mardi 1 avril 2014

Oui, Il y a un lien entre les jeunes issus de l'immigration et la criminalité


Alain Bauer a beau être un franc-mac de la pire espèce, il est aussi un expert mondialement reconnu en criminologie et considéré comme un des meilleurs analystes en matière de délinquance. Bien en vue sous Sarkozy, ayant de nombreux amis socialistes, il est un des intimes de Manuel Valls (qu'il adouba en son temps comme franc-mac) et parrain d'un de ses fils. Voici quatre lignes d'introduction nécessaires pour prendre la bonne mesure de cette interview donnée au journal Valeurs Actuelles: 

Manuel Valls a commenté la semaine dernière les chiffres de la criminalité en pointant du doigt la délinquance étrangère venant de l’Est. Les Français ont le sentiment d’être de plus en plus exposés aux bandes “importées”…

Plus qu’un sentiment, c’est une réalité qui n’est pas nouvelle. Le véritable problème de la criminalité récente vient de l’absence de frontières. De nombreux idéologues estiment que mieux contrôler ou fermer les frontières serait contraire à une certaine idée de l’échange, de l’ouverture internationale et de l’Europe. En facilitant ce dispositif, on crée mécaniquement des problèmes de criminalité qui se sont multipliés.

Vous parlez de populations issues d’Europe de l’Est, mais on parle peu des populations venues d’Afrique…

Effectivement. Pourtant, l’ONDRP (Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales) a expliqué dans deux études très honnêtes le problème de la “surdélinquance” des ressortissants originaires du Maghreb et du Sahel. Ce problème en soulève un autre : celui de notre mode d’intégration nationale et de notre refus des statistiques ethniques. Il faut admettre qu’il y a toujours eu un lien entre les jeunes hommes issus des vagues successives d’immigration et la criminalité.

Qu’avez-vous pensé des récentes déclarations du général Soubelet, numéro trois de la gendarmerie, qui a affirmé que le système pénal français ne permet pas de faire baisser la délinquance ?

Je constate que le général Soubelet a dit la vérité avec honnêteté et mesure. Dans une chaîne pénale, le maillon faible donne l’état de résistance de toute la chaîne. Le maillon faible aujourd’hui, c’est la justice, pas tellement parce qu’elle fait mal son travail, mais parce qu’elle est marquée par ce que j’appelle la “théologie de la libération” qui considère que toute politique pénale forte est injuste et discriminatoire, tout particulièrement à l’égard des populations issues de notre ancien espace colonial. Certains se disent : “Nous sommes responsables de les avoir maltraités par le passé, donc nous n’allons pas les punir.”

Christiane Taubira et Manuel Valls servent le même gouvernement et souvent donnent l’impression de ne pas être d’accord…

C’est sûr qu’il existe une incohérence naturelle entre Intérieur et Justice. Mais cette incohérence était déjà présente dans le programme de François Hollande, qui semble aujourd’hui, sur le dossier judiciaire comme il y a peu sur l’économie, en décalage avec la réalité. Manuel Valls a remporté de nombreux arbitrages, même si la mise en scène de ces succès n’a pas toujours ménagé tout le monde.

Manuel Valls est souvent comparé à Nicolas Sarkozy lorsqu’il était ministre de l’Intérieur. Vous connaissez très bien les deux hommes : comment les positionnez-vous ?

Nicolas Sarkozy, place Beauvau, a certainement été l’un des plus grands ministres de l’Intérieur que le pays ait connus, à la fois par son dynamisme, sa volonté, mais aussi par son efficacité dans la reconquête des territoires et les moyens qu’il avait pu obtenir. Manuel Valls est là depuis quelques mois, il faut laisser du temps au temps. Il ressemble effectivement à Nicolas Sarkozy dans son mode de communication, mais fort peu dans son caractère et son mode d’organisation. Sarkozy avait un avantage : son expérience ministérielle antérieure et son obsession de l’efficacité. Son objectif était d’avoir les meilleurs résultats possibles pour devenir président de la République ; ce n’est pas exactement la même chose pour Valls.

L’action de Nicolas Sarkozy n’était-elle pas au-dessus de celle conduite par Manuel Valls ?

Oui, en termes d’expérience et de moyens, mais la dynamique et la volonté sont comparables. Nicolas Sarkozy a d’ailleurs été l’un des premiers à “repérer” Manuel.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Bon, okay, lui, Alain Bauer, a le droit de dire qu'il faudrait communiquer sur les statistiques ethniques en matière de délinquance, qu'il existe bien un lien entre immigration et criminalité, que Sarkozy a été très bon dans son rôle de ministre de l'Intérieur, que le général Soubelet a dit la vérité, que Hollande est, sur ces sujets, incohérent,... D'autres s'y sont essayés, certains ont été traités de tous les noms et d'autres convoqués devant les tribunaux...

Gageons qu'Alain Bauer n'aura aucun problème et c'est très bien ainsi.

Folie passagère 2211.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

21 commentaires:

  1. Je l'ai écouté une fois sur LCP dans l'émission "Bibliothèque Médicis", et j'avoue avoir trouvé ses propos très justes. Après, on peut très bien analyser une situation objectivement, et agir à l'inverse de ce qu'il faudrait pour endiguer certains phénomènes. Toujours ce même principe de réalité qui ne doit pas prévaloir sur l'idéologie progressiste. Une parfaite illustration: l'interdiction de faire des statistiques ethniques.

    Au sujet des bandes importées, on peut dire que c'est aussi valable en politique. Hi! Hi! Hi!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pierre: l important en l occurrence c'est que les choses soient dites et Alain Bauer peut se le permettre, il a la crédibilité pour. Et son rôle n a jamais d'être acteur mais conseiller. Après effectivement, tout dépend de ce que font les "conseillés"

      Supprimer
    2. Les stats ethniques ou religieuses ne sont pas près d'être publiées. Il y a à l'Insee une véritable aversion pour ces notions. Le traumatisme vient de l'ancêtre à cet institut qui n'a été créée qu'en 1946...juste avant des fichiers de juifs y étaient gérés. C'était immonde.
      Un jour viendra ...
      L'ONDRP exploite notamment l'enquête victimation réalisée toujours par cet institut. L'enquête qui se nomme en réalité cadre de vie et sécurité mesure notamment ce fameux sentiment d'insécurité.
      Aujourd'hui une véritable statistique indépendante du pouvoir est l'œuvre de la gauche et de Valls en particulier

      Supprimer
    3. Arrêtez de balancer des sornettes, l'ONDRP n'est en rien indépendant. A moins de considérer la moindre officine para-étatique comme une entité autonome, libre de ses actes, de ses paroles et de toute subordination. L'ONDRP est un département de l'INHESJ qui est un établissement public placé sous l'autorité du premier ministre. Comme indépendance on a vu mieux. sans compter que Christophe Soulez qui le pilote est un criminologue notoirement connu pour son tropisme qui le pousse à regarder sur sa gauche, c'est d'ailleurs une très bonne connaissance de François Lamy.

      Il y a de par le monde des criminologues réellement indépendants, mais dans les pays où ils travaillent la criminologie est une discipline universitaire où tous les points de vue sont librement confrontés. Ce qui est loin d'être le cas chez nous puisque la criminologie est une discipline chasse gardée de l'Etat. D'ailleurs les bons criminologues français foutent le camp pour aller bosser à l'étranger. J'en connais même un, et pas des moindres, qui est parti travailler en Turquie. Restent Mucchielli et ses disciples, inféodés à la gauche, dont les analyses (si on peut utiliser ce terme pour le brouet insipide qu'il sert) sont tellement ineptes que je ne comprends même pas que des journaux comme Le Monde puissent encore oser les publier. D'un autre côté, le ridicule ne tuant plus depuis longtemps, ils auraient tort de se gêner; après tout les français sont aussi ignorants en criminologie qu'en économie, ils croient donc le premier type venu qui se cache derrière de vagues diplômes. La fameuse soumission à l'autorité, qu'elle soit symbolisée par un bout de papier ou une blouse blanche.

      Supprimer
    4. @Koltchack: merci !

      ceci dit, le Bauer tu le catégorise comment ,

      Supprimer
    5. Hormis son appartenance au G.O.F. qui me hérisse le poil, je le situe plutôt dans les conseillers lucides qui se gardent bien de la moindre pensée originale en énonçant des vérités déjà découvertes depuis bien longtemps. Certes, ces vérités ne sont pas bonnes à dire, mais comme il ne risque rien, les frères trois points ne vont pas l'ostraciser, c'est au mieux un courtisan intelligent qui sait naviguer.

      Supprimer
    6. Je ne parlais pas de l ondrp qui est un observatoire et non un institut. L'Insee est indépendant ou au moins autonome des pouvoirs successifs, garantie par la loi et divers décrets...
      Baguer était un sarkozyste copain de Valls....ça arrive.....mais discours un peu convenu quand même.
      Les rapports de l'observatoire sont quand même à lire....l'enquête victimation existe depuis de très nombreuses années.

      Supprimer
    7. Autonome, oui. Ceci dit, en ce bas monde l'indépendance ça n'existe pas. Toute création est nécessairement liée à celui qui paie.
      Quant au discours un peu convenu, oui. Il ne dit rien de nouveau qui n'ait été déjà dit depuis 20 ans, la seule chose qui a changé, c'est l'intensité du phénomène observé.
      Ceci dit, je lis quand même les rapports mensuels et annuels de l'ONDRP tout comme les synthèses des enquêtes de victimation qui sont très certainement les documents les plus intéressants car ils permettent d'avoir une idée assez juste des chiffres réels de la délinquance.

      Supprimer
  2. C'est un poisson d'avril !

    JPB

    RépondreSupprimer
  3. A peu près tout le monde sait que ce qu'il dit est vrai...même ceux qui disent le contraire...cette vérité dérangeante entre en collision avec leur idéologie, et leur choix est vite fait...sauf que pour résoudre un problème mieux vaudrait faire le bon diagnostique. C'est comme si, pour ne pas avouer à un patient qu'il est atteint d'un cancer de la gorge, on le soignait pour une angine...sur que son état ne peut qu'empirer. On en est là avec la délinquance, et l'anti racisme y veille...
    Valls, malgré ce qu'il a dit des gens de l'est quand il était à l'intérieur, n'est pas prêt à regarder la vérité en face en ce qui concerne la délinquance d'autres immigrés, pourquoi ce serait différent à Matignon ?

    RépondreSupprimer
  4. Corto, c'est le moment de nous ressortit, s'il vous plaît, la video de Valls avec son "quand même, merde:" que je n'arrive plus à retrouver sur votre site.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Orage: suffit de demander :

      http://youtu.be/7NS59ISaalc

      Supprimer
  5. cet homme est un honnête homme, bien connu effectivement, mais puisqu'il est proche de Valls, peut-être sera-t-il écouté ? tout dépendra aussi qui sera à l'intérieur !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Boutfil: sont longs à le fabriquer leur gouvernement, ce matin, il parait que Pepère et Valls se chamaillent

      Supprimer

  6. le simple bon sens ne peut fonctionner avec l'idéologie et la politique surtout en France

    nous faisons tout pour attirer la misère du monde et bon nombre de français souffrent d'un complexe idiot par rapport au colonialisme ( ou du moins entretenu par des médias et une classe politique démagogue mais irresponsable)

    Toutes les conditions sont réunies pour profiter de nos richesses de façon légale ou illégale.. on s'est donné les moyens (car c'est plutôt volontaire je trouve) pour attirer toute sorte de gens
    Accepteriez-vous sans conditions n'importe quel étranger dans votre maison et le laisseriez-vous faire sans aucune remarque sous prétexte qu'il est coloré d'une autre culture et peut être plus pauvre ... Sur et certain que vous ne seriez plus très bien chez vous et vite et que très rapidement vous verriez débarquer chez vous les profiteurs et délinquants..

    Quelque part on a oublié les simples règles de base qui régissent des sociétés et qu'en plus on amalgame tout pour noyer le poisson et rendre encore plus floues nos valeurs et nos limites.

    En plus pour arranger le tout une fois le mauvais pli pris pas facile de corriger le tir !!

    Pas besoin d'être un grand expert pour se faire cette réflexion je trouve.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Philz: l autre jour, je lisais un truc de Plenel qui racontait que si nous étions racistes ( affirmation généralisatrice gratuite de sa part ) c'est parce que nous n avions pas digéré la décolonisation d'une part et que d autre part que nous n assumions pas le fait que nous ayons par la suite eu besoin des populations devenues nouvellement indépendantes pour faire tourner notre économie!

      Enfin bref, on a joué aux cons en acceptant tout le monde et n importe qui par idéologie ou par nécessité.

      Supprimer
    2. 2 choses me viennent à l'esprit
      - le colonialisme je l'ai vécu ayant un père qui était médecin militaire.. Bien des populations ont tiré bénéfice sur place de la présence française ne l'oublions pas
      - un père d'une consoeur Tunisienne ( professeur d'histoire) qui me recevait chez elle il y a quelques années m'a dit les larmes aux yeux" je ne remercierai jamais assez la France qui m'a ouvert l'esprit"

      La France et ses valeurs à une époque permettait aussi ce rayonnement d'idées et d'idéaux
      Tous ces bobos gauchos parisens français nourris d'idées soixantehuitardes qui ne se sont jamais engagé dans les pays du monde en difficulté se sont permis de juger le colonialisme et ses effets négatifs?.. Des bons à rien laches et laxistes qui ont détruit petit à petit les cadres de nos valeurs et la grandeur de notre pays !

      regardons notre chère France et son peuple gavé d'avantages et d'une mentalité nourrie aux 35 heures ... les travaux difficiles pffft on n'en veut pas.... laissons faire la main d'oeuvre étrangère ... profitons de la vie pendant que d'autres suent pour nous chez nous

      Nous ne récoltons que ce que nous avons semé ... il faut savoir se regarder en face et arreter de dire c'est la faute aux autres !!!

      Le racisme c'est comme le FN la traduction chez nous d'un ras le bol parce que bon nombre n'acceptent plus nos dérives ....

      Supprimer
  7. http://www.lejdd.fr/Societe/Actualite/Polygamie-Hortefeux-Lies-Hebbadj-199813

    Il se pourrait bien que ceci ait un rapport avec le sujet mon cher Corto.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: mais quelle misère ! Avec notre consentement ou notre aveuglement!

      Supprimer
  8. Les constats et les politiques migratoires menées par les deux ministres qui se sont succédé à l'intérieur ne feront pas
    changer le réalité bien connue des Français non par des stats ou des discours mais par leur vécu. Tout devient plus clair si
    on garde ceci présent à l'esprit : les décisions et l'idéologie qui donnent le cap sont voulues depuis belle lurette et ailleurs qu'en France . Comme d'habitude, on a tendance à se focaliser sur le doigt qui désigne la lune comme l'idiot de l'histoire.

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen