que le CSA disparaisse de notre horizon. La Socialie est vraiment l'ennemi du genre humain.

    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @H: les critères sont suffisamment bien pensés pour pouvoir intervenir sur la quasi totalité des messages circulant sur le net. Va falloir etre prudent :)

      Supprimer
  7. bonsoir Corto,
    Mais comment comptent ils s'y prendre pour surveiller toutes ces données ? sur un plan purement pratique ...
    j'aime le terme réguler, utilisé à maintes reprises dans le rapport que je n'ai pas eu le courage de lire..
    bref, régulateur, ca pose un homme.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Anne: c'est assez facile sur la base de mots-clés qui dès qu ils apparaitront sur la toile déclencheront des alertes ou dès qu une vidéo, une chanson fera le buzz, paf, on lui tombera dessus si pas dans la ligne du "parti"

      ça veut dire quoi " réguler":émettre des règles, laisser passer ce qui "peut" passer et empêcher de passer ce qui ne plaira pas a l autorité de contrôle, ce qui est ni plus ni moins de la censure.

      Supprimer
    2. ah, j'ignorais pour les mots clefs
      par contre, j'avais écrit " réguler" dans un sens un peu " cynique"... tout ceci fait trés Orwellien... je trouvais deja le deux poids deux mesures étouffant... alors avec un petit coup de censure régulation; cela va devenir irrespirable. Je suis indubitablement inquiéte

      Supprimer
    3. j'ignorais pour les mots clefs
      en parlant de "régulation", je tentais un peu d'humour, car tout ceci m'inquiéte au plus haut point. j'ai l'impression de vivre un mauvais rêve depuis que j'ai vu comment on avait traité la manif pour tous... je suis en colére.
      j'ai peur que cela ne continue de déraper

      Supprimer
  8. Pas grand chose à voir...quoique...mais ça troue le cul:
    http://www.liberation.fr/culture/2014/04/11/presse-de-gauche-la-debandade_995592

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @zen aztec: elle va finir par me plaire cette Marcella Iacub car je crois que là elle a parfaitement raison. La bien pensance est battue en brèche, c'est plutot une bonne nouvelle

      Supprimer
  9. @H m'a devancé dans ma réaction , effectivement en Socialie nous pouvons supprimer les mots qui ont fait la reconnaissance de la France à travers le monde " LIBERTE - EGALITE - FRATERNITE " même le " MOI PRESIDENT " devient " MOI DICTATEUR "

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Claude-Henri17
      Hélas parfaitement exact. :-(

      Supprimer
    2. @Claude Henri: on y vient, on y vient et comme le dit matador plus haut, personne ne réagit a ce genre d initiative en Socialie. Quand on pense au tollé qu'il y eut lorsque Sarko mis en place Hadopi, qui pourtant ne visait qu a limiter le téléchargement illégal

      Supprimer
  10. Et les blogs, ce n'est pas de l'audio-visuel? Le totalitarisme est en marche. Je me demande si je ne ferais pas mieux de me borner à diffuser des photos de chatons et à donner des recettes de cuisine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pangloss: bien sur que si que les blogs c'est de l'audio visuel, qui plus est si on y colle de temps en temps des vidéos que parfois il nous faut aller chercher sur...Youtube Russie, un comble !

      Supprimer
  11. Nos libertés deviennent peau de chagrin.

    Hier un collège catholique est qualifié de sectaire car on a expliqué aux ados qu'un avortement (IVG) est un homicide. Il va sûrement présentéer ses excuses et dire que ce genre de dérapage n'aura plus lieu, car il est sous contrat. J'estime cependant qu'il vaut mieux prévenir que guérir et qu'il vaut mmieux expliquer aux ados que les IVG sont des homicides, afin que les jeunes prennent conscience de la gravité de leurs actes en matière de sexualité, et cela sans être forcèment pour autant contre la loi Veil.

    Je ne sais pas comment on va pouvoir défendre nos libertés de pensée et d'expression.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Ladywaterloo
      La situation n'est pas près de s'arranger quand on supprime le peu de remboursement des contraceptifs pour, dans le même temps rembourser l'IVG à 100%.

      Exactement l'inverse de ce qu'il faudrait faire.

      Il est vrai que les socialauds n'ont pas pour objectif la prévention, mais la destruction et la déconstruction des personnes. En commençant par nos enfants et petit-enfants...

      Supprimer
    2. @LadyWatterloo et Franzi: j ai entendu parler de cette hstoire d'instit qui s'est fait recadré, un comble puisque si j ai bien compris cela s est passé dans un collège catholique, il me semble normal que certains messages y soient transmis. Oups, j avais oublié, pas politiquement correct, atteinte au libre arbitre de l enfant et toussa... ça devient de pire en pitre ! :)

      Supprimer
    3. Et les médias en font un scandale alors qu'à mon avis le collège est dans son droit puisque le cours n'était pas obligatoire...

      Supprimer
  12. Depuis sa création, ce CSA est une police politique, d'essence stalino-orwellienne.

    Que les gouvernements "de droite" n'ont jamais envisagé d'abolir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Michel Desgranges: le CSA a une utilité, il permet de réguler, de mettre en garde sur des films trop violent, de controler le temps de parole des différents partis politiques, etc... le problème est de savoir qui contrôle que le CSA n abuse pas des pouvoirs de plus en plus grands qu on lui donne

      Supprimer
  13. Merci Corto.Le rapport 2013 du CSA est téléchargeable sur le site de Numerama,très documenté sur le sujet:http://www.numerama.com/magazine/28919-pourquoi-le-csa-sera-bien-pire-que-la-hadopi.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. jean marc: j ai vu cet article et me suis largement inspiré de celui qui précédait celui-ci en lien sur le mot "numérama" dans mon billet.

      Bien pire qu Hadopi, c'est certain et personne ne bronche a part... Numerama. quand on se souvient du tollé lié a la mise en place d'Hadopi ...

      Supprimer
    2. Hé ben !
      On va revenir au langage crypté. Ici Radio-Londres : le printemps attend les hirondelles !!!... :o(

      Supprimer
  14. De même que quand on n'a rien à cacher, on ne doit pas craindre d'être écouté, mon cher Corto, de même, quand on n'a que de belles choses à dire à la gloire de notre Guide suprême, on ne devrait pas craindre ni le CSA, ni n'importe quelle police politique, qui ne sont en place que pour notre plus grand bien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "à la gloire de notre Guide suprême", arghhh, non chère Marianne, de grâce, tout mais pas ça !

      Supprimer
    2. @marianne: et dire que Hamon est à l EN maintenant, je parie qu on en aura de belles, pires qu avec Peillon !
      Je vais peut etre changer le ton de mon blog, en faire un truc a la gloire de Pépère. A la gloire de "pépère", je répète tant que je epux :)

      Supprimer
    3. @Al Weest: sous entendrais tu que Pépère n a pas la stature nécessaaire pour s ériger en Guide Suprême ?

      Supprimer
  15. On ne peur reprocher à Filippetti de ne pas avoir été claire sur le sujet, il me semble qu'elle avait juger utile de modérer internet,

    Comment voulez vous que le peuple réagisse quand les autres moyens d'information sont déjà aux ordres et ne parlent que notre grand timonier, lumière de l'humanité

    Donner le pouvoir à un misérable, il deviendra dictateur

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @grandpas: Valls aussi s'était prononcé en faveur d une "régulation" d internet, comme pas mal de sociaalos an faite, les prêcheurs de liberté pour tous,n'est-ce pas

      Supprimer
    2. Nous avons déjà un aperçu de la grande liberté d'expression des socialistes avec un certain fétide et son blog ouvert à tous.

      Supprimer
  16. il va falloir mettre en place des blogs codés. tu pourrais pas nous faire un truc Corto pour essayer dès maintenant...
    Ici Londres avait du bon ..Ne pourrait-on pas s'en inspirer ?

    nan je rigole .. J'adore Hollande .. Un être d'exception parfaitement entouré depuis que VallSS... est arrivé

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Philz: bah, on est des petits faiseux nous autres, au pire, on ira se faire hébergé nos blogs dans un autre pays. Valls avait donné le meilleur de lui même à l Intérieur pour réprimer les opposants au mariage pour tous, c'est d'ailleurs son seul vrai résultat tangible, pour l instant il nous la joue gentil et consensuel à Matignon, ça ne devrait pas durer

      Supprimer
    2. Ben oui, mais si on ne peut plus les recevoir ?

      Supprimer
    3. @michelle: ben je sais pas alors, nous partirons ailleurs :)

      Supprimer
  17. C'est la continuation logique du projet totalitaire de la Gauche, rien d'étonnant. On savait bien que la nomination de Schrameck participait dudit projet. Peu à peu, donc, tous les éléments se mettent en place, un jour ou l'autre l'écrit
    sur Internet subira le même sort...à moins qu'un beau désespoir ne vienne nous secourir et que le cave se rebiffe...
    hum, peu probable...
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Nouratin: Le cave se rebiffe, un petit peu aux municipales, beaucoup aux européennes ?

      Supprimer
  18. On en rigole mais si ce projet était mené a son terme,avant que vous soyez tous partis à l'étranger,il risquerait de s'écouler une période longue et pénible pour les blogueurs et pour nous!

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen