mardi 6 mai 2014

Mon réveil fait la grève et Hollande est chez Bourdin


Il y a des signes qui ne trompent pas: Tous les matins, au plus tard à huit heure, je suis d'attaque pour la journée. Et bien pas ce matin. J'avais prévu d'écouter Président, mon réveil a fait grève. Stupéfiant, non? Bref, ce n'est que vers huit heure quarante cinq que j'ai rejoint Président devant mon écran tévé.

C'est à ce moment là que j'ai réalisé qu'il y avait un problème: Que peut bien aller faire un Président de la République digne de ce nom chez Bourdin de bon matin. Parce que Bourdin, on peut en penser ce que l'on veut, c'est bien bourrin, bien popu ! Un de mes collègues blogueur disait qu'il lui en avait quand même fallu du courage pour aller se frotter à JJB, je lui ai répondu que le courage eut été de ne pas y aller: Un Président dans le poste, en même temps que Canteloup à la concurrence, franchement, ce n'est pas top. Un président à la ramasse comme dirait Thierry Desjardin me semblerait plus approprié, pourquoi pas chez Ruquier ou aux Grosses Têtes tant qu'à faire. Mais bon, à quoi ne se prêterait-on pas pour tenter de se rabibocher avec les Français, pour renouer le lien, comme ils disent.

Bon ceci dit, qu'a-t-il dit que l'on ne sache déjà ? Pas grand chose. Bon okay, ils nous aime même s'il n'attend rien de nous en retour, juste que l'on le juge sur les résultats. Oui, sauf que les résultats, au bout de deux ans de mandat, on en a une petite idée: un chômage global à la hausse, un déficit qui n'est pas jugulé, une dépense publique qui progresse toujours et un pacte de responsabilité dont on a encore du mal à voir les contours.

Une réforme territoriale qui devra être bouclée pour avant 2016, on en profitera d'ailleurs pour repousser les élections cantonales et régionales d'autant, des fois que la croissance, entre temps, soit revenue et atténue la violence de la déculottée. J'attends de voir comment les actuels élus locaux vont apprécier de se voir amputés, à la hache, de leur prés carrés. Ça va être rock'n roll. Même pas mal, qu'il a dit en substance, il faut réformer, avec ou sans le consentement des élus et des Français.

Le droit de vote des étrangers ? Quand il aura le temps, le plus près possible de la fin de son mandat, une fois toutes les élections à venir digérées. Encore un pari que nous sommes sûrs de gagner: cette réforme, il ne la fera pas. Pas tant qu'il n'aura pas la majorité des 2/3 au congrès, autant dire: c'est foutu !

Interrogé sur sa réforme bancaire, Président a dit qu'il avait bien travaillé et que la "Finance" avait pris un coup dans l'aile. A ce moment là, un grand éclat de rire a secoué toutes les salles de marché de France et d'ailleurs. Passons, si lui y croit, c'est dire comment il voit petit.

La réforme des rythmes scolaires dont on nous disait qu'elle était une bonne réforme voulue par le corps enseignant et les parents d'élèves et bien accrochez-vous car non seulement, au bas mot, elle coûte 2 milliards aux communes, et à ceux qui douteraient du bien fondé de cette réforme, Président explique: "Qu'il y ait eu des difficultés d'application, j'en conviens, mais laissons à cette réforme la possibilité d'application et après nous en ferons l'évaluation. Si dans deux ou trois ans, les retours ne sont pas ceux espérés, nous en ferons le bilan." Moi pas comprendre: ou bien la réforme est bonne et bien faite, c'est ce que Peillon et compagnie nous ont dit, et dans ce cas là, il n'y a pas à discuter, ou bien elle n'est pas bonne mais là, ça voudrait dire qu'elle n'a pas convaincu ni qu'elle est applicable ou appliquée, bref, qu'on nous aurait donc menti. Non, pas possible, encore un mensonge ?

La Courbe ? No problemo pour Président, il a ni menti, ni perdu son pari; la preuve: " Elle s'est stabilisée" ! Et prends-nous pour des quiches, tant qu'à faire !

Pouvoir d'achat ? Bon, là, je n'ai pas tout compris parce que tout dépend du niveau de smic auquel vous êtes: 1 fois le smic, 1,3 fois le smic et en fonction de ça, à partir de 2015, vous allez gagner plus, enfin, non, on vous ponctionnera moins, bref, parce que nous tous on aura fait des efforts et bien les bas salaires souffriront moins... sous réserve que la croissance ceci, que l inflation cela, que le prix du gaz, des timbres, de la bouffe et de tout le reste n'augmente pas. Les bas salaires vont respirer, parce que pour les autres, attendez de remplir vos déclarations d'impôts, que vous soyez retraités ou vaches à traire classe moyenne ou couple avec plus de 3  enfants, be happy, vous allez morfler. ceci étant normal parce que dans la justice ! (non, mais quelle bille, quelle bille comme ce n'est pas permis)

Bon en gros, c'est à peu près tout. Après, il a répondu aux questions des auditeurs, jouant tantôt les Macha Meril ou les assistantes sociales de service. Là, je le reconnais, j'ai décroché parce que sans intérêt si ce n'est celui de nous faire croire assurer qu'il était tout près de nos préoccupations, qu'il "savait la souffrance de ceux qui ont des difficultés".

Voilà, vous savez tout ou à peu près tout: Président, ce matin, a commencé à renouer Le Lien avec les Français, comme hier, quand il a descendu, à pied, avec le premier ministre japonais, la rue du Faubourg Saint Honoré. C'était chouette, de belles images.

C'est à cemoment là aussi que je me suis demandé comment j'avais pu perdre autant e temps à écouter ce monsieur alors que tout était prévisible, comme dans la pub: What did you expect ? Nothing.

nb: Comme l'année passée, Lino se joint à moi pour souhaiter à Président un joyeux anniversaire, deux ans de mandats, p'tain, encore 3 (et pas 4)

Folie passagère 2266.

D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

43 commentaires:

  1. Bonsoir Corto,

    Comme tu es méchant. Le monsieur dans le poste, il a dit quelque chose de très profond (je l'ai noté pour ne pas l'oublier): "Après la pluie, le beau temps!!!". Ça, c'est un programme politique et une vision de l'avenir, une vraie.
    Pour dire vrai, je n'ai pas regardé l'émission, trop de choses importantes à faire, pas de temps à perdre à regarder du vide avec rien autour. En fait, on s'en fout.

    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @H.: Ah mais attention, moi monsieur, je n ai peur de rien et ne recule devant aucun sacrifice: je regarde Président quand il passe a la télé. Et "Après la pluie, le beau temps " dans la bouche de notre Président: quelle récompense !

      Supprimer
  2. Déja le soir je ne peux plus le supporter alorssss le matin avec le café et les croissants c'est un coup à se jeter par la fenêtre . En fin de compte ton résumé veut dire , c'est comme d'hab , demain on rase gratis , vous êtes cons , vous ne comprenez rien à rien de ma stratégie , stratégie qui veut le nivellement par le bas et que nous avons déja connu avec Mitterand , il ne reste plus que se serrer la ceinture encore 3 ans .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude Henri: c'est a peu près cela: on rase gratis, on nivelle par le bas, et pourvu que la croissance revienne, comme le soleil après la pluie. Et comme tu dis, on n a pas fini de se serrer la ceinture, quoiqu il en dise

      Supprimer
  3. Mais comment vous avez pu écouter ce triste con aussi longtemps???Je l'ai chopé 30 secondes quand il parlait de "l'enlèvement" de Léonarda ,je ne peux plus ni l'entendre ni le voir ce pitoyable connard, comment le faire dégager?Comment tenir encore 3 ans?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Zen aztec: hé, ho, je suis blogueur d opposition, j ai des obligations ! y compris celle de regarder président de bon matin ce qui le reconnais n est pas fait pour embellir la journée

      Supprimer
  4. marianne ARNAUD6 mai 2014 à 19:39:00

    Je ne l'ai pas écouté, mon cher Corto, j'en aurais été tout à fait incapable. Je vois que je n'ai rien raté et qu'il a été parfaitement égal à lui-même.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: " as usual " sans interêt et surtout, à mon avis totalement contre productif si j en crois les commentaires lus un peu partout

      Supprimer
  5. Hollande ferait la réforme des régions en 1 an alors qu'il n'est pas fichu de prendre les mesures immédiates pour relancer l'économie ?
    Encore un an pour mes amis, monsieur le bourreau... En plus, il y a une histoire de délai d'un an pour l'organisation des élections, ce qui repousserait les élections à fin 2016, à 6 mois de la Présidentielle ?
    A moins qu'il ne songe à repousser aussi cette élection-là ?
    Comme vous, j'ai suivi toute cette diarrhée verbale de l'autosatisfaction faite homme. Il a même eu le culot d'affirmer que les Français sont optimistes, ce sont les médias qui sont trop pessimistes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Gilly: ah mais qu il fasse sa réforme territoriale, il peut bien l annoncer , moi, j attends de voir pour croire surtout en ce qui concerne les délais annoncés. parce que quand il va falloir entrer dans le vif des découpages, ça va coincer grave dans les baronnies socialistes.

      Supprimer
  6. "Qu'il y ait eu des difficultés d'application, j'en conviens, mais laissons à cette réforme la possibilité d'application et après nous en ferons l'évaluation. Si dans deux ou trois ans, les retours ne sont pas ceux espérés, nous en ferons le bilan."

    Il a vraiment dit ça ? Ben alors, à quoi servait cette année d'"expérimentation" avant généralisation si on n'en retire pas une évaluation ? Et comme une année, c'est trop court pour évaluer, vu que les remontées ont été demandées en novembre et janvier, il aurait mieux valu laisser une 2ème année d'évaluation (c-à-d voir si ça apporte vraiment quelque chose aux enfants -à part de l'énervement) avant de généraliser. Mais surtout, quand on explique qu'on doit é-co-no-mi-ser et qu'on "promet" aux Français qu'on va arrête d'augmenter les impôts, c'est ballot d'inventer une réforme qui coûte aussi cher aux collectivités (donc par suite aux contribuables, parents ou pas).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @claribelle: oui, oui, il a dit cela; au bout d une année scolaire d expérimentation, faut le faire, non ?
      Et comme tu dis, indirectement cette réforme 'si bonne" c'est le contribuable qui va la payer. Et a mon avis, on a pas encore tout deviné de l impact des "réformes " engagées par l Etat que les collectivités locales auront à assumer . et qui dit collectivités locales qui doivent assumer, dit impots en plus

      Supprimer
  7. je n'ai pas regardé non plus, les commentaires de la journée m'ont largement suffit pour voir que je n’avais rien loupé !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Boutfil: clair tu n as rien loupé, encore que... le voir jouer le politicien de base qui va chez Bourdin pour exister valait son peson de cacahuètes

      Supprimer
  8. Pas vu non plus, je me suis dit que la blogosphère allait m'en faire un digest, merci :)

    RépondreSupprimer
  9. Vous avez voté pour lui, ben il va vous faire boire le calice jusqu'à la lie sacré #Rantanplan,hahahaaaa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Salim Sellami: nous, ici, avoir voter pour ce type là, non désolé tu t es trompé de maison. Suffit de réfléchir un tout petit peu pour s en rendre compte

      Supprimer
    2. Je le sais et d'ailleurs vos "excellents" articles le prouvent. J'ironisai tout simplement !

      Supprimer
    3. Euuuh Corto, euuh comment dire ?

      Supprimer
  10. AVIS ! : a mourir de rire, Le Parisien balance un sondage annonçant à 21h30 ce soir que 93% des Français ont été convaincus par Hollande ce matin.

    http://www.leparisien.fr/politique/avez-vous-ete-convaincu-par-l-intervention-de-francois-hollande-06-05-2014-3820457.php

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 93% de ses partisans qui l'ont regardé peut-être. Les autres français, les plus nombreux, n'étaient pas devant le poste, étant partis au travail, ou dormant ou ne pouvant tout simplement plus le voir en peinture. Cela fait surement 93 % de pas grand chose.

      Supprimer
    2. "Cela fait surement 93 % de pas grand chose." Tu te rends compte, Corto, sans toi, 100 % des Français auraient été convaincus !

      (Sinon, c'est pas Méryl, mais Béranger, la Macha qui répondait aux auditeurs ;-))

      Supprimer
    3. @Michelle: il était tellement bon ce sondage qu à 23hoo, il avait disparu du site du Parisien

      @Al West: ohé, Béranger ou Meril c'est pareil, non ?

      Supprimer
    4. Heu... vite fait, je dirais que l'une vit encore, quant l'autre consomme les pissenlits par la racine -très bon, paraît-il, d'après Alain Baraton.

      Supprimer
  11. D'abord sur la forme : lamentable et triste qu'un président aille se faire titiller chez JJB. Franchement, ce n'était pas sa place. Mais, au fait, où est-elle sa place si ce n'est dans son beau département de la Corrèze qui soit dit en passant ne sera pas redécoupé dans le futur chambardement.
    Et sur le fond, tout à fait prévisible, content de lui et arrogant. Le nez poussait à vue d’œil...Il a même osé dire que la loi Taubira a été quasi-bâclée ( 1 million de gens dans la rue, ça ne compte pas !) et que vous allez voir ce que vous allez voir, les prochaines réformes seront à la hussarde, non mais. Attention, il est roublard. Je me méfie du tour qu'il a dans son sac : GPA et tout le toutim. Juste pour voir des Français opposés à d'autres Français.
    Symbolique, la panne de réveil !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Idel: oui comme toi, aller chez Bourdin quand on est Président, non, là, c'est vraiment pas top.
      Et à l écouter, on est au moins sur d une chose, il n en a strictement rien à faire de ce que les Français peuvent penser de lui, il est total "hors-sol" !

      Supprimer
  12. Ah, ils sont tous contents à la télé ce soir : "le Président nouveau est arrivé".
    Insupportable !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Chris: rien de nouveau, il nous afait du Hollande comme depuis deux ans: cynisme, déconnecté, satisfait de lui et les médias qui s'en contentent ... Ahurissant !

      Supprimer
  13. AVIS ! Pas de billet demain matin, pour cause de présence à cérémonie de commémoration de la fin de la guerre d Indochine et de la chute de Dien Bien Phu (7 mai 1954)

    RépondreSupprimer
  14. Pour Hollande, c'est une manière de se mettre à la hauteur du français en colère. D'après Btuno RP, les gens qui ont appelé n'étaient pas dignes d'intérêt, pas à la hauteur des enjeux du nouveau monde. Hollande a accordé trop f´importdnce à des beaufs recroquevillés sur leurs problèmes. Et bien je suis fier d'être un beauf, heureux que le fossé entre l'hollygarchie bien pensante et le monde réel commence enfin à leur faire peur. L'UMP n'a rien a faire, juste à les regarder couler.

    RépondreSupprimer
  15. Merci à Lino (et aussi à vous !) pour la vidéo d'anniversaire. J'adore...

    P'tain ! encore 3 ans !... Mais c'est interminable :o((

    Pour le reste, j'arrive trop tard : les autres commentateurs ont déjà tout dit :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Franzi: et la petite musiqiue quand Pépère se prend le bourre-pif, pour un peu on verrait les 36 chandelles au dessus de sa tête de.

      Supprimer
  16. Le courage c'était de regarder et d'écouter ces deux individus.
    Allergique à l'un comme à l'autre, je n'ai pas pu m'y résoudre...
    Je constate que j'ai bien fait.
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
  17. Quel courage ( ou masochisme Corto ) pour avoir écouté ce bla bla ! Merci pour tes billets qui reflètent souvent ce que je pense ! Biz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @CHan et Nouratin: ah mais je vous le dis, je ne recule devant rien pour être au fait de l actualité de Président, y a toujours un truc à se mettre sous la dent même comme hier ou il n y avait pas grand chose à "manger"

      Supprimer
    2. C'est beau tout ce dévouement Corto et nous t'en sommes reconnaissants . Ton réveil a fait la tronche , normal !
      Bon appétit , les plats se succèdent très vite !

      Supprimer
    3. @Chan: Bon appétit a toi aussi :)

      Supprimer
  18. Pour ma part , j'étais réveillée mais j'avais mieux à faire et cette prestation de la part d'un Président de la République me parait tout simplement indigne de la fonction ...alors si je n'ai pas écouté c'est en partie par respect pour la fonction et pour notre beau pays ... jusqu'où va t'on dégringoler ... c'est sans fond ! Et puis un anniversaire comme ça , on s'en passe très bien...Corto ! installez un poulailler ; c'est à la mode et le coq aura l'honneur de réveiller notre blogueur préféré ! Marguerite

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Marguerite: je ne supporte pas le chant du coq, c'est viscéral, je trouve cela très moche, en plus , ils chantent mal ! :)

      Supprimer
  19. Bourdin: le journaliste qui pose avec agressivité des questions anodines et qui coupe la parole quand l'interviewé risque de s'enferrer..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @pangloss: tiens toi aussi tu as remarqué, toujours a chercher à coincer ses invités mais quand il voit qu ils commencent à s'enliser, hop, il les récupère

      Supprimer
    2. Je trouve votre analyse très pertinente. Dans un monde où la forme prime sur le fond, on peut dire que bourdin est un as. C'est un dur en ton, mais un faible en piques.

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP