mercredi 28 mai 2014

Il est grand temps de se débarrasser de François Hollande


Mais quand est-ce que nous allons être débarrassé de ces nuisibles socialistes de gouvernement ? 

La Cour des Comptes vient d'émettre un rapport alarmant sur les finances publiques: Il manque, une paille, 14,6 milliards d'euros de recettes fiscales pour l'année 2013. 14,6 milliards ! Et le Haut Conseil des Finances Publiques a fait le même constat: un trou de 14, 6 milliards. Le gouvernement et Président ont commis une erreur "d'appréciation"; la dernière d'une longue série commencée lors de la rédaction du projet socialiste pour la primaire du même nom et reproduite à l'identique dans le programme du candidat Hollande.

Si encore, ils avaient fait une erreur de 14, 6 milliards sur un montant de, je ne sais pas, disons au pif, 1 500 milliards, on pourrait comprendre, admettre une bourde. Même pas ! Ils ont été foutu de faire une erreur de 14,6 milliards sur un montant global de recettes fiscales nettes de 283 milliards pour 2013 !  Soit une marge d’erreur de 5, 16%.  La faute à l'absence de croissance qu'ils disent ! Mais même en ce qui concerne la croissance, ils sont incapables de faire une prévision fiable. A l'automne 2013, ces glandus de la calculette prévoyaient 0,1% de croissance pour 2013 (après une estimation à 0,5), on a fini à 0%; pour 2014, il prévoyaient 1, 2% (après avoir prévu 2%), puis 0,8, on finira à 0,5% si "tout" va bien. Le Haut Conseil avait prévenu pourtant; dès avril 2013, il lançait une alerte qui ne fut bien sûr pas entendue.

La CDC et le HCFP en viennent donc à émettre des doutes sur la sincérité des comptes ( prévisions vs recettes) ce qui en langage plus simple signifie que ces deux organismes pensent que le gouvernement aurait sciemment truqué les comptes afin de présenter une prévision de déficit public sous la barre des 3%. Ben voyons ! Et qu'est-ce qu'il dit le gouvernement pour expliquer ça: "Une évolution des revenus des particuliers et des entreprises plus mauvaise qu’escomptée." En clair, l'enrichissement des ménages et des entreprises n'a pas été à la hauteur des espoirs du gouvernement ! Mais de qui se moque-t-on ? 

Quid de la suite ? Facile à imaginer. La loi de finance 2014 était en partie basée sur les recettes fiscales attendues. Il faudra donc que le projet de loi de finance rectificative prenne en compte ce trou de 14,6 milliards. Amis lecteurs, ça va saigner ! La rigueur et l'austérité, c'est vraiment pour maintenant ! Le gouvernement a d'ores et déjà annoncé pour cette année des mesures supplémentaires d'économies de 4 milliards d'euros. Mais comme nous l'a assuré Le Foll, le programme de baisses d'impôts pour les plus faibles revenus ne sera pas annulé et, dispendieux, le gouvernement annonce aujourd'hui même un allègement dégressif des cotisations salariales pour 2,2 millions d'agents de la fonction publique !

D'un côté un trou de 14, 6 milliards et de l'autre un engagement global d'allègements ou de remboursements d'impôts annoncé en moins de 15 jours de près de 5 milliards. Chercher l'erreur ! 

Et pendant ce temps-là, Président est allé faire le guignol à Berlin et proclamer à qui voulait l'entendre que si le FN et le vote "populiste" montaient c'est parce que la croissance n'était pas au rendez-vous et que les règles imposées par l'Europe (les 3% de déficits par exemple que Président valida en son temps) étaient trop draconiennes. Angela lui a répondu en substance: "qu’il fallait répondre au vote d’extrême-droite , mais que le seul moyen d’être entendu, c’était de faire de la compétitivité, de la croissance et de la richesse" . Ajoutant que "cette réponse était valable pour tous, y compris les Français." Tiens prends ça dans la tronche petit bonhomme ! Ce qui permet à jean-marc Sylvestre d'écrire à juste titre: "François Hollande s’est comporté comme ces alcooliques qui essaient de lutter mais qui demandent toujours un petit verre de plus pour pouvoir se battre. A Bruxelles la France a encore demandé qu’on l’aide, mais personne n’a répondu."

Depuis deux jours, j'en ai entendu des choses sur l'affaire Bygmalion: surfacturations, rétro-commissions, fraudes sur les comptes de campagne, justice doit passer, malhonnêteté, dissimulation, etc... Pour une dizaine de millions d'euros "détournés".Dès lors, comment et avec quels mots qualifier une "erreur d'appréciation" de 14,6 milliards d'euros ? Arnaque ? Escroquerie en bande organisée ? Faux en écritures ?

Allez, et puisqu'il est temps de conclure et de vous achever: Le pacte de responsabilité n'est toujours pas dans les tuyaux, le chômage a encore augmenté en avril avec 14 800 chômeurs supplémentaires (+0,4%) et, c'est officiel, les Contrats de Génération, promesse phare du candidat Hollande devant générer 500 000 emplois nouveaux, sont un bide magistral !

Nous sombrons, il est grand temps de se débarrasser de François Hollande et de sa clique.

Folie passagère 2307.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

32 commentaires:

  1. Pour sûr, il est grand temps de ce débarrasser de ce sinistre clown malfaisant.
    Mais comment ? Il s'est collé sur son trône, bien mal acquis, grâce aux réserves mondiales de Seccotine.
    Issue de sa boîte à outils ?

    https://www.google.fr/search?q=seccotine&tbm=isch&tbo=u&source=univ&sa=X&ei=gRSGU7CrAaic0AWC-oAg&sqi=2&ved=0CEwQ7Ak&biw=1024&bih=648#q=seccotine+colle&revid=891485908&tbm=isch

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Franzi: ah comment, je ne sais pas, si ce n'est en répandant partout l idée qu il est temps qu il s en aille, idée partagée si j en crois les journaleux par une bonne partie de son propre camp !

      Supprimer
    2. C'est clair, qu'il démissionne ce serait Grand! Au moins les gens pourront revoter, ça leur a fait du bien la dernière fois.

      Supprimer
  2. Bonsoir Corto,

    Sur la performance de Normal 1er à Bruxelles, tu as loupé un épisode dirait-on: "Des délais nous en avons eu, des assouplissements, il y en a eu aussi", a-t-il souligné faisant référence au report accordé à la France par Bruxelles pour réduire ses déficits. "Mais, a-t-il ajouté, nous ne pouvons pas vivre avec une dette aussi lourde, avec des déficits qui se sont accumulé depuis des années…Est-ce que j’aurais pu faire en 2012 comme mes prédécesseurs: dire on laisse filer, la dette va encore s’alourdir, on va pouvoir distribuer un argent qu’on n’a pas? non, a répondu le chef de l’Etat…Aujourd’hui, nous devons mener des réformes non pas par rapport à l’euro mais par rapport à nous-mêmes": http://www.lesechos.fr/economie-politique/politique/actu/afp-00605691-hollande-repond-aux-deputes-socialistes-frondeurs-en-justifiant-ses-reformes-674299.php). La route de Bruxelles a été son chemin de Damas et il est rentré la queue entre les jambes. Initialement, il devait mettre l'Europe à sa botte!!! Sur ce point, je te recommande la lecture de cet article de Contrepoints portant sur son attitude et la forme de ses propos lundi, édifiant: http://www.contrepoints.org/2014/05/28/167260-discours-post-europeennes-de-hollande-body-langage-et-magouilles-rhetoriques
    Sinon, la lecture de Bruno Bertez s'impose. Son analyse est très juste mais laisse peu de place à l'optimisme: http://leblogalupus.com/2014/05/27/ledito-special-du-mardi-27-mai-2014-apres-les-elections-au-lieu-denfumer-il-faut-prolonger-reconstruire-par-bruno-bertez/. Quant aux perspectives économiques, si tu mentionnes l'inexorable montée du chômage (officiel) dans ce pays et les "petites erreurs dans le budget", il faut souligner que l'analyse de l'évolution des agrégats monétaires laisse peu d'espoir tant que la situation actuelle perdurera: http://chevallier.biz/2014/05/agregats-monetaires-francais-effondrement-avril/

    Bonne soirée quand même (même en Socialie)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @H: Hollande n a plus aucun excuse. le coup de l héritage, ça va 5 minutes et je rappelle qu il a dit lui même que maintenant qu il était " en responsabilité " il prenait toutes les responsabilités . Point barre. Alors il assume et il part.
      Il est parti a Bruxelles fort de ses 15% de popularité et 14% aux européennes en disant qu il fallait réorienter l Europe !! Ding ! Dong ! est-il à ce point stupide pour croire qu il serait écouté ?

      Supprimer
    2. Comme l'a souligné Nicolas Doze dans sa chronique du 28 mai (http://www.bfmtv.com/video/bfmtv/chronique-eco-nicolas-doze/):
      - en France, FH dit qu'il faut changer l'Europe
      - à Bruxelles, FH dit qu'il faut changer la France...
      Cherchez l'erreur !

      Supprimer
  3. Ce pauvre type est un nuisible et sa bande un ramassis de branquignols. Malheureusement, en face, il n'y a que l'UMP et le FN. Pauvres de nous!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pangloss: faut pas desesperer, l'UMP n a pas d autre choix que de rebondir ou périr et le FN ne sera jamais au pouvoir :)

      Supprimer
  4. Un signe qui ne trompe pas, mon cher Corto, Ségolène Royal interrogée avec insistance par un journaliste qui lui demandait si Hollande pourrait encore tenir trois ans, n'a jamais accepté de répondre à la question.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En ce qui la concerne, j'ai du mal à comprendre son obstination à vouloir monter sur ce bateau sans cap ni capitaine...masochisme, bêtise, ambition aveugle ?....

      Supprimer
    2. @marianne: A propos de Ségolène , pourquoi les journalistes ne s’intéressent-ils pas aux dizaines de millions de sa région qu elle a investi en pure perte dans des entreprise moribondes ? Elle est aussi nulle et nuisible que son ex

      @nana: pour les raisons évoquées juste ua dessus, Royal est grillée dans sa région, définitivement alors le gouvernement, une bonne gâche qui rapporte

      Supprimer
  5. Et pendant ce temps Hidalgo et Juppé ( bobo également ?) s'affichent ensemble au CESE ( ce machin, comme aurait dit De Gaulle, qui a mis à la poubelle 730.000 pétitions)

    "Je refuse aujourd'hui que la France de mes enfants, de mes petits-enfants ressemble à la France que nous a dessinée le parti qui vient de gagner ces élections européennes, c'est à dire une France barricadée dans ses frontières, protectionniste, fermée aux étrangers, passéiste, rétrograde, apeurée, complexée et fermée à la mondialisation", a lancé Alain Juppé qui a appelé à la reconstruction après le "séisme" de dimanche.

    Ne vous faites plus de souci, Corto, l'UMP est sauvé !

    http://www.lejdd.fr/Politique/Hidalgo-et-Juppe-s-affichent-ensemble-apres-les-europeennes-668943

    JPB

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @JPB: je ne miserai pas un kopeck sur Juppé pour 2017 sauf si a l issu d une primaire il était désigné. Et des primaires qui se sont tenus pour l instant, on a vu ce qu il est en sorti. ceci dit, si Juppé y parvenait au moins ais-je l assurance qu il aurait l air moins ridicule que Hollande.

      Supprimer
  6. Ok pour votre logique conclusion ! Mais on fait comment ? Un coup d'état ? Une révolution ? De nouvelles élections ?...Et surtout, on remplace la bande de branquignols par qui ? Par des socialistes de droite ? Par des mous du genou, style ceux qui assurent l'intérim à l'UMP ? Pire encore, par le FN ?
    J'ignore si Hollande tiendra jusqu'au bout de son mandat, une chose est sur c'est que la France, Elle, risque bien d'en crever...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nana: ce que je vois c'est que hollande est à 15% dans les sondages et que son parti a fait 14% aux européennes. Autant dire que plus personne ou presque ne lui fait confiance et que même son camp n en peut plus. alors de deux choses l une : ou il,démissionne et on verra bien ce qu il advient ou il reste et la France coule. Auchoix. J ai choisi: qu il se barre si il a un minimum de dignité.

      Supprimer
  7. Je lis sur votre blogroll, mon cher Corto, : Pib Suisse : + 2% sur 12 mois.
    Expliquez-moi comment un pays de 8 millions d'habitants, perdu au milieu de l'UE, qui ne veut rien en savoir, ni de l'euro, ni des mosquées, ni de l'immigration incontrôlée, s'en sort si bien alors que la France cinquièèèèème puissance du mondiaaaaale avec ses 65 millions d'habitants ne s'en sort pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: je vois aussi que l Allemagne avec son euro, ses immigrés et ses mosquées va faire sans doute en 2014 1, 5% de croissance. Non , pour moi, ne vous en déplaise l euro n est pas le problème en ce qui concerne la France mais bien ses dirigeants.

      Supprimer
    2. Pour l'immigration incontrôlée c'est faux, la Suisse est dans l'espace Schengen...

      Supprimer
    3. @jazzman: Prends note que si Schengen était un rempart contre l immigration, cela se saurait

      Supprimer
    4. @corto: Vous oubliez le niveau ridicule du smic, sans comptez les travailleurs détachés qui viennent se faire exploiter en Allemagne aux conditions salariales des ex-pays communistes...L'excédent commercial des uns correspond au déficit des autres...

      Après sur certains points ce pays peut être un modèle économique, je pense au chômage partiel qui est une méthode plus rationnelle que les licenciements/réembauches selon les caprices de la conjoncture.

      Supprimer
  8. Depuis 6 mois, je suis persuadée que ce qui nous sert de président va dissoudre l'AN. Il aurait pu encore hésiter si les attaques de son propre camp ne s'étaient pas retournées contre lui. Il est impopulaire, il n'a plus d'électeurs et plus de majorité.
    Aujourd'hui, il peut se venger de tous ceux à gauche qui l'ont moqué et dézingué à tour de bras pendant des années. Sans état d'âme, il laissera ses copains se faire éjecter piteusement.
    Lui restera président (enfin à ce qui peut ressembler à un Président), restera éloigné de la gouvernance quotidienne en paradant dans le monde entier et, comme Tonton, pourra espérer être au second tour de la Présidentielle en étant moins présent sur le devant de la scène.
    Il regardera de loin et se réjouira de contempler le nouveau gouvernement centriste, Bayrou en tête soutenu par la chiraquie de l'UMP, se planter à essayer de sortir la France du marasme.
    Je prends les paris.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Gilly: dissolution qui serait un sale coup... pour la droite. ceci dit il est evident qu il ne peut plus continuer comme ça et va etre obligé à court terme (5 ou 6 mois) de prendre une décision. Sa démission serait l idéal et une magistrale preuve d echec mais comme il n est pas aussi con qu il en a l air, c'est sans doute la dissolution qu il choisira. et vite avant que ce ne soit son propre cam qui ne le pousse a partir. Ou les Français.
      On ne peut plus se voiler la face ou mettre la faute sur quelqu un d autre, Hollande est un poison/ Même son camp s en rend compte.

      Supprimer
  9. @marianne ARNAUD: il faut arrêter de fétichiser la croissance comme si c'était un indicateur pertinent, je ne dis pas de la qualité de vie, mais de la bonne santé économique. C'est infiniment moins important que les déficits causés par l'austérité et le déséquilibre de la balance du commerce extérieur. Comprenez bien que si le pays était à nouveau rasé par les bombes américaines, la croissance des années suivantes serait énorme...Les vrais indicateurs de bonne santé économique sont le niveau du chômage, le pouvoir d'achat par habitant, l'investissement...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Razerback: tu as en partie raison la croissance n est pas le seul booster mais elle est indispensable pour résorber le chômage et si il y a au moins un truc sur lequel tous les économistes sont d accord, c'set que le chômage, pour le réduire, il faut au minimum 1 à 1,5% de croissance sur une longue durée.

      Supprimer
    2. Sauf qu'on ne peut pas augmenter indéfiniment la production, surtout si la consommation ne suit pas...

      A l'inverse on peut considérer que le surmenage des uns crée le chômage des autres (cf: http://www.lemonde.fr/idees/article/2011/01/06/non-il-n-est-pas-vrai-qu-on-travaille-moins-en-france-qu-ailleurs_1461843_3232.html ).

      Supprimer
    3. @ Johnathan Razorback

      Je ne pense pas qu'on puisse dire que je "fétichise la croissance" parce que je cite le Pib suisse.
      En revanche je suis admirative de la manière dont ce petit pays a su préserver sa liberté.
      J'admire comme il a su résister là où les grands pays européens se sont couchés lâchement devant ce pouvoir technocratique qui se fait appeler UE, en trompant les peuples sur sa nature totalitaire.

      Supprimer
    4. "la bonne santé" réside aussi dans les comptes publics.
      J'entends Chirac renvoyer Francis Mer dans ses cordes quand dans son bureau se débattait une mesure qui aggravait la Dette : "Vous n'allez pas vous aussi nous emmerder avec ça !"
      (c'est dans le bouquin de F. Mer)
      Avec des dirigeants politiques de cet accabit vous n'avez pas besoin de crise mondiale, vous coulez tout seul !

      Supprimer
  10. Essayons de prendre du recul ou de la hauteur, c'est pareil et voyons le tableau : tout se délite, la politique, la société, les valeurs...Est-ce l'ère du Verseau annoncé qui brouille tous nos repères ? Il me semble, et je ne suis pas naïve, qu'avant ces apprentis-sorciers de socialistes au pouvoir, nous vivions mieux car l'adage est on ne peut plus vrai : diviser pour mieux régner et c'est ce que fait admirablement bien cet homme nommé FH avec sa clique d'incapables mais aussi de retors et de rusés. Et comme par hasard, tout à l'air de se mettre en place pour l'hallali de la France.
    Le mieux serait une démission de celui qui se croit notre président mais voilà, la droite n'est plus en état actuel de prendre les commandes. Et je me demande s'il n'y a pas pire ennemi que dans son camp....
    Le peuple de droite ( et laissons le centre au centre ) doit se faire entendre par ceux que nous avons eu l'occasion de juger et d'apprécier et aider à la refondation d'un nouveau parti de droite pour remplir cet espace entre le Centre quelque peu girouette et l'Extrême qui par définition est idéologue, opportuniste avec comme seule valeur : sa capacité de nuisance pour accélérer ce processus de destruction.
    Existe-t-il ce parti de droite qui réfléchit à l'avenir d'un pays que l'on aime, qui a une vision et qui met l'intérêt général devant les intérêts particuliers d'une carrière ?
    Bonne soirée, Corto.

    RépondreSupprimer
  11. C'est normal de faire des erreurs. On ne peut pas être spécialiste partout et tout le temps. Si vous voulez disposer des vrais chiffres produits par un institut indépendant, allez voir sur Insee.fr. Le déficit à bien diminue et la croissance pour 2013 est officiellement de 0,4 %, par exemple.....mais y a plein d'autres trucs......pour se retrouver.
    Un dernier mot, la droite ira mieux un jour....je le souhaite .....mais pour le pouvoir, faudra attendre un peu.
    On est d'accord le FN n'aura jamais le pouvoir

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Didstat: On t'a autorisé à revenir sur ce blog ? Non !

      Supprimer
  12. euh corto,
    en quoi se débarrasser de l'un sans l'autre,
    que va faire un juppé mieux qu'un hollande confit,
    c'est même oreillers, mêmes draps, mêmes maisons.
    les voituriers décrottent les souliers de ces messieurs d'une même façon.
    leurs cochers conduisent leurs carrosses, en de mêmes palais,
    ou l'un nous harasse de rien, et l'autre moins encore.
    faire de la droite avec du centre mou,
    c'est comme disait gerra le trou ente deux parties charnues.
    propices aux vent divers.

    pour le reste et les stats je ne peux que vous conseiller l'IFRAP.

    RépondreSupprimer
  13. oups c'est bluecats plus haut.
    quand à fétichiser ^^
    ben moi j'aimerai bien voir,
    J'aime les harengs en porte jarretelle qui se calinoute avec ségo ou trucweiller
    en combi et bottes qui vont bien comme il faut tout plein de noir.
    et bon j’arrête la pacque après,
    Marianne elle va me dire oui 'accord c'est le château de la torture m'enfin je me désespére de voir que vous n'avez pas la vision de la la grandeur de la France quoi !
    bluecats

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

L’église byzantine Saint-Louis de Paimbœuf, en Loire-Atlantique